Arrêté du 13 mai 2004 relatif au titre professionnel d'agent(e) d'hôtellerie

Dernière mise à jour des données de ce texte : 23 novembre 2013

NOR : SOCF0410989A

JORF n°124 du 29 mai 2004

ChronoLégi
Version en vigueur au 20 avril 2021

Arrêté du 5 mai 2009, art 1 : L'arrêté du 13 mai 2004 est prorogé pour une durée de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du présent arrêté.


Le ministre de l'emploi, du travail et de la cohésion sociale,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel d'agent(e) d'hôtellerie ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel d'agent(e) d'hôtellerie ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative transport, commerce et services du 16 octobre 2003,
Arrête :

  • Le titre professionnel d'agent(e) d'hôtellerie est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 24 mai 2014, au niveau V et dans le domaine d'activité 334 t (code NSF).

  • Le titre professionnel d'agent (e) d'hôtellerie est composé des deux unités constitutives suivantes :

    1. Entretenir les chambres des clients, les parties communes et les locaux de service d'un établissement hôtelier ou parahôtelier.

    2. Mettre en place et assurer le suivi du petit déjeuner d'un établissement hôtelier ou parahôtelier.

    Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.

  • Les titulaires des certificats de compétences professionnelles obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté modificatif sont réputés avoir obtenu les nouveaux certificats de compétences professionnelles selon le tableau figurant ci-dessous :


    AGENT (E) D'HÔTELLERIE

    (arrêté du 13 mai 2004 modifié)

    AGENT (E) D'HÔTELLERIE

    (présent arrêté)

    Effectuer les opérations d'entretien au service des étages et les locaux communs d'un établissement hôtelier ou parahôtelier

    Entretenir les chambres des clients, les parties communes et les locaux de service d'un établissement hôtelier ou parahôtelier.

    Effectuer le service des petits déjeuners d'un établissement hôtelier ou parahôtelier.

    Mettre en place et assurer le suivi du petit déjeuner d'un établissement hôtelier ou parahôtelier.

  • L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


  • La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

  • INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL

    AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

    Intitulé : agent (e) d'hôtellerie.

    Niveau : V.

    Code NSF : 334 t.

    Résumé du référentiel d'emploi

    Dans le cadre des standards de qualité définis par l'établissement et à partir des consignes de sa hiérarchie, l'agent (e) d'hôtellerie effectue l'entretien des chambres, des parties communes et des locaux de service. Il (elle) choisit les produits et matériels d'entretien nécessaires à sa prestation. Il (elle) assure la réfection des lits, le changement des draps et du linge de toilette, nettoie, détartre, désinfecte les salles de bain et les sanitaires et vérifie le fonctionnement des équipements. Il (elle) met en œuvre les techniques et méthodes appropriées au nettoyage des différentes surfaces et réapprovisionne les locaux en consommables. Il (elle) compte et trie le linge sale, réceptionne et distribue le linge propre et peut assurer le suivi du service blanchisserie pour la clientèle.

    Selon l'organisation des services de l'établissement, l'agent (e) d'hôtellerie peut également être affectée au service du petit déjeuner. Il (elle) met en place la salle petit déjeuner, dresse le buffet et prépare des plateaux de petit déjeuner en chambre à partir d'une commande préalable. Il (elle) accueille et renseigne la clientèle, veille à l'approvisionnement du buffet, débarrasse et redresse les tables ou monte le petit déjeuner en chambre. En fin de service, il (elle) nettoie et range le mobilier, le matériel et les machines, s'assure du stockage des denrées dans le respect de la réglementation en vigueur.

    L'agent (e) d'hôtellerie travaille au service des étages d'un établissement hôtelier ou d'un établissement d'hébergement parahôtelier dans le cadre d'une prestation externalisée ou non.

    Il (elle) travaille seul (e) ou en équipe, sous la responsabilité et la supervision de sa hiérarchie. Il (elle) organise son travail en fonction du temps imparti à partir des consignes transmises par écrit ou oralement. L'agent (e) d'hôtellerie assure ses interventions de manière à limiter la gêne occasionnée à la clientèle et dans le respect des règles de la discrétion professionnelle. Il peut être amené (e) à réaliser le nettoyage mécanisé des sols et à manipuler des charges dans le respect des gestes et postures adaptés.

    L'emploi exige une station debout prolongée avec un rythme de travail soutenu et des pics d'activité. Les horaires sont continus ou en coupure avec une amplitude hebdomadaire englobant les week-ends et les jours fériés. Il (elle) respecte les mesures définies par la hiérarchie pour l'application de la politique de responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE).

    Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification

    1. Entretenir les chambres des clients, les parties communes

    et les locaux de service d'un établissement hôtelier ou parahôtelier

    Entretenir quotidiennement les chambres, les salles de bain et les sanitaires des clients.

    Prendre en charge le linge du service des étages et le linge client.

    Entretenir les parties communes de l'établissement dédiées à la clientèle et les locaux à usage du service des étages.

    2. Mettre en place et assurer le suivi du petit déjeuner

    d'un établissement hôtelier ou parahôtelier

    Réaliser les travaux préalables au service du petit déjeuner.

    Assurer le suivi du service du petit déjeuner.

    Réaliser les travaux de fin de service du petit déjeuner.

    Compétences transversales de l'emploi (le cas échéant)

    Communiquer avec la hiérarchie, les collaborateurs et la clientèle de l'établissement.

    Organiser et préparer les éléments nécessaires à la réalisation des travaux au service des étages.

    Appliquer les règles d'hygiène, de sécurité et de protection de la santé au travail dans la réalisation des travaux au service des étages.

    Secteurs d'activités ou types d'emploi accessibles par le détenteur du titre

    Les différents secteurs d'activités concernés sont principalement :

    -hôtels et résidences de tourisme ;

    -hôtels non classés ;

    -résidences hôtelières ;

    -villages vacances ;

    -maisons de retraite ;

    -maisons de repos ;

    -hôtellerie de plein air ;

    -parcs résidentiels de loisirs ;

    -gîtes et chambres d'hôtes.

    Les types d'emplois accessibles sont les suivants :

    -femme de chambre ;

    -valet de chambre ;

    -employé d'étage ;

    -personnel polyvalent d'hôtellerie ;

    -employé technique de collectivité (hébergement collectif, social).

    Codes ROME :

    G1501-Personnel d'étage.

    G1502-Personnel polyvalent d'hôtellerie.

    Réglementation de l'activité :

    Néant.

    Autorité responsable de la certification :

    Ministère chargé de l'emploi.

    Bases légales et réglementaires :

    Code de l'éducation, articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;

    Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;

    Arrêté du 8 décembre 2008 relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

    La réglementation applicable à ce titre professionnel est mise en œuvre à compter du 24 mai 2014.


Fait à Paris, le 13 mai 2004.


Pour le ministre et par délégation :
La déléguée générale à l'emploi
et à la formation professionnelle,
C. Barbaroux

Arrêté du 5 mai 2009, art 1 : L'arrêté du 13 mai 2004 est prorogé pour une durée de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du présent arrêté.

Retourner en haut de la page