Décret n° 70-816 du 9 septembre 1970 PORTANT REGLEMENT D'ADMINISTRATION PUBLIQUE RELATIF A L'ORGANISATION ET AUX ATTRIBUTIONS DE BUREAU D'AIDE SOCIALE DE LA VILLE DE MARSEILLE AINSI QU'A L'ADMISSION A L'AIDE SOCIALE A MARSEILLE.

Dernière mise à jour des données de ce texte : 07 mai 1995

Version en vigueur au 21 juillet 2024
Code de la famille et de l'aide sociale 136 AL. 3. Décret 611 1954-06-11. Décret 1186 1953-11-29. Décret 883 1954-09-02. Décret 143 1959-01-07. Décret 495 1961-05-15. Décret 143 1959-01-07. Décret 979 1959-08-12. LOI 432 1952-04-28. CONSEIL D'ETAT ENTENDU.

  • Article 2 (abrogé)

    La commission administrative est composée du maire de la ville de Marseille, président, de sept membres élus par le conseil municipal de la ville de Marseille et de sept membres désignés par le préfet des Bouches-du-Rhône parmi les personnes s'occupant d'oeuvres ou d'activités sociales dans la commune de Marseille.

    Parmi les personnes nommées par le préfet en raison de leur compétence figurent obligatoirement deux représentants des associations familiales présentés par l'union départementale des associations familiales.

    La commission administrative élit parmi ses membres un vice-président appelé à suppléer, le cas échéant, le président.

  • Article 3 (abrogé)

    La commission administrative désigne en son sein une délégation permanente composée du maire, président, ou du vice-président, de trois des membres élus par le conseil municipal et de trois des membres désignés par le préfet dont un des représentants des associations familiales.

    La délégation permanente exerce les attributions qui lui sont déléguées par la commission administrative, dans l'intervalle des réunions de celle-ci.

  • Article 4 (abrogé)

    La commission administrative tient au moins une séance par mois et sa délégation permanente au moins une séance par semaine. Elles se réunissent sur convocation de leur président ou à la demande du directeur du bureau d'aide sociale de la ville de Marseille.

  • Article 5 (abrogé)

    Le directeur du bureau d'aide sociale est nommé par le président de la commission administrative.

    Le directeur ordonnance les dépenses du bureau d'aide sociale.

    Le directeur a autorité sur le personnel et fixe l'organisation du travail dans les services. Dans le cadre des dispositions qui régissent le personnel et sauf en ce qui concerne les agents occupant les emplois supérieurs dont la liste est fixée par la commission administrative et approuvée par le préfet, il prend toute décision d'ordre individuel que comporte la gestion du personnel et notamment nomme aux emplois, procède aux licenciements, règle l'avancement et assure la discipline.

  • Article 7 (abrogé)

    Par dérogation aux dispositions de l'article 125 du code de la famille et de l'aide sociale, les demandes d'admission à l'aide sociale sont déposées au bureau d'aide sociale qui les instruit et les transmet au préfet, avec l'avis de la commission administrative ou de sa délégation permanente, pour être soumises à la commission d'admission.

  • Les agents de l'administration de l'assistance publique à Marseille en fonctions dans les services rattachés au bureau d'aide sociale de Marseille sont mis, à la date d'application du présent texte, à la disposition de cet établissement public et demeurent régis par les dispositions qui leur étaient antérieurement applicables.

    Les agents titulaires disposent d'un délai d'un an pour opter soit pour leur intégration dans les cadres du bureau d'aide sociale de Marseille, dans le grade correspondant à leurs corps d'origine soit pour leur maintien dans les cadres de l'administration de l'assistance publique à Marseille. Ceux qui, à l'expiration du délai d'option, n'auront pas fait connaître leur choix seront considérés comme optant pour leur intégration dans les cadres du bureau d'aide sociale de Marseille. Les intéressés seront intégrés dans leur nouvel emploi à un traitement égal ou immédiatement supérieur au traitement perçu en dernier lieu dans leur emploi d'origine.

    Les agents titulaires qui auront opté pour leur maintien dans les cadres de l'administration de l'assistance publique à Marseille pourront être maintenus au bureau d'aide sociale en position de détachement.

  • Les immeubles appartenant à l'administration de l'assistance publique à Marseille et affectés en totalité à l'exercice de l'aide sociale sont tranférés au bureau d'aide sociale. Il en est de même des meubles corporels garnissant ces immeubles ainsi que des droits et obligations résultant de l'utilisation pour l'aide sociale soit des parties d'immeubles appartenant à l'administration de l'assistance publique à Marseille, soit de biens appartenant à d'autres collectivités ou à des tiers.

    Les immeubles et les biens mobiliers incorporels qui, appartenant à l'administration de l'assistance publique à Marseille, proviennent de libéralités et dont les revenus sont affectés à l'aide sociale pour les pauvres de Marseille sont transférés au bureau d'aide sociale de la ville de Marseille.

    La liste de ces divers biens sera fixée par accord amiable entre l'administration de l'assistance publique à Marseille et le bureau d'aide sociale de la ville de Marseille. Cet accord devra intervenir dans le délai de un an à compter de la publication du présent décret. En cas de désaccord, il sera statué, sans préjudice de recours contentieux, par une commission composée d'un représentant de l'administration de l'assistance publique à Marseille et d'un représentant du bureau d'aide sociale de la ville de Marseille, désignés respectivement par le conseil d'administration et la commission administrative de ces deux établissements publics, et présidée par une personnalité choisie par le préfet des Bouches-du-Rhône.

  • Le décret du 20 août 1955 portant règlement d'administration publique pour la fixation du statut du bureau d'aide sociale de la ville de Marseille est abrogé.

PREMIER MINISTRE : J. CHABAN-DELMAS.

MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA SECURITE SOCIALE :

R. BOULIN.

MINISTRE DE L'INTERIEUR : R. MARCELLIN.

MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES : V. GISCARD D'ESTAING.

SECRETAIRE D'ETAT AUPRES DU MINISTRE DE L'INTERIEUR : A. BORD.

SECRETAIRE D'ETAT A L'ECONOMIE ET AUX FINANCES : J. CHIRAC.

SECRETAIRE D'ETAT A L'ACTION SOCIALE ET A LA READAPTATION :

M.-M. DIENESCH.

Retourner en haut de la page