Arrêté du 30 janvier 2018 fixant les conditions et les modalités de recrutement des chefs de musique dans les armées

Dernière mise à jour des données de ce texte : 09 avril 2023

NOR : ARMH1729969A

JORF n°0028 du 3 février 2018

Version en vigueur au 26 mai 2024


La ministre des armées,
Vu le code de la défense, notamment son livre IV ;
Vu le décret n° 85-986 du 16 septembre 1985 modifié relatif au régime particulier de certaines positions des fonctionnaires de l'Etat, à la mise à disposition, à l'intégration et à la cessation définitive de fonctions ;
Vu le décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 modifié portant statuts particuliers des corps des chefs de musique et des sous-chefs de musique dans les armées et la gendarmerie nationale ;
Vu le décret n° 2008-947 du 12 septembre 2008 fixant certaines dispositions applicables aux élèves militaires des écoles militaires d'élèves officiers de carrière ;
Vu l'arrêté du 20 décembre 2012 relatif à la détermination du profil médical d'aptitude en cas de pathologie médicale ou chirurgicale ;
Vu l'arrêté du 20 décembre 2012 relatif à la détermination et au contrôle de l'aptitude médicale à servir du personnel militaire,
Arrête :


    • Le présent titre a pour objectif de fixer, en application de l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 susvisé, les conditions d'organisation et de déroulement des concours d'admission en stages de formation des chefs de musique ainsi que les programmes, la nature et le déroulement des épreuves.


    • Sont autorisés à concourir les candidats qui, à la date du début du stage de formation, réunissent les conditions fixées par l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 susvisé et satisfont aux conditions d'aptitude définies par l'annexe I du présent arrêté.
      Les niveaux de pratique professionnelle et de formation de l'enseignement supérieur requis pour être candidat au recrutement au grade de chef de musique de 2e classe et de chef de musique principal sont explicités en annexe II.
      Les concours d'admission comportent des épreuves écrites d'admissibilité et des épreuves d'admission.
      La liste des candidats autorisés à concourir est établie par le ministre de la défense après examen des dossiers de candidature par une commission composée des directeurs des ressources humaines des différentes armées et le conseiller technique musique du commandement des musiques de l'armée de terre (COMMAT).
      Les candidats peuvent se présenter, la même année, à un seul concours.

    • La responsabilité de l'organisation des concours incombe au directeur des ressources humaines de l'armée de terre, qui peut faire appel aux échelons ou autres autorités territoriales, pour ce qui concerne le déroulement des épreuves et la désignation des membres du secrétariat du jury, dont la responsabilité est assurée par un officier ou par un agent de niveau équivalent.


      Pour chaque concours, les sites internet et intradef institutionnels de l'armée de terre précisent les modalités pratiques d'organisation et de déroulement de ces concours, notamment :

      - les formalités et délais d'inscription à respecter par les candidats ;

      - le calendrier et les modalités d'exécution des épreuves.


    • I. - Le jury de chacun des concours organisés au titre de l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 susvisé comprend :


      - un président, personnalité du monde musical de la société civile ;
      - un officier supérieur des armées, vice-président ;
      - un représentant de la société civile, titulaire d'un niveau de pratique professionnelle ou d'un niveau de formation de l'enseignement supérieur dans le domaine musical ;
      - deux chefs de musique commandant une grande formation musicale ou une formation musicale des armées ;
      - un officier supérieur par armée qui sollicite un recrutement.


      Les membres du jury sont désignés par arrêté du ministre de la défense sur proposition du directeur des ressources humaines de l'armée de terre.
      En cas d'empêchement de l'un ou de plusieurs d'entre eux avant le début des épreuves, le remplacement est assuré dans les mêmes conditions. En cas d'empêchement lors du déroulement du concours, le ou les membres absents ne peuvent être remplacés et le jury conserve sa formation sans être complet.
      Le président du jury :


      - choisit les sujets des compositions écrites ;
      - convoque le jury ;
      - dirige les épreuves orales du concours ;
      - conduit les délibérations du jury ;
      - fait exécuter la correction des épreuves écrites en présentant l'anonymat des copies des candidats ;
      - établit la liste des candidats admissibles et des candidats admis ainsi que la liste complémentaire.


      II. - Le jury est assisté par des correcteurs des épreuves écrites d'admissibilité pour les épreuves de musique, de culture de générale et d'anglais et par des examinateurs pour les épreuves d'admission d'anglais.
      Les correcteurs et examinateurs des écrits ou des oraux n'ont de voix consultative que pour la seule étape du processus (admissibilité ou admission) pour laquelle ils sont désignés.
      III. - Une commission de surveillance dont la responsabilité est assurée par un officier est chargée de la surveillance des épreuves.
      L'officier responsable de la commission de surveillance rédige, à l'attention du président du jury, un rapport sur le déroulement des épreuves et peut signaler, en cas de troubles, les éventuelles anomalies au président du jury.


    • Les épreuves écrites d'admissibilité et les épreuves orales d'admission sont notées de 0 à 20.
      Toute épreuve non effectuée est affectée de la note zéro.
      Toute note inférieure ou égale à 6 sur 20 est éliminatoire.


    • Les épreuves des concours ouverts au titre de l'article 4 du décret du 12 septembre 2008 susvisé sont les suivantes :
      a) Epreuves écrites d'admissibilité :


      - écriture musicale ;
      - orchestration pour orchestre d'harmonie ;
      - culture générale ;
      - anglais ;


      b) Epreuves orales d'admission :


      - travail et direction d'orchestre d'harmonie ;
      - culture musicale ;
      - aptitude générale ;
      - anglais.


      La forme, le programme, la durée et les coefficients des épreuves sont précisés en annexes II et III.


      • Les candidats autorisés à concourir composent dans le ou les centres d'écrits désignés par l'organisateur des concours.
        Les candidats qui ont fourni, lors de leur inscription, une adresse électronique sont convoqués par moyen télématique ; les autres sont convoqués par courrier.


      • I. - Tout candidat qui ne se présente pas à l'une des épreuves écrites reçoit la note de zéro pour cette épreuve. Le candidat qui se présente après l'heure fixée pour le début de cette épreuve avec un retard de plus de trente minutes n'est pas admis à composer et reçoit la note de zéro pour cette épreuve.
        Si le retard constaté est inférieur ou égal à trente minutes, le candidat est admis à composer. Il doit toutefois justifier avant le début des épreuves d'admission d'un motif de retard reconnu valable par le président du jury. Dans le cas contraire, il reçoit la note de zéro pour cette épreuve.
        En cas de retard ou d'absence à plus d'une épreuve, le candidat est exclu du concours pour l'année en cours, par décision du président du jury.
        II. - Tout candidat qui, sans motif reconnu valable par le président du jury, ne se présente pas à l'une des épreuves d'admission ou se présente après l'heure de convocation reçoit la note de zéro pour cette épreuve. En cas de retard à plus d'une épreuve d'admission, ou en cas de retard précédent lors des épreuves d'admissibilité, il est exclu du concours pour l'année en cours par décision du président du jury. Le candidat qui parvient à justifier son retard ou son empêchement peut être autorisé par le président du jury à subir cette épreuve à une date ultérieure, obligatoirement avant la fin des épreuves orales. Lorsque l'empêchement est d'ordre médical, cette décision est prise après avis d'un médecin des armées.
        III. - Le candidat est soumis à la réglementation générale des concours. Le candidat convaincu de fraude ou ayant des agissements volontaires nuisant au bon déroulement ou à la régularité du concours est exclu de ce concours pour l'année considérée, par décision du président du jury. Toute décision d'exclusion est immédiatement applicable et notifiée au candidat concerné dans les meilleurs délais.


      • A l'issue des corrections des épreuves écrites et pour chacun des concours, le président du jury transmet au ministre de la défense la liste des candidats déclarés admissibles.
        Les candidats ayant obtenu le même total de points sont départagés par le nombre de points obtenus dans les épreuves d'écriture musicale précisées en annexes III et IV.


      • Pour chacun des concours organisés au titre de l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 susvisé, le ministre de la défense arrête, conformément aux décisions du jury, la liste nominative des candidats déclarés admissibles.


        Ces listes, établies dans l'ordre alphabétique, sont publiées sur les sites internet et intradef institutionnels de l'armée de terre.


        Le bénéfice de l'admissibilité ne peut être reporté d'une année sur l'autre.

      • Les candidats déclarés admissibles qui ont fourni, lors de leur inscription, une adresse électronique, sont convoqués par moyen télématique ; les autres sont convoqués par courrier. Cette convocation précède la publication sur les sites internet et intradef institutionnels de l'armée de terre de la liste d'admissibilité.


      • Pour chacun des concours organisés au titre de l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 susvisé, le jury établit la liste des candidats admis et des candidats qui figurent sur la liste complémentaire, par ordre de mérite, en additionnant les points obtenus aux épreuves d'admissibilité et aux épreuves d'admission.
        Les candidats ayant obtenu le même total de points sont départagés par le nombre de points obtenus aux seules épreuves d'admission puis, si nécessaire, par le nombre de points obtenus dans l'épreuve de travail et direction d'orchestre.


      • Le ministre de la défense arrête, pour chacun des concours, conformément aux décisions du jury, la liste principale d'admission et la liste complémentaire d'admission en formation de chef de musique.


        Ces listes, établies par ordre de mérite, sont publiées sur les sites internet et intradef institutionnels de l'armée de terre.


        A l'issue de la proclamation des résultats d'admission, un relevé individuel de notes est adressé aux candidats admis et les candidats n'ayant pas fait l'objet d'une admission peuvent, sur demande écrite, obtenir communication de leurs notes.


      • Les candidats admis figurant sur une des listes principales d'admission en formation de chefs de musique sont :


        - invités à rejoindre le stage de formation de chefs de musique (par la sous-direction du recrutement de l'armée de terre pour les lauréats civils) ;
        - désignés par la direction des ressources humaines de leur armée d'origine (bureaux de gestion ou de coordination des carrières) pour suivre la formation de chefs de musique pour les lauréats militaires.


        Les candidats admis figurant sur une des listes complémentaires sont, en remplacement des candidats admis refusant le bénéfice de l'admission ou défaillants de la liste principale correspondante, dans l'ordre de leur classement sur la liste complémentaire :


        - invités à rejoindre le stage de formation de chefs de musique (par la sous-direction du recrutement de l'armée de terre pour les lauréats civils) ;
        - désignés par la direction des ressources humaines de leur armée d'origine pour suivre la formation de chefs de musique pour les lauréats militaires.


        Pour tous les candidats admis, l'entrée en formation de chefs de musique est définitivement prononcée après vérification des conditions médicales et physiques d'aptitude, conformément à l'annexe I du présent arrêté, et après signature de leur contrat d'engagement.
        Tout candidat qui ne rejoint pas le centre de formation dans le délai fixé est considéré comme démissionnaire.


    • CONDITIONS D'APTITUDE EXIGÉES DES CANDIDATS AU RECRUTEMENT DE CHEFS DE MUSIQUE DANS LES ARMÉES

      I. - Tout candidat à l'un des concours prévus à l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 modifié portant statuts particuliers des corps des chefs de musique et des sous-chefs de musique dans les armées et la gendarmerie nationale doit satisfaire aux conditions suivantes :

      - être reconnu apte à servir et à faire campagne en tout lieu sans restriction ;
      - ne pas présenter de contre-indication aux vaccinations légales et réglementaires figurant au calendrier vaccinal des armées ;
      - ne pas faire l'objet d'une exemption définitive de sport.

      II. - Le profil médical exigé au recrutement dans le corps des chefs de musique est défini comme suit :

      SIGYCOP
      3235322

      III. - Le candidat doit présenter, lors du dépôt de sa candidature ou, au plus tard, au moment des épreuves orales en cas d'inaptitude temporaire, les certificats d'aptitude correspondant aux conditions fixées aux I et II de la présente annexe.
      IV. - Une dérogation, totale ou partielle, aux conditions fixées aux I et II de la présente annexe peut être accordée par le ministre de la défense au candidat militaire victime d'une blessure, d'un accident ou d'une maladie imputable au service, exempt définitif de sport ou ne remplissant pas les conditions relatives à l'aptitude à servir et à faire campagne et au profil médical requis. Le président du jury du concours concerné précise et porte à la connaissance des candidats concernés les aménagements apportés par le ministre de la défense pour le déroulement et la sanction des épreuves du concours.
      V. - L'entrée en formation et la vérification des conditions fixées aux I et II de la présente annexe, préalable à la signature de l'acte d'engagement, sont différées jusqu'au terme d'une période d'une durée égale à celle prévue par la législation sociale pour la candidate admise à l'un des concours prévus à l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 précité et dont l'état de grossesse est constaté par un praticien des armées postérieurement aux épreuves d'admission.


    • NIVEAU DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE OU NIVEAU DE FORMATION DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR REQUIS POUR ÊTRE CANDIDAT AU CONCOURS DE CHEFS DE MUSIQUE DANS LES ARMÉES

      Le candidat au concours du 1 de l'article 4 du décret n° 2008-931 du 12 septembre 2008 modifié portant statuts particuliers des corps des chefs de musique et des sous-chefs de musique dans les armées et la gendarmerie nationale doit justifier d'un niveau de pratique professionnelle défini comme suit :

      - soit diriger une formation orchestrale professionnelle ou semi-professionnelle depuis au moins deux ans ;
      - soit être titulaire dans la fonction publique territoriale d'un poste de l'enseignement artistique chargé des disciplines de pratiques collectives en orchestre ;
      - soit avoir dirigé en qualité d'assistant une formation d'orchestre d'un établissement public d'enseignement musical ou d'un établissement reconnu par l'Etat ;
      - soit avoir dirigé pendant au moins trois ans une formation d'orchestre de pratique amateur classée en division honneur ou en division excellence des fédérations musicales nationales ;
      - soit être diplômé de l'enseignement musical supérieur reconnu dans la Communauté européenne dans au moins deux des disciplines suivantes : direction d'orchestre, culture musicale, analyse, orchestration, harmonie, contrepoint, fugue ou composition.

      Le justificatif de pratique professionnelle sera validé par le conseiller technique musique du COMMAT.
      Le candidat au concours du 2 de l'article 4 du décret 2008-931 du 12 septembre 2008 précité doit justifier d'un niveau de formation de l'enseignement supérieur défini comme suit :

      - soit être diplômé de l'enseignement musical supérieur reconnu dans la Communauté européenne dans au moins deux des disciplines suivantes : direction d'orchestre, culture musicale, analyse, orchestration, harmonie, contrepoint, fugue ou composition ;
      - soit être lauréat de concours internationaux relatifs à la direction d'orchestre ;
      - soit être diplômé de l'enseignement musical supérieur dans un établissement reconnu hors la Communauté européenne dans au moins deux des disciplines suivantes : direction d'orchestre, culture musicale, analyse, orchestration, harmonie, contrepoint, fugue ou composition.

    • PROGRAMMES, DURÉES ET COEFFICIENTS DES ÉPREUVES DU CONCOURS OUVERT AU TITRE DU 1 DE L'ARTICLE 4 DU DÉCRET N° 2008-931 DU 12 SEPTEMBRE 2008 MODIFIÉ PORTANT STATUTS PARTICULIERS DES CORPS DES CHEFS DE MUSIQUE ET DES SOUS-CHEFS DE MUSIQUE DANS LES ARMÉES

      1. Epreuves écrites d'admissibilité
      La durée et le coefficient des épreuves d'admissibilité sont détaillés dans le tableau figurant au point 3 de la présente annexe.
      1.1. Ecriture musicale
      Cette épreuve consiste en une mise en loge sans piano :

      - harmonisation d'un chant donné et d'un choral ;
      - harmonisation et écriture en style fugué d'une basse donnée.

      Le programme est établi à partir des grands compositeurs de la musique occidentale.
      1.2. Orchestration d'une pièce musicale
      Le programme relève de l'écriture musicale académique.
      L'épreuve consiste à réaliser une orchestration pour orchestre d'harmonie d'une pièce musicale écrite sur plusieurs portées. La nomenclature de l'orchestre n'est pas imposée, toutefois, la réalisation des candidats ne peut pas être conçue pour un ensemble à vents réduit.
      1.3. Culture générale
      Le programme relève des sujets contemporains se rapportant à l'actualité, aux événements du monde et à la société.
      L'épreuve consiste en une dissertation sur un sujet imposé.
      1.4. Anglais
      Epreuve écrite comportant deux parties consistant à vérifier la compétence linguistique et l'expression écrite :

      - questionnaire à choix multiple (QCM) (grammaire, syntaxe, expressions idiomatiques) : 15 phrases et 4 distracteurs par phrase.
      - rédaction d'un essai de 150 mots (+ ou - 10 %) en langue anglaise en réponse à un document en anglais. Cet essai pourra avoir la forme d'une lettre ou d'un compte rendu informel.

      2. Epreuves orales d'admission
      La durée et le coefficient des épreuves d'admission sont détaillés dans le tableau figurant au point 3 de la présente annexe.
      2.1. Travail et direction d'un orchestre d'harmonie
      Le programme limitatif est fixé par le conseiller technique musique du COMMAT et diffusé lors de la publication de l'ouverture du concours. Il est établi à partir des grandes œuvres du répertoire de l'orchestre à vents (originales ou transcrites) et/ou fait l'objet d'une commande d'œuvre.
      L'œuvre imposée est tirée au sort par le candidat avant l'épreuve parmi le programme limitatif (mise en loge : 20 minutes).
      L'épreuve consiste à faire travailler l'œuvre imposée avec l'orchestre puis à l'interpréter. Le candidat est libre d'organiser son travail dans le temps imparti. Pour cette épreuve, le candidat peut utiliser ses propres conducteurs ou partitions d'orchestre annotés.
      2.2. Culture musicale
      Cette épreuve est destinée à apprécier le niveau de culture musicale et artistique du candidat.
      La durée et le coefficient de l'épreuve sont détaillés dans le tableau figurant au point 3 de la présente annexe.
      Elle comprend :

      - un commentaire d'écoute (trois courts extraits pouvant porter sur toute période et tout champ esthétique). Chaque extrait sera diffusé trois fois. Entre chaque extrait, dix minutes seront laissées aux candidats pour rédiger un court commentaire. Présentation orale : 15 minutes ;
      - l'analyse d'une œuvre ou d'un fragment d'œuvre au choix du candidat parmi trois pièces proposées au moment de l'épreuve (mise en loge : 1 heure). Présentation orale : 15 minutes.

      2.3. Anglais
      L'épreuve orale comprend deux parties, pour une durée maximale de trente minutes :

      - le candidat se présente en langue anglaise [éléments biographiques détaillés : nom, âge, origine géographique, famille, centres d'intérêt, cursus, expérience (carrière militaire, souhaits pour la future carrière, etc.) ] à travers une séquence de prise de parole en continu d'une durée de dix minutes maximum ;
      - l'examinateur demande au candidat de préciser certains points de la biographie qu'il vient de présenter.

      L'entretien se poursuit par une série de questions-réponses.
      2.4. Aptitude générale
      Cette épreuve comporte un entretien avec le jury destiné à apprécier le niveau culturel du candidat, l'ambition de son projet artistique, ses qualités de jugement et d'expression s'inscrivant dans le niveau de responsabilités requis.
      3. Nature, durées et coefficients des épreuves

      ÉPREUVESDURÉECOEFF.OBSERVATIONS
      PréparationInterrogation
      Epreuves écrites d'admissibilité
      Ecriture musicaleHarmonisation d'un chant donné et d'un choral10 heures4
      Harmonisation et écriture en style fugué d'une basse donnée9 heures4
      Orchestration d'une pièce musicale12 heures5
      Culture générale4 heures4
      Anglais2 heures2
      Epreuves orales d'admission
      Travail et direction d'orchestre d'harmonie20 minutes45 minutes5La durée d'exécution de l'œuvre s'ajoute aux 45 minutes de travail
      Culture musicaleCommentaire d'écoute1 heure15 minutes4
      Analyse d'œuvre ou de fragment d'œuvre1 heure15 minutes
      Anglais30 minutes2
      Aptitude générale45 minutes5
    • PROGRAMMES, DURÉES ET COEFFICIENTS DES ÉPREUVES DU CONCOURS OUVERT AU TITRE DU 2 DE L'ARTICLE 4 DU DÉCRET N° 2008-931 DU 12 SEPTEMBRE 2008 MODIFIÉ

      1. Epreuves écrites d'admissibilité
      La durée et le coefficient de l'épreuve sont établis dans le tableau figurant au point 3 de la présente annexe.
      1.1. Culture générale
      Le programme relève des sujets contemporains se rapportant à l'actualité, aux événements du monde et à la société. L'épreuve consiste en une dissertation sur un sujet imposé.
      1.2. Ecriture musicale
      Le programme relève de l'écriture musicale académique.
      L'épreuve se déroule sur deux jours consécutifs. Le premier jour, l'épreuve consiste en une mise en loge avec piano (durée maximale : 10 heures), portant sur la composition d'une pièce brève (durée indicative : 1 à 3 minutes). Le langage musical est au choix du candidat. L'instrumentation relève de l'orchestre d'harmonie. Le sujet est donné le jour de l'épreuve (par exemple : un thème, une mélodie, un titre, un texte, un tempo, une forme, etc.).
      Le deuxième jour est consacré à l'orchestration par les candidats de la pièce écrite la veille. La nomenclature de l'orchestre n'est pas imposée, toutefois, la réalisation des candidats ne peut être conçue pour un ensemble à vents réduit.
      1.3. Anglais
      Epreuve écrite comportant deux parties consistant à vérifier la compétence linguistique et l'expression écrite :

      - questionnaire à choix multiple (QCM) (grammaire, syntaxe, expressions idiomatiques) : 15 phrases et 4 distracteurs par phrase ;
      - rédaction d'un essai de 150 mots (+ ou - 10 %) en langue anglaise en réponse à un document en anglais. Cet essai pourra avoir la forme d'une lettre, d'un compte rendu informel.

      2. Epreuves orales d'admission
      La durée et le coefficient de l'épreuve sont établis dans le tableau figurant au point 3 de la présente annexe.
      2.1. Travail et direction d'un orchestre d'harmonie
      Le programme limitatif est fixé par le conseiller technique musique du COMMAT et diffusé lors de la publication de l'ouverture du concours. Il est établi à partir des grandes œuvres du répertoire de l'orchestre à vents (originales ou transcrites) et/ou fait l'objet d'une commande d'œuvre.
      L'œuvre imposée est tirée au sort par le candidat parmi le programme limitatif.
      L'épreuve consiste à faire travailler l'œuvre imposée avec l'orchestre puis à l'interpréter. Le candidat est libre d'organiser son travail dans le temps imparti. Pour cette épreuve, le candidat peut utiliser ses propres conducteurs ou partitions d'orchestre annotés.
      2.2. Culture musicale
      Cette épreuve est destinée à apprécier le niveau de culture musicale et artistique du candidat.
      La durée et le coefficient de l'épreuve sont établis dans le tableau figurant au point 3 de la présente annexe.
      Elle comprend :

      - un commentaire d'écoute (trois courts extraits pouvant porter sur toute période et tout champ esthétique). Chaque extrait sera diffusé trois fois. Entre chaque extrait, dix minutes seront laissées aux candidats pour rédiger un court commentaire. Présentation orale : 15 minutes ;
      - l'analyse d'une œuvre ou d'un fragment d'œuvre au choix du candidat parmi trois pièces proposées au moment de l'épreuve (mise en loge 1 heure). Présentation orale : 15 minutes.

      2.3. Anglais
      L'épreuve orale comprend deux parties pour une durée totale de trente minutes :

      - le candidat se présente en langue anglaise (éléments biographiques détaillés : nom, âge, origine géographique, famille, centres d'intérêt, cursus, expérience [carrière militaire, souhaits pour la future carrière, etc.] ) à travers une séquence de prise de parole en continu d'une durée de dix minutes maximum ;
      - l'examinateur demande au candidat de préciser certains points de la biographie qu'il vient de présenter.

      L'entretien se poursuit par une série de questions-réponses.
      2.4. Aptitude générale
      Cette épreuve comporte un entretien avec le jury destiné à apprécier le niveau culturel du candidat, l'ambition de son projet artistique, ses qualités de jugement et d'expression s'inscrivant dans le niveau de responsabilités requis.
      3. Nature, durées et coefficients des épreuves

      ÉPREUVESDURÉECOEFF.OBSERVATIONS
      PréparationInterrogation
      Epreuves écrites d'admissibilité
      Culture générale4 heures4
      Ecriture musicaleL'épreuve est organisée sur deux journées consécutives.
      Développement et réalisation d'un arrangement musicalDurée maximale : 10 heures9
      Réalisation de l'orchestration de l'arrangementDurée maximale : 12 heures
      Anglais2 heures3
      Epreuves écrites d'admission
      Travail et direction d'orchestre d'harmonie20 minutes1 heure7La durée d'exécution de l'œuvre s'ajoute à l'heure de travail
      Culture musicaleCommentaire d'écoute1 heure15 minutes4
      Analyse d'œuvre ou de fragment d'œuvre1 heure15 minutes
      Anglais30 minutes3
      Aptitude générale45 minutes5

    • PROGRAMME, DURÉES ET COEFFICIENTS DES ÉPREUVES DES EXAMENS DE FIN DE STAGE DE FORMATION DE CHEFS DE MUSIQUE

      1. Examen de fin de stage de chef de musique de 2e classe
      1.1. Epreuves écrites
      1.1.1. Rédaction d'une fiche d'analyse.
      Le sujet porte sur un événement en relation avec l'activité d'une formation musicale de la défense.
      1.1.2. Connaissances militaires
      Questionnaire à choix multiples (QCM) comprenant 30 questions sur les connaissances militaires et de cérémonial (du stagiaire) et du répertoire et des traditions de la musique militaire.
      1.2. Epreuve pratique
      Commandement d'une musique dans l'exécution du cérémonial militaire
      Le stagiaire doit diriger une formation musicale de la défense dans la résolution d'une prestation dans le cadre du cérémonial militaire et dans l'exécution d'une animation musicale en extérieur.
      1.3. Aptitude générale
      Le jury, en s'appuyant sur le dossier établi au cours du stage de formation interarmées de spécialité, évalue l'aptitude du stagiaire au regard de l'exercice de sa responsabilité en qualité de chef de musique d'une formation musicale de la défense.
      Cet entretien porte sur les connaissances du stagiaire en matière de gestion, administration et commandement d'une formation musicale de la défense.
      1.4. Nature, durées et coefficients des épreuves

      ÉPREUVESDURÉECOEFF.OBSERVATIONS
      PréparationInterrogation
      Epreuves écrites
      Rédaction d'une fiche d'analyse3 heures3
      Connaissances militaires1 heure2
      Epreuves pratiques
      Commandement d'une formation musicale20 minutes4
      Aptitude générale
      Entretien45 minutes5

      2. Examen de fin de stage de chefs de musique principal
      2.1. Epreuves écrites
      2.1.1. Rédaction d'une fiche d'analyse
      Le sujet porte sur une situation à étudier en relation avec l'activité d'une grande formation musicale de la défense.
      2.1.2. Connaissances militaires
      Questionnaire à choix multiples (QCM) comprenant 30 questions sur les connaissances militaires et de cérémonial (du stagiaire) et du répertoire et des traditions de la musique militaire.
      2.2. Epreuve pratique
      Commandement d'une musique dans l'exécution du cérémonial militaire
      Le stagiaire doit diriger une formation musicale de la défense dans la résolution d'une prestation dans le cadre du cérémonial militaire et dans l'exécution d'une animation musicale en extérieur, en position statique et/ou dynamique.
      2.3. Aptitude générale
      Le jury, en s'appuyant sur le dossier établi au cours du stage de formation interarmées de spécialité, évalue l'aptitude du stagiaire au regard de l'exercice de sa responsabilité en qualité de chef de musique d'une formation musicale de la défense.
      Cet entretien porte sur les connaissances du stagiaire en matière de gestion, administration et commandement d'une formation musicale de la défense.
      2.4. Nature, durées et coefficients des épreuves

      ÉPREUVESDURÉECOEFF.OBSERVATIONS
      PréparationInterrogation
      Epreuves écrites
      Rédaction d'une fiche d'analyse4 heures3
      Connaissances militaires1 heure2
      Epreuves pratiques
      Commandement d'une formation musicale20 minutes4
      Aptitude générale
      Entretien45 minutes5
    • LISTE DES GRANDES FORMATIONS MUSICALES ET DES FORMATIONS MUSICALES DES ARMÉES QUI SONT INSTRUITES ET DIRIGÉES PAR LES CHEFS DE MUSIQUE

      Les grandes formations musicales et les formations musicales sont les suivantes :
      Commandement des musiques de l'armée de terre :

      - musique des troupes de marine ;
      - musique des transmissions ;
      - musique des parachutistes ;
      - musique de l'infanterie ;
      - musique de l'arme blindée cavalerie ;
      - musique de l'artillerie ;
      - musique de la légion étrangère ;

      Musique de la marine nationale ;
      Musique de l'air et de l'espace de Paris ;
      Musique des forces aériennes de Bordeaux ;
      Musique de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.


Fait le 30 janvier 2018.


Pour la ministre et par délégation :
La directrice des ressources humaines,
A.-S. Avé

Retourner en haut de la page