Avis de vacance d'un emploi d'expert de haut niveau

Version initiale


  • Un emploi d'expert de haut niveau, classé en groupe I, est vacant à l'administration centrale du ministère de la culture.
    Placé sous l'autorité du secrétaire général, le titulaire de l'emploi exercera les fonctions de haut fonctionnaire à la transition écologique et au développement durable.
    Localisation du poste : 182, rue Saint-Honoré, 75001 Paris


    Description des fonctions


    Le haut fonctionnaire au développement durable et à la transition écologique est placé sous l'autorité du secrétaire général. Il propose et met en œuvre les actions de développement durable et de transition écologique du ministère de la culture ainsi que la politique de transition écologique du secteur de la culture pour le Gouvernement.
    A ce titre, il assure les missions de haut-fonctionnaire au développement durable du ministère de la culture, au sens de l'article D. 134-11 du code de l'environnement. Il est également le référent mobilités du ministère, au sens de la circulaire n° 6225-SG du 13 novembre 2020.
    En particulier, il :


    - pilote la contribution du ministère de la culture aux stratégies nationales en matière de climat et d'énergie (stratégie nationale bas-carbone ; programmation pluriannuelle de l'énergie, services publics éco-responsables), de biodiversité et sur l'économie circulaire ;
    - assure la mise en œuvre de ces stratégies par le ministère, pour lui-même, pour ses établissements et pour le secteur culturel dans son ensemble, et d'abord leur déclinaison dans une feuille de route pour la transition écologique, dont il pilote et évalue la mise en œuvre et veille à la publication des indicateurs en rendant compte.


    Pour ce faire, il mène en particulier les actions suivantes :


    - travailler sur la parfaite prise en compte des enjeux liés au développement durable et à la transition écologique compte tenu des priorités portées par la ministre et son cabinet ;
    - représenter le ministère au niveau interministériel pour l'ensemble de ces sujets ;
    - assurer l'information, la mobilisation, la coordination de l'action et l'appui de l'ensemble des services du ministère, ainsi que de ses opérateurs. En particulier, il appuie les responsables de programme budgétaire du ministère dans la préparation et le suivi de l'exécution des crédits dont ils ont la responsabilité, portant spécifiquement sur la transition écologique ; il contribue pour le ministère à l'élaboration du budget vert de l'Etat ;
    - en lien avec les services du ministère concernés, coordonner l'information et l'appui des acteurs du secteur culturel dans leur mobilisation en faveur des enjeux de la transition énergétique. Il pilote notamment les programmes de subvention et de labellisation du ministère en matière de transition écologique et est le référent ministère pour ceux que porte France 2030. Il supervise la conception ou la sélection, la diffusion et l'usage effectif des instruments de mesure, ainsi que des formations nécessaires ;
    - assurer, le cas échéant, des missions d'encadrement des agents placés sous l'autorité du haut fonctionnaire au développement durable et à la transition écologique ;
    - susciter la création et animer un réseau de référents développement durable et transition écologique au ministère, dans ses opérateurs et dans les organisations professionnelles du secteur culturel.


    Profil recherché


    Le titulaire du poste devra être un agent expérimenté et correspondre au profil suivant :
    Compétences principales :


    - connaissance des politiques publiques ministérielles et interministérielles ;
    - connaissance générale des enjeux et politiques de transition écologique ;
    - connaissance du ministère de la Culture et de l'ensemble de ses opérateurs.


    Savoir-faire :


    - sens du contact, de la coordination et de l'animation de réseaux très variés ;
    - conduite et accompagnement du changement ;
    - sens de l'organisation, établissement des priorités, allocation des ressources ;
    - qualités de rigueur, sens de l'organisation et de l'analyse ;
    - aisance orale et rédactionnelle.


    Savoir-être :


    - capacités relationnelles, d'écoute et de coopération ;
    - capacité à travailler en équipe et à développer l'intelligence collective ;
    - autonomie, rigueur et force de conviction ;
    - sens du service et de l'engagement pour atteindre les objectifs confiés.


    Environnement professionnel


    Liaison hiérarchique :
    L'emploi est rattaché directement au secrétaire général du ministère.
    Liaisons fonctionnelles :
    Avec l'ensemble des services du ministère (et notamment les agents assurant le suivi de la transition écologique) dans le cadre des priorités politiques portées par le cabinet, le secrétariat général de la planification écologique, le ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, les hauts fonctionnaires du développement durable des autres ministères, le secrétariat général pour l'investissement.


    Conditions d'emploi


    La durée d'occupation est de trois ans, renouvelable une fois.
    Le détachement, le congé de mobilité ou le contrat comportent une période probatoire d'une durée de six mois.
    La rémunération comprend une part fixe comprise entre 75 000 € et 135 000 € bruts par an. Elle peut être complétée par un complément indemnitaire annuel.


    Procédure de recrutement


    L'autorité de recrutement et l'autorité dont relève l'emploi est le secrétaire général du ministère de la culture.
    Envoi des candidatures :
    Les candidatures doivent être transmises par courriel, dans un délai de quinze jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française, au secrétaire général du ministère de la culture (secretariat.sg@culture.gouv.fr) et au délégué ministériel à l'encadrement supérieur (pierre.ouvry@culture.gouv.fr).
    Examen des candidatures :
    L'examen des candidatures est confié à l'instance collégiale prévue à l'article 6 du décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 relatif aux emplois de directions de l'Etat et qui comprend au moins les membres suivants : l'autorité dont relève l'emploi à pourvoir ou son représentant, un représentant du chef du service des ressources humaines, une personne occupant un emploi de direction et qui n'est pas soumise à l'autorité hiérarchique de l'autorité dont relève l'emploi à pourvoir.
    L'autorité dont relève l'emploi à pourvoir procède à l'audition des candidats présélectionnés.
    Les candidats non retenus en sont informés à l'issue de la procédure.


    Formation


    Les personnes n'ayant pas la qualité de fonctionnaire suivront un module relatif aux obligations des agents en matière de déontologie, à l'organisation et au fonctionnement des services publics ainsi qu'à la gestion des ressources humaines dans la fonction publique.


    Déontologie


    Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années qui précédent, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions exercées sera effectué préalablement à la nomination par l'autorité hiérarchique qui pourra, le cas échéant, saisir pour avis, préalablement à sa décision, le référent déontologue du ministère ou la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, en application de l'article L. 124-7 du code général de la fonction publique.


    Références


    Code général de la fonction publique.

    Décret n° 2008-836 du 22 août 2008 modifié fixant l'échelonnement indiciaire des corps et des emplois communs aux administrations de l'Etat et de ses établissements publics ou afférent à plusieurs corps de fonctionnaires de l'Etat et de ses établissements publics.

    Décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 modifié relatif aux emplois de directions de l'Etat.

    Décret n° 2022-1453 du 23 novembre 2022 relatif aux conditions de classement, d'avancement et de rémunération applicables à certains emplois supérieurs de la fonction publique de l'Etat.

    Décret n° 2022-1454 du 23 novembre 2022 portant diverses dispositions relatives à l'échelonnement indiciaire applicable à l'encadrement supérieur de l'Etat.

    Décret n° 2022-1455 du 23 novembre 2022 portant diverses dispositions applicables à certains emplois supérieurs de la fonction publique de l'Etat.
    Arrêté du 27 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère de la culture.
    Arrêté du 23 novembre 2022 pris pour l'application à certains emplois supérieurs de la fonction publique de l'Etat des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d'un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction publique de l'Etat.
    Arrêté du 23 novembre 2022 relatif à la répartition par niveaux des emplois relevant du décret n° 2022-1453 du 23 novembre 2022 relatif aux conditions de classement, d'avancement et de rémunération applicables à certains emplois supérieurs de la fonction publique de l'Etat.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 193,3 Ko
Retourner en haut de la page