Arrêté du 27 novembre 2017 relatif au concours sur épreuves d'admission à l'Ecole de l'air prévu aux 5° de l'article 4 du décret n° 2008-943 du 12 septembre 2008 portant statut particulier des corps des officiers de l'air, des officiers mécaniciens de l'air et des officiers des bases de l'air

Dernière mise à jour des données de ce texte : 27 janvier 2021

NOR : ARMH1732298A

JORF n°0280 du 1 décembre 2017

Version abrogée depuis le 27 janvier 2021


La ministre des armées,
Vu le code de la défense, notamment ses articles L. 4132-2 et L. 4132-3 ;
Vu le décret n° 2008-943 du 12 septembre 2008 modifié portant statut particulier des corps des officiers de l'air, des officiers mécaniciens de l'air et des officiers des bases de l'air, notamment son article 4 ;
Vu l'arrêté du 24 novembre 1998 modifié relatif aux épreuves sportives communes aux concours d'entrée aux grandes écoles militaires de recrutement d'officiers ;
Vu l'arrêté du 27 juillet 2011 modifié relatif aux conditions médicales et physiques d'aptitude exigées des candidats aux concours d'admission dans les écoles militaires d'élèves officiers de carrière de l'air, des officiers de l'armée de l'air issus de l'Ecole polytechnique et des candidats pour un recrutement au choix dans le corps des officiers de l'armée de l'air,
Arrête :

    • Article 1 (abrogé)


      Le présent arrêté fixe, en application du 5° de l'article 4 du décret du 12 septembre 2008 susvisé, les conditions d'organisation et de déroulement du concours sur épreuves pour l'admission à l'Ecole de l'air ainsi que les programmes, la nature et les coefficients des épreuves.
      Une instruction fixe les modalités pratiques d'organisation et de déroulement de ce concours.

    • Article 2 (abrogé)


      Seuls sont autorisés à concourir les candidats :


      - réunissant les conditions fixées par le 5° de l'article 4 du même décret ;
      - satisfaisant aux conditions d'aptitude définies par l'arrêté du 27 juillet 2011 susvisé ;
      - ayant fait acte de candidature conformément aux dispositions de l'instruction prévue à l'article 1er du présent arrêté.


      Les candidats déclarés inaptes médicaux temporaires ou dont l'aptitude n'est pas déterminée sont autorisés à concourir. Leur admission à l'Ecole de l'air est subordonnée aux résultats de la visite médicale prévue dans les conditions fixées à l'article 17.

    • Article 3 (abrogé)


      Lors de leur inscription au concours, les candidats classent, par ordre de préférence, à la fois les corps d'officiers ainsi que les spécialités pour le corps des officiers des bases de l'air dans lesquels ils souhaitent être nommés en cas de réussite aux concours.

    • Article 4 (abrogé)

      Le jury du concours, désigné par le ministre de la défense sur proposition du directeur des ressources humaines de l'armée de l'air, comprend des membres avec voix délibérative et des membres avec voix consultative.
      Les membres avec voix délibérative sont :

      - un président, officier général ou supérieur de l'armée de l'air ;
      - un vice-président, officier supérieur de l'armée de l'air ;
      - un officier supérieur de l'armée de l'air.

      Les membres avec voix consultative pouvant être invités à siéger pour éclairer le jury sur les évaluations qu'ils auront portées sur tel ou tel candidat sont :

      - trois officiers supérieurs, conseillers du directeur des ressources humaines de l'armée de l'air :
      - un conseiller "personnel navigant", pour l'examen des candidats au recrutement dans le corps des officiers de l'air ;
      - un conseiller "mécaniciens", pour l'examen des candidats au recrutement dans le corps des officiers mécaniciens de l'air ;
      - un conseiller "bases", pour l'examen des candidats au recrutement dans le corps des officiers des bases de l'air.
      - les examinateurs et évaluateurs, dont un officier du centre d'études et de recherche psychologique "air", un examinateur en langue anglaise et un officier chargé des épreuves sportives.

    • Article 5 (abrogé)


      La responsabilité de l'organisation générale du concours incombe à la direction des ressources humaines de l'armée de l'air (DRH-AA).
      Le jury dispose d'un secrétariat placé sous la responsabilité d'un officier.
      L'officier chargé de l'organisation des épreuves sportives est assisté de cadres moniteurs d'éducation physique et sportive.
      Les commandants de bases aériennes « centre de concours » désignent des commissions de surveillance des épreuves écrites selon les dispositions définies par instruction.

    • Article 6 (abrogé)


      Le candidat convaincu de fraude ou d'agissements volontaires nuisant au bon déroulement ou à la régularité du concours est exclu de ce concours pour l'année considérée, par décision du président du jury.
      Cette décision d'exclusion, immédiatement applicable, est notifiée au candidat concerné.

    • Article 7 (abrogé)


      Le concours comporte une phase d'admissibilité composée de plusieurs épreuves écrites.


      L'ensemble des candidats concourt obligatoirement dans les épreuves de culture générale et de langue vivante anglaise.


      Les candidats peuvent également concourir dans une épreuve de langue vivante facultative parmi une des trois langues suivantes :


      - allemand ;


      - espagnol ;


      - italien.


      En fonction du corps d'officier ou de la spécialité d'officier des bases de l'air pour laquelle les candidats postulent, ils doivent concourir, au choix, dans l'un des deux groupes d'épreuves suivants :


      - sciences physiques et mathématiques (programme de classe de terminale S) pour accéder au corps des officiers de l'air, des officiers mécaniciens de l'air ou des officiers des bases de l'air dans les spécialités infrastructure, défense sol-air, contrôle aérien, renseignement, fusilier commando parachutiste de l'air ou informatique ;


      - sciences économiques et sociales et mathématiques (programme de classe de terminale ES) pour accéder au corps des officiers de l'air ou des officiers des bases de l'air dans les spécialités contrôle aérien, renseignement, fusilier commando parachutiste de l'air, gestion des ressources humaines ou informatique.


      En outre les candidats qui concourent afin de devenir officier des bases de l'air dans la spécialité d'officier informatique doivent passer une épreuve d'algorithmie. Cette épreuve n'est affectée d'aucun coefficient et les points obtenus ne sont pas pris en compte dans le décompte total des points obtenus. Cependant une note inférieure à 10 sur 20 ne permet pas au candidat de prétendre accéder au corps des officiers des bases de l'air dans la spécialité d'officier informatique.

    • Article 8 (abrogé)


      La durée et les coefficients des épreuves écrites d'admissibilité sont les suivants :


      MATIÈRE

      DURÉE

      COEFFICIENT

      Culture générale (dissertation)

      4 heures

      10

      Langue vivante anglaise

      2 heures

      5

      Langue vivante étrangère facultative (*)

      2 heures

      5

      Mathématiques

      4 heures

      12

      Sciences physiques

      4 heures

      12

      Sciences économiques et sociales

      4 heures

      12

      Algorithmie

      2 heures

      0

      (*) Seuls les points au-dessus de 10, affectés du coefficient 5, sont pris en compte dans le total des points des épreuves écrites.


      Ces épreuves sont notées de 0 à 20, les notes attribuées pouvant comporter des décimales, s'il y a lieu.
      Une note inférieure ou égale à 4 sur 20 obtenue à l'une des épreuves écrites est éliminatoire, sauf pour l'épreuve d'algorithmie.
      La nature et le programme de ces épreuves sont précisés en annexe.

    • Article 9 (abrogé)


      Le candidat qui ne se présente pas à l'une des épreuves écrites ou ne remet pas de copie de composition à l'issue de l'épreuve reçoit la note zéro pour cette épreuve.
      Tout candidat se présentant avec plus de 30 minutes de retard à une épreuve n'est pas autorisé à y concourir. Tout candidat qui se présente avec moins de 30 minutes et qui justifie son retard, peut être autorisé par le président du jury à concourir à l'épreuve. Dans le cas contraire, il reçoit la note zéro pour cette épreuve.

    • Article 10 (abrogé)


      Pour assurer l'égalité de notation entre les candidats, il peut être procédé, sur décision du président du jury, à des péréquations entre les notes.

    • Article 11 (abrogé)


      Le ministre de la défense arrête la liste des candidats déclarés admissibles conformément à la décision du jury et la publie dans l'ordre alphabétique au Bulletin officiel des armées.

    • Article 12 (abrogé)


      Le concours comporte une phase d'admission composée de deux épreuves orales dont la nature, la durée et le coefficient sont les suivants :


      MATIÈRE

      DURÉE.

      PRÉPARATION.

      COEFFICIENT.

      Épreuve d'entretien et d'orientation

      45 minutes

      -

      20

      Langue vivante anglaise

      20 minutes

      30 minutes

      5


      Ces épreuves sont notées de 0 à 20, les notes attribuées pouvant comporter des décimales, s'il y a lieu.
      Une note inférieure ou égale à 6 sur 20 à l'une des épreuves orales est éliminatoire.

    • Article 13 (abrogé)

      L'épreuve d'entretien et d'orientation, conduite par le président du jury assisté d'un officier supérieur et d'un officier du centre d'études et de recherche psychologique "air", a pour objet :

      - d'évaluer la personnalité du candidat et son niveau de culture générale ;
      - d'apprécier ses qualités d'expression et ses facultés d'analyse et de synthèse ;
      - d'apprécier son savoir-être et son degré de motivation pour exercer une carrière d'officier dans l'armée de l'air ;
      - de modifier, si besoin est, l'ordre de préférence, exprimé lors du dépôt de candidature, des corps d'officiers et/ou des spécialités auxquels le candidat postule.

    • Article 14 (abrogé)


      Les épreuves sportives (coefficient 10) sont celles communes aux concours des écoles militaires d'élèves officiers de carrière, dont la nature, les modalités d'exécution et les barèmes de cotation sont fixés par l'arrêté du 24 novembre 1998 susvisé. Elles se déroulent sur une demi-journée.
      L'officier désigné à l'article 5, assisté de cadres moniteurs d'éducation physique et sportive, est chargé de l'organisation de ces épreuves.
      Le candidat qui interrompt ces épreuves peut être autorisé, sur décision du président du jury, à subir ces épreuves avec une autre série avant la fin des épreuves d'admission.
      Ces épreuves sont notées de 0 à 20, les notes attribuées pouvant comporter des décimales, s'il y a lieu.
      Une note inférieure ou égale à 4 sur 20 à l'épreuve de natation ou de course de vitesse ou course de demi-fond est éliminatoire.
      Une moyenne générale inférieure ou égale à 6 sur 20 à l'ensemble des épreuves sportives est éliminatoire.

    • Article 15 (abrogé)


      Le candidat qui, sans motif reconnu valable par le président de jury, ne se présente pas à l'une des épreuves d'admission ou se présente après l'heure de convocation, reçoit la note zéro pour cette épreuve.
      Le candidat qui justifie son retard ou son empêchement peut être autorisé par le président du jury à subir cette épreuve à une date ultérieure, obligatoirement avant la fin des épreuves d'admission. Lorsque l'empêchement est d'ordre médical, cette décision est prise après avis d'un médecin des armées.

    • Article 16 (abrogé)


      Le jury établit la liste de classement des candidats admis et, le cas échéant, une liste complémentaire. Les candidats ayant obtenu le même nombre de points sont départagés par le nombre de points obtenus aux épreuves orales d'admission, puis si nécessaire par la note obtenue à l'épreuve d'entretien et d'orientation puis si l'égalité demeure, par la note obtenue à l'épreuve d'admission de langue anglaise.
      Conformément à la décision du jury, le ministre de la défense arrête la liste principale des candidats admis à l'Ecole de l'air et au titre de chaque corps d'officiers et de chaque spécialité, conformément aux articles 9 et 10 du même décret, ainsi que, le cas échéant, la liste complémentaire correspondante.
      Les candidats dont l'aptitude médicale et physique n'est toujours pas déterminée lors de la publication de la liste d'admission ne sont déclarés admis que sous réserve de la levée des restrictions par les autorités médicales, dans les conditions prévues par le dernier alinéa de l'article 17.
      Le bénéfice de l'admission ne peut être reporté d'une année sur l'autre.
      La liste des candidats admis et, le cas échéant, la liste complémentaire sont publiées au Bulletin officiel des armées.

    • Article 17 (abrogé)


      Dans le délai fixé lors de la notification de la liste principale d'admission et, le cas échéant, de la liste complémentaire d'admission qui les concernent, les candidats doivent faire connaître s'ils maintiennent ou non leur candidature. Passé ce délai ou en cas de refus, ils sont radiés des listes.
      L'entrée à l'Ecole de l'air est définitivement prononcée après vérification, à l'arrivée à l'école, des conditions médicales et physiques d'aptitude des candidats fixées par l'arrêté du 27 juillet 2011 susvisé, et préalablement à la signature de leur acte d'engagement.

    • Article 18 (abrogé)


      Le directeur des ressources humaines de l'armée de l'air est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

    • (abrogé)

      ANNEXE
      NATURE ET PROGRAMME DES ÉPREUVES ÉCRITES, ORALES ET SPORTIVES DES CONCOURS SUR ÉPREUVES.

      ÉPREUVES ÉCRITESPROGRAMME
      (Hors enseignement de spécialité)
      MathématiquesTerminale S ou ES d'une année scolaire de référence précisée par circulaire annuelle.
      Sciences physiquesTerminale S d'une année scolaire de référence précisée par circulaire annuelle à l'exclusion de :
      - Temps-mouvement-évolution : Temps et relativité restreinte - Temps et évolution chimique : cinétique et analyse.
      - Structure et transformation de la matière.
      - Économiser les ressources et respecter l'environnement : Apport de la chimie au respect de l'environnement - Contrôle de la qualité par dosage.
      - Synthétiser des molécules, fabriquer de nouveaux matériaux.
      Sciences économiques et sociales (SES)Terminale ES d'une année scolaire de référence précisée par circulaire annuelle.
      AlgorithmieTerminale ES programme de mathématiques d'une année scolaire de référence précisée par circulaire annuelle.
      Culture générale (dissertation)Le candidat traite un sujet d'ordre général, permettant de juger son niveau de culture et son aptitude à développer ses idées dans un langage correct et concis.
      Langue vivante anglaiseL'épreuve de langue vivante anglaise écrite porte sur des textes traitant de sujets de société (longueur de 200 à 300 mots) et comprend :
      - un questionnaire avec réponse en français permettant d'évaluer la compréhension par le candidat ;
      - deux questionnaires en langue anglaise liés au domaine évoqué par le texte de référence tout en élargissant son champ d'application, avec réponse dans cette langue, permettant d'apprécier les capacités du candidat en expression écrite.
      L'usage du dictionnaire n'est pas autorisé.
      Niveau du programme visé : programme d'enseignement commun de terminale générale LV1.
      Langue vivante facultative : au choix allemand - espagnol - italienL'épreuve écrite de langue vivante facultative (au choix : allemand, espagnol ou italien) porte sur des textes traitant de sujets de société (longueur de 200 à 300 mots) et comprend :
      - un questionnaire avec réponse en français permettant d'évaluer la compréhension par le candidat ;
      - deux questionnaires dans la langue choisie (allemand, espagnol ou italien) liés au domaine évoqué par le texte de référence tout en élargissant son champ d'application, avec réponse dans cette langue, permettant d'apprécier les capacités du candidat en expression écrite.
      L'usage du dictionnaire n'est pas autorisé.
      Niveau du programme visé : programme d'enseignement commun de terminale générale LV2.

      ÉPREUVES ORALES ET SPORTIVESPROGRAMME
      Entretien et orientationPas de programme défini.
      Un guide de cette épreuve sera mis à la disposition des candidats.
      Langue vivante anglaiseL'épreuve orale de langue vivante anglaise porte sur un texte traitant de sujets de société (longueur de 250 mots environ) tiré au sort par le candidat parmi deux proposés.
      Le candidat dispose d'un temps de préparation de 30 minutes. L'épreuve se décompose comme suit :
      - lecture du texte ;
      - traduction d'un court extrait de ce texte ;
      - commentaire et discussion sur ce texte ;
      - questions d'ordre général.
      L'usage du dictionnaire n'est pas autorisé.
      Niveau du programme visé : programme d'enseignement commun de terminale générale LV1.
      Épreuves sportivesNature des épreuves, barèmes et coefficients fixés par l'arrêté du 24 novembre 1998 susvisé.


Fait le 27 novembre 2017.


Pour la ministre et par délégation :
Le chef du service des statuts et de la réglementation des ressources humaines militaires et civiles de la direction des ressources humaines du ministère de la défense,
J.-P. Adnet

Retourner en haut de la page