Arrêté du 22 juillet 2019 portant création de la mention « motonautisme et disciplines associées » du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité « éducateur sportif »

Dernière mise à jour des données de ce texte : 15 juillet 2023

NOR : SPOV1921693A

Version en vigueur au 29 février 2024


La ministre des sports,
Vu le code du sport, notamment ses articles L. 212-1, R. 212-7, D. 212-20 et suivants, A. 212-47 et suivants ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative des métiers du sport et de l'animation en date du 3 juillet 2019,
Arrête :


  • Il est créé une mention « motonautisme et disciplines associées » du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité « éducateur sportif ».

  • -La possession du diplôme mentionné à l'article 1er atteste que son titulaire met en œuvre les compétences suivantes :


    -encadrer tout public dans tout lieu et toute structure ;


    -mettre en œuvre un projet d'animation s'inscrivant dans le projet de la structure ;


    -conduire une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage dans le champ du motonautisme et disciplines associées ;


    -mobiliser les techniques de la mention “ motonautisme et disciplines associées ” pour mettre en œuvre une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage.


    Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

  • Les référentiels professionnel et de certification des unités capitalisables constitutives du diplôme définis à l'article D. 212-23 du code du sport figurent à l'annexe I au présent arrêté.


    Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

  • Les exigences préalables à l'entrée en formation, prévues à l'article R. 212-10-17 du code du sport et aux articles A. 212-35 et A. 212-36 de ce même code, sont les suivantes :


    a) être titulaire de l'une des attestations de réussite à la formation relative au secourisme suivantes :


    -a minima “ prévention et secours civiques de niveau 1 ” (PSC1) ou équivalent ;


    -certificat de “ sauveteur secouriste du travail ” (SST) en cours de validité.


    b) attester d'un niveau natatoire permettant de garantir la sécurité des pratiquants et des tiers ;


    c) attester d'un niveau de conduite des bateaux de plaisance à moteur ;


    d) satisfaire aux tests d'exigences préalables.


    Il est procédé a ̀ la vérification de ces exigences préalables au moyen de :


    a) la production d'une attestation de réussite à la formation relative au secourisme le cas échéant assortie de l'attestation de formation continue en cours de validité ;


    b) la production d'une attestation de cent mètres nage libre, départ plongé et récupération d'un objet immergé à deux mètres de profondeur, délivrée par une personne titulaire d'une certification d'encadrement des activités aquatiques conforme à l'article L. 212-1 du code du sport ;


    c) la production du permis de navigation relevant du milieu sur lequel se déroulent les tests d'exigences préalables ;


    d) la réussite aux tests d'exigences préalables suivants :


    L'évaluation est effectuée sur le support véhicule nautique à moteur (VNM) à bras et sur le support VNM à selle.


    1°-Support “ VNM ” à bras :


    Etre capable de :


    -se préparer et s'équiper ;


    -monter et descendre correctement, sans aide ;


    -démarrer le “ VNM ” à bras et le manœuvrer au ralenti ;


    -accélérer et décélérer progressivement ;


    -tenir une trajectoire en ligne droite ;


    -se tenir en équilibre sur un “ VNM ” à bras articulé ;


    -s'arrêter à un point précis ;


    -enchaîner deux passages sur un parcours en huit autour de deux bouées debout en équilibre.


    2°-Support “ VNM ” à selle :


    Etre capable de :


    -monter et descendre correctement ;


    -démarrer le “ VNM ” à selle et le manœuvrer au ralenti ;


    -accélérer et décélérer progressivement ;


    -tenir une trajectoire en position debout en ligne droite ;


    -s'arrêter à un point précis ;


    -réaliser un demi-tour autour d'une bouée ;


    -effectuer une manœuvre d'approche pour ramasser un objet flottant.


    3°-Ces deux démonstrations techniques sont suivies d'un entretien de dix minutes maximum portant sur :


    -les réglementations générales de navigation et de sécurité en vigueur ;


    -les vérifications d'usage préalables à la navigation ;


    -la connaissance des différentes parties constitutives d'un “ VNM ” à selle (coque, moteur …) qui le composent.


    Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

  • Les exigences préalables à la mise en situation professionnelle des personnes en cours de formation prévues à l'article R. 212-10-20 du code du sport sont les suivantes :


    -être capable d'évaluer les risques objectifs liés à la pratique de l'activité motonautisme et disciplines associées ;


    -être capable d'anticiper les risques potentiels pour le pratiquant ;


    -être capable de maîtriser le comportement et les gestes à réaliser en cas d'incident ou d'accident ;


    -être capable de mettre en œuvre une séquence pédagogique d'animation en motonautisme et disciplines associées en sécurité ;


    -connaître les différents supports ;


    -être titulaire du permis mer “ côtier ” et “ eaux intérieures ” ;


    -être titulaire du “ certificat restreint de radiotéléphoniste ” (CRR).


    Elles sont vérifiées et attestées par l'organisme de formation, dans les conditions mentionnées dans le dossier d'habilitation prévu à l'article R. 212-10-11 du code du sport, au moyen de la mise en place par le candidat des trois séances suivantes :


    Pour valider ces exigences préalables, le candidat doit satisfaire à l'ensemble de ces trois séances.


    1° Une séance d'animation en “ VNM ” à selle :


    Les stagiaires peuvent être les pratiquants.


    Le candidat prend en charge en conduite accompagnée, un groupe de quatre VNM à selle composé d'un “ VNM ” moniteur et de quatre “ VNM ” pratiquants, en tenant compte de la zone de pratique, des conditions environnementales et des contraintes de sécurité.


    La séance a une durée de quarante-cinq minutes maximum comprenant :


    -dix minutes de briefing à terre ;


    -trente minutes maximum de randonnée ;


    -cinq minutes de débriefing à terre.


    2° Une séance de conduite d'engins tractés :


    Le candidat tracte de manière autonome au minimum deux pratiquants sur deux engins tractés (bouées monoplaces) sur un parcours défini, en tenant compte des conditions de navigation, des caractéristiques des pratiquants et des contraintes de sécurité.


    Le parcours comprend les évolutions suivantes :


    Sur un parcours en aller-retour, le candidat doit être capable de :


    a) Faire effectuer aux engins tractés :


    -un 360° durant lequel, les engins seront à l'intérieur du sillage du bateau tracteur ;


    -deux traversées de sillage des engins tractés, à l'aller comme au retour.


    L'évolution serpentée du bateau tracteur doit être sans à-coup et la corde de traction toujours tendue.


    Les engins tractés devront se situer à l'intérieur du sillage en début et fin de l'évolution.


    b) Réaliser une intervention adaptée et sécurisée auprès d'un pratiquant en difficulté lors de la chute à l'eau d'un ou plusieurs pratiquants.


    La récupération doit être exécutée en sécurité et de manière adaptée en connaissant les procédures d'urgence.


    Le cas est précisé par les évaluateurs aux pratiquants avant la séance.


    La durée de l'épreuve est de vingt minutes maximum comprenant l'intervention sur le pratiquant en difficulté et le briefing de séance.


    3° Une séance d'initiation à un engin à sustentation hydropropulsée (“ ESH ”) :


    Le candidat encadre une séance d'initiation d'un pratiquant sur le support d'un engin à sustentation hydropropulsé.


    Il est évalué sur sa capacité à préparer le matériel, à équiper son pratiquant, à expliquer à son pratiquant les règles de sécurité (briefing). Il doit être capable d'assurer l'encadrement technique de l'activité des “ ESH ”.


    La séance a une durée de vingt-cinq minutes maximum comprenant :


    -dix minutes de briefing en mer ou au sol ;


    -dix minutes de séance ;


    -cinq minutes de débriefing en mer ou au sol.


    Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

  • Les épreuves certificatives sont évaluées dans les conditions prévues à l'article A. 212-26 du code du sport.


    Les modalités de la situation d'évaluation certificative de l'unité capitalisable 1 (UC1) “ encadrer tout public dans tout lieu et toute structure ” et de l'unité capitalisable 2 (UC2) “ mettre en œuvre un projet d'animation s'inscrivant dans le projet de la structure ” figurent à l'article A. 212-47-3 du code du sport.


    Les modalités de la situation d'évaluation certificative de l'unité capitalisable 3 (UC3) “ conduire une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage dans le champ du motonautisme et disciplines associées ” et de l'unité capitalisable 4 (UC4) “ mobiliser les techniques de la mention " motonautisme et disciplines associées " pour mettre en œuvre une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage ” figurent en annexe II au présent arrêté.


    Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

  • Les qualifications des personnes en charge de la formation, les qualifications des tuteurs, ainsi que les qualifications des évaluateurs des personnes en formation pour l'obtention du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS) spécialité “ éducateur sportif ” mention “ motonautisme et disciplines associées ” sont les suivantes :


    a) Le coordonnateur pédagogique :


    La coordination pédagogique des formations est assurée par une personne qui doit être titulaire, soit


    -du BPJEPS spécialité “ éducateur sportif ” mention “ motonautisme et disciplines associées ” ;


    ou


    -du BPJEPS spécialité “ activités nautiques ” mention monovalente “ motonautisme ” et justifier de trois années d'expérience professionnelle dans le champ des activités du motonautisme et disciplines associées.


    Sont dispensés de ces exigences, les personnels techniques et pédagogiques relevant du ministère chargé des sports et les professeurs ou enseignants d'éducation physique et sportive du ministère de l'éducation nationale.


    b) Les formateurs permanents :


    Les formateurs permanents doivent être titulaires soit :


    -du BPJEPS spécialité “ éducateur sportif ” mention “ motonautisme et disciplines associées ” ;


    ou


    -du BPJEPS spécialité “ activités nautiques ” mention monovalente “ motonautisme ” et justifier de trois années d'expérience professionnelle dans le champ de l'encadrement du motonautisme et disciplines associées.


    Sont dispensés de ces exigences, les personnels techniques et pédagogiques relevant du ministère chargé des sports et les professeurs ou enseignants d'éducation physique et sportive du ministère de l'éducation nationale.


    c) Les tuteurs :


    Les tuteurs doivent être titulaires d'une certification professionnelle a minima de niveau 4 dans le champ de l'encadrement du motonautisme et disciplines associées et justifier de deux années d'expérience professionnelle d'encadrement dans le champ des activités du motonautisme. La durée de l'expérience professionnelle ne comprend pas les périodes de formation en alternance.


    d) Les évaluateurs :


    Les évaluateurs de l'unité capitalisable 3 (UC3) “ conduire une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage dans le champ du motonautisme et disciplines associées ” et de l'unité capitalisable 4 (UC4) “ mobiliser les techniques de la mention " motonautisme et disciplines associées " pour mettre en œuvre une séance, un cycle d'animation ou d'apprentissage ” doivent être titulaires a minima soit :


    -du BPJEPS spécialité “ éducateur sportif ” mention “ motonautisme et disciplines associées ” ;


    -du BPJEPS activités nautiques monovalent motonautisme ou plurivalent dont un des deux supports ;


    et


    -être détenteurs d'une carte professionnelle d'éducateur sportif dans la mention motonautisme en cours de validité ;


    et


    -justifier d'une expérience professionnelle de deux années dans le champ de l'encadrement du motonautisme.


    Sont dispensés de ces exigences, les personnels techniques et pédagogiques relevant du ministère chargé des sports et les professeurs ou enseignants d'éducation physique et sportive du ministère de l'éducation nationale.


    Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

  • Le tableau récapitulatif des dispenses des “ exigences préalables à l ‘ entrée en formation ” (EPEF) et des “ exigences préalables à la mise en situation professionnelle ” (EPMSP), ainsi que des équivalences d'unités capitalisables (UC) avec le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ éducateur sportif ”, mention “ motonautisme et disciplines associées ” figure en annexe III au présent arrêté.


    Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.


  • I. - Le présent arrêté entre en vigueur le 1er décembre 2019.
    II. - A compter du 31 décembre 2020 aucune session de formation régie par l'arrêté du 9 juillet 2002 en vue de l'obtention de la mention monovalente « motonautisme » et de la mention plurivalente groupe F « jet (véhicule nautique à moteur), bateau à moteur d'initiation et de découverte, engins tractés » du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité « activités nautiques » ne peut être ouverte.


  • Le directeur des sports est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

    • RÉFÉRENTIEL D'ACTIVITÉS, DE COMPÉTENCES ET D'ÉVALUATION DU BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ “ ÉDUCATEUR SPORTIF ” MENTION “ MOTONAUTISME ET DISCIPLINES ASSOCIÉES ”


      Les activités de motonautisme sont organisées autour de la discipline bateau ; VNM (véhicule nautique motorisée) (VNM à bras-VNM à selle) ; aéroglisseur. Le développement du VNM, grâce à l'arrivée sur le marché de nouveaux produits notamment les engins à sustentation hydropropulsés (ESH) fait qu'à ce jour, le VNM est la discipline du motonautisme la plus exploitée et la plus pratiquée sur le littoral français et dans les territoires ultra-marins.


      Le secteur marchand occupe une place importante dans cet environnement. L'activité VNM est plus connue sous le nom de scooter des mers ou de jet ski .


      La plupart des bases nautiques qui exploitent les activités du VNM sur le littoral français, sont des structures du secteur marchand (SARL, EURL, SAS …). Elles participent avec les structures associatives au rayonnement et au développement du VNM. Les bases nautiques de VNM sont de plus en plus associées à d'autres activités nautiques telles que les engins tractés et les ESH.


      Le titulaire du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité éducateur sportif mention motonautisme et disciplines associées s'appelle moniteur de motonautisme. Il encadre des activités de véhicules nautique à moteur (VNM) à bras, et à selle ; de bateau à moteur (BAM), d'engins tractés (ET) et d'engins à sustentation hydropropulsés (ESH).


      Le type d'emploi correspond a ̀ un emploi saisonnier qui engendre un fort taux de turn over (emploi tremplin d'entrée dans la vie active, emploi d'été ́, complément d'emploi) d'une saison sur l'autre dans les structures employeur .


      Le métier de moniteur est exercé ́, seul ou en équipe, a ̀ temps plein ou partiel et sous différents statuts : salarie ́ ou travailleur indépendant. Le moniteur peut exercer de manière autonome son activité d'enseignement. Il peut être amené ́ a ̀ assurer seul la responsabilité ́ technique des activités de la structure et à superviser d'autres moniteurs. Il assure la pleine autonomie et responsabilité ́ de ses activités. Il peut être amené ́ a ̀ accompagner et encadrer l'activité ́ des personnels occasionnels ou saisonniers et assurer les fonctions de tutorat.


      REFERENTIEL D'ACTIVITES


      Décrit les situations de travail et les activités exercées, les métiers ou emplois visés.


      REFERENTIEL


      DE COMPETENCES


      Identifie les compétences et les connaissances, y compris transversales, qui découlent du référentiel d'activités


      REFERENTIEL D'EVALUATION


      Définit les critères et les modalités d'évaluation des acquis


      Les modalités d'évaluation des unités capitalisables (UC) 1 et 2 sont définies à l'article A. 212-47-3 du code du sport.


      Les modalités d'évaluation des unités capitalisables (UC) 3 et 4 sont définies à l'annexe II du présent arrêté.


      MODALITES D'EVALUATION

      CRITERES D'EVALUATION

      UC 1-ENCADRER TOUT PUBLIC DANS TOUT LIEU ET TOUTE STRUCTURE

      Participation au fonctionnement de la structure de motonautisme et disciplines associées


      -Accueil, information et orientation des différents publics au sein de la structure proposant la pratique du motonautisme et disciplines associées en prenant en compte leurs caractéristiques physiques, cognitives et psychiques.


      -Participation aux actions de communication et de promotion de l'activité motonautisme et disciplines associées en adaptant les modalités de communication de l'information aux singularité de son interlocuteur.


      -Promotion des activités motonautisme et disciplines


      associées au travers le développement des nouvelles pratiques selon des modalités adaptées aux caractéristiques et besoins de chacun.


      -Participation à la planification des activités sur la saison et veille quant à leur déclinaison opérationnelle dans un label de démarche citoyenne avec un souci de préservation des ressources.


      -Participation à l'organisation des activités de la structure en prenant en compte les caractéristiques singulières des différents publics notamment ceux en situation de handicap.


      -Contribution active aux initiatives prenant en compte le développement durable


      -Entretien du matériel pédagogique et préservation des installations


      C1. 1-Communiquer dans les situations de la vie professionnelle en adaptant la démarche et les outils aux singularité des interlocuteurs.


      C1. 2-Prendre en compte les caractéristiques des publics dans leurs environnements dans une démarche d'éducation à la citoyenneté en favorisant la dimension collective et l'intégration de tous.


      C1. 3-Contribuer au fonctionnement d'une structure en tenant compte des particularités de publics impliqués.


      Une seule modalité certificative permet d'évaluer de façon distincte les UC 1 et UC 2.


      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen :


      -de la production d'un document explicitant la conception, la mise en œuvre et la réalisation d'un projet d'animation dans la structure d'alternance pédagogique.


      -d'une soutenance orale suivie d'un entretien.


      Le candidat :


      -Adapte sa communication aux différents publics afin de favoriser l'intégration de tous


      -Produit des écrits professionnels adaptés aux caractéristiques et besoins des publics concernés


      -Promeut les projets et actions de la structure en prenant en compte les spécificités physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychique des publics impliqués


      -Repère les attentes et les besoins des différents publics pour favoriser l'intégration de tous


      -Choisit les démarches adaptées en fonction des singularités des publics


      -Garantit l'intégrité physique et morale des publics


      -Se situe dans la structure


      -Situe la structure dans les différents types d'environnement


      -Participe à la vie de la structure en veillant à respecter l'intégration de tous


      UC 2-METTRE EN OEUVRE UN PROJET D'ANIMATION S'INSCRIVANT DANS LE PROJET DE LA STRUCTURE

      Conception et réalisation d'un projet d'animation dans le champ du motonautisme et disciplines associées


      -Proposition d'un projet d'animation en prenant en compte les caractéristiques du contexte de son intervention afin de l'inscrire dans le cadre des politiques publiques et/ ou fédérales.


      -Proposition d'activités s'inscrivant dans le programme de la structure en prenant en compte les caractéristiques singulières des différents publics


      -Participation à la conduite d'actions de sensibilisation et d'animation en motonautisme et disciplines associées visant à une meilleure prise en compte des bienfaits de l'activité sportive dans une perspective de maintien ou d'amélioration de la santé en lien avec les spécificités des publics encadrés.


      -Définition des objectifs, des moyens et méthodes à mettre en œuvre pour réaliser son projet d'animation dans la structure dans des conditions optimales de sécurité en prenant en compte les caractéristiques singulières des différents publics notamment ceux en situation de handicap.


      -Participation à l'élaboration du budget d'un projet d'animation


      -Réalisation de bilan et propositions de perspectives futures de son action


      -Participation au suivi administratif de son action


      C2. 1-Concevoir un projet d'animation en tenant compte des particularités des publics impliqués.


      C2. 2-Conduire un projet d'animation dans une perspective éducative et intégrative.


      C2. 3-Evaluer un projet d'animation.


      Une seule modalité certificative permet d'évaluer de façon distincte les UC 1 et UC 2.


      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen :


      -de la production d'un document explicitant la conception, la mise en œuvre et la réalisation d'un projet d'animation dans la structure d'alternance pédagogique.


      -d'une soutenance orale suivie d'un entretien.


      Le candidat :


      -Situe son projet d'animation dans son environnement, en fonction du projet de la structure, de ses ressources et du public accueilli dans une perspective éducative et intégrative


      -Définit les objectifs et les modalités d'évaluation en prenant en compte les caractéristiques spécifiques de chacun


      -Identifie les moyens nécessaires à la réalisation du projet en lien avec les singularités des publics impliqués


      -Planifie les étapes de réalisation


      -Anime une équipe dans le cadre du projet en incluant chaque membre au regard de ses caractéristiques et besoins particuliers


      -Procède aux régulations nécessaires afin de favoriser l'intégration de tous


      -Utilise les outils d'évaluation adaptés en lien avec les singularités des publics


      -Produit un bilan


      -Identifie des perspectives d'évolution


      UC 3 : CONDUIRE UNE SEANCE, UN CYCLE D'ANIMATION OU D'APPRENTISSAGE EN MOTONAUTISME ET DISCIPLINES ASSOCIEES

      Conduite de séances, de cycles d'initiation, de découverte, d'animation sportive ou d'apprentissage, des activités du motonautisme et disciplines associées


      -Préparation et mise en œuvre des actions d'animation


      -Préparation et mise en œuvre des actions d'apprentissage


      -Evaluation du niveau initial et des comportements des publics dont il a la charge


      -Organisation de l'espace de pratique en fonction du public et de l'activité


      -Mise en œuvre d'une action d'animation, d'initiation et d'apprentissage


      -Préparation du matériel et de l'équipement nécessaires à l'activité


      -Prise en charge des publics en prenant en compte les caractéristiques singulières des différents publics notamment ceux en situation de handicap


      -Présentation des consignes, de l'organisation pédagogique et matérielle de son action


      -Explicitation des perspectives futures de son action


      -Réalisation du bilan de l'activité et de son action ;


      -Education au respect de l'environnement


      -Prise en compte des capacités techniques et physiques de son public ;


      en tenant compte de leurs caractéristiques physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychique


      C3. 1-Concevoir la séance, le cycle d'animation ou d'apprentissage en motonautisme et disciplines associées en prenant en compte les caractéristiques physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychique de tous les pratiquants


      C3. 2-Conduire la séance, le cycle d'animation ou d'apprentissage en motonautisme et disciplines associées à partir des particularités des publics impliqués


      C3. 3-Evaluer la séance, le cycle d'animation ou d'apprentissage en motonautisme et disciplines associées notamment au regard de la prise en compte des caractéristiques spécifiques et des besoins de chacun


      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen de :


      1° La conduite de deux séances de mise en situation professionnelle :


      -une séance en support VNM à bras ;


      -une séance tirée au sort entre support bateau ou support ESH.


      2° Un entretien portant sur l'analyse et l'évaluation de la séance


      Le candidat :


      -Fixe les objectifs de la séance ou du cycle dont les modalités d'organisation adaptées aux caractéristiques des publics encadrés


      -Prend en compte les caractéristiques du public, notamment en situation de handicap dans la préparation de la séance ou du cycle


      -Mobilise les connaissances techniques, réglementaires et d'usage


      -Met en œuvre des situations pédagogiques propices à la progression des pratiquants en adoptant une démarche intégrative de ces différents publics


      -Adapte son action pédagogique en prenant en compte les caractéristiques physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychique des pratiquants


      -Met en œuvre une démarche pédagogique adaptée aux conditions sécuritaires et environnementales-Utilise des outils d'évaluation adaptés aux caractéristiques des publics encadrés


      -Évalue son action


      -Évalue la progression du ou des pratiquants en tenant compte de leurs singularités


      UC4-MOBILISER LES TECHNIQUES DE LA MENTION MOTONAUTISME ET DISCIPLINES ASSOCIEES POUR METTRE EN ŒUVRE UNE SEANCE OU UN CYCLE D'APPRENTISSAGE

      Encadrement du motonautisme et disciplines associées en assurant la sécurité des pratiquants, des tiers et de lui-même


      -Identification des risques spécifiques pour son public en tenant compte de leurs spécificités


      -Prise en compte des capacités techniques et physiques de son public


      -Définition des moyens à mettre en œuvre pour assurer la sécurité


      -Vérification du bon état du matériel


      -Préparation du lieu d'activité et ou de l'itinéraire en tenant compte des caractéristiques physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques de tous les pratiquants


      -Education des pratiquants dont il a la charge aux règles de sécurité


      -Adaptation de sa démarche en fonction des attentes et du comportement du public au regard de leur singularité


      -Adaptation de sa démarche en fonction des risques liés aux éléments naturels en préservant l'intégrité physique et psychique des pratiquants


      -Assure l'entretien et les réparations courantes du matériel qu'il utilise


      -Identification des risques inhérents à son projet de navigation


      -Adaptation de la navigation en fonction de l'état de son équipage et de l'évolution des conditions météorologiques prévue ou en cours en tenant compte des spécificités des publics


      C4. 1-Conduire une séance ou un cycle en utilisant les techniques de la mention motonautisme et disciplines associées en lien avec les singularités des pratiquants


      C4. 2-Maîtriser et faire appliquer les règlements de la mention motonautisme et disciplines associées afin que chaque sportif évolue en sécurité


      C4. 3-Garantir des conditions de pratique en sécurité tout en impliquant les pratiquants dans la gestion de leur propre sécurité


      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen de :


      1° La réalisation d'un parcours technique sur le support VNM à bras


      2° La réalisation d'un parcours technique sur le support VNM à selle


      3° Une démonstration technique de pilotage d'engins tractés


      4° La conduite d'une séance d'animation en sécurité sur le support VNM à selle


      5° Une épreuve écrite composée d'un questionnaire de 40 questions


      Le candidat :


      -Maîtrise les techniques et les conduites professionnelles du motonautisme et disciplines associées en veillant à respecter l'intégration de tous


      -Maîtrise les gestes techniques et les conduites en fonction des publics en accordant une vigilance particulière à leurs caractéristiques singulières


      -Maitrise la conduite de séance en fonction des supports en tenant compte des particularités des pratiquants-Maitrise et fait appliquer les règles de sécurité et d'usages des activités et des pratiques en choisissant les moyens adaptés aux caractéristiques des pratiquants


      -Maitrise, respecte et fait appliquer les réglementations en vigueur


      -Sensibilise aux bonnes pratiques techniques, environnementales, citoyennes et aux conduites à risques


      -Prépare, vérifie et utilise le matériel adapté au public et conforme aux règles de sécurité en prenant en compte les caractéristiques singulières des publics


      -Adapte la conduite de son action à la zone de pratique en veillant à l'intégration de tous les pratiquants


      -Adapte son action de manière appropriée en cas d'incident ou d'accident en tenant compte des publics et de leurs caractéristiques physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques


      -Veille à l'intégrité physique et morale des pratiquants en accordant une vigilance particulière à leurs caractéristiques singulières

      RÉFÉRENTIEL D'ACTIVITÉS, DE COMPÉTENCES ET D'ÉVALUATION DU BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ “ ÉDUCATEUR SPORTIF ” MENTION “ MOTONAUTISME ET DISCIPLINES ASSOCIÉES ”


      Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

    • SITUATION D'ÉVALUATION CERTIFICATIVE DES UNITÉS CAPITALISABLES UC 3 ET UC 4 DU BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ “ ÉDUCATEUR SPORTIF ” MENTION “ MOTONAUTISME ET DISCIPLINES ASSOCIÉES ”


      Situation d'évaluation certificative des unités capitalisables 3 et 4 :


      Epreuve certificative de l'UC 3


      L'épreuve se déroule en organisme de formation.


      Elle se compose de la conduite des deux séances de mise en situation professionnelle suivantes suivies d'un entretien :


      -une séance obligatoire en support “ VNM ” à bras ;


      -une séance tirée au sort entre support bateau ou support “ ESH ”.


      1) Mise en situation professionnelle :


      Le jour de l'épreuve, pour chacune des séances, dans les conditions fixées par le recteur de région académique le candidat tire au sort le support “ ESH ” ou bateau ainsi qu'un numéro. Ce numéro correspond à un pratiquant.


      Pour cette mise en situation, il est entendu par pratiquant : public ayant déjà pratiqué ou étant de niveau confirmé en “ VNM ” à bras.


      Les autres stagiaires de la formation peuvent servir de public reconstitué.


      L'ordre de passage des séances est indifférent.


      Avant chacune des séances, le candidat échange avec le pratiquant au sujet de son niveau de pratique, pendant dix minutes maximum.


      A la suite de cet échange le candidat prépare sa fiche de séance sur un support papier pendant trente minutes maximum.


      A l'issue de cette préparation écrite, le candidat remet aux évaluateurs sa fiche de séance puis conduit aussitôt sa séance d'une durée comprise entre quinze et vingt minutes maximum (briefing et débriefing inclus).


      2) Entretien :


      Chaque séance est suivie d'un entretien de dix minutes maximum portant sur l'analyse et l'évaluation de la séance et la justification des choix techniques et pédagogiques en fonction des caractéristiques des publics et des conditions environnementales.


      Le candidat doit pouvoir situer sa séance au sein d'une progression.


      L'échange avec les évaluateurs permet également de vérifier la capacité du candidat à adopter une démarche intégrative des différents publics dans ses séances d'animation en motonautisme et disciplines associées.


      Epreuve certificative de l'UC 4


      L'épreuve se déroule au sein de l'organisme de formation et se compose comme suit :


      1° Démonstrations techniques :


      a) Réalisation d'un parcours technique sur le support “ VNM ” à bras :


      Le candidat a la possibilité de valider son épreuve selon deux modalités :


      -lors d'un parcours chronométré debout ;


      ou


      -lors d'un parcours évalué selon des critères d'aisance.


      Le candidat annonce aux évaluateurs avant l'épreuve son choix de modalité d'évaluation.


      Les conditions de mer doivent être favorables au déroulement des épreuves.


      Les organismes de formation proposent l'ouvreur au recteur de région académique.


      L'ouvreur doit avoir participé a minima à une compétition de niveau régional sur le support de l'épreuve.


      Le candidat peut effectuer un tour de repérage du circuit.


      Lors du parcours chronométré, le candidat doit piloter debout. Le temps limite pour valider l'épreuve chronométrée ne doit pas excéder 130 % du temps de l'ouvreur.


      Le candidat a la possibilité d'effectuer deux passages, le meilleur temps des deux passages est retenu.


      Une seule chute est autorisée par passage.


      Lors du parcours évalué selon des critères d'aisance, le candidat doit piloter en position debout constante ; pieds décalés ; avec changement d'appuis et conduite régulière. Aucune chute n'est autorisée.


      Schéma du parcours ci-après :



      Vous pouvez consulter l'intégralité du texte avec ses images à partir de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié accessible en bas de page


      Chronométrage :


      Départ et arrivée entre les quatre premières bouées ;


      Dimensions de la zone de départ et d'arrivée : Longueur cinq mètres ; Largeur : trois mètres


      Parcours de six bouées : trois bouées de chaque côté de la ligne médiane espacées chacune de 20 m minimum en longueur et disposées à huit mètres minimum de la ligne médiane ;


      Le candidat doit effectuer un slalom aller-retour en contournant la bouée située à l'extrémité du parcours.


      Il peut contourner la dernière bouée dans le sens de son choix.


      b) Réalisation d'un parcours technique sur le support “ VNM ” à selle


      Le candidat réalise un parcours imposé (voir le schéma ci-dessus) en “ VNM ” à selle.


      L'épreuve est étalonnée par un ouvreur.


      L'ouvreur est licencié de la Fédération française motonautique ou justifie avoir participé à une compétition officielle.


      Le temps limite pour valider l'épreuve ne doit pas excéder 120 % du temps de l'ouvreur.


      Le candidat a la possibilité d'effectuer deux passages, le meilleur temps des deux passages est retenu.


      La chute est éliminatoire.


      c) Démonstration technique de pilotage d'engins tractés


      Le candidat tracte sur une durée de dix minutes maximum deux personnes sur deux engins dont le type est décidé par les évaluateurs en fonction des conditions de mer, le jour de l'épreuve.


      Cette séance doit permettre d'évaluer le candidat sur ses capacités techniques de pilotage, sa maîtrise du bateau tracteur selon la typologie des engins tractés et des publics accueillis, sa capacité d'adaptation aux conditions environnementales.


      Sur un parcours imposé le candidat doit effectuer les évolutions suivantes :


      -un 360° durant lequel, les engins seront à l'extérieur du sillage du bateau tracteur ;


      -quatre traversées de sillage des engins tractés, à l'aller comme au retour.


      L'évolution serpentée du bateau tracteur doit être sans à-coup et la corde de traction toujours tendue.


      Les engins tractés devront se situer à l'intérieur du sillage en début et fin de l'évolution.


      En cas de chute à l'eau d'un ou plusieurs pratiquants, la récupération doit être exécutée en sécurité et de manière adaptée.


      2° Conduite d'une séance d'animation en sécurité sur le support “ VNM ” à selle


      L'épreuve se déroule au sein de l'organisme de formation. Les stagiaires de la formation ne peuvent pas être les pratiquants.


      L'épreuve se décompose comme suit : encadrement d'une randonnée en “ VNM ” à selle pour quatre VNM et six à huit pratiquants permettant d'évaluer les capacités du candidat à assurer l'intégralité de l'encadrement en sécurité.


      Le candidat :


      -vérifie et applique les mesures administratives et règlementaires ;


      -vérifie les matériels et les équipements individuels ;


      -explique et fait respecter l'ensemble des dispositifs réglementaires et sécuritaires qui s'appliquent à l'activité pour la durée de la randonnée.


      En amont de la séance, il accueille les pratiquants, assure leur prise en charge, le briefing de sécurité et de prise en main du VNM , sur une durée de dix minutes maximum, puis il conduit une randonnée accompagnée en “ VNM ” à selle sur une durée de trente minutes maximum.


      Cette intervention est suivie d'un entretien de quinze minutes maximum portant sur :


      -le bilan de la séance ;


      -les choix organisationnels et de mise en œuvre proposés par le candidat ;


      -la connaissance des procédures d'alerte et de signalement ;


      -la connaissance des règles de gestion de groupe ;


      -les compétences du candidat à encadrer en sécurité le motonautisme et disciplines associées notamment au regard des caractéristiques singulières des différents publics.


      3° Epreuve écrite composée d'un questionnaire de quarante questions


      Le candidat doit satisfaire à une épreuve écrite de quarante minutes maximum composée de quarante questions (QCM).


      Pour réussir l'épreuve le candidat doit valider vingt réponses sur quarante.


      Les questions portent sur :


      -les connaissances réglementaires et sécuritaires des activités motonautiques et disciplines associées ;


      -les connaissances mécaniques en motonautisme ;


      -les connaissances environnementales et climatiques ;


      -les connaissances de l'organisation fédérale.


      Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

    • TABLEAU RÉCAPITULATIF DES DISPENSES DES EXIGENCES PRÉALABLES A L'ENTRÉE EN FORMATION (EPEF) ET, DES EXIGENCES PRÉALABLES A LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE (EPMSP) AINSI QUE DES ÉQUIVALENCES D'UNITÉ CAPITALISABLE (UC) AVEC LE BREVET PROFESSIONNEL DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ “ EDUCATEUR SPORTIF ” MENTION “ MOTONAUTISME ET DISCIPLINES ASSOCIÉES ”


      1/ La personne titulaire de l'une des certifications mentionnées dans le tableau figurant ci-après est dispensée des exigences préalables à l'entrée en formation et/ ou de la vérification des exigences préalables à la mise en situation professionnelle et/ ou obtient les unités capitalisables (UC) correspondantes du brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ éducateur sportif ” mention “ motonautisme et disciplines associées ”, suivantes :


      TEP (*) visés à l'article 4

      EPMSP (*)


      visées à l'article 5


      UC 1

      UC 2

      UC 3

      UC 4

      BP JEPS* spécialité activités nautiques mention monovalente motonautisme

      X

      X

      X

      X

      Brevet fédéral jet 1er degré délivré par la Fédération française motonautique

      X

      Brevet fédéral jet 2ème degré délivré par la Fédération française motonautique et titulaire d'une carte professionnelle dans la mention motonautisme à jour de son renouvellement a minima depuis 3 ans

      X

      X

      Certificat de qualification professionnelle


      (CQP) assistant moniteur motonautique


      X

      X

      Exigences préalables à l'entrée en formation du BPJEPS* spécialité activités nautiques mention monovalente motonautisme

      X

      (*) TEP : tests d'exigences préalables


      (*) EPMSP : exigences préalables à la mise en situation professionnelle


      (*) BPJEPS : brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport


      2/ Le titulaire d'au moins trois des six unités capitalisables suivantes : UC5, UC6, UC7, UC8, UC9, UC10 du BPJEPS spécialité “ activités nautiques ” mention monovalente “ motonautisme ” (BPJEPS en 10UC) en état de validité et quel qu'en soit le mode d'acquisition, peut obtenir une ou les deux UC de la mention “ motonautisme et disciplines associées ” (UC3 et UC4) du BPJEPS spécialité “ éducateur sportif ” sur demande adressée au recteur de région académique. Celui-ci délivre une ou les deux UC, sur proposition du jury de mention, au moyen d'un dossier établi par le demandeur relatif à son expérience et ses qualifications.


      Conformément à l'article 9 de l'arrêté du 12 mai 2023 (NOR : SPOV2313310A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formation ouvertes à compter du 1er novembre 2023.

Fait le 22 juillet 2019.

Pour la ministre et par délégation :
Le directeur des sports,
G. Quénéhervé

Nota. - Les annexes du présent arrêté sont tenues à disposition du public sur le site internet relevant du ministre chargé des sports (http://www.sports.gouv.fr) ainsi qu'au Bulletin officiel de la jeunesse et des sports.

Retourner en haut de la page