Arrêté du 15 avril 2009 portant création de la mention « aïkido, aïkibudo et disciplines associées » du diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité « perfectionnement sportif »

Dernière mise à jour des données de ce texte : 01 septembre 2023

NOR : SASF0908839A

JORF n°0104 du 5 mai 2009

Version en vigueur au 23 avril 2024


La ministre de la santé et des sports,
Vu le code du sport, notamment ses articles L. 212-1, L. 212-5, D. 212-35, D. 212-44, A. 212-49 et suivants ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative des métiers du sport et de l'animation en date du 24 mars 2009 ;
Sur proposition du directeur des sports,
Arrête :


  • Il est créé une mention « aïkido, aïkibudo et disciplines associées » du diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité « perfectionnement sportif ».

  • La possession du diplôme mentionné à l'article 1er atteste que son titulaire met en œuvre les compétences suivantes :

    - concevoir un projet d'action ;

    - coordonner la mise en œuvre d'un projet d'action ;

    - conduire une démarche de perfectionnement sportif en aïkido, aïkibudo et disciplines associées ;

    - encadrer l'aïkido, l'aïkibudo et disciplines associées en sécurité.


    Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

  • Les référentiels professionnel et de certification des unités capitalisables constitutives du diplôme définis à l'article D. 212-38 du code du sport figurent à l'annexe I au présent arrêté.


    Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

  • Les exigences préalables à l'entrée en formation, prévues à l'article R. 212-10-17 du code du sport et aux articles A. 212-35, A. 212-36 et A. 212-52-1 de ce même code, sont les suivantes :

    -justifier d'une activité d'enseignement d'au moins trois cents heures en aïkido ou aïkibudo ou l'une des disciplines associées au cours des cinq dernières saisons sportives ;

    -attester d'une maîtrise technique d'un niveau 3e dan tel que défini par l'Union des fédérations d'aïkido ;

    -justifier de capacités pédagogiques à l'encadrement de pratiquants en aïkido ou aïkibudo ou l'une des disciplines associées.

    Il est procédé à la vérification de ces exigences préalables au moyen :

    -de la production d'une attestation d'une activité d'enseignement d'au moins trois cents heures au cours des cinq dernières saisons sportives en aïkido ou aïkibudo ou l'une des disciplines associées, délivrée par le responsable de la structure dans laquelle l'activité d'enseignement s'est déroulée ;

    -d'un test d'exigences préalables composé de deux parties :

    a) Une épreuve technique d'une durée de trente minutes de niveau de 3e dan tel que défini par l'Union des fédérations d'aïkido ;

    b) Une épreuve pédagogique d'une durée de trente minutes au maximum consistant en la conduite d'une séance d'apprentissage en aïkido ou aïkibudo ou l'une des disciplines associées suivie d'un entretien d'une durée de vingt minutes au maximum.

    Le rectorat de région académique en charge d'établir le calendrier des tests d'exigences préalables à l'entrée en formation, peut s'appuyer sur l'Union des fédérations d'aïkido pour la mise en œuvre et l'évaluation de l'épreuve technique du test d'exigences préalables et sur la Fédération française d'aïkido aïkibudo kinomichi et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo pour la mise en œuvre et l'évaluation de l'épreuve pédagogique du test d'exigences préalables susmentionné.

    La réussite au test d'exigences préalables est attestée par le recteur de région académique.


    Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

  • Article 4 (abrogé)

    Est dispensé du test technique mentionné à l'article 3 le candidat titulaire du 2e dan délivré par l'Union des fédérations d'aïkido.

    Est dispensé du test pédagogique mentionné à l'article 3 le candidat titulaire du brevet fédéral suivant :

    - brevet fédéral délivré par la Fédération française d'aïkido, aïkibudo et affinitaires ou la Fédération française d'aïkido et budo ou l'Union des fédérations d'aïkido, et titulaire du 2e dan délivré par l'Union des fédérations d'aïkido.

    Est dispensé des exigences préalables mentionnées à l'article 3 le candidat titulaire du brevet d'Etat d'éducateur sportif premier degré, option aïkido

    Est également dispensé des exigences préalables mentionnées à l'article 3 le titulaire du certificat de qualification professionnelle "assistant professeur d'arts martiaux" mention "aïkido" ou "aïkibudo" ou du certificat de qualification professionnelle "moniteur d'arts martiaux" mention "aïkido" ou "aïkibudo".

  • Les exigences préalables à la mise en situation professionnelle des personnes en cours de formation prévues à l'article R. 212-10-20 du code du sport sont les suivantes :

    -être capable d'évaluer les risques objectifs liés à la pratique de la discipline ;

    -être capable d'anticiper les risques potentiels pour le pratiquant ;

    -être capable de maîtriser le comportement et les gestes à réaliser en cas d'incident ou d'accident ;

    -être capable de mettre en œuvre une séquence de perfectionnement technique.

    Elles sont vérifiées et attestées par l'organisme de formation dans les conditions mentionnées dans le dossier d'habilitation prévu à l'article R. 212-10-11 du code du sport, au moyen d'une séance de perfectionnement technique d'une durée de trente minutes au maximum suivie d'un entretien d'une durée de vingt minutes au maximum portant sur les aspects sécuritaires.


    Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

  • Les épreuves certificatives sont évaluées dans les conditions prévues à l'article A. 212-26 du code du sport.

    Les modalités de la situation d'évaluation certificative de l'unité capitalisable 1 (UC1) “ concevoir un projet d'action ” et de l'unité capitalisable 2 (UC2) “ coordonner la mise en œuvre d'un projet d'action ” figurent à l'article A. 212-52 du code du sport.

    Les modalités de la situation d'évaluation certificative de l'unité capitalisable 3 (UC3) “ conduire une démarche de perfectionnement sportif en aïkido, aïkibudo et disciplines associées ” et de l'unité capitalisable 4 (UC4) “ encadrer l'aïkido, l'aïkibudo et disciplines associées en sécurité ”, mentionnée à l'article A. 212-52 bis du code du sport, figurent en annexe II au présent arrêté.


    Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

  • Les qualifications des personnes en charge de la formation, les qualifications des tuteurs, ainsi que les qualifications des évaluateurs des personnes en formation pour l'obtention du diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ perfectionnement sportif ” mention “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ” sont les suivantes :

    a) Le coordonnateur pédagogique :

    La coordination pédagogique des formations est assurée conformément à l'annexe II-2-1 du code du sport.

    b) Les formateurs permanents :

    Les qualifications des formateurs permanents sont conformes à l'annexe II-2-1 du code du sport.

    c) Les tuteurs :

    Les tuteurs doivent être titulaires, a minima du diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ perfectionnement sportif ” mention “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ” et justifier d'au moins trois années d'expérience d'encadrement sportif en aïkido ou aïkibudo ou l'une des disciplines associées.

    d) Les évaluateurs :

    Les évaluateurs de l'unité capitalisable 1 (UC1) “ être capable de concevoir un projet d'action ” et de l'unité capitalisable 2 (UC2) “ être capable de coordonner la mise en œuvre d'un projet d'action ” sont choisis en raison de leur expérience, de leurs compétences et de leur niveau technique dans le domaine considéré par le diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ perfectionnement sportif ”.

    Les évaluateurs de l'unité capitalisable 3 (UC3) “ conduire une démarche de perfectionnement sportif en aïkido, aïkibudo et disciplines associées ” et de l'unité capitalisable 4 (UC4) “ encadrer l'aïkido, l'aïkibudo et disciplines associées en sécurité ” doivent être titulaires a minima du diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ perfectionnement sportif ” mention “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ” et justifier d'au moins trois années d'expérience d'encadrement sportif en aïkido ou aïkibudo ou l'une des disciplines associées.

    Sont dispensés de ces exigences, les personnels techniques et pédagogiques relevant du ministère chargé des sports et les professeurs ou enseignants d'éducation physique et sportive du ministère de l'éducation nationale.


    Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

  • Le tableau récapitulatif des dispenses des exigences préalables à l'entrée en formation (EPEF) et des exigences préalables à la mise en situation professionnelle (EPMSP) ainsi que des équivalences d'unités capitalisables (UC) avec le diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ perfectionnement sportif ” mention “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ” figure en annexe III au présent arrêté.


    Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.


  • L'arrêté du 13 décembre 1994 modifié fixant les épreuves de la partie spécifique du brevet d'Etat d'éducateur sportif du premier degré, option aïkido, est abrogé à compter du 1er mai 2012.


  • Le directeur des sports est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

    • RÉFÉRENTIEL D'ACTIVITÉS, DE COMPÉTENCES ET D'ÉVALUATION DU DIPLÔME D'ÉTAT DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ “ PERFECTIONNEMENT SPORTIF ” MENTION “ AÏKIDO, AÏKIBUDO ET DISCIPLINES ASSOCIÉES ”

      Le titulaire du DEJEPS spécialité “ perfectionnement sportif ” mention “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ” est un éducateur sportif et un coordinateur d'équipes et de projets. Il intervient pour tous les publics et dans tous les milieux de pratique de l'aïkido, l'aïkibudo et disciplines associées. Il exerce le plus souvent des missions d'encadrement de la pratique, de préparation au passage de grades, de coordination technique ou de formateur des encadrants. Il exerce son activité principalement dans le cadre de structures privées relevant ou non du secteur associatif ; soit sous statut libéral, soit en tant que salarié auprès d'un ou plusieurs employeurs, notamment auprès des Fédérations agréées ou de leurs organes déconcentrés : ligues régionales ou comités départementaux et dans le cadre de structures sportives affiliées aux Fédérations agréées.
      RÉFÉRENTIEL D'ACTIVITÉS


      Décrit les situations de travail


      et les activités exercées, les métiers


      ou emplois visés.

      RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES


      Identifie les compétences


      et les connaissances, y compris


      transversales, qui découlent


      du référentiel d'activités.

      RÉFÉRENTIEL D'ÉVALUATION


      Définit les critères et les modalités d'évaluation des acquis


      Les modalités d'évaluation des unités capitalisables (UC) 1 et 2 sont définies à l'article A. 212-52 du code du sport.


      Les modalités d'évaluation des unités capitalisables (UC) 3 et 4 sont définies à l'annexe II du présent arrêté.

      MODALITÉS D'ÉVALUATIONCRITÉRES D'EVALUATION
      UC1-CONCEVOIR UN PROJET D'ACTION
      Participation à la conception de projets et à la direction d'une structure d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      Contribution à l'analyse des attentes des prescripteurs en prenant en compte les caractéristiques physiques, cognitives et psychiques des publics impliqués


      Participation au temps de concertation avec les instances dirigeantes en adaptant les modalités de communication de l'information aux singularités de son interlocuteur pour favoriser l'intégration de tous


      Proposition d'actions dans le cadre des objectifs de la structure d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées en lien avec les spécificités des publics encadrés


      Elaboration et partage de programmes sportifs en aïkido, aïkibudo et disciplines associées adaptés aux caractéristiques et besoins de chacun


      Anticipation des évolutions possibles du projet d'action en prenant en compte les caractéristiques singulières des différents publics notamment ceux en situation de handicap

      C1. 1-Analyser les enjeux du contexte socioprofessionnel en tenant compte des particularités des publics impliqués


      C1. 2-Formaliser les éléments d'un projet d'action en lien avec les caractéristiques physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques des publics impliqués


      C1. 3-Définir les moyens nécessaires à la mise en œuvre d'un projet d'action en prenant en compte les spécificités physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques des publics impliqués

      Une seule modalité certificative permet d'évaluer de façon distincte les UC 1 et 2.


      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen de :


      -un document écrit analysant une expérience de conception et de coordination de la mise en œuvre de programmes de perfectionnement sportif en aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -une soutenance orale.

      Le candidat :


      -Inscrit son action dans le cadre des orientations et des valeurs de la structure d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées, dans une perspective éducative et intégrative


      -Participe à des diagnostics sur un territoire


      -Inscrit son action dans le cadre des politiques publiques locales


      -Prend en compte les réalités sociales, éducatives et culturelles des publics concernés et leurs caractéristiques spécifiques


      -Agit dans le cadre des réseaux professionnels et institutionnels locaux


      -Implique les bénévoles dans la conception en prenant en compte les caractéristiques spécifiques de chacun afin de favoriser la dimension collective du travail en équipe et l'intégration de tous


      -Définit les objectifs d'un projet d'action


      -Propose les démarches pédagogiques adaptées aux objectifs et aux publics pour répondre aux objectifs et aux besoins particuliers des publics.


      -Organise la mise en œuvre de démarches participatives


      -Conçoit des démarches d'évaluation


      -Compose une équipe d'intervenants en favorisant la dimension collective du travail en équipe et l'intégration de tous


      -Elabore un budget prévisionnel


      -Négocie avec sa hiérarchie les financements du projet d'action


      -Prend en compte l'impact de son action sur l'environnement professionnel

      UC2 : COORDONNER LA MISE EN ŒUVRE D'UN PROJET D'ACTION
      Coordination d'une équipe bénévole et professionnelle au sein d'une structure d'aïkido aïkibudo et disciplines associées


      Organisation des collaborations entre professionnels et bénévoles en adaptant les modalités de communication, les objectifs, les moyens et outils aux particularités de chaque membre de l'équipe pour favoriser l'intégration de tous


      Gestion de la dynamique de groupe en incluant chaque membre au regard de ses caractéristiques et besoins particuliers


      Définition des choix techniques et stratégiques


      Conception de la communication adaptée aux caractéristiques singulières du public visé


      Représentation de la structure auprès des différents acteurs et partenaires

      C2. 1-Animer une équipe de travail en favorisant la dimension collective et l'intégration de tous


      C2. 2-Promouvoir les actions programmées en adaptant les modalités de communication aux singularités de son interlocuteur


      C2. 3-Gérer la logistique des programmes d'action


      C2. 4-Animer la démarche qualité

      Une seule modalité certificative permet d'évaluer de façon distincte les UC 1 et 2.


      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen de :


      -un document écrit analysant une expérience de conception et de coordination de la mise en œuvre de programmes de perfectionnement sportif en aïkido aïkibudo et disciplines associées


      -une soutenance orale.

      Le candidat :


      -Participe au recrutement en veillant à respecter l'intégration de tous


      -Anime les réunions au sein de la structure d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées en adaptant les objectifs, plan d'actions, démarches et outils aux particularités de chaque membre de l'équipe pour favoriser l'intégration de tous


      -Met en œuvre les procédures de travail adaptées aux caractéristiques spécifiques des acteurs


      -Participe aux actions de tutorat dans la structure d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les caractéristiques spécifiques du tutoré


      -Facilite les démarches participatives au sein de la structure d'aïkido aïkibudo et disciplines associées afin de favoriser l'intégration de tous


      -Accompagne le développement des membres de l'équipe en prenant en compte les caractéristiques et besoins particuliers de manière à favoriser l'intégration


      -Représente la structure d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -Conçoit une démarche de communication


      -Participe aux actions des réseaux partenaires


      -Contrôle le budget des actions programmées


      -Gère les partenariats financiers


      -Planifie l'utilisation des espaces de pratiques et des moyens matériels adaptés aux caractéristiques des publics


      -Rend compte de l'utilisation des moyens financiers


      -Anticipe les besoins en termes logistique


      -Organise la maintenance technique


      -Veille au respect des procédures de travail


      -Adapte le programme d'action en cas de nécessité


      -Effectue le bilan des actions réalisées

      UC3 : CONDUIRE UNE DÉMARCHE DE PERFECTIONNEMENT SPORTIF EN AÏKIDO, AÏKIBUDO ET DISCIPLINES ASSOCIÉES
      Encadrement d'activités de perfectionnement sportif en aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      Proposition de programmes de perfectionnement sportif dans la cadre des objectifs de la structure d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées adaptés aux caractéristiques spécifiques des publics encadrés


      Définition des modes d'intervention à caractère technique adaptées au niveau de progression technique et aux caractéristiques spécifiques des pratiquants


      Proposition de démarches de perfectionnement technique adaptées aux objectifs et aux caractéristiques spécifiques des compétiteurs


      Encadrement des apprentissages techniques en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les caractéristiques spécifiques des pratiquants


      Conduite des temps de perfectionnement en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en lien avec les singularités des pratiquants


      Analyse les potentiels et les limites pratiquants en lien avec leurs spécificités


      Accompagnement des pratiquants dans l'analyse de leur pratique en adaptant les démarches et outils pédagogiques à leurs caractéristiques spécifiques


      Conception d'interventions dans le champ de la formation en aïkido, aïkibudo et disciplines associées à partir des singularités des stagiaires


      Mise en œuvre de situations formatives en aïkido, aïkibudo et disciplines associées à partir des singularités des stagiaires

      C3. 1-Conduire une démarche d'enseignement en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les particularités physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques de tous les pratiquants


      C3. 2-Conduire une démarche d'entraînement en aïkido, aïkibudo et disciplines associées à partir des caractéristiques singulières adaptées aux objectifs de perfectionnement sportif des pratiquants


      C3. 3-Conduire des actions de formation en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les singularités physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques des pratiquants

      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen de :


      1) La production d'un document relatif à une démarche d'enseignement à partir duquel est organisée une mise en situation professionnelle suivie d'un entretien.


      2) La production d'un document relatif à la conduite d'actions de formation faisant l'objet d'une soutenance suivie d'un entretien.

      Le candidat :


      -Définit une progression pédagogique en aïkido, aïkibudo et disciplines associées adaptée aux caractéristiques spécifiques des publics encadrés


      -Conduit un enseignement collectif en aïkido, aïkibudo et disciplines associées adapté aux caractéristiques spécifiques des publics encadrés


      -Régule son intervention en fonction des réactions du public


      -Evalue un cycle d'enseignement en aïkido, aïkibudo et disciplines associées notamment au regard de la prise en compte des caractéristiques et des besoins particuliers des pratiquants


      -Définit le plan de perfectionnement en aïkido, aïkibudo et disciplines associées adapté aux spécificités des publics encadrés


      -Conduit la séance de perfectionnement en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les caractéristiques physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques des pratiquants


      -Encadre un groupe dans en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte la singularité de chaque pratiquant


      -Evalue le cycle de perfectionnement technique en aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -Elabore des scénarios pédagogiques en aïkido, aïkibudo et disciplines associées adaptés aux caractéristiques singulières de chaque stagiaire


      -Prépare les supports de ses interventions en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en adaptant les modalités de transmission de l'information aux singularités de son public afin de s'assurer de sa compréhension par tous


      -Met en œuvre une situation formative en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les singularités motrices, sensorielles, cognitives et psychiques des pratiquants et des stagiaires


      -Adapte son intervention aux réactions et aux caractéristiques spécifiques des stagiaires en aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -Evalue des actions de formation en aïkido, aïkibudo et disciplines associées notamment au regard de la prise en compte des caractéristiques et des besoins particuliers des stagiaires

      UC 4 : ENCADRER L'AÏKIDO, L'AÏKIBUDO ET DISCIPLINES ASSOCIÉES EN SÉCURITÉ
      Encadrement de la pratique en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en sécurité


      Encadrement de l'aïkido, aïkibudo et disciplines associées en assurant la sécurité des pratiquants et des tiers, et en préservant l'intégrité physique et psychique des pratiquants au regard de leurs singularités


      Vérification de la conformité du matériel technique nécessaire à la réalisation de l'activité aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les caractéristiques singulières des pratiquants


      Vérification de la conformité des lieux de travail au regard des normes d'hygiène et de sécurité en aïkido, aïkibudo et disciplines associées

      C 4.1-Réaliser en sécurité les démonstrations techniques en aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      C 4.2-Adapter sa posture pédagogique et les démarches d'intervention afin que chaque sportif évolue en sécurité


      C 4.3-Réaliser les gestes professionnels nécessaires à la sécurité des pratiquants en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte leurs caractéristiques singulières physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques


      C 4.4-Assurer la sécurité des pratiquants et des tiers en aïkido, aïkibudo et disciplines associées tout en impliquant les pratiquants dans la gestion de leur propre sécurité et de celle des tiers

      La situation d'évaluation certificative est réalisée au moyen de :


      1) La production d'un document relatif à une démarche d'enseignement à partir duquel est organisée une mise en situation professionnelle suivie d'un entretien.


      2) La production d'un document relatif à la conduite d'actions de formation faisant l'objet d'une soutenance suivie d'un entretien.

      Le candidat :


      -Evalue ses propres capacités à effectuer une démonstration technique en aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -Explicite les différents éléments de la démonstration technique en aïkido aïkibudo et disciplines associées en choisissant des moyens de transmission de l'information adaptés aux caractéristiques des pratiquants.


      -Met en œuvre des démarches pédagogiques adaptées permettant au pratiquant d'expérimenter la discipline en sécurité.


      -Evalue et anticipe les risques objectifs et potentiels liés à la pratique de l'aïkido, aïkibudo et disciplines associées pour le pratiquant en accordant une vigilance particulière à ses caractéristiques singulières (physiques, motrices, sensorielles, cognitives et psychiques).


      -Maîtrise le comportement et les gestes à réaliser en cas d'incident ou d'accident en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en prenant en compte les singularités du pratiquant


      -Evalue les risques objectifs liés au contexte de pratique de l'aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -Anticipe les risques juridiques liés à la pratique de l'aïkido, aïkibudo et disciplines associées et au milieu dans lequel il se pratique


      -Assure la sécurité passive des équipements d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -Prévient les comportements à risque en aïkido, aïkibudo et disciplines associées


      -Agit, ou fait appel à un tiers lorsqu'il rencontre ses propres limites, pour préserver l'intégrité physique et psychique en cas de maltraitance des mineurs et des personnes vulnérables.


      Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

    • SITUATION D'ÉVALUATION CERTIFICATIVE DES UNITÉS CAPITALISABLES UC 3 ET UC 4 DU DIPLÔME D'ÉTAT DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ “ PERFECTIONNEMENT SPORTIF ” MENTION “ AÏKIDO, AÏKIBUDO ET DISCIPLINES ASSOCIÉES ”

      Situation d'évaluation certificative des unités capitalisables 3 et 4 :

      Epreuve certificative des unités capitalisables 3 et 4 :

      Cette épreuve certificative permet l'évaluation distincte des unités capitalisables 3 et 4 et se compose des modalités suivantes :

      1) Production d'un document relatif à une démarche d'enseignement à partir de laquelle est organisée une mise en situation professionnelle suivie d'un entretien :

      Avant la date de l'épreuve, dans les conditions fixées par le recteur de la région académique, le candidat transmet un document personnel présentant la conception, la mise en œuvre et l'évaluation d'une démarche d'enseignement en aïkido, aïkibudo ou l'une des disciplines associées, composée d'au minimum douze séances, pour un public de pratiquants de niveau a minima shodan et a maxima nidan.

      Le jour de l'épreuve le candidat conduit au choix, une séance d'enseignement en aïkido, aïkibudo ou l'une des disciplines associées, issue du document susmentionné pendant une heure au maximum pour un public composé a minima de cinq aïkidokas d'un niveau, a minima shodan et a maxima nidan. La séance est suivie d'un entretien d'une durée de quarante minutes au maximum permettant d'évaluer les compétences du candidat à conduire une démarche d'enseignement en aïkido, aïkibudo et disciplines associées en assurant la sécurité des pratiquants et des tiers.

      L'échange avec les évaluateurs permet également de vérifier la capacité du candidat à adopter une démarche intégrative des différents publics dans ses séances.

      2) Production d'un document relatif à la conduite d'actions de formation faisant l'objet d'une soutenance suivie d'un entretien :

      Avant la date de l'épreuve, dans les conditions fixées par le recteur de région académique, le candidat transmet un document personnel présentant la conception, la mise en œuvre et l'évaluation d'actions de formation en aïkido, aïkibudo ou l'une des disciplines associées, réalisées au cours d'un stage de l'Ecole régionale des cadres. Ce document intègre la démarche de perfectionnement technique en aïkido, aïkibudo ou l'une des disciplines associées proposée par le candidat pendant le stage.

      Le jour de l'épreuve le candidat présente la conception, la mise en œuvre et l'évaluation d'actions de formation réalisées ainsi que la démarche de perfectionnement technique utilisée pendant trente minutes au maximum. La présentation est suivie d'un entretien d'une durée de quarante-cinq minutes au maximum portant sur la capacité du candidat à conduire des actions de formations et des démarches de perfectionnement technique en aïkido, aïkibudo et disciplines associées, en sécurité.

      L'échange avec les évaluateurs permet également de vérifier la capacité du candidat à conduire des actions de formation en aïkido, aïkibudo et disciplines associées adaptées aux caractéristiques singulières des différents publics notamment ceux en situation de handicap.


      Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.

    • TABLEAU RÉCAPITULATIF DES DISPENSES DES EXIGENCES PRÉALABLES A L'ENTRÉE EN FORMATION (EPEF) ET DES EXIGENCES PRÉALABLES À LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE (EPMSP) AINSI QUE DES ÉQUIVALENCES D'UNITÉ CAPITALISABLE (UC) AVEC LE DIPLÔME D'ÉTAT DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION POPULAIRE ET DU SPORT SPÉCIALITÉ “ PERFECTIONNEMENT SPORTIF ” MENTION “ AÏKIDO, AÏKIBUDO ET DISCIPLINES ASSOCIÉES ”

      La personne titulaire de l'une des qualifications mentionnées dans le tableau figurant ci-après est dispensée des exigences préalables à l'entrée en formation et/ ou de la vérification des exigences préalables à la mise en situation professionnelle et/ ou obtient les unités capitalisables (UC) correspondantes du diplôme d'Etat de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport spécialité “ perfectionnement sportif ” mention “ aïkido aïkibudo et disciplines associées ”, suivantes :

      EPEF (*) visées
      à l'article 3
      EPMSP (*) visées
      à l'article 5
      UC 1UC 2UC 3UC4
      BEES 1er (*) degré option aïkidoX
      BEES 1er (*) degré option aïkido,


      et titulaire du 3e dan aïkido délivré par l'Union des fédérations d'aïkido,


      et justifiant d'une expérience d'encadrement de deux années minimum au cours des cinq dernières années, attestée par la Fédération française d'aïkido, aïkibudo kinomichi et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo.

      XXX
      Brevet d'Etat de moniteur de judo, aïkido, karaté et méthodes de combat assimilées, option principale aïkido,


      et titulaire du 3e dan aïkido délivré par l'Union des fédérations d'aïkido


      et justifiant d'une expérience d'encadrement de deux années minimum au cours des cinq dernières années, attestée par la Fédération française d'aïkido, aïkibudo kinomichi et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo.

      XXX
      CQP (*) “ assistant professeur d'arts martiaux ” mention “ aïkido ” ou “ aïkibudo ” ou CQP “ moniteur d'arts martiaux ” mention “ aïkido ” ou “ aïkibudo ” ou CQP option “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ”.X
      CQP (*) “ assistant professeur d'arts martiaux ” mention “ aïkido ” ou “ aïkibudo ” ou CQP “ moniteur d'arts martiaux ” mention " aïkido " ou “ aïkibudo ” ou CQP option “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ”


      et justifiant d'une expérience d'encadrement de deux cents heures minimum au cours des cinq dernières années, attestée par la Fédération française d'aïkido aïkibudo et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo.

      XX
      CQP (*) “ assistant professeur d'arts martiaux ” mention “ aïkido ” ou “ aïkibudo ” ou CQP “ moniteur d'arts martiaux ” mention “ aïkido ” ou “ aïkibudo ” ou CQP option “ aïkido, aïkibudo et disciplines associées ”


      et titulaire du 3e dan aïkido délivré par l'Union des fédérations d'aïkido


      et justifiant d'une expérience d'encadrement de deux cents heures minimum au cours des cinq dernières années, attestée par la Fédération française d'aïkido aïkibudo et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo.

      XXX
      3e dan délivré par l'Union des fédérations d'aïkidoX uniquement l'épreuve technique
      Brevet fédéral délivré par la Fédération française d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo ou l'Union des fédérations d'aïkido.X


      uniquement l'épreuve pédagogique

      Brevet fédéral délivré par la Fédération française d'aïkido aïkibudo et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo ou l'Union des fédérations d'aïkido,


      et titulaire du 3e dan délivré par l'Union des fédérations d'aïkido,


      et justifiant d'une expérience d'encadrement de trois cent cinquante heures minimum au cours des cinq dernières années, attestée par la Fédération française d'aïkido, aïkibudo et disciplines associées ou la Fédération française d'aïkido et budo.

      XXX

      (*) EPEF : exigences préalables à l'entrée en formation.

      (*) EPMSP : exigences préalables à la mise en situation professionnelle.

      (*) BEES : brevet d'Etat d'éducateur sportif.

      (*) CQP : certificat de qualification professionnelle


      Conformément à l’article 10 de l’arrêté du 19 avril 2023 (NOR : SPOV2311034A), ces dispositions s'appliquent aux sessions de formations ouvertes à compter du 1er septembre 2023.


Fait à Paris, le 15 avril 2009.


Pour la ministre et par délégation :
Le sous-directeur
de l'emploi et des formations,
V. Sevaistre

Retourner en haut de la page