Arrêté du 19 février 2004 relatif au titre professionnel d'agent administratif

Dernière mise à jour des données de ce texte : 26 février 2014

NOR : SOCF0410358A

JORF n°53 du 3 mars 2004

ChronoLégi
Version en vigueur au 11 avril 2021

Arrêté du 15 décembre 2008 article 2 : L'arrêté du 19 février 2004 est prorogé pour une durée de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du présent arrêté (3 mars 2009).


Le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel d'agent administratif d'entreprise ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel d'agent administratif d'entreprise ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative gestion et traitement de l'information du 18 juin 2003,
Arrête :

  • Le titre professionnel d'agent administratif est créé.
    Il est délivré dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.
    Il est classé au niveau V de la nomenclature des niveaux de formation, telle que définie à l'article 2 du décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 susvisé et dans le domaine d'activité 324 t (code NSF).
    Il sera réexaminé par la commission professionnelle consultative compétente dans un délai de cinq années.

    Le titre professionnel d'agent administratif est prorogé jusqu'au 30 juin 2014.

  • Le titre professionnel d'agent administratif est composé des trois unités constitutives dont la liste suit :

    1. Assurer les travaux administratifs courants à l'aide des outils bureautiques.

    2. Accueillir les visiteurs, traiter les appels téléphoniques, réceptionner et expédier le courrier.

    3. Traiter les opérations administratives et commerciales courantes.

    Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.


  • L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


  • La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que son annexe au Journal officiel de la République française.

  • INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

    Intitulé : agent administratif (ancien intitulé : agent d'administratif d'entreprise).

    Niveau : V.

    Code NSF : 324 t.

    Résumé du référentiel d'emploi

    L'agent administratif, sous le contrôle d'un supérieur hiérarchique, exerce diverses fonctions dans des structures et organisations de différentes natures.

    En respectant les consignes et les procédures :

    -il (elle) réalise les travaux administratifs et commerciaux courants à l'aide des outils bureautiques et de communication mis à sa disposition ;

    -il (elle) assure l'accueil des visiteurs, le traitement des appels téléphoniques, la réception et l'expédition du courrier.

    Les conditions d'exercice de l'emploi varient selon la nature de l'entreprise (publique ou privée), le secteur d'activité ou la taille, mais la constante est l'utilisation des outils d'information et de communication.

    Il (elle) est responsable de la réalisation fiable de son travail. Il contribue à l'image de marque de l'entreprise, en interne et à l'externe.

    Dans l'exercice de son emploi, l'agent administratif est appelé à faire face à des changements fréquents d'activité.L'emploi requiert une bonne capacité d'adaptation à des environnements de travail différents et un autocontrôle rigoureux dans le respect des procédures.

    Capacités attestées et descriptif

    des composantes de la certification

    1. Assurer les travaux administratifs courants

    à l'aide des outils bureautiques

    Saisir, mettre à jour et présenter tout type de données.

    Rédiger, sur consignes, des écrits courants.

    Rechercher, restituer des informations.

    Organiser et classer des informations pour le partage et la conservation.

    2. Accueillir les visiteurs, traiter les appels téléphoniques,

    réceptionner et expédier le courrier

    Orienter, renseigner le visiteur à l'accueil.

    Emettre et recevoir les appels téléphoniques.

    Enregistrer, diffuser, expédier le courrier.

    3. Traiter les opérations administratives

    et commerciales courantes

    Identifier, établir, vérifier et mettre à jour les documents administratifs et commerciaux.

    Reproduire, diffuser, classer et archiver manuellement des documents.

    Gérer les ressources matérielles et logistiques courantes.

    Secteurs d'activités ou types d'emploi

    accessibles par le détenteur du titre

    Cet emploi s'exerce dans les entreprises privées de toutes tailles, ainsi que dans le secteur public et associatif.

    Codes ROME :

    12121-Agent administratif.

    12112-Agent d'accueil.

    Réglementation de l'activité :

    Néant.

    Cette certification est accessible à compter du 3 mars 2009

    Autorité responsable de la certification :

    Ministère chargé de l'emploi.

    Bases légales et réglementaires :

    Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 335-13, R. 338-2.

    Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministre chargé de l'emploi.


Fait à Paris, le 19 février 2004.


Pour le ministre et par délégation :
La déléguée générale à l'emploi
et à la formation professionnelle,
C. Barbaroux


Arrêté du 15 décembre 2008 article 2 : L'arrêté du 19 février 2004 est prorogé pour une durée de cinq ans à compter de la date d'entrée en vigueur du présent arrêté (3 mars 2009).

Retourner en haut de la page