Arrêté du 16 juin 2003 habilitant le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon à délivrer le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse dans les écoles territoriales de musique, de danse et d'art dramatique à l'issue d'une formation diplômante

NOR : MCCH0300495A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2003/6/16/MCCH0300495A/jo/texte
JORF n°169 du 24 juillet 2003
Texte n° 30

Version initiale


Le ministre de la culture et de la communication,
Vu le décret n° 92-835 du 27 août 1992 relatif au certificat d'aptitude aux fonctions de directeur et de professeur des écoles de musique, de danse et d'art dramatique contrôlées par l'Etat et au diplôme d'Etat de professeur de musique ;
Vu l'arrêté du 17 avril 2001 modifié relatif aux examens du certificat d'aptitude aux fonctions de directeur des écoles nationales de musique, de danse et d'art dramatique et des conservatoires nationaux de région, du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur chargé de la direction des écoles territoriales de musique, de danse et d'art dramatique agréées ou non agréées, du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique et du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse dans les écoles territoriales de musique, de danse et d'art dramatique,
Arrête :


  • Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon est habilité à délivrer le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse dans les écoles territoriales de musique, de danse et d'art dramatique, options danse classique, danse jazz et danse contemporaine, à l'issue d'une formation diplômante conformément aux dispositions du présent arrêté.
    Cette habilitation est accordée pour une durée de six ans.


    • L'accès à la formation diplômante est ouvert à l'issue d'un concours d'entrée. Ont accès aux épreuves du concours d'entrée à la formation diplômante :
      De droit, les titulaires du diplôme d'Etat de professeur de danse dans la discipline concernée ou bénéficiaires de la dispense de celui-ci, accordée en raison de la renommée particulière ou de l'expérience confirmée en matière d'enseignement de la danse prévue par l'article L. 362-1 du code de l'éducation qui justifient de trois années d'activité professionnelle dans la discipline concernée dont au maximum un tiers peut être une activité d'enseignement. L'expérience professionnelle en tant qu'artiste interprète est reconnue lorsque celle-ci s'est réalisée soit au sein des centres chorégraphiques nationaux, soit des ballets des maisons d'Opéra, soit de l'Opéra national de Paris, soit au sein d'une compagnie de renom figurant en annexe II du présent arrêté. L'expérience professionnelle de chorégraphe est reconnue lorsque celle-ci s'est réalisée au sein d'une compagnie subventionnée durant trois années consécutives par l'Etat.
      Par décision du directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon, les titulaires du diplôme d'Etat de professeur de danse de Lyon, les titulaires du diplôme d'Etat de professeur de danse dans la discipline concernée ou bénéficiaires de la dispense de celui-ci, accordée en raison de la renommée particulière ou de l'expérience confirmée en matière d'enseignement de la danse prévue par l'article L. 362-1 du code de l'éducation qui justifient de trois années d'expérience professionnelle dans la discipline concernée dont au maximum un tiers peut être une activité d'enseignement après avis d'une commission composée comme suit :
      1. Le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon ou son représentant, président ;
      2. Le responsable de la formation diplômante au certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse ;
      3. Un inspecteur de la création et des enseignements artistiques, nommé par le directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles ;
      4. Une personnalité qualifiée pour chacune des disciplines concernées, nommée par le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon ;
      5. Un représentant d'une organisation professionnelle représentative, nommé par le directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles.
      L'expérience professionnelle d'interprète est attestée soit par l'emploi au sein des institutions de production et de diffusion, soit par l'affiliation au régime d'assurance chômage des artistes du spectacle, conformément aux dispositions conventionnelles en vigueur.


    • Les épreuves du concours d'entrée comprennent :
      - une épreuve pratique : à partir d'un fragment de répertoire ou d'une composition personnelle, le candidat conduit une séance de travail de trente minutes qui intègre les notions de transmission, d'enseignement, d'interprétation artistique en direction d'un élève ou d'un étudiant danseur mis à disposition par le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon. Le candidat bénéficie d'un temps de préparation d'une heure, après avoir pris connaissance du niveau d'études du danseur. Il devra se munir de toute proposition musicale enregistrée de son choix ;
      - une épreuve écrite : commentaire de texte sur un sujet d'ordre général (durée : trois heures) ;
      - un entretien d'une durée de vingt minutes permettant au jury d'apprécier la démarche du candidat et son implication dans la pédagogie.


    • Le jury, présidé par le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon ou son représentant, comprend au moins :
      - le responsable de la formation diplômante au certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse ;
      - un formateur intervenant dans la formation, titulaire du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse, nommé par le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon ;
      - deux personnalités qualifiées, spécifiques à l'option considérée, dont l'une au moins est titulaire du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse, nommées par le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon ;
      - un inspecteur de la création et des enseignements artistiques ou une personnalité qualifiée, désignés par le directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles.
      Le jury statue sur l'ensemble des épreuves et établit la liste des candidats retenus. Cette liste est transmise à la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles qui, après avoir vérifié que les candidats n'ont pas postulé plus de trois fois au certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse dans l'option considérée, autorise le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon à les inscrire en formation diplômante.


    • Les études conduisant à la délivrance du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse dans les écoles de musique, de danse et d'art dramatique contrôlées par l'Etat sont d'une durée de 700 heures pour chacune des options, danse classique, danse contemporaine et danse jazz et réparties sur deux années.
      Une prise en compte des acquis professionnels sera envisagée, au cas par cas, par une commission qui statuera en amont de la formation. Cette commission, présidée par le coordonnateur de la formation, est composée de formateurs de l'équipe pédagogique désignés par le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon, d'un inspecteur de la création et des enseignements artistiques ou d'une personnalité qualifiée et d'un représentant d'une organisation syndicale désignés par le directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles.


    • Les enseignements sont répartis en trois modules :
      Module I : pédagogie et didactique d'une durée de 210 heures ;
      Module II : culture chorégraphique et musicale d'une durée de 240 heures ;
      Module III : sciences de l'éducation d'une durée de 120 heures.
      L'enseignement spécifique à ces modules est dispensé alternativement par périodes successives réparties sur les deux années de formation. Les modalités des études sont précisées à l'annexe I du présent arrêté.
      D'autre part, des enseignements seront proposés pour un volume horaire de 20 heures : enseignements sur l'environnement juridique et institutionnel, notions de secourisme.
      En outre, des stages d'observation et de mise en situation pédagogique pour une durée minimum de 60 heures ainsi que des stages d'observation des pratiques artistiques sont mis en place par le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon. La durée totale des stages est de 110 heures.
      Ceux-ci s'effectuent :
      - dans les établissements d'enseignement de la danse ;
      - dans les institutions de production et de diffusion, les centres de ressources, les établissements d'enseignement général.
      Les tuteurs qui accompagnent les étudiants dans les établissements d'enseignement sont désignés par le coordonnateur de la formation diplômante au certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon et choisis parmi les enseignants titulaires du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse ou de la dispense du diplôme d'Etat accordée en raison de la renommée particulière ou de l'expérience confirmée en matière d'enseignement de la danse prévue par l'article L. 362-1 du code de l'éducation.
      Chaque stagiaire rédige en outre, dans le cadre d'un ou plusieurs modules, un mémoire personnel de recherche dans un domaine concernant le patrimoine, l'enseignement ou la création chorégraphique.


    • L'évaluation des études qui conduit à la délivrance du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse est établie à partir d'une évaluation continue et d'une évaluation finale.
      I. - Evaluation continue :
      a) Pour l'ensemble des modules de formation, une note unique de 0 à 20 est attribuée au stagiaire par l'équipe pédagogique sous la responsabilité du coordonnateur pédagogique. Cette note est la synthèse des différentes observations, évaluations et notes données tout au long de la formation (coefficient 4) ;
      b) Les stages d'observation et de mise en situation pédagogique (tutorat) font l'objet d'une évaluation qui se traduit par une note de 0 à 20 fixée par le responsable de la formation à partir des observations du ou des tuteurs. Cette note est affectée d'un coefficient 3 ;
      c) Les périodes d'observation des pratiques artistiques donnent lieu à l'élaboration d'un carnet de stage. L'évaluation de ce document se traduit par une note de 0 à 20 (coefficient 1) ;
      d) A partir du mémoire qu'il a élaboré, le candidat fait un exposé oral de 30 minutes en présence des stagiaires et des formateurs. Une note de 0 à 20 est attribuée par une commission constituée de membres de l'équipe pédagogique de formation, présidée par son coordonnateur (coefficient 3).
      II. - Evaluation finale :
      L'évaluation finale porte sur trois épreuves de pédagogie, un entretien et une épreuve d'analyse.
      1. Epreuves de pédagogie :
      a) Deux cours de technique de danse, chacun d'une durée de 40 minutes, correspondant à 2 niveaux d'élèves différents, accompagnés par un musicien.
      Chaque cours fait l'objet d'une note de 0 à 20, affectée d'un coefficient de 2,5.
      b) Une extension de l'un des deux cours, au choix du président du jury. Celle-ci, au choix du candidat, prendra la forme :
      - pour la discipline danse classique : classe de style ou de répertoire ;
      - pour les disciplines danse contemporaine et danse jazz : classe de répertoire, ou atelier d'improvisation, ou atelier de composition.
      L'atelier, d'une durée de 30 minutes, fait l'objet d'une note de 0 à 20, affectée d'un coefficient 2.
      Le temps imparti à la préparation des épreuves est de 2 heures.
      2. A partir du contenu des deux cours et de l'atelier, un entretien portera notamment sur les enseignements dispensés lors de la formation et leur application pédagogique.
      Durée : 20 minutes. L'entretien fait l'objet d'une note de 0 à 20, affectée d'un coefficient 1.
      3. Une épreuve orale d'analyse d'un document audiovisuel :
      Le stagiaire choisit, parmi les oeuvres au programme, un extrait d'une chorégraphie d'une durée maximum de 10 minutes. En s'appuyant sur la diffusion audiovisuelle, il propose une analyse mettant en jeu les éléments historiques, esthétiques et la relation musique/danse. Enfin, il en présente oralement une application pédagogique.
      La durée de l'épreuve est de 40 minutes et fait l'objet d'une note de 0 à 20, affectée d'un coefficient 3.


    • Le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse est délivré aux candidats ayant obtenu une note finale au moins égale à 10 sur 20 et dont aucune note n'est inférieure ou égale à 5 sur 20. Les candidats n'ayant pu se présenter aux épreuves finales, pour cas de force majeure dûment justifié ou ayant échoué à celles-ci, conservent le bénéfice de leur note d'évaluation continue pour la session suivante.


    • Le jury des épreuves finales est composé comme suit :
      - le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon ou son représentant, président ;
      - le responsable de la formation diplômante au certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse ;
      - un inspecteur de la création et des enseignements artistiques de la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles ou une personnalité qualifiée désignés par le directeur de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles ;
      - un directeur ou directeur adjoint de conservatoire national de région ou d'école nationale de musique, de danse et d'art dramatique, titulaire du certificat d'aptitude aux fonctions de directeur ;
      - deux personnalités qualifiées dans l'option du candidat, dont l'une au moins est titulaire du certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de danse ;
      - une personnalité qualifiée dans le domaine de l'analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé.
      Les membres du jury sont nommés par le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon en accord avec la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles.


    • Le jury établit, pour chacune des disciplines, la liste des candidats reçus. Le directeur du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon notifie les résultats aux candidats. Les attestations de réussite sont délivrées par le ministre de la culture et de la communication.


    • Le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon soumet le plan d'études à la direction de la musique, de la danse, du théâtre et des spectacles qui s'assure, en tant que de besoin, de la conformité des études et de leur organisation aux dispositions du présent arrêté.


    • Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.


  • A N N E X E I
    DÉFINITION DES ÉTUDES


    La formation, qui s'échelonne sur deux ans, se déroule en regroupements d'une durée comprise entre 3 et 21 jours. L'enseignement des différentes matières est dispensé le plus souvent possible de façon conjointe par plusieurs enseignants afin que le croisement des contenus et des points de vue permette aux stagiaires d'approfondir leur réflexion.
    Les trois options danse classique, danse contemporaine et danse jazz bénéficient de temps de formation distincts chaque fois que la matière enseignée est spécifique à l'option choisie. Elles se trouvent regroupées lorsque les contenus font appel à des notions transversales.
    a) Les contenus d'enseignement des trois modules sont les suivants :
    Module 1 : didactique et pédagogie : 210 heures :
    - de la danse classique ;
    - de la danse contemporaine ;
    - de la danse jazz.
    La didactique est centrée sur la notion d'apprentissage. On y aborde les diverses étapes conduisant à la maîtrise de la technique propre à chaque option et l'analyse critique des méthodes d'enseignement.
    La pédagogie, quant à elle, se construit à partir de la prise en compte des élèves (ex : enfants, adolescents ou adultes...) à qui l'enseignant s'adresse.
    Didactique et pédagogie sont abordées du point de vue pratique et théorique.
    Didactique et pédagogie : 140 heures.
    Analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé : 70 heures.
    Module 2 : culture chorégraphique : 240 heures :
    - histoire de la danse et approche transversale des arts : 70 heures ;
    - grands courants, styles, répertoire : 40 heures ;
    - esthétique et composition chorégraphique et musicale, formation musicale pour professeur de danse : 90 heures ;
    - techniques de la scène, du son et de la vidéo : 40 heures.
    Module 3 : sciences de l'éducation : 120 heures :
    - pédagogie fondamentale, philosophie, psychologie, sociologie : 60 heures ;
    - travail en équipe, communication : 30 heures ;
    - préparation de stage et méthodologie pour le mémoire : 30 heures.
    D'autre part, des enseignements seront proposés pour un volume horaire de 20 heures : information juridique, information sur l'organisation des institutions, secourisme...
    b) Les modules d'observation et de pratique pédagogiques :
    Deux stages, de nature différente, sont proposés :
    1° La pratique pédagogique sous forme de tutorat :
    Afin de prendre contact avec le milieu de l'enseignement, le stagiaire est immergé dans un (des) lieu(x) d'enseignement de la danse. Le coordinateur de la formation choisit, en concertation avec le stagiaire, le lieu où se déroule le tutorat. Le stagiaire est, dans un premier temps, observateur puis, progressivement, prend une part plus active dans l'enseignement. Il doit prendre connaissance du projet de l'établissement ;
    2° Période d'observation des pratiques artistiques professionnelles :
    Il s'agit pour le stagiaire d'être observateur et témoin de la diversité des pratiques de danse. Le stagiaire constitue à cette occasion un carnet de stage.


    A N N E X E I I
    I. - Liste des ballets et compagnies chorégraphiques
    de technique classique


    Royal Ballet (Londres).
    English National Ballet (Londres).
    Balletzentrum Hamburg.
    Ballet de Munich.
    Ballet de Düsseldorf.
    Ballet de Dresde.
    Ballet de la Comunidad de Madrid.
    Ballet de Monte-Carlo.
    Het Nationale Ballet (Amsterdam).
    Ballet royal danois (Copenhague).
    Béjart Ballet Lausanne.
    Ballet du xxe siècle.
    Ballet de Zurich.
    Ballet du grand théâtre de Genève.
    Ballet du théâtre de Bâle.
    Ballet royal de Flandre (Anvers).
    Nederlands Dans Theater (La Haye).
    Ballet du théâtre de la Scala de Milan.
    Ballet de Francfort.
    Ballet de Stuttgart.
    Ballet national de Finlande (Helsinki).
    Ballet national norvégien (Oslo).
    Ballet royal suédois (Stockholm).


    II. - Liste des compagnies chorégraphiques
    de technique contemporaine


    Kaaiktheater, Bruxelles.
    Rosas - Anne Teresa de Keersmaeker.
    Ultima Vez/Wim Vandekeybus.
    Ballet Gulbenkian.
    Cullberg Ballet.
    Cie Philippe Saire - Lausanne ballet.
    Compagnie Felix Ruckert, Berlin.
    Schaubühne Berlin - Sasha Waltz.
    Bremer Theater.
    Tanztheater Wuppertal - Pina Bausch.
    DV8 Physical Theatre.


    III. - Liste des compagnies chorégraphiques
    de technique jazz


    Compagnie Rick Odums.
    Compagnie Ballet Jazz'Art - Raza Hammadi.
    Compagnie Anne-Marie Porras.
    Compagnie Bruno Agati.
    Compagnie Calabash - Wayne Barbaste.
    Compagnie Rheda.
    Compagnie Electric Zinc - Jacques Alberca.
    Compagnie Off Jazz - Gianin Loringett.
    Compagnie Geraldine Armstrong.
    Compagnie Serge Alzetta.
    Compagnie Bruno Vandelli.
    Compagnie Jazz Ex - Amsterdam.
    Compagnie Jazz Extension - Amsterdam.
    Compagnie Carte Blanche - Norvège.


Fait à Paris, le 16 juin 2003.


Pour le ministre et par délégation :
La directrice de la musique,
de la danse, du théâtre et des spectacles,
S. Hubac

Télécharger le Journal officiel de la République française. Lois et décrets (version papier numérisée) PDF - 36,2 Mo
Retourner en haut de la page