Accord du 29 janvier 2021 relatif à la qualité de vie au travail

Version en vigueur depuis le 01 janvier 2021

Article

En vigueur non étendu

Les parties signataires sont convaincues de l'importance d'ancrer une politique de qualité de vie au travail qui soit, à la fois, un levier d'engagement, de motivation et de fidélisation, des salariés ainsi qu'un facteur d'attractivité. Cette conviction est d'autant plus forte dans un contexte de complexité et d'évolution profonde du secteur bancaire, nécessitant une transformation continue de nos organisations et de nos métiers pour répondre à l'évolution des attentes de nos clients. La qualité de vie au travail constitue une ambition sociale des entreprises de la branche, partie intégrante de la stratégie de développement durable et de la performance économique et sociale.

Par ce nouvel accord relatif à la qualité de vie au travail, la branche affiche une ambition forte, portée par les dirigeants des entreprises qui la composent et l'ensemble des acteurs de la qualité de vie au travail pour amplifier et compléter les actions déjà engagées dans le cadre des précédents accords, notamment en abordant les modalités de mise en œuvre des nouvelles organisations et environnements de travail, en tenant compte de la mesure des impacts humains dans les projets de transformation.

Cette ambition place l'expérience du salarié et son quotidien au cœur des préoccupations des entreprises de la branche par la mise en œuvre d'un environnement permettant à chacun la réalisation d'un travail de qualité, le bénéfice des meilleures pratiques managériales afin de développer l'autonomie des équipes, réguler la charge de travail et favoriser l'expression. Cette synergie permet de concilier l'amélioration des conditions de vie au travail et l'efficacité collective. L'enjeu de la qualité de vie au travail est de concilier le progrès social, la satisfaction de nos clients et la performance économique pour les entreprises de la branche. Elle est la clef d'une responsabilité sociale d'entreprise assumée.

La qualité de vie au travail est une dynamique d'action collective et concertée des salariés, des dirigeants et des partenaires sociaux. Elle s'inscrit à travers l'engagement de tous, à tous les niveaux de l'entreprise et dans une cohérence globale avec les accords de branche et dispositifs existants (égalité professionnelle, lutte contre le harcèlement, handicap et incivilités…).

Dans ce cadre, les partenaires sociaux conviennent de prioriser pour la durée du présent accord les axes suivants :
– la préservation de la santé au travail par l'organisation du travail et l'accompagnement ;
– le management et les relations de travail ;
– la transformation de l'organisation et l'environnement de travail comme leviers de qualité de vie au travail.

Ces axes ont vocation à fixer le cadre des ambitions et des engagements de la démarche de qualité de vie au travail au sein de la branche et d'en impulser une mise en œuvre opérationnelle par les entreprises de la branche. En effet, la qualité de vie au travail est une démarche qui se concrétise et se vit sur le terrain, dans son environnement de travail, par chacun des salariés. Aussi chaque entreprise de la branche déclinera cet accord sur la durée de son application, au regard de son territoire, de son organisation et de sa maturité sur les actions à mener à l'appui des engagements suivants :

Faire de la qualité de vie au travail un enjeu et une responsabilité collective

Préserver la santé au travail par l'organisation du travail et l'accompagnement :
– simplifier les processus et accompagner les salariés dans les nouveaux usages des outils numériques ;
– apporter de la souplesse et accompagner les situations individuelles sensibles ;
– développer les solidarités et le soutien aux aidants ;
– évaluer les risques professionnels afin de les prévenir et protéger les salariés ;
– adapter les organisations aux situations exceptionnelles de crise.

Positionner le management et les relations de travail au cœur de la qualité de vie au travail :
– promouvoir des relations de travail basées sur le respect, l'écoute et la confiance ;
– réguler la charge de travail au plus près des situations de travail ;
– valoriser le travail au quotidien par le feedback ;
– accroître l'autonomie et la responsabilisation ;
– développer un mode de management participatif et collaboratif ;
– renforcer le soutien et l'accompagnement des managers.

Transformer l'organisation et l'environnement de travail, un levier de qualité de vie au travail :
– anticiper et accompagner les transformations avec une communication porteuse de sens ;
– promouvoir les nouveaux modes de travail basés sur la confiance et l'autonomie ;
– adapter l'environnement physique de travail.

Piloter et animer la qualité de vie au travail :
– des référents qualité de vie au travail au cœur des actions QVT ;
– un observatoire de branche moteur d'expérimentations QVT ;
– renforcer l'engagement des entreprises ;
– favoriser le partage d'expérimentations dans les entreprises ;
– communiquer et diffuser les politiques qualité de vie au travail auprès de tous.

Retourner en haut de la page