Arrêté du 18 mai 2010 fixant les conditions d'organisation de la formation et de l'examen d'accès au diplôme national de thanatopracteur

Dernière mise à jour des données de ce texte : 24 mai 2013

NOR : SASP1003414A

JORF n°0115 du 20 mai 2010

ChronoLégi
Version en vigueur au 06 mai 2021
Naviguer dans le sommaire


Le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales et la ministre de la santé et des sports,
Vu le code général des collectivités territoriales, et notamment ses articles D. 2223-122 à D. 2223-131 ;
Vu l'avis du Conseil national des opérations funéraires en date du 22 octobre 2009,
Arrêtent :


  • La formation théorique aux soins de conservation est d'une durée minimale de cent quatre-vingt-quinze heures réparties en application du 1° de l'annexe 1 du présent arrêté.
    Les matières médicales sont dispensées par des enseignants universitaires de médecine.
    La formation théorique aux soins de conservation doit avoir été suivie par les candidats au diplôme national de thanatopracteur sur une période de trois mois consécutifs.

  • La formation pratique aux soins de conservation est délivrée par des thanatopracteurs diplômés dans les conditions définies à l'article L. 2223-23 du code général des collectivités territoriales et suivant les modalités définies au 2° de l'annexe 1 du présent arrêté.
    La formation pratique aux soins de conservation doit avoir été suivie par les candidats au diplôme national de thanatopracteur sur une période de douze mois consécutifs au plus .
    Les candidates en état de grossesse au moment de leur admission à la formation pratique peuvent obtenir, sur leur demande, un report de formation jusqu'à la rentrée de la promotion suivante.

  • Le Comité national d'évaluation de la formation pratique mentionné à l'article D. 2223-123 du code général des collectivités territoriales est chargé :

    ― d'établir une grille d'évaluation des stagiaires ;

    ― de rechercher, sélectionner et former les évaluateurs ;

    ― d'organiser matériellement les évaluations dans les lieux de stage ;

    ― de faire évaluer, dans les entreprises où s'effectue le stage pratique, l'acquisition des compétences pratiques de l'élève thanatopracteur.

    Le comité national d'évaluation de la formation pratique détermine son règlement de fonctionnement. Il comprend un membre titulaire et un membre suppléant de chacun des centres ou écoles de formation remplissant les conditions prévues au règlement intérieur dudit comité pour être membre actif.

    Il détermine son règlement de fonctionnement.

    Le comité s'assure de la qualité des thanatopracteurs ayant délivré la formation pratique et du respect des conditions de cette formation définies à l'article 2 du présent arrêté.

    Le Comité national d'évaluation de la formation pratique transmet au jury national de thanatopracteur l'évaluation de chaque candidat mentionnant l'avis des évaluateurs.


  • L'examen pour obtenir le diplôme national de thanatopracteur est ouvert par arrêté du directeur général de la santé.
    Il est annoncé au moins deux mois à l'avance par publication au Journal officiel de la République française qui précise l'adresse et la date de dépôt des demandes d'inscription.

  • Le dossier de demande d'inscription à l'examen national de thanatopraxie comprend obligatoirement une attestation de fin de formation théorique délivrée par le centre de formation ayant dispensé l'enseignement.

  • L'examen en vue de l'obtention du diplôme national de thanatopracteur comporte :

    1° Deux épreuves théoriques obligatoires suivantes portant sur l'ensemble des matières définies à l'annexe 2 et pouvant, le cas échéant, prendre la forme, en tout ou partie, de questions à choix multiples (QCM) :

    - une épreuve écrite de thanatopraxie d'une durée de trois heures, notée sur 110 points ;

    - une épreuve écrite de médecine d'une durée de trois heures, notée sur 90 points.

    2° Une évaluation de la formation pratique en entreprise notée sur 400 points.

    Le fait de se présenter aux épreuves écrites après l'ouverture des enveloppes contenant les sujets, de rendre une copie blanche, d'omettre de rendre la copie à la fin de l'épreuve, de sortir de la salle sans autorisation, entraîne l'élimination du candidat.

  • Les épreuves théoriques pour l'obtention du diplôme national de thanatopracteur sont corrigées par les membres du jury national ou par tout autre professionnel de la thanatopraxie désignés par le président du jury national.

    Toute note égale à 0 obtenue dans l'une des matières suivantes composant l'épreuve écrite est éliminatoire :

    ― théorie des soins ;

    ― réglementation funéraire.

  • La formation pratique aux soins de conservation porte obligatoirement sur au moins 100 soins de conservation.

    L'évaluation de la formation pratique ne peut être commencée que lorsque l'élève thanatopracteur a réalisé au moins 75 soins de conservation.

    La notation de l'évaluation de la formation pratique, par les évaluateurs désignés par le Comité national d'évaluation de la formation pratique des thanatopracteurs, est réalisée après avis du ou des maîtres de stage mentionnés à l'article D. 2223-123 du code général des collectivités territoriales. Toute note inférieure à 200 points est éliminatoire.


  • Compte tenu des notes obtenues aux épreuves écrites et à l'évaluation de la formation pratique, le jury délibère et établit la liste des candidats retenus.


  • Le directeur général des collectivités locales et le directeur général de la santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


    • I. ― Les matières et durées minimales de l'enseignement théorique de la formation de thanatopracteur sont définies comme suit :

      MATIÈRES

      DURÉE MINIMALE

      Théorie des soins de conservation.

      60 heures

      Anatomie.

      25 heures

      Médecine légale.

      25 heures

      Microbiologie, hygiène, toxicologie.

      20 heures

      Sécurité sanitaire, évaluation des risques sanitaires.

      15 heures

      Réglementation funéraire.

      15 heures

      Histologie, anatomie pathologique.

      10 heures

      Eléments de gestion.

      10 heures

      Sciences humaines de la mort, éléments de déontologie et d'éthique.

      15 heures

      Total

      195 heures

      II. ― Les matières et durées minimales de l'enseignement pratique de la formation de thanatopracteur sont définies comme suit :

      MATIÈRES

      NOMBRE/DURÉE
      minimale

      Opérations de soins de conservation complets.

      100 opérations

      Enseignement à l'art restauratif.

      20 heures


    • Les matières constituant les épreuves théoriques de l'examen d'accès au diplôme national de thanatopracteur sont les suivantes :

      MATIÈRES

      DESCRIPTIF

      NOMBRE DE POINTS


      Epreuve de thanatopraxie


      Théorie des soins de conservation.


      Historique des techniques des soins de conservation : de l'embaumement à la thanatopraxie ; les soins de conservation en chambre funéraire et en domicile ; les services et les produits utilisés ; méthodes de soins de conservation ; art restauratif ; autopsie médico-légale et scientifique.


      60


      Réglementation funéraire.


      Le service public des pompes funèbres ; le règlement national des pompes funèbres ; l'habilitation dans le domaine funéraire ; les autorisations administratives délivrées par le maire ; la chambre funéraire et la chambre mortuaire ; la réglementation des produits pour soins de conservation.


      20


      Gestion.


      Comptabilité et fiscalité des entreprises ; bilan ; principales obligations légales et réglementaires des entreprises.


      10


      Sciences humaines de la mort, éléments de déontologie et d'éthique.


      Histoire et psychosociologie de la mort ; la mort dans le monde contemporain ; les rituels ; respect du défunt, déontologie.


      10


      Sécurité sanitaire, évaluation des risques sanitaires.


      Tenue du professionnel, risques dus aux produits de thanatopraxie, transport des produits, déchets d'activité de soins à risques infectieux, maladies contagieuses...


      10


      Total


      110

      Epreuve de médecine


      Médecine légale.


      Organisation de la justice et des professions de santé ; déontologie et secret professionnel ; définitions médico-légales de la mort, principaux signes de la mort ; réglementation des autopsies, des prélèvements et des greffes d'organes ; les morts subites, les morts suspectes ; les blessures ; les asphyxies ; les empoisonnements ; les suicides ; la toxicomanie et l'alcoolisme.


      30


      Anatomie et physiologie élémentaire.


      Anatomies descriptives du corps humain : fonctions de nutrition, de relation (système nerveux et muscles), de respiration, de circulation et de reproduction.


      30


      Microbiologie, hygiène.


      Bactéries et virus, flore bactérienne chez l'homme ; généralités sur l'infection ; lutte antimicrobienne.


      10


      Toxicologie.


      Généralités et définitions ; classification ; pénétration des toxiques dans l'organisme, distribution, moyens d'élimination ; facteurs essentiels de la toxicité ; manifestations générales ; la mort toxique ; recherche et quantification des toxiques, utilité de la toxicologie en thanatopraxie.


      10


      Histologie, anatomie pathologique.


      La cellule ; les tissus épithéliaux ; les tissus conjonctifs ; notions de lésion ; réaction ; notions de processus morbide ; processus inflammatoires, tumoraux et displasiques.


      10


      Total


      90


      Total des deux épreuves


      200


Fait à Paris, le 18 mai 2010.


La ministre de la santé et des sports,
Roselyne Bachelot-Narquin
Le ministre de l'intérieur,
de l'outre-mer et des collectivités territoriales,
Brice Hortefeux

Retourner en haut de la page