Loi n° 98-170 du 16 mars 1998 relative à la nationalité

Dernière mise à jour des données de ce texte : 01 janvier 2016

Version en vigueur depuis le 01 janvier 2016
Naviguer dans le sommaire

Toute décision déclarant irrecevable, ajournant ou rejetant une demande de naturalisation ou de réintégration par décret ainsi qu'une autorisation de perdre la nationalité française doit être motivée selon les modalités prévues à l'article L. 211-5 du code des relations entre le public et l'administration.

Retourner en haut de la page