Arrêté du 28 mars 2012 relatif à la médaille de la sécurité intérieure

Dernière mise à jour des données de ce texte : 30 avril 2017

NOR : IOCA1205533A

JORF n°0077 du 30 mars 2012

ChronoLégi
ou du
Version en vigueur au 26 janvier 2022


Le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration,
Vu le décret n° 2012-424 du 28 mars 2012 portant création de la médaille de la sécurité intérieure,
Arrête :

  • Le comité de la médaille de la sécurité intérieure institué à l'article 8 du décret susvisé est composé de dix membres :

    -le directeur du cabinet du ministre, président du comité ;

    -le secrétaire général du ministère de l'intérieur ;

    -le directeur général des étrangers en France ;

    -le directeur général de la police nationale ;

    -le directeur général de la sécurité intérieure ;

    -le directeur général de la gendarmerie nationale ;

    -le directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises ;

    -le directeur général des collectivités locales ;

    -le directeur des libertés publiques et des affaires juridiques ;

    -le délégué à la sécurité routière ;

    -le chef du service de l'inspection générale de l'administration,

    ou, en cas d'empêchement, de leurs représentants respectifs.

    Le chef du bureau du cabinet du ministère de l'intérieur ou son représentant assure le secrétariat du comité de la médaille de la sécurité intérieure.

  • I. - L'instruction des propositions de nomination et de retrait de la médaille à l'échelon bronze, argent et or est assurée par les préfectures, directions générales, directions ou services d'administration centrale et validée par le comité de la médaille de la sécurité intérieure.

    Les propositions de nomination et de retrait de la médaille à l'échelon or, décernée à titre normal ou à titre posthume, sont instruites et validées par le comité de la médaille de la sécurité intérieure.

    Le comité de la médaille de la sécurité intérieure se réunit dans le cadre de la préparation de chaque promotion annuelle ou, à titre exceptionnel, à la demande de son président ou de l'un de ses membres.

    Pour délibérer valablement, le comité doit être composé au minimum de sept membres.

    Les décisions d'octroi et de retrait de la médaille de la sécurité intérieure sont prises à la majorité des membres présents.

    Les propositions de nomination des personnels placés sous l'autorité d'une direction générale, d'une direction ou d'un service d'administration centrale du ministère de l'intérieur sont instruites et proposées au secrétariat du comité de la médaille de la sécurité intérieure par les directions d'emploi. Elles sont assorties d'un avis.

    Toute autre proposition est présentée par le préfet du lieu de résidence du candidat, qui instruit le dossier et le transmet au secrétariat du comité de la médaille de la sécurité intérieure.

    Si le préfet propose un candidat placé sous l'autorité d'une direction générale, d'une direction ou d'un service d'administration centrale du ministère de l'intérieur, l'avis de la direction d'emploi est sollicité par le secrétariat du comité de la médaille de la sécurité intérieure.

  • Sont créées, par le présent arrêté, les agrafes suivantes :

    "Secrétariat général"; "Administration préfectorale"; "Fonction publique territoriale", "Elu"; "Police nationale"; "Gendarmerie nationale"; "Sécurité civile"; "Police municipale"; "Sécurité routière"; "Associations"; "Engagement citoyen"; "Action humanitaire"; "Sapeurs-pompiers" ; "Direction générale des étrangers en France".


  • Le secrétaire général du ministère de l'intérieur est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 28 mars 2012.


Claude Guéant

Retourner en haut de la page