Arrêté du 21 janvier 2011 fixant la liste des emplois d'officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l'article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale

Dernière mise à jour des données de ce texte : 26 septembre 2020

NOR : IOCJ1033614A

JORF n°0026 du 1 février 2011

ChronoLégi
Version en vigueur au 27 octobre 2020


Le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration,
Vu le code de la défense, et notamment son article L. 4132-10 ;
Vu la loi n° 2009-971 du 3 août 2009 relative à la gendarmerie nationale ;
Vu le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 relatif aux commissionnés, et notamment son article 1er,
Arrête :

  • Pour la gendarmerie nationale, la liste des emplois de militaires commissionnés prévue à l' article 1er du décret du 12 septembre 2008 susvisé est la suivante :

    - chef des orchestres de la garde républicaine ;

    - chef adjoint des orchestres de la garde républicaine ;

    - chef de la musique de la garde républicaine ;

    - administrateur régisseur des formations musicales de la garde républicaine ;

    - musicien de la garde républicaine ;

    - musicien de la gendarmerie mobile ;

    - chef du chœur de l'armée française ;

    - chef assistant du chœur de l'armée française ;

    - choriste du chœur de l'armée française ;

    - assistant de production et de communication ;

    - copiste-arrangeur ;

    - maréchal ferrant ;

    - sellier-bourrelier ;

    - maître casquier ;

    - costumier (maître tailleur) ;

    - responsable d'exploitation logistique ;

    - coordinateur logistique ;

    - ingénieur " méthodes logistiques " ;

    - responsable approvisionnements ;

    - chargé de projet “ marchés publics ” ;

    - chargé d'études de bâtiments et de travaux publics ;

    - responsable d'infrastructure ;

    - conducteur de travaux ;

    - inspecteur de l'hygiène et de la sécurité du travail ;

    - technicien de l'hygiène, de la sécurité et des conditions de travail ;

    - responsable de l'audit et du contrôle qualité ;

    - spécialiste dans le domaine du contrôle de gestion ;

    - spécialiste en technique comptable et financière ;

    - administrateur progiciel de gestion intégrée (ERP) ;

    - psychologue ;

    - psychosociologue ;

    - sociologue ;

    - spécialiste dans le domaine des ressources humaines ;

    - spécialiste en recherche dans le domaine des sciences humaines, sociales et de l'information ;

    - conseiller en emploi ;

    - chargé d'études au service historique de la défense ;

    - chargé de missions au service historique de la défense ;

    - chargé d'études à la délégation du patrimoine culturel de la gendarmerie nationale ;

    - expert archiviste-documentaliste ;

    - enseignant-chercheur en économie, économie de défense et management des organisations ;

    - expert juridique ;

    - expert du domaine public maritime ;

    - spécialiste des affaires politiques ;

    - enseignant-chercheur en politique ;

    - linguiste ;

    - expert démographe ;

    - géomaticien ;

    - géomètre-topographe ;

    - responsable de la stratégie de communication ;

    - journaliste ;

    - journaliste reporter d'images ;

    - administrateur de production et moyens de tournage ;

    - monteur-truquiste ;

    - designer/ développeur multimédia ;

    - administrateur intranet/ internet/ learning management system ;

    - spécialiste concepteur en méthodes et techniques d'action ;

    - documentaliste/ chargé de veille multimédia ;

    - expert e-learning ;

    - scénariste e-learning ;

    - imprimeur de labeur ;

    - expert biologiste ;

    - spécialiste en chimie ou biochimie ;

    - laborantin à l'institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale ;

    - expert en sécurité des systèmes d'information ;

    - spécialiste ou technicien de maintenance de datacenter ;

    - expert dans les technologies de communications et de routage réseau ;

    - expert dans les technologies de systèmes d'exploitation et de virtualisation ;

    - expert dans les technologies de middlewares et de services orientés architecture ;

    - expert de haut niveau en technologies numériques ;

    - expert en développement d'algorithmes innovants ;

    - spécialiste en recherche opérationnelle ou en statistiques ;

    - expert en investigations numériques et en sciences des données ;

    - analyste en renseignement ;

    - criminologue ;

    - analyste en renseignement criminel ;

    - spécialiste ou technicien dans les domaines appliqués à la criminalistique ;

    - spécialiste dans le domaine de la vidéo-protection et vidéo-protection intelligente ;

    - détecteur et analyste de signaux électro-magnétiques ;

    - spécialiste en analyse d'accidents ;

    - instrumentiste embarqué de technologies nucléaires ;

    - chercheur en physique nucléaire ;

    - spécialiste dans le domaine de la défense biologique, nucléaire, radiologique, bactériologique ou chimique ;

    - ingénieur du domaine spatial ;

    - secrétaire général de l'observatoire national des sciences et des technologies de la sécurité ;

    - spécialiste en interprétation de photographies aériennes ;

    - spécialiste en cellule et motorisation des aéronefs ;

    - spécialiste en avionique ;

    - spécialiste en structure des aéronefs ;

    - instructeur sur simulateur de vol ;

    - pilote d'aéronef ;

    - expert navigabilité ;

    - navigateur ;

    - piroguier ;

    - conseiller sécurité ;

    - spécialiste technique d'intervention ;

    - expert technique armement ;

    - maître d'armes ;

    - directeur d'équipe militaire de sport de haut niveau ;

    - sportif de haut niveau ;

    - guide de haute montagne.


  • Le directeur général de la gendarmerie nationale est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 21 janvier 2011.


Pour le ministre et par délégation :
Le directeur des personnels militaires
de la gendarmerie nationale,
J. Delpont

Retourner en haut de la page