Arrêté du 18 janvier 2013 relatif au titre professionnel d'animateur de tourisme local

Dernière mise à jour des données de ce texte : 30 janvier 2013

NOR : ETSD1243176A

JORF n°0024 du 29 janvier 2013

Version en vigueur au 21 juillet 2024


Le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 31 juillet 2003 relatif au titre professionnel d'animateur de tourisme local ;
Vu l'arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel emploi, activités et compétences du titre professionnel d'animateur de tourisme local ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel d'animateur de tourisme local ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative du tourisme, loisirs, hôtellerie et restauration du 11 décembre 2012,
Arrête :


  • Le titre professionnel d'animateur de tourisme local est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 1er août 2013, au niveau III et dans le domaine d'activité 334 p (code NSF).


  • Le référentiel emploi, activités, compétences et le référentiel de certification sont disponibles sur le site www.emploi.gouv.fr.


  • Le titre professionnel d'animateur de tourisme local est composé des trois unités constitutives suivantes :
    1. Organiser l'offre touristique d'un territoire.
    2. Participer à la compétitivité numérique d'un territoire touristique.
    3. Assurer la promotion touristique d'un territoire.
    Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé.


  • L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


  • La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


    • INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION AU RÉPERTOIRE NATIONAL
      DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES

      Intitulé : Animateur de tourisme local.
      Niveau : III.
      Code NSF : 334 p.

      Résumé du référentiel d'emploi

      A partir de l'analyse du contexte territorial, l'animateur (trice) de tourisme local contribue à la conception et à l'animation d'actions de développement touristique.
      Dans le cadre d'un plan global de développement touristique, il (elle) suscite des projets d'animations territoriales. Il (elle) accompagne les prestataires impliqués, au niveau technique et logistique, contribue à créer et animer un partenariat entre les acteurs locaux et à mettre leurs prestations en marché par la réalisation d'une offre de produits composés. Il (elle) contribue à l'organisation et l'animation de manifestations événementielles. Il (elle) concourt à la visibilité numérique du territoire ainsi qu'à la promotion et à la communication touristique dans les médias. Il (elle) agence et assure l'animation d'espaces d'accueil et d'information touristiques, tant permanents que ponctuels tels que foires et salons.
      Il (elle) exerce ses activités dans tout organisme ayant pour mission la mise en valeur touristique d'un territoire ou l'exploitation d'un site ou d'une offre touristique. Ces organismes peuvent être des collectivités territoriales dans le cadre de la mise en œuvre directe de leur compétence tourisme tels un office du tourisme, le service tourisme d'une communauté de communes, le pôle tourisme d'un parc naturel régional, une station, une maison de pays, les agences de développement touristique départementales (ADT) ou les comités régionaux du tourisme (CRT) ;
      L'exercice de l'emploi peut également se faire au sein d'organismes de type associatif bénéficiant d'une délégation de mission de service public d'une commune ou d'une intercommunalité comme la plupart des offices de tourisme. Ils peuvent être de type associatif à vocation d'animation locale et de loisirs tels que les syndicats d'initiatives, les comités des fêtes, les associations de protection et de valorisation du patrimoine local, les associations d'animation culturelle, sportive ou scientifique gérant des équipements ou des sites publics ou privés d'intérêt général ou à vocation commerciale tels que châteaux, maisons d'écrivain, fortifications, édifices religieux, parcs, musées, centres d'interprétation, voire une agence réceptive ou événementielle.
      Sur le terrain, l'animateur (trice) de tourisme local représente sa hiérarchie et est responsable des missions qui lui sont confiées. Il (elle) est autonome dans l'exécution des actions qui lui sont dévolues.
      L'emploi s'exerce sous l'autorité d'un (e) agent (e) de développement, d'un (e) directeur (trice), ou d'un (e) élu (e) territorial (e) ou associatif (ve).
      Les contacts avec les prestataires, les partenaires ou les clients étrangers sont fréquents dans le cadre de l'emploi ; dans ces cas, la langue commune utilisée est l'anglais.
      Il (elle) est fréquemment appelé (e) à se déplacer sur son territoire pour y rencontrer les différents prestataires et partenaires.
      Ses horaires de travail peuvent varier en fonction du type d'action menée y compris en soirées ou le week-end.

      Capacités attestées et descriptif
      des composantes de la certification
      1. Organiser l'offre touristique d'un territoire

      Assister les acteurs locaux publics et privés dans la valorisation de leurs projets touristiques.
      Mettre en réseau les acteurs touristiques du territoire.
      Organiser des manifestations touristiques à caractère événementiel.

      2. Participer à la compétitivité numérique
      d'un territoire touristique

      Réaliser des contenus éditoriaux touristiques pour une diffusion en ligne.
      Développer par le web la réputation touristique.
      Contribuer au déploiement des outils numériques mobiles.

      3. Assurer la promotion touristique d'un territoire

      Animer un espace de promotion et d'information touristiques.
      Réaliser des actions de communication dans la presse et les médias.

      Secteurs d'activités ou types d'emploi
      accessibles par le détenteur du titre

      Le secteur d'activité concerné est celui de l'organisation, de l'animation et de la promotion du tourisme local. Les organismes publics ou privés souvent associatifs de ce secteur prennent en charge l'organisation, la mise en marché et la promotion de l'offre touristique d'un territoire ou d'un site, fédèrent et accompagnent les réseaux de prestataires autour de projets de développement, d'élaboration de produits touristiques composés sur la base des ressources touristiques du territoire. Ils initient des manifestations événementielles et participent à leur organisation afin de favoriser la fréquentation touristique du territoire et la contribution des visiteurs à l'économie locale.
      Les principaux types d'emplois accessibles sont les suivants :
      ― chargé (é) de promotion touristique ;
      ― conseiller (ère) en séjours en organismes de tourisme local ;
      ― animateur de station ;
      ― animateur (trice) de territoire ;
      ― animateur (trice) en espace rural ;
      ― animateur tourisme et patrimoine ;
      ― agent de pays, animateur (trice) de pays ;
      ― coordonnateur (trice) de site.
      Code ROME :
      G1102 : Promotion du tourisme local.
      Réglementation de l'activité :
      Néant.
      Autorité responsable de la certification :
      Ministère chargé de l'emploi.
      Bases légales et réglementaires :
      Code de l'éducation : les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;

      Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;

      Arrêté du 8 décembre 2008 relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
      La réglementation applicable à ce titre professionnel est mise en œuvre à compter du 1er août 2013.


Fait le 18 janvier 2013.


Pour le ministre et par délégation :
La chef de la mission des politiques
de formation et de qualification
de la délégation générale à l'emploi
et à la formation professionnelle,
F. Racon

Retourner en haut de la page