Loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés
ChronoLégi
ou du
Version en vigueur du 31 mars 2011 au 09 octobre 2016
Naviguer dans le sommaire

Article 47

Version en vigueur du 31 mars 2011 au 09 octobre 2016

Modifié par LOI n°2011-334 du 29 mars 2011 - art. 8

Le montant de la sanction pécuniaire prévue au I de l'article 45 est proportionné à la gravité des manquements commis et aux avantages tirés de ce manquement.

Lors du premier manquement, il ne peut excéder 150 000 euros. En cas de manquement réitéré dans les cinq années à compter de la date à laquelle la sanction pécuniaire précédemment prononcée est devenue définitive, il ne peut excéder 300 000 euros ou, s'agissant d'une entreprise, 5 % du chiffre d'affaires hors taxes du dernier exercice clos dans la limite de 300 000 euros.

Lorsque la formation restreinte a prononcé une sanction pécuniaire devenue définitive avant que le juge pénal ait statué définitivement sur les mêmes faits ou des faits connexes, celui-ci peut ordonner que la sanction pécuniaire s'impute sur l'amende qu'il prononce.

Les sanctions pécuniaires sont recouvrées comme les créances de l'Etat étrangères à l'impôt et au domaine.


Retourner en haut de la page