Arrêté du 1 août 1990 relatif au programme des études préparatoires au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale

Dernière mise à jour des données de ce texte : 30 septembre 2016

NOR : SPSP9001317A

ChronoLégi
Version en vigueur au 01 février 2012
Naviguer dans le sommaire

[*Nota - Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.*]

Le ministre de la solidarité, de la santé et de la protection sociale,

Vu le décret n° 67-540 du 26 juin 1967 portant création du diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie, complété par le décret n° 73-809 du 4 août 1973, modifié par le décret n° 87-1042 du 23 décembre 1987 et le décret n° 90-705 du 1er août 1990 ;

Vu l'arrêté du 26 juin 1967 relatif au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie, complété par l'arrêté du 17 janvier 1975, modifié par les arrêtés du 23 octobre 1980 et du 25 octobre 1982 ;

Vu l'arrêté du 23 juin 1972 modifié relatif au fonctionnement des écoles préparant au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie et son annexe, titres Ier et II ;

Vu l'arrêté du 17 janvier 1975 relatif aux dispenses de scolarité des études de manipulateur d'électroradiologie, modifié par l'arrêté du 23 octobre 1980 ;

Vu l'arrêté du 24 août 1976 relatif aux études de manipulateur d'électroradiologie ;

Vu l'avis du Conseil supérieur des professions paramédicales, commission des manipulateurs d'électroradiologie médicale, du 31 mai 1990,

    • Les études préparatoires au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale sont d'une durée de trois années ou 4 444 heures. Elles comprennent des enseignements théoriques et cliniques dispensés à temps plein.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Le programme des études est celui défini à l'annexe I du présent arrêté.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Les dates des rentrées scolaires sont fixées par le directeur de l'école après avis du conseil technique. Celle de la première année doit intervenir au plus tard à la fin de la troisième semaine de septembre.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 4 (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2007-04-21 art. 49 JORF 10 mai 2007

    • Un seul redoublement est autorisé au cours des deux premières années de scolarité.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Les élèves ont droit à un congé annuel de onze semaines dont au moins cinq semaines consécutives. La répartition en est fixée par le directeur après avis du conseil technique. Pour les élèves relevant d'une école du service de santé des armées, les dispositions concernant les congés sont celles relevant du statut général des militaires.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 8 (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2007-04-21 art. 49 JORF 10 mai 2007

    • Article 9 (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2007-04-21 art. 49 JORF 10 mai 2007

    • Article 9 bis (abrogé)

      Création Arrêté 1995-02-07 art. 2 JORF du 19 février 1995
      Abrogé par Arrêté 2007-04-21 art. 49 JORF 10 mai 2007

    • Pour les élèves relevant du service de santé des armées, la décision de report de scolarité est accordée par le directeur central du service de santé des armées sur proposition du directeur de l'école.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Les enseignements théoriques sont dispensés par des médecins et des moniteurs. Il peut également être fait appel à des personnes ayant des connaissances particulières en fonction des disciplines enseignées.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Les terrains de stage publics ou privés sont agréés annuellement par le directeur de l'institut de formation après avis du conseil technique.

      Une indemnité de stage est versée, après service fait, aux étudiants manipulateurs d'électroradiologie médicale préparant le diplôme d'Etat et accomplissant des stages au cours des trois années. Cette indemnité, décomptée en équivalent temps plein, est fixée par semaine de stage à :

      23 euros en première année ;

      30 euros en deuxième année ;

      40 euros en troisième année.


      .

    • Chaque stage fait l'objet d'une notation sur vingt points par le médecin responsable de la structure d'accueil sur proposition du manipulateur d'électroradiologie médicale ou, le cas échéant, du professionnel responsable de l'élève en stage.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 15

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 3 JORF du 19 février 1995

      Les enseignements théoriques font l'objet d'une évaluation continue prise en compte à raison de 30 p. 100 dans le total des notes retenues pour les examens de passage de première en deuxième année et de deuxième en troisième année. L'absence à l'une des épreuves du contrôle continu entraîne la note de zéro à l'épreuve en cause, sauf en cas de force majeure appréciée par le directeur de l'école. En ce cas, une épreuve de remplacement est organisée avant la fin de l'année scolaire.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Chaque enseignement théorique fait l'objet d'au moins une évaluation écrite et anonyme et/ou de deux évaluations pratiques de nature différente notées sur vingt points dont les modalités sont fixées par le directeur de l'école après avis du conseil technique.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 17

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 4 JORF du 19 février 1995

      Pour être admis à se présenter à l'examen de passage de première en deuxième année, les élèves doivent, sous réserve des dispositions de l'article 8 du présent arrêté, avoir effectué l'ensemble des stages de première année et obtenu une note moyenne globale au moins égale à 10 sur 20 à ceux-ci.

      Les élèves qui n'ont pas obtenu une note moyenne globale au moins égale à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de première année sont, après avis du conseil technique et décision du directeur de l'école, soit autorisés à redoubler, soit exclus de l'école.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Article 17 bis

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Création Arrêté 1995-02-07 art. 5 JORF du 19 février 1995

      Les élèves qui n'ont pas effectué un des stages de première année, sous réserve des dispositions de l'article 8 du présent arrêté, sont autorisés, entre les deux sessions, à effectuer un stage de rattrapage dans la discipline concernée.

      Les élèves obtenant à l'issue de ce stage de rattrapage une note moyenne globale supérieure ou égale à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de première année sont autorisés à se présenter à la deuxième session.

      Les élèves obtenant à l'issue du stage de rattrapage une note moyenne globale inférieure à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de première année sont, après avis du conseil technique et décision du directeur de l'école, soit autorisés à redoubler, soit exclus de l'école.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • L'examen de passage comprend cinq épreuves écrites et anonymes, chacune d'une durée d'une heure et notée sur vingt points :

      - physique ;

      - sémiologie-pathologie ;

      - anatomie ;

      - physiologie ;

      - une épreuve portant sur l'ensemble des autres matières enseignées.



      [ Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

    • La date et les modalités des épreuves sont fixées par le directeur de l'école après avis du conseil technique. Pour les écoles relevant du service de santé des armées, la date et les modalités des épreuves sont fixées par le directeur central sur proposition du directeur.



      [ Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

    • Le directeur de l'institut de formation nomme les membres du jury parmi les enseignants de l'institut de formation dans les matières contrôlées. Il assure la présidence du jury. En cas d'absence du directeur, le directeur technique dans les instituts où le directeur est un médecin et le conseiller scientifique dans les instituts où le directeur est un manipulateur d'électroradiologie médicale peuvent présider le jury. Le conseiller scientifique et le directeur technique, selon le cas, sont membres de droit du jury.

    • Pour les écoles relevant du service de santé des armées, le jury est désigné par le directeur central. La présidence est dévolue au directeur médical de l'école.



      [ Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

    • Article 22

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 7 JORF du 19 février 1995

      Sont admis en deuxième année les élèves qui, après prise en compte des notes obtenues à l'évaluation continue visée à l'article 15 et aux épreuves écrites visées à l'article 18, ont obtenu une note moyenne globale égale ou supérieure à 10 sur 20 sans note inférieure à 8 sur 20 à l'une des épreuves écrites visées à l'article 18. Les élèves qui ont échoué à la première session de l'examen de passage en deuxième année sont admis à se présenter à la deuxième session de cet examen.



      [ Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication.

    • Article 23

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 8 JORF du 19 février 1995

      Les élèves admis à se présenter à la deuxième session de l'examen de passage en ayant obtenu à l'issue de la première session une note moyenne globale égale ou supérieure à 10 sur 20, calculée selon les modalités définies à l'article 15, avec une ou plusieurs notes inférieures à 8 sur 20 aux épreuves écrites visées à l'article 18, ne composent que dans les matières concernées par ces notes éliminatoires. Lors de la deuxième session, une note minimale de 8 sur 20 est exigée à chacune de ces épreuves pour le passage en deuxième année.

      Les élèves ayant obtenu une note moyenne globale inférieure à 10 sur 20 à l'issue de la première session composent dans l'ensemble des matières visées à l'article 18 lors de la deuxième session. Une note globale moyenne de 10 sur 20 sans note inférieure à 8 sur 20 est alors exigée pour le passage en deuxième année.



      [ Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication.

    • Article 24 (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 1995-02-07 art. 9 JORF du 19 février 1995

    • Article 25 (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 1995-02-07 art. 9 JORF du 19 février 1995

    • Article 26

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 10 JORF du 19 février 1995

      La deuxième session de l'examen de passage est organisée entre le 20 août et le 20 septembre selon les modalités de la première session.



      [ Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication.

    • Les élèves qui se présentent à cette deuxième session conservent la note globale moyenne de l'évaluation continue des enseignements théoriques de l'année.



      [ Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

    • Article 28

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 11 JORF du 19 février 1995

      Les élèves qui échouent à la deuxième session de l'examen de passage sont admis à redoubler, sous réserve des dispositions de l'article 5 du présent arrêté.

      Toutefois, les élèves ayant obtenu une note moyenne globale inférieure à 8 sur 20 à chacune des deux sessions peuvent être exclus de l'école sur décision du directeur de l'école prise après avis du conseil technique.



      [ Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication.

    • Pour les écoles relevant du service de santé des armées, la décision de redoublement ou d'exclusion est prise par le directeur central du service de santé des armées sur proposition du directeur de l'école concernée.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 30

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 12 JORF du 19 février 1995

      Pour être admis à se présenter à l'examen de passage de deuxième en troisième année, les élèves doivent avoir effectué l'ensemble des stages de deuxième année et obtenu une note moyenne globale au moins égale à 10 sur 20 à ceux-ci.

      Les élèves qui n'ont pas obtenu une note moyenne globale au moins égale à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de deuxième année sont, après avis du conseil technique et décision du directeur de l'école, soit autorisés à redoubler, sous réserve des dispositions de l'article 5 du présent arrêté, soit exclus de l'école.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Article 30 bis

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Création Arrêté 1995-02-07 art. 13 JORF du 19 février 1995

      Les élèves qui n'ont pas effectué un des stages de deuxième année sont autorisés, sous réserve des dispositions de l'article 8 du présent arrêté, à effectuer, entre les deux sessions, un stage de rattrapage dans la discipline concernée.

      Les élèves obtenant à l'issue de ce stage de rattrapage une note moyenne globale supérieure ou égale à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de deuxième année sont autorisés à se présenter à la deuxième session.

      Les élèves obtenant à l'issue du stage de rattrapage une note moyenne globale inférieure à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de deuxième année sont, après avis du conseil technique et décision du directeur de l'école, soit autorisés à redoubler, sous réserve des dispositions de l'article 5 du présent arrêté, soit exclus de l'école.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Article 31

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1992-05-26 art. 3 JORF 7 juin 1992

      L'examen de passage comprend :

      Huit épreuves écrites et anonymes, chacune d'une durée d'une heure et notée sur vingt points :

      - physique, biophysique, technologie ;

      - sémiolologie, pathologie ;

      - anatomie ;

      - radiothérapie ;

      - imagerie ;

      - médecine nucléaire ;

      - deux épreuves portant sur l'ensemble des autres matières enseignées ;

      Quatre épreuves pratiques d'une durée de vingt minutes maximum, notées sur vingt points, dont trois de nature différente et chacune dans une discipline différente.

    • La date et les modalités des épreuves sont fixées par le directeur de l'école après avis du conseil technique. Pour les écoles relevant du service de santé des armées, les dates et les modalités des épreuves sont fixées par le directeur central sur proposition du directeur.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Le directeur de l'institut de formation nomme les membres du jury parmi les enseignants de l'institut de formation et en assure la présidence. En cas d'absence du directeur, le directeur technique dans les instituts où le directeur est un médecin et le conseiller scientifique dans les instituts où le directeur est un manipulateur d'électroradiologie médicale peuvent présider le jury. Le conseiller scientifique et le directeur technique, selon le cas, sont membres de droit du jury.

    • Pour les écoles relevant du service de santé des armées, le jury est désigné par le directeur central après proposition du directeur médical de l'école. Ce dernier en assure la présidence.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 35

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 14 JORF du 19 février 1995

      Sont admis en troisième année les élèves qui, après prise en compte des notes obtenues à l'évaluation continue visée à l'article 15 et aux épreuves visées à l'article 31, ont obtenu une note moyenne globale égale ou supérieure à 10 sur 20 sans note inférieure à 8 sur 20 à l'une des épreuves visées à l'article 31.

      Les élèves qui ont échoué à la première session de l'examen de passage en troisième année sont admis à se présenter à la deuxième session de cet examen.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Article 36

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 15 JORF du 19 février 1995

      La deuxième session de l'examen de passage est organisée entre le 20 août et le 20 septembre selon les modalités de la première session.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Les élèves qui se présentent à cette deuxième session conservent la note globale moyenne de l'évaluation continue des enseignements théoriques de l'année.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 37 bis

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Création Arrêté 1995-02-07 art. 16 JORF du 19 février 1995

      Les élèves admis à se présenter à la deuxième session de l'examen de passage en ayant obtenu une note moyenne globale égale ou supérieure à 10 sur 20, calculée selon les modalités définies à l'article 15, avec une ou plusieurs notes inférieures à 8 sur 20 aux épreuves visées à l'article 31, ne composent que dans les matières concernées par ces notes éliminatoires. Une note minimale de 8 sur 20 à chacune des épreuves est alors exigée pour le passage en troisième année.

      Les élèves admis à se présenter à la deuxième session de l'examen de passage en ayant obtenu une note moyenne globale inférieure à 10 sur 20 composent dans l'ensemble des matières visées à l'article 31. Une note moyenne globale de 10 sur 20 sans note inférieure à 8 sur 20 est alors exigée pour le passage en troisième année.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Article 38

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 17 JORF du 19 février 1995

      Les élèves qui échouent à la deuxième session de l'examen de passage sont admis à redoubler, sous réserve des dispositions de l'article 5 du présent arrêté.

      Toutefois, les élèves ayant obtenu une note moyenne globale inférieure à 8 sur 20 à chacune des deux sessions peuvent être exclus de l'école sur décision du directeur de l'école prise après avis du conseil technique.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Pour les écoles relevant du service de santé des armées, la décision de redoublement ou d'exclusion est prise par le directeur central du service de santé des armées sur proposition du directeur de l'école concernée.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

    • Article 40

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 18 JORF du 19 février 1995

      Les modalités du contrôle continu des enseignements théoriques dispensés durant la troisième année de scolarité sont fixées par le directeur de l'école après avis du conseil technique.

      Le contrôle continu comporte obligatoirement au minimum :

      1. Une épreuve de synthèse en radiothérapie, notée sur 20 points ;

      2. Une épreuve de synthèse en imagerie médicale, notée sur 30 points ;

      3. Une épreuve de synthèse en médecine nucléaire, notée sur 20 points ;

      4. Une épreuve de synthèse en électrophysiologie, notée sur 10 points ;

      5. Un travail personnel, noté sur 20 points.

      L'absence à l'une des épreuves du contrôle continu entraîne la note de zéro à l'épreuve en cause, sauf en cas de force majeure appréciée par le directeur de l'école. En ce cas, une épreuve de remplacement est organisée avant la fin de l'année scolaire.



      Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • L'examen en vue de l'obtention du diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale est organisé par le directeur de l'institut de formation. Deux sessions d'examens ont lieu chaque année ; la seconde session est réservée aux candidats ayant échoué à la première session et, par dérogation accordée par le préfet de région, aux candidats qui n'ont pas pu se présenter à la première session. Le directeur de l'institut de formation fixe la date d'ouverture des sessions d'examens.

      Les résultats de la première session sont rendus publics au plus tard le 30 juin de chaque année.

    • Le préfet de région nomme, sur proposition du directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale les différents membres du jury. Le jury de l'examen est présidé par le directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale ou son représentant. Il comprend :

      a) Le directeur général de l'agence régionale de santé ou son représentant ;

      b) Le directeur et le directeur technique dans les instituts où le directeur est un médecin, ou le directeur et le conseiller scientifique dans les instituts où le directeur est un manipulateur d'électroradiologie médicale ;

      c) En nombre égal, d'une part, des médecins et des enseignants ayant des connaissances particulières dans chacune des matières contrôlées et, d'autre part, des professionnels, surveillants ou manipulateurs d'électroradiologie médicale en exercice ayant encadré des élèves en stage.

      Si le nombre de candidats le justifie, le préfet de région peut augmenter le nombre des membres du jury, en respectant les proportions prévues pour le jury de base.

    • Il est adjoint à ce jury, lorsqu'il siège également pour des élèves appartenant à une école relevant du service de santé des armées, le directeur médical, le directeur technique et des enseignants de l'école, médecins qualifiés ou moniteurs.



      Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

      • Article 45

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 2007-04-21 art. 2 JORF 15 mai 2007

        L'examen du diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale comporte deux groupes d'épreuves indépendants :

        1. Un groupe d'épreuves théoriques ;

        2. Un groupe d'épreuves pratiques.

        Pour être admis à se présenter à l'examen du diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale, les candidats doivent être titulaires de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence de niveau 2 en cours de validité, avoir effectué l'ensemble des stages de troisième année, sous réserve des dispositions de l'article 8 du présent arrêté, et obtenu une note moyenne globale au moins égale à 10 sur 20 à ceux-ci.

        Les élèves qui n'ont pas obtenu une note moyenne globale au moins égale à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de troisième année sont, après avis du conseil technique et décision du directeur de l'école, soit autorisés à redoubler, soit exclus de l'école.



        Arrêté du 21 avril 2007 art. 12 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux étudiants entrant en formation à compter de la rentrée scolaire de septembre 2007 et dès sa publication pour les candidats relevant des dispositions des articles 10 et 11.

      • Article 45 bis

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Création Arrêté 1995-02-07 art. 21 JORF du 19 février 1995

        Les élèves qui n'ont pas effectué un des stages de troisième année sont autorisés, entre les deux sessions, à effectuer un stage de rattrapage dans la discipline concernée.

        Les élèves obtenant à l'issue de ce stage de rattrapage une note moyenne globale supérieure ou égale à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de troisième année sont autorisés à se présenter à la deuxième session.

        Les élèves obtenant à l'issue du stage de rattrapage une note moyenne globale inférieure à 10 sur 20 à l'ensemble des stages de troisième année sont, après avis du conseil technique et décision du directeur de l'école, soit autorisés à redoubler, soit exclus de l'école.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 46

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 19, art. 22 JORF du 19 février 1995

        Les épreuves théoriques comportent quatre épreuves écrites et anonymes, chacune notée sur 20 points, dont le sujet est élaboré par le jury :

        1. Physique appliquée, technologie-radioprotection, radiobiologie, électrophysiologie (durée : deux heures ; coefficient 1,5) ;

        2. Imagerie médicale (durée : trois heures ; coefficient 2) ;

        3. Radiothérapie (durée : deux heures ; coefficient 1,5) ;

        4. Médecine nucléaire (durée : une heure trente minutes ; coefficient 1).



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 47

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 19, art. 23 JORF du 19 février 1995

        La moyenne des notes obtenues au contrôle continu visé à l'article 40 entre pour 20 p. 100 dans le total de la note exigée aux épreuves théoriques.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 48

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 19, art. 24 JORF du 19 février 1995

        Sont déclarés admis aux épreuves théoriques les candidats qui, après prise en compte des notes obtenues au contrôle continu visé à l'article 40, obtiennent un total de points au moins égal à 75 points sans note inférieure à 8 sur 20 à l'une des épreuves théoriques.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 49 (abrogé)

        Abrogé par Arrêté 1995-02-07 art. 26 JORF du 19 février 1995

      • Article 50

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 25, art. 27 JORF du 19 février 1995

        Les épreuves pratiques comportent trois mises en situation professionnelle notées sur 20 points :

        1° Une mise en situation professionnelle en imagerie médicale :

        coefficient 2 ; durée : cinquante minutes, dont dix minutes de préparation ;

        2° Une mise en situation professionnelle en médecine nucléaire :

        coefficient 1 ; durée : vingt-cinq minutes, dont cinq minutes de préparation ;

        3° Une mise en situation professionnelle en radiothérapie :

        coefficient 1 ; durée : vingt-cinq minutes, dont cinq minutes de préparation.

        Le jury définit les modalités de déroulement des épreuves. Celles-ci ont lieu dans des services agréés comme terrains de stages avec l'accord et sous la responsabilité du médecin responsable. Elles sont évaluées conjointement par deux membres du jury.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 50 bis

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Création Arrêté 1995-02-07 art. 28 JORF du 19 février 1995

        Sont déclarés admis aux épreuves pratiques les candidats ayant obtenu une note moyenne globale égale ou supérieure à 10 sur 20 aux épreuves précitées, sans note inférieure à 8 sur 20 à l'une d'entre elles.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 51

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 25, art. 29 JORF du 19 février 1995

        Sont déclarés admis au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale les candidats ayant été admis aux épreuves théoriques et aux épreuves pratiques.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 52

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 25, art. 30 JORF du 19 février 1995

        La liste des candidats admis à chacun des deux groupes d'épreuves, ainsi que celle des candidats admis au diplôme d'Etat, est établie en séance plénière du jury lors de la même délibération. Le jury ne peut pas ajourner un candidat sans avoir consulté son livret scolaire.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 54

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 25 JORF du 19 février 1995

        Le diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale est délivré aux candidats déclarés admis par le jury par le préfet de région au vu du procès-verbal de l'examen.



        Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990. *]

      • Article 55

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 25, art. 31 JORF du 19 février 1995

        En cas d'échec à la première session d'examen, les candidats peuvent se présenter à la seconde session. Ils conservent le bénéfice du groupe d'épreuves auquel ils ont été admis à l'issue de la première session.

        Lors de la deuxième session, les candidats ayant obtenu à l'issue de la première session une note moyenne globale supérieure ou égale à 10 sur 20 à l'un ou à chacun des deux groupes d'épreuves visés à l'article 45 avec une ou plusieurs notes inférieures à 8 sur 20 ne composent, pour l'admission aux groupes d'épreuves concernés, que dans les matières dans lesquelles ils ont obtenu ces notes éliminatoires. Une note minimale de 8 sur 20 à chacune de ces épreuves est exigée pour l'admission aux groupes d'épreuves concernés. Les candidats ayant obtenu, à l'issue de la première session, une note moyenne globale inférieure à 10 sur 20 à l'un ou à chacun des groupes d'épreuves visés à l'article 45 repassent toutes les épreuves du ou des groupes concernés.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

      • Article 56

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 25, art. 32 JORF du 19 février 1995

        Après échec à cette seconde session, les candidats sont admis à redoubler ou peuvent se présenter en candidats libres à deux sessions dans un délai de deux ans. Dans ce dernier cas, les candidats conservent la moyenne des notes obtenue au contrôle continu visé à l'article 40. Le directeur de l'école peut accorder le bénéfice d'un complément de scolarité aux candidats libres qui lui en font la demande. En cas d'échec à quatre sessions, les candidats sont définitivement exclus de l'école.



        Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication. *]

    • Par dérogation aux dispositions de l'article 17 du présent arrêté, sont dispensés de la première année d'études de manipulateur d'électroradiologie médicale et admis en fonction des places disponibles à se présenter aux épreuves de l'examen de passage de première en deuxième année d'études prévues à l'article 18 du présent arrêté :

      Les personnes titulaires soit :

      - du diplôme d'Etat d'ergothérapeute ;

      - du diplôme d'Etat d'infirmier(e) ;

      - du diplôme d'infirmier(e) de secteur psychiatrique ;

      - de l'un des diplômes validés pour l'exercice en qualité d'infirmier(e) autorisé(e) polyvalent(e) ;

      - du diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute.



      [ Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

    • Par dérogation aux dispositions de l'article 22 du présent arrêté, les anciens étudiants en médecine ayant validé le premier cycle des études médicales sont admis en fonction des places disponibles en deuxième année sous réserve d'avoir validé un enseignement clinique d'une durée de trois mois dont les modalités sont définies par le directeur de l'école.



      [ Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

    • Par dérogation aux dispositions de l'article 31 du présent arrêté, les anciens étudiants en médecine ayant validé les deux premiers cycles des études médicales sont dispensés des deux premières années d'études de manipulateur d'électroradiologie médicale et admis en fonction des places disponibles à se présenter à l'examen de passage de deuxième en troisième année sous réserve d'avoir validé six mois de stages organisés sous la responsabilité de l'école d'accueil notamment en imagerie médicale, radiothérapie et électrophysiologie. Chaque stage fait l'objet d'une notation sur vingt points par le chef de service d'accueil sur proposition du manipulateur d'électroradiologie médicale ou le cas échéant du professionnel responsable de l'élève en stage.



      [ Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

    • Article 60

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 2007-04-21 art. 2 JORF 15 mai 2007

      Par dérogation aux dispositions de l'article 45 du présent arrêté, sont admis à se présenter aux épreuves du diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale les personnes titulaires du diplôme d'Etat de docteur en médecine sous réserve d'être titulaires de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgenc de niveau 2 en cours de validité et d'avoir validé au préalable quatre mois de stages pluridisciplinaires organisés sous la responsabilité de l'école d'accueil notamment en imagerie médicale, radiothérapie et électrophysiologie. Chaque stage fait l'objet d'une notation sur vingt points par le chef de service d'accueil sur proposition du manipulateur d'électroradiologie médicale ou le cas échéant du professionnel responsable de l'élève en stage.


      Arrêté du 21 avril 2007 art. 12 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux étudiants entrant en formation à compter de la rentrée scolaire de septembre 2007 et dès sa publication pour les candidats relevant des dispositions des articles 10 et 11.

    • Article 61 (abrogé)

      Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 33 JORF du 19 février 1995
      Abrogé par Arrêté 2004-08-31 art. 10 JORF 21 septembre 2004

    • Article 62

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 2004-08-31 art. 10 JORF 21 septembre 2004

      Sont abrogées les dispositions des textes réglementaires énumérés ci-après : annexe, titre I et II de l'arrêté du 23 juin 1972 relatif au fonctionnement des écoles préparant au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie ; article 1er de l'arrêté du 17 janvier 1975 relatif aux dispenses de scolarité des études de manipulateur d'électroradiologie.

    • Article 63

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 2004-08-31 art. 10 JORF 21 septembre 2004

      Les dispositions de l'arrêté du 26 juin 1967 relatif au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie, du 24 août 1976 relatif aux études de manipulateur d'électroradiologie, des articles 1er et 4 de l'arrêté du 23 octobre 1980 relatif aux études préparatoires au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie, de l'arrêté du 25 octobre 1982 relatif au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie restent applicables aux élèves ayant commencé leur scolarité au plus tard en 1989 jusqu'à la proclamation des résultats de la seconde session du diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale organisée en 1992. Au-delà de cette session, ces textes sont abrogées.

      Les élèves entrés en formation en 1989 et non admis à passer en deuxième année à l'issue de l'examen de passage de première en deuxième année sont admis à redoubler dans le cadre des dispositions de la nouvelle réglementation.

    • Article 64

      Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
      Modifié par Arrêté 2004-08-31 art. 10 JORF 21 septembre 2004

      Par dérogation aux dispositions des textes réglementaires énumérés ci-dessus, les candidats qui échoueront aux deux sessions de 1991 se présenteront en candidats libres à deux sessions en 1992.

      • Annexe I

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Modifié par Arrêté 1995-02-07 art. 34 JORF du 19 février 1995

        Objectif de la formation

        Au terme de leur formation les élèves doivent avoir acquis les connaissances humaines, scientifiques, médicales, techniques nécessaires à l'exercice de la profession de manipulateur d'électroradiologie médicale conformément au décret n° 84-710 du 17 juillet 1984 et leurs modalités pratiques d'application.

        Cet enseignement d'une durée de trois ans, soit 4 444 heures, comprend 1 550 heures d'enseignement théorique et pratique et 2 894 heures de stages. Chaque école veille à travers son projet pédagogique à la mise en application de ce programme.

        Répartition horaire des 1 550 heures d'enseignement théorique des trois années.

        Hygiène hospitalière : 20 heures

        Techniques de soins : 30 heures

        Pharmacologie : 30 heures

        Relations, communications : 30 heures

        Electricité, radiologie, radioprotection : 35 heures

        Méthodologie, apprentissage : 10 heures

        Situations d'urgence et secourisme : 45 heures

        Santé publique : 25 heures

        Profession et déontologie, législation : 20 heures

        Physique, biophysique, technologie : 190 heures

        Anatomie : 150 heures

        Physiologie : 40 heures

        Sémiologie, pathologie : 140 heures

        Informatique, bureautique : 35 heures

        Radiothérapie, radiophysique, radiobiologie, technologie, dosimétrie : 170 heures

        Techniques d'électrophysiologie : 35 heures

        Techniques d'explorations en imagerie médicale (radiodiagnostics, conventionnel et numérique, ultrasonographie, I.R.M.) : 400 heures

        Médecine nucléaire : 60 heures

        Anglais technique : 20 heures

        Anglais professionnel : 40 heures

        Enseignements liés au projet pédagogique des élèves : 45 heures

        Enseignement pratique

        L'ensemble des matières au programme doit donner lieu à une évaluation pratique au cours des études.

        Répartition horaire des 2 894 heures d'enseignement clinique

        des trois années (stages)

        Stages d'initiation en début de formation :

        - en soins : 75 heures ;

        - en pratique médico-technique : 75 heures :

        - imagerie médicale ;

        - radiothérapie ;

        - électrophysiologie.

        Stages d'approfondissement :

        Imagerie : 1 235 heures

        Radiothérapie : 460 heures

        Soins cliniques : 420 heures

        Electrophysiologie : 320 heures

        Stages complémentaires aux stages d'approfondissement :

        - soins adaptés à l'imagerie médicale et interventionnelle : 120 heures

        - imagerie : médecine nucléaire : 80 heures

        A partir de la deuxième année, les stages d'imagerie devront comporter 150 heures de garde.

        Stage à temps plein de 3e année. 429 heures, dont un retour à l'école d'une durée de trente-neuf heures. Ce stage s'achève avant le début des épreuves du diplôme d'Etat. Il s'effectue dans une ou deux disciplines et se déroule dans un ou plusieurs services ou terrains de stages agréés par période minimum de quatre semaines.



        [ Arrêté du 7 février 1995 art. 35 : Les dispositions du présent arrêté sont applicables aux élèves en formation à sa date de publication.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir et de maîtriser les connaissances, les moyens et les techniques nécessaires à sa protection, à celle du malade et de son entourage contre l'infection et la contamination.

          CONTENU

          I. - Généralités :

          1. Les agents infectieux.

          2. Les infections nosocomiales.

          3. Notions d'épidémiologie.

          II. - Les infections hospitalières :

          1. Les sources d'infection :

          - personnels ;

          - patients ;

          - matériels ;

          - locaux.

          2. Les modes de transmission.

          3. Les incidences sur le fonctionnement hospitalier.

          4. Démarches en cas d'infection déclarée.

          III. - Prévention :

          1. Principes d'aseptie - antiseptie.

          2. Prophylaxie individuelle.

          3. Gestion du matériel :

          - décontamination ;

          - désinfection ;

          - stérilisation.

          4. Entretien des locaux.

          5. Les circuits :

          - des personnels patients ;

          - des matériels.

          6. Traitement des déchets :

          - solides ;

          - liquides.

          IV. - Organisation générale de l'hygiène hospitalière :

          1. Comité de lutte contre l'infection nosocomiale.

          2. Acteurs dans l'hôpital.

          3. Rôle du manipulateur d'électroradiologie médicale.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève l'acquisition des techniques de soins nécessaires à son exercice professionnel en respectant les principes essentiels relatifs à tous soins : la sécurité, le confort, l'hygiène, la qualité.

          CONTENU

          1. Confort de la personne alitée :

          - toilettes ;

          - réfection des lits ;

          - installation, différentes positions et manutention des personnes ;

          - escarres : évaluation des risques, prévention.

          2. Observation et surveillance :

          - caractéristiques physiques, physiologiques et psychiques ;

          - prise des signes vitaux :

          - pulsations ;

          - pression artérielle ;

          - température ;

          - respiration ;

          - étude et enregistrement sur les différents documents ;

          - transmission des informations.

          3. Applications en imagerie, médecine nucléaire, radiothérapie et électrophysiologie :

          - préparation, réalisation et surveillance :

          - injection sous-cutanée ;

          - injection intra-musculaire ;

          - injection intra-veineuse ;

          - prélèvement sanguin ;

          - préparation, pose et surveillance : perfusion simple ;

          - préparation et réalisation :

          - des lavements ;

          - des pansements ;

          - préparation des ponctions diverses :

          - ponction lombaire ;

          - ponction articulaire ;

          - ponction artérielle ;

          - ponction vésicale.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir les connaissances nécessaires pour appliquer la législation, respecter les modalités de gestion et d'utilisation des produits pharmaceutiques, suivre les protocoles d'urgence.

          CONTENU

          1. Généralités sur les médicaments :

          - définition ;

          - origines ;

          - les formes pharmaceutiques.

          2. Notions élémentaires de pharmacocinétique :

          - absorption ;

          - distribution ;

          - transformation ;

          - élimination.

          3. Variations de l'action des médicaments.

          4. Notions élémentaires de pharmacovigilance.

          5. Législation.

          6. Les grandes classes de médicaments.

          7. Les produits de contraste.

          8. Les radiopharmaceutiques.

          9. - Les traceurs paramagnétiques et autres.

          Les rubriques 1 à 6 seront enseignées en début de formation.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève de s'intégrer dans une équipe, de prendre en charge les patients en imagerie médicale, en radiothérapie et en électrophysiologie, d'adopter un comportement adapté face au malade et à sa maladie.

          CONTENU

          1. La connaissance de l'être humain :

          - étude des grandes fonctions psychologiques (intelligence, langage, communication, affectivité) ;

          2. Les relations au sein d'une équipe de travail :

          - les principaux problèmes de la communication ;

          3. Etude des comportements face à la maladie :

          - les principaux mécanismes de défense et d'adaptation à la maladie ;

          - les différents comportements du manipulateur : recherche d'attitudes adaptées en fonction de l'âge, du contexte clinique et des circonstances de l'examen ou du traitement.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir des connaissances élémentaires en matière de sécurité des installations électriques et de radiobiologie fondamentale, de connaître les dangers des radiations ionisantes, les principes de radioprotection et les textes réglementaires concernant la prévention du risque radique.

          CONTENU

          1. Sécurité des installations électriques en milieu hospitalier et dans les services d'imagerie, d'électrophysiologie et de radiothérapie.

          2. Radiobiologie :

          a) Notions fondamentales concernant l'action des radiations ionisantes sur la cellule, les tissus et l'organisme ;

          b) Les problèmes actuels en radiobiologie :

          - particularités du risque radique ;

          - risque génétique des radiations ionisantes ;

          - risque aux gonades ;

          - tératogénèse radio-induite ;

          - carcinogénèse radio-induite ;

          - risques spécifiques (enfant, femme en âge de procréer).

          3. Radioprotection :

          - principes généraux et philosophie de la radioprotection ;

          - radioprotection dans un service de radiodiagnostic ;

          - radioprotection dans un service de radiothérapie ;

          - radioprotection dans un service de médecine nucléaire ;

          - normes en radioprotection et textes législatifs et réglementaires (l'exposé comportera la présentation des textes de la Communauté européenne et des recommandations internationales) ;

          - rôle du manipulateur d'électroradiologie médicale en matière de radioprotection.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir des méthodes de travail personnel et en équipe.

          CONTENU

          - organisation du travail ;

          - travail de groupe ;

          - ergonomie ;

          - analyse de situation ;

          - évaluation.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir la maîtrise des actes de soins d'urgence et de secourisme à effectuer en attendant l'arrivée des secours spécialisés.

          CONTENU

          A. - Enseignement théorique

          1. Urgences et détresse :

          - définition, classification ;

          - organisation des soins d'urgence.

          2. Détresses circulatoires :

          - principales causes, signes ;

          - conduite à tenir.

          3. Détresses respiratoires :

          - principales causes, signes ;

          - conduite à tenir.

          4. Comas et convulsions :

          - principales causes, signes ;

          - conduite à tenir.

          5. Les urgences traumatiques.

          6. Le risque radique :

          - radio-contamination ;

          - irradiation aiguë.

          7. Les chocs.

          8. Notion générale d'anesthésie et application en imagerie et radiothérapie.

          9. Connaissance du matériel de réanimation.

          10. Pharmacologie d'urgence.

          B. - Enseignement pratique

          1. Dégagement et maintien ;

          2. Mise en P.L.S. ;

          3. Ventilation artificielle ;

          4. Massage cardiaque externe ;

          5. Points et pansements compressifs ;

          6. Moyens de contention ;

          7. Techniques de levage ;

          8. Oxygénothérapie ;

          9. Visite du S.A.M.U.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève de devenir un acteur de santé dans le système sanitaire français.

          CONTENU

          I. - Etat sanitaire de la population

          - indicateurs généraux ;

          - indicateurs de santé.

          II. - Le système de santé

          - organisation générale ;

          - financement ;

          - les professions de santé ;

          - démographie, exercice, formation ;

          - les structures sanitaires et médico-sociales.

          III. - Les actions de santé communautaire

          1. Définition et objectifs de l'observation à l'évaluation.

          2. Les instruments nécessaires à la conduite des actions de santé communautaires :

          - épidémiologie ;

          - statistique médicale ;

          - démographie ;

          - économie de la santé ;

          - autres disciplines.

          3. Champs d'interventions et natures des actions.

          4. Organisations internationales :

          - communauté européenne ;

          - organisation mondiale de la santé.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève de découvrir le cadre de ses futures activités et de connaître la déontologie nécessaire à son exercice professionnel.

          CONTENU

          A. - Profession et déontologie

          Cette partie sera enseignée en début de formation.

          1. Historique :

          - de la radiologie ;

          - de la profession ;

          2. Organismes professionnels nationaux et internationaux.

          3. Perspectives d'avenir, formation, carrières.

          4. Les secteurs d'activité.

          5. Approche du milieu professionnel : préparation au stage de découverte.

          6. Déontologie de la profession :

          - responsabilité professionnelle à l'égard du corps médical et des autres professions paramédicales ;

          - responsabilité à l'égard des malades, le secret professionnel ;

          - la sécurité dans le cadre de l'exercice de la profession.

          7. Sensibilisation au rôle pédagogique.

          B. - Législation

          1. La législation du travail, aspects généraux.

          2. La législation sanitaire et sociale.

          3. La législation liée à la profession : textes réglementant l'exercice de la profession.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir les connaissances lui permettant de comprendre les lois, concepts, propriétés applicables aux agents physiques et les éléments de physique technologique indispensables à l'utilisation du matériel.

          CONTENU

          A. - PHYSIQUE FONDAMENTALE

          I. - Rappels et compléments

          - rappels et compléments mathématiques ;

          - rappels et compléments d'électricité et d'électronique ;

          - rappels et compléments informatiques.

          II. - Etude fondamentale

          - structure atomique et nucléaire ;

          - rayonnements ionisants : production, propriétés, interaction avec la matière ;

          - la radioactivité ;

          - les rayons X ;

          - les rayonnements non ionisants ;

          - les ultrasons : production, propriétés ;

          - le magnétisme :

          - électronique ;

          - nucléaire ;

          - détection et mesure d'un signal.

          B. - PHYSIQUE APPLIQUÉE ET TECHNOLOGIE

          I. - Généralités sur l'image médicale

          - le signal ;

          - l'image analogique, l'image numérique :

          - production ;

          - caractéristiques ;

          - traitement.

          II. - Technologie des appareillages radiogènes

          1. La chaîne de radiologie :

          - générateurs ;

          - tubes ;

          - dispositifs d'antidiffusion ;

          - posemètres automatiques ;

          - récepteurs analogiques et numériques ;

          - statifs et accessoires.

          2. Tomographes conventionnels.

          3. Appareillages spécialisés (senographe, radiographie dentaire, densitométrie osseuse, appareillages mobiles).

          4. Radiologie vasculaire.

          5. Les scanographes.

          III. - Imagerie ultrasonore

          1. Physique appliquée :

          - ultrasons : production, propriétés, modes échographiques ;

          - caractéristiques de l'image échographique ;

          - les paramètres de réglage ;

          - principes et techniques Doppler ;

          - autres.

          2. Technologie :

          - les différents types de transducteurs ;

          - la chaîne échographique ;

          - les systèmes Doppler.

          IV. - Imagerie par résonance magnétique

          1. Physique appliquée :

          - le signal de résonance magnétique ;

          - les séquences d'impulsions et recueil du signal ;

          - localisation du signal émis ;

          - l'image par résonance magnétique ;

          - applications à la spectroscopie.

          2. Technologie :

          - aimants ;

          - environnement ;

          - informatique.

          V. - Le traitement des supports d'image et la reprographie

          VI. - Le contrôle de la qualité

          VII. - Sécurité et protection

          - contre les rayonnements ionisants ;

          - en I.R.M. ;

          - contre les courants électriques.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir les connaissances anatomiques de base nécessaires à la mise en oeuvre des différentes méthodes de diagnostic et de traitement.

          CONTENU

          1. Généralités :

          - la terminologie ;

          - la position anatomique dans les différents plans de l'espace ;

          - les positions, appuis et mouvements articulaires ;

          - les orientations.

          2. Pour chacun des systèmes et appareils :

          a) Notions :

          - d'histologie ;

          - de cytologie ;

          - d'embryologie.

          b) L'anatomie :

          - descriptive ;

          - topographique ;

          - fonctionnelle ;

          - de repérage.

          3. Les appareils et systèmes :

          - appareils locomoteur :

          - le squelette ;

          - les articulations ;

          - les muscles et les aponévroses ;

          - appareil sensoriel ;

          - système nerveux ;

          - appareil digestif ;

          - appareil circulatoire ;

          - appareil respiratoire ;

          - appareil urinaire ;

          - appareil génital ;

          - glandes endocrines.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir les bases essentielles de l'organisation et du fonctionnement de l'être humain.

          CONTENU

          1. Physiologie générale :

          - la cellule ;

          - le milieu intérieur ;

          - régulation du milieu intérieur ;

          - le système neurovégétatif.

          2. Métabolisme, nutrition :

          - notion de bio-énergétique ;

          - digestion ;

          - glandes endocrines.

          3. Fonctions circulatoire et respiratoire :

          - activités du coeur ;

          - circulation ;

          - respiration.

          4. Vie de relation :

          - système nerveux ;

          - muscles.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'acquérir les bases de la sémantique médicale et les principes de pathologie pour en saisir les indications diagnostiques et thérapeutiques.

          CONTENU

          a) Généralités :

          - étiologie ;

          - symptômes, syndromes ;

          - signes fonctionnels, physiques, généraux, cliniques, para-cliniques.

          b) Les grands syndromes :

          - congénitaux ;

          - inflammatoires ;

          - infectieux ;

          - traumatiques ;

          - dégénératifs ;

          - métaboliques ;

          - fonctionnels ;

          - allergoïdes ;

          - toxiques ;

          - prolifératifs ;

          - psychologiques.

          Concernant les pathologies médicales, chirurgicales, gynéco-obstétricales, pédiatriques.

          c) Notions de thérapeutiques médicales et chirurgicales.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève de comprendre le principe de fonctionnement des systèmes informatiques, de se familiariser avec l'utilisation du clavier, de l'écran et des autres périphériques des ordinateurs, d'utiliser les outils bureautiques pour les rendez-vous, les comptes rendus, la gestion et les statistiques d'activités.

          CONTENU

          1. Organisation et fonctionnement d'un système informatique.

          2. Notions de programmation.

          3. Bureautique.

          4. Informatique hospitalière.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - La formation doit permettre d'acquérir les notions générales sur les indications et la place de la radiothérapie en oncologie et de participer à l'évolution des techniques, d'utiliser l'ensemble des appareillages et matériels d'une unité de radiothérapie, de mettre en oeuvre les différentes techniques d'irradiation, de répondre aux besoins du malade.

          CONTENU

          A) Enseignement théorique (radiothérapie et curiethérapie)

          1. Radiophysique :

          - rappel mathématique ;

          - rappel physique ;

          - dosimétrie clinique ;

          - technologie générale sur les appareils et les sources.

          2. Radiobiologie appliquée à la radiothérapie :

          - généralités :

          - de la molécule au tissu ;

          - fractionnement ;

          - facteur temps-étalement, tolérance ;

          - effet des radiations sur les différents tissus et organes.

          3. Applications thérapeutiques en cancérologie :

          - généralités sur les cancers ;

          - généralités sur les traitements des cancers (chirurgie, chimiothérapie) : les associations thérapeutiques ;

          - la radiothérapie et ses différentes modalités :

          - radiothérapie externe, volume cible, organes critiques ;

          - curiethérapie ;

          - contacthérapie ;

          - aspects médicaux de la mise en oeuvre d'un traitement (simulation, contention, dosimétrie) ;

          - précision en radiothérapie ;

          - déroulement et surveillance des traitements ;

          - place de la radiothérapie dans les localisations suivantes :

          - lymphomes ;

          - sein ;

          - col utérin, corps utérin, ovaires, seminome du testicule ;

          - prostate, vessie, peau, tumeurs nerveuses ;

          - O.R.L. ;

          - poumon, oesophage ;

          - autres applications de la radiothérapie et techniques particulières.

          - la curiethérapie :

          - généralités ;

          - indications et techniques d'application.

          B) Enseignement dirigé (radiophysique,

          radiothérapie et curiethérapie)

          1. Mesure de variation du débit en fontion de l'ouverture du collimateur.

          2. Mesure du rendement en profondeur.

          3. Contrôles de qualité des appareils de traitement.

          4. Dosimétrie manuelle en radiothérapie.

          5. Le calcul dosimétrique informatisé.

          6. Dosimétrie en curiethérapie.

          7. Radioprotection appliquée :

          - en radiothérapie ;

          - en curiethérapie.

          8. Simulation d'un traitement sur fantôme.

          9. Technique de présentation orale d'un dossier de radiothérapie.

          10. Préparation de matériel radioactif en curiethérapie.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Modifié par Arrêté 1992-05-26 art. 7 JORF du 7 juin 1992

          Objectifs :

          Cet enseignement doit permettre à l'élève de maîtriser les notions de base concernant le traitement du signal électrique en clinique humaine ainsi que les principales difficultés techniques susceptibles de survenir lors de la saisie du signal.

          Il doit permettre également à l'élève de comprendre les aspects des différents examens et leurs variations chez les sujets normaux et en pathologie en tenant compte des notions de physiologie et d'anatomie ainsi que de la place spécifique des explorations fonctionnelles enseignées dans la démarche diagnostique et le suivi évolutif.

          Contenu

          Rappels physiques et physiologiques.

          Applications cliniques en :

          E.E.G. conventionnel ;

          E.E.G. quantifié ;

          Polygraphie de sommeil ;

          Holter E.E.G. et télémétrie ;

          Stéréo E.E.G. et corticographie ;

          E.E.G. de l'enfant ;

          Magnéto-encéphalographie ;

          Potentiels évoqués : auditifs, visuels, somesthésiques, endogènes ;

          Stimulations magnétiques et potentiels évoqués moteurs ;

          Electromyographie: détection et stimulation ;

          Explorations neuro-ophtalmologiques (électrorétinographie et nystagnosgraphie ;

          Explorations cardiologiques (E.C.G. Holter) ;

          Notions d'électrothérapie.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève de réaliser des actes d'imagerie relevant de sa compétence, d'adapter la technique au contexte clinique et à la prescription médicale, d'évaluer la qualité des documents, de respecter les normes de radioprotection et de tenir compte des dangers et risques éventuels de chaque méthode.

          CONTENU

          a) Généralités :

          - les données spécifiques ;

          - embryologie et croissance.

          b) Pour chacun des systèmes et appareils :

          - principes ;

          - intérêts ;

          - choix des paramètres techniques ;

          - réalisation ;

          - résultats ;

          - variantes ;

          - techniques particulières :

          - le bloc opératoire ;

          - au lit du malade ;

          - d'urgence ;

          - de pédiatrie ;

          - de gériatrie ;

          - sémiologie radiologique ;

          - étude théorique de clichés.

          c) Enseignement théorique :

          Le radiodiagnostic comprend les investigations :

          - standard ;

          - tomographiques ;

          - arthrographiques ;

          - échographiques ;

          - scanographiques ;

          - angiographiques ;

          - I.R.M. ;

          - autres utiles à l'étude :

          - morphologique, statique et dynamique ;

          - géométrique ;

          - densitométrique ;

          - et à la radiologie interventionnelle.

          d) Enseignement pratique et dirigé :

          1. Ostéo-articulaire :

          - membre supérieur ;

          - membre inférieur ;

          - thorax ;

          - rachis ;

          - crâne ;

          - massif facial.

          2. Muscles et parties molles.

          3. Neurologie et ophtalmologie.

          4. Gastro-entérologie et glandes annexes.

          5. Appareil respiratoire et médiastin.

          6. Cardio-vasculaire.

          7. Génito-urinaire.

          8. Gynécologie-obstétrique.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève de réaliser ou de participer à la réalisation des explorations fonctionnelles ou morphologiques.

          CONTENU

          1. Rappels de physique atomique et nucléaire.

          2. Production des radios-éléments artificiels.

          3. Notion de radiopharmaceutiques.

          4. Radiobiologie et radioprotection appliquées :

          - effets ;

          - dosimétrie ;

          - risques propres à la médecine nucléaire ;

          - mesures de radioprotection ;

          - structure et organisation d'un service de médecine nucléaire.

          5° Détecteurs en médecine nucléaire de radioactivité.

          6. Image analogique.

          7. Image numérique.

          8. Les différents examens.

          9. Thérapie par sources non scellées :

          - endocrinologie, hématologie, rhumatologie, cancérologie.

          10. Contrôle de qualité des gamma-caméras.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif. - Cet enseignement doit permettre à l'élève d'exploiter efficacement une documentation médico-technique (mode d'emploi, article, schémas).

          CONTENU

          1. Rappel des tournures grammaticales fondamentales (verbes et modalités, syntagres nominaux, mots charnières, positionnement).

          2. Acquisition d'un vocabulaire médico-technique.

          3. Repérage des mots clefs, du contenu essentiel et de l'agencement de l'information.

          4. Analyse d'un texte médico-technique.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

        • Annexe I

          Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
          Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

          Objectif :

          Ce volume horaire a pour but l'organisation d'enseignements de soutien destinés à compléter ou approfondir des notions théoriques ou pratiques en fonction des besoins spécifiques des élèves.

          Il peut être également utilisé pour du travail personnel.



          Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

      • Annexe II

        Abrogé par Arrêté du 14 juin 2012 - art. 34
        Création Arrêté 1990-08-01 BO SPS n° 90/35 du 20 septembre 1990

        1. Une demande d'inscription sur papier libre, rédigée par le candidat ;

        2. Une fiche d'état civil ;

        3. Le dossier constitué lors de l'entrée à l'école ;

        4. Le livret scolaire avec les attestations de validation des stages et des enseignements théoriques ;

        5. L'attestation de dispense de scolarité établie par le ministère de la solidarité, de la santé et de la protection sociale et les attestations de validation de stages réglementaires.



        Arrêté du 1er août 1990 art. 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.

CLAUDE ÉVIN

[*Nota - Arrêté 1990-08-01 article 62 : les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter de la rentrée 1990.*]

Retourner en haut de la page