Arrêté du 20 août 2014 relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l'air sur la santé

Dernière mise à jour des données de ce texte : 24 mars 2018

NOR : AFSP1418599A

JORF n°0201 du 31 août 2014

ChronoLégi
Version en vigueur au 19 avril 2021
Naviguer dans le sommaire

La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes,
Vu la directive 2008/50/CE du Parlement européen et du Conseil du 21 mai 2008 concernant la qualité de l'air ambiant et un air pur pour l'Europe ;
Vu le code de l'environnement, notamment ses articles R. 221-1 et R. 221-4 ;
Vu l'arrêté du 26 mars 2014 relatif au déclenchement des procédures préfectorales en cas d'épisodes de pollution de l'air ambiant ;
Vu l'avis du Haut Conseil de la santé publique relatif aux messages sanitaires à diffuser lors d'épisodes de pollution de l'air ambiant par les particules, l'ozone, le dioxyde d'azote et/ou le dioxyde de soufre en date du 15 novembre 2013 ;
Vu l'avis du Conseil national de l'air en date du 13 mai 2014,
Arrête :


  • En cas de déclenchement des procédures préfectorales d'information et de recommandation ou de déclenchement des procédures préfectorales d'alerte, et en application des dispositions de l'article R. 221-4 du code de l'environnement, les informations et recommandations sanitaires à diffuser au public s'appuient sur les messages sanitaires nationaux figurant en annexe du présent arrêté.


  • Ces informations et recommandations sanitaires peuvent, en tant que de besoin, être complétées pour prévenir les effets de la pollution de l'air sur la santé des personnes ou être adaptées aux contextes nationaux ou régionaux.


  • Les informations et recommandations sanitaires établies en application des articles 1er et 2 sont mises à la disposition du public dans des conditions garantissant une large diffusion et sont disponibles sur les sites internet du ministère chargé de la santé et des agences régionales de santé.


  • L'arrêté du 11 juin 2003 relatif aux informations à fournir au public en cas de dépassement ou de risque de dépassement des seuils de recommandation ou des seuils d'alerte est abrogé.


  • Le directeur général de la santé est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

    • MESSAGES SANITAIRES À DESTINATION DES POPULATIONS VULNÉRABLES, DES POPULATIONS SENSIBLES ET DE LA POPULATION GÉNÉRALE


      Les messages ci-après définissent les informations et recommandations à diffuser aux populations en fonction de la nature de la pollution et des contextes locaux.

      Messages sanitaires en cas de dépassement (prévu ou constaté) des seuils (1) d'information et de recommandation et en cas de dépassement (prévu ou constaté) des seuils d'alerte fixés pour les polluants suivants : particules de taille inférieure à 10 micromètres (PM10), dioxyde d'azote (NO2), dioxyde de soufre (SO2), ozone (O3) :


      POPULATIONS CIBLES

      des messages

      MESSAGES SANITAIRES

      Populations vulnérables :

      Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

      Populations sensibles :

      Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d'affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

      Dans tous les cas :

      -en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé ;

      -privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort ;

      -prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

      En cas d'épisode de pollution aux polluants PM10, NO2, SO2 :

      -évitez les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe ;

      -privilégiez les activités modérées.

      En cas d'épisode de pollution à l'O3 :

      -évitez les sorties durant l'après-midi lorsque l'ensoleillement est maximum ;

      -évitez les activités physiques et sportives intenses2 (dont les compétitions) en plein air ; celles peu intenses à l'intérieur peuvent être maintenues.

      Population générale

      Dans tous les cas :

      -en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé. ;

      -privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort.

      En cas d'épisodes de pollution aux polluants PM10, NO2, SO2.

      -réduisez, voire reportez, les activités physiques et sportives intenses2 (dont les compétitions).

      En cas d'épisode de pollution à l'O3 :

      -les activités physiques et sportives intenses (2) (dont les compétitions) à l'intérieur peuvent être maintenues.


      Vous trouverez des informations sur la qualité de l'air dans la région sur le site internet de l'Association agréée de surveillance de la qualité de l'air (AASQA).

      Vous trouverez plus de précisions sur les messages sanitaires sur les sites internet du ministère chargé de la santé ou de l'ARS.


      (1) Seuils fixés par l'article R. 221-1 du code de l'environnement.


      (2) Activité physique sportive et intense : activité qui oblige à respirer par la bouche.


Fait le 20 août 2014.


Marisol Touraine

Retourner en haut de la page