Arrêté du 27 juillet 2005 modifiant l'arrêté du 18 novembre 2004 relatif aux contrôles techniques à réaliser dans les installations d'ascenseurs

NOR : SOCU0510924A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2005/7/27/SOCU0510924A/jo/texte
JORF n°188 du 13 août 2005
Texte n° 10

Version initiale


Le ministre de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie et le ministre délégué à l'industrie,
Vu le code de la construction et de l'habitation, notamment ses articles R. 125-1-2, R. 125-1-3, R. 125-1-4, R. 125 2-4, R. 125-2-5, R. 125-2-6, R. 125-2-7 ;
Vu le décret n° 95-826 du 30 juin 1995 fixant les prescriptions particulières de sécurité applicables aux travaux effectués sur les ascenseurs, ascenseurs de charges, escaliers mécaniques, trottoirs roulants et installations de parcage automatique de véhicules ;
Vu le décret n° 2000-810 du 24 août 2000 relatif à la mise sur le marché des ascenseurs ;
Vu l'arrêté du 18 novembre 2004 relatif aux contrôles techniques à réaliser dans les installations d'ascenseurs,
Arrêtent :


  • L'annexe de l'arrêté du 18 novembre 2004 relatif aux contrôles techniques à réaliser dans les installations d'ascenseurs est supprimée et remplacée par l'annexe du présent arrêté.


  • Le directeur général des entreprises et le directeur général de l'urbanisme, de l'habitat et de la construction sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté et de son annexe, qui seront publiés au Journal officiel de la République française.


  • A N N E X E
    LISTE DES CONTRÔLES ET CONDITIONS DE RÉALISATION


    Le tableau ci-dessous indique, pour les différentes parties d'une installation d'ascenseur, la nature des contrôles minimaux obligatoires à effectuer selon le canevas PREF, c'est-à-dire :
    Présence (P) :
    Examen visuel consistant à s'assurer de l'existence des dispositifs déterminants pour la sécurité.
    Réalisation (R) :
    Vérification de la présence des dispositifs concernés, complétée par la vérification du respect de règles ou de prescriptions techniques et, s'il y a lieu, par des appréciations dimensionnelles.
    Etat de conservation (E) :
    Examen visuel des parties visibles et accessibles sans démontage ni mise en oeuvre de moyens d'investigation particuliers.
    Cet examen a pour objet de vérifier que les éléments examinés ne présentent pas de détériorations apparentes susceptibles d'être à l'origine de situations dangereuses.
    Fonctionnement (F) :
    Vérification, à l'aide d'essais de fonctionnement, de la capacité des éléments examinés à accomplir la fonction requise.
    Il appartient à chaque contrôleur d'établir, à partir de cette grille commune à toutes les installations, un mode opératoire détaillé et adapté aux différents types d'installations.
    La conformité s'évalue, pour les ascenseurs installés après le 27 août 2000, par rapport aux exigences essentielles de sécurité prévues à l'article 3 du décret n° 2000-810 du 24 août 2000 relatif à la mise sur le marché des ascenseurs et, pour les autres ascenseurs, par rapport à la présence des dispositifs ou des mesures équivalentes visés aux articles R. 125-1-2 et R. 125-1-3 du code de la construction et de l'habitation.
    Ces dispositifs sont repérés dans la colonne n° 2 du tableau avec la même numérotation que dans l'article R. 125-1-2 du CCH, soit :
    I. - Dispositifs devant être mis en place avant le 3 juillet 2008 ;
    II. - Dispositifs devant être mis en place avant le 3 juillet 2013 ;
    III. - Dispositifs devant être mis en place avant le 3 juillet 2018.
    Un même dispositif peut concerner plusieurs parties différentes de l'installation.



    Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
    n° 188 du 13/08/2005 texte numéro 10






    Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
    n° 188 du 13/08/2005 texte numéro 10






    Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
    n° 188 du 13/08/2005 texte numéro 10






    Vous pouvez consulter le tableau dans le JO
    n° 188 du 13/08/2005 texte numéro 10



Fait à Paris, le 27 juillet 2005.


Le ministre de l'emploi, de la cohésion sociale
et du logement,
Jean-Louis Borloo
Le ministre de l'économie,
des finances et de l'industrie,
Thierry Breton
Le ministre délégué à l'industrie,
François Loos

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 5,7 Mo
Retourner en haut de la page