Avis de vacance d'emplois de directeur ou de directrice d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux

Version initiale
Naviguer dans le sommaire

  • Sont vacants ou susceptibles de l'être, en vue d'être pourvus en application des dispositions des articles 8, 11 et 17 du décret n° 2007-1930 du 26 décembre 2007 modifié portant statut particulier du corps des directeurs d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux de la fonction publique hospitalière et de l'article 3 de la loi du 9 janvier 1986 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, les postes suivants :
    1. Emplois de directeur ou de directrice, dans les établissements mentionnés aux 2° à 6° de l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière dont la direction permet l'accès à l'échelon fonctionnel de la hors-classe des directeurs des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux de la fonction publique hospitalière :


    - centre hospitalier intercommunal de Wasquehal et EHPAD « Les Provinces du Nord » et « Paul Cordonnier » à Marcq-en-Barœul, (Nord) (cf. fiche de poste en annexe 1) ;


    2. Autres emplois de directeur ou directrice :


    - EHPAD de Lingères (Cher), (cf. fiche de poste en annexe 2) ;
    - EHPAD des Abrets-en-Dauphiné (Isère), (cf. fiche de poste en annexe 3) ;
    - EHPAD « Les Résidence Bocage d'Anjou » à Bécon-les-Granits (Loir-et-Cher), (cf. fiche de poste en annexe 4) ;
    - foyer départemental de l'enfance de Pont-du-Casse (Lot-et-Garonne) (cf. fiche de poste en annexe 5) ;
    - maison d'accueil spécialisée d'Andelot (Haute-Marne) (cf. fiche de poste en annexe 6) ;
    - EHPAD de Saint-Benin-d'Azy (Nièvre), (cf. fiche de poste en annexe 7) ;
    - EHPAD de Steenbecque et Haverskeque (Nord), (cf. fiche de poste en annexe 8) ;
    - EHPAD de Saint-Amant-Tallende (Puy-de-Dôme), (cf. fiche de poste en annexe 9) ;
    - EHPAD de Sauxillanges (Puy-de-Dôme), (cf. fiche de poste en annexe 10) ;
    - EHPAD de Millas (Pyrénées-Orientales), (cf. fiche de poste en annexe 11) ;
    - maison d'accueil spécialisée de Niort et établissement public départemental de Coulon-Mauléon (Deux-Sèvres) (cf. fiche de poste annexe 12) ;
    - Pôle adolescents du Val-de-Marne à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), (cf. fiche de poste annexe 13).


    Conditions d'emploi


    Ces emplois sont à pourvoir dans les conditions prévues par l'article 6 du décret n° 2020-959 du 31 juillet 2020 relatif aux emplois supérieurs de la fonction publique hospitalière.
    La rémunération dépend de l'expérience du titulaire de l'emploi et pour les personnes fonctionnaires de son classement dans la grille indiciaire des fonctionnaires. La rémunération brute annuelle varie en fonction du grade : elle est comprise, pour les emplois de directeurs entre 20 918 € et 54 052 € et pour les emplois donnant accès à l'échelon fonctionnel entre 20 918 € et 59 362 €.
    Elle est complétée par un régime indemnitaire fixé par le décret n° 2012-749 du 9 mai 2012 modifié relatif à la prime de fonctions et de résultats (PFR) des corps ou emplois fonctionnels des personnels de direction et des directeurs des soins de la fonction publique hospitalière.
    Le barème des plafonds indemnitaires PFR applicables au corps ou statut d'emploi des directeurs d'établissement sanitaire, social et médico-social figure dans l'annexe I-B de l'instruction n° DGOS/RH4/DGCS/SD4-B/2019/124 du 24 mai 2019 relative à la mise en place de la prime de fonctions et de résultats pour les personnels des corps de direction de la FPH.
    Pour les postes de chef ne donnant pas accès à l'échelon fonctionnel, les plafonds de la PF varient en fonction du grade et pour un coefficient de 6, elles se situent entre 21 600 € et 24 000 €. La PR se situe entre 14 400 € et 16 000 €.
    Pour les emplois donnant accès à l'échelon fonctionnel, le plafond de la part fonctions est de 27 360 € pour un coefficient de 6 et la part résultats de 18 240 €.
    Pour les directeurs qui bénéficient d'une concession de logement ou d'une indemnité compensatrice de logement, la cotation de la PF est affectée d'un coefficient maximal de 3.


    Procédure de recrutement


    La procédure de recrutement se déroule selon les modalités fixées par les articles 8 à 13 du décret n° 2020-959 du 31 juillet 2020 relatif aux emplois supérieurs de la fonction publique hospitalière.
    L'autorité de recrutement est :


    - pour les emplois de directeur d'établissements mentionnés aux 1°, 3° et 5° de l'article 2 de la loi du 9 janvier 1986 précitée, le directeur général de l'Agence régionale de santé ;
    - pour les emplois de directeur d'établissements mentionnés aux 4° et 6° de l'article 2 de la même loi, le représentant de l'Etat dans le département.


    L'autorité de nomination est :


    - pour les fonctionnaires, militaires et magistrats de l'ordre judiciaire, le directeur général du Centre national de gestion ;
    - pour les personnes n'ayant pas la qualité de fonctionnaires, de militaire ou de magistrat de l'ordre judiciaire, l'autorité de recrutement.


    Dossier de candidature


    Les candidats doivent adresser pour chaque emploi, dans un délai de trois semaines à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel :


    - un dossier de candidature par établissement à adresser uniquement par messagerie à : cng-mobilite.d3s@sante.gouv.fr, en mettant en copie leur supérieur hiérarchique ;
    - l'ensemble des documents composant le dossier de candidature doit nous être adressé sous forme de pièces jointes en format PDF en utilisant uniquement le logiciel WE TRANSFER, téléchargeable sur www.WETRANSFER.COM ;
    - pour les candidatures multiples, il est demandé d'établir un classement par ordre préférentiel.


    Le dossier de candidature se compose (1 dossier de candidature par établissement demandé) :
    Pour les personnels appartenant au corps des directeurs d'établissement sanitaire, social et médico-social ou directeurs d'hôpital :


    - une fiche de candidature par établissement, établie selon le modèle en annexe 31, (modèle également disponible sur le site internet du Centre national de gestion à l'adresse suivante : www.cng.sante.fr, rubrique directeur) ;
    - une lettre de motivation ;
    - un curriculum vitae de deux pages maximum ;
    - les trois dernières fiches d'évaluations.


    Pour les fonctionnaires n'appartenant pas au corps des directeurs d'établissement sanitaires social et médico-social :


    - une fiche de candidature par établissement, établie selon le modèle en annexe 33, (modèle également disponible sur le site internet du centre national de gestion à l'adresse suivante : www.cng.sante.fr, rubrique directeur) ;
    - une lettre de motivation ;
    - les trois dernières fiches d'évaluation ;
    - un curriculum vitae de deux pages maximum ;
    - une copie de la dernière décision indiciaire ;
    - l'avis motivé de l'autorité investie du pouvoir de nomination sur leur aptitude à occuper un emploi de directeurs d'établissement sanitaires social et médico-social.


    Pour les personnels inscrits sur la liste d'aptitude des directeurs d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux au titre de l'année 2021 :


    - une fiche de candidature par établissement, établie selon le modèle en annexe 33 (modèle également disponible sur le site internet du Centre national de gestion à l'adresse suivante : www.cng.sante.fr, rubrique directeur) ;
    - une lettre de motivation ;
    - les trois dernières évaluations ;
    - une photocopie de la carte d'identité ;
    - une copie de la dernière décision indiciaire.


    Pour les personnels n'ayant pas la qualité de fonctionnaire :


    - une fiche de candidature par établissement, établie selon le modèle en annexe 33 (modèle également disponible sur le site internet du Centre national de gestion à l'adresse suivante : www.cng.sante.fr, rubrique directeur) ;
    - une lettre de motivation pour accéder aux fonctions de directeurs d'établissement sanitaires social et médico-social ;
    - un curriculum vitae de deux pages maximum ;
    - les documents attestant l'occupation effective des emplois mentionnés dans le curriculum vitae ;
    - une photocopie des diplômes ;
    - une copie de la carte nationale d'identité ;
    - le dernier contrat de travail ;
    - les trois derniers bulletins de salaire.


    Recevabilité des candidatures :
    L'autorité de nomination procède à l'examen de la recevabilité des candidatures, en accuse réception et informe les candidats non éligibles.
    Examen des candidatures :
    L'autorité de nomination réunit l'instance collégiale prévue à l'article 9 du décret du 31 juillet 2020, qui procède à l'examen des candidatures recevables pour présélectionner les candidats à auditionner.
    L'instance collégiale est composée de la manière suivante :


    - membres avec voix délibérative : outre la directrice générale du Centre national de gestion ; un membre choisi en raison de ses compétences dans le domaine des ressources humaines et qui n'est pas soumis à l'autorité hiérarchique des autorités dont relèvent les emplois à pourvoir ; un membre qui a occupé des fonctions d'un niveau de responsabilité au moins équivalent à celui de l'emploi à pourvoir ; un membre du département de gestion des directeurs du Centre national de gestion ;
    - membres avec voix consultative : un représentant de chacune des organisations syndicales représentatives siégeant au Comité consultatif national, un représentant de la Fédération hospitalière de France.


    Audition des candidats et choix du candidat retenu :
    L'autorité de recrutement procède ensuite à l'audition des candidats présélectionnés. A l'issue des auditions, l'autorité de recrutement transmet à l'autorité de nomination une liste de candidats susceptibles d'être nommés classés par ordre de préférence, après avis du conseil de surveillance de l'établissement pour les directeurs des établissements.
    Lorsque l'autorité de recrutement retient prioritairement une personne qui n'a pas la qualité de fonctionnaire, de militaire ou de magistrat de l'ordre judiciaire pour pourvoir un poste vacant, il procède au recrutement de celle-ci par contrat, après avis du président du conseil de surveillance de l'établissement. Il en informe la directrice générale du Centre national de gestion, auquel il adresse copie du contrat signé.
    La directrice général du Centre national de gestion informe les candidats non retenus de la décision de rejet de leur candidature.


    Formation


    Les directeurs suivent, dans le cadre de leur première prise de fonction, une formation adaptée à leur mission.
    La formation doit permettre l'acquisition des connaissances et des compétences nécessaires à l'exercice de ses fonctions par le directeur.
    La formation mentionnée à l'article 1er du décret n° 2009-1761 du 30 décembre 2009 est effectuée par le directeur concerné dans un délai maximal d'un an à compter de sa prise de fonction. Ce délai peut être porté à dix-huit mois sur décision du directeur général de l'agence régionale de santé.


    Références


    Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires.
    Décret n° 2007-1930 du 26 décembre 2007 modifié portant statut particulier du corps des directeurs d'établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux de la fonction publique hospitalière.
    Décret n° 2009-1761 du 30 décembre 2009 relatif à la formation des personnels de direction lors de leur prise de fonctions en qualité de directeur dans un établissement public de santé.
    Décret n° 2012-749 du 9 mai 2012 modifié relatif à la prime de fonctions et de résultats des corps ou emplois fonctionnels des personnels de direction et des directeurs des soins de la fonction publique hospitalière.
    Décret n° 2020-959 du 31 juillet 2020 relatif aux emplois supérieurs de la fonction publique hospitalière.


    • ANNEXES
      ANNEXE 1
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice du Centre hospitalier intercommunal de Wasquehal et EHPAD « Les Provinces du Nord » et « Paul Cordonnier » à Marcq-en-Barœul (Nord).


      I. - Description de l'établissement


      Le CHI est composé :


      - du centre de gériatrie « Le Molinel » qui comprend 60 lits de SSR (non spécialisés et prise en charge spécialisée des conséquences fonctionnelles des affections de la personne âgée polypathologique, dépendante ou à risque de dépendance) dont 10 lits identifiés de soins palliatifs, 60 lits de soins de longue durée (USLD), 120 lits d'EHPAD et auquel est adossée une équipe mobile de soins palliatifs. Un projet de restructuration/reconstruction est en cours d'étude.


      Le centre de gériatrie possède un statut de pôle de référence dans le domaine de la gériatrie, essentiellement au niveau local. 85 % des patients viennent de la région Lille-Roubaix-Tourcoing.


      - du « Nouvel Horizon », un secteur dédié à l'accueil des patients atteints de la maladie Alzheimer. Sa capacité de 40 lits est passée à 56 lits en juin 2009 lors de la construction d'un pavillon spécialement aménagé ;
      - de l'EHPAD la résidence du Golf qui peut accueillir 116 résidents ;
      - d'un SSIAD (Service de soins infirmiers à domicile) d'une capacité de 90 places.


      Il porte également une consultation mémoire.
      Une convention de direction commune entre le CHI et les deux EHPAD de Marcq-en-Barœul a été mise en place depuis le 1er juillet 2008, animée par une volonté de développer des partenariats au sein d'un territoire élargi. Le CH participe à l'activité du CLIC des communes de Marcq-en-Barœul, Mouvaux, Bondues, Croix, Wasquehal) par la mise à disposition de locaux ainsi que par la signature d'une convention réglant les relations entre le SSIAD et CLELIA.


      II. - Description du poste


      Le CHI de Wasquehal a développé, depuis les deux derniers CPOM, des activités qui sont venues compléter l'offre initiale de SSR, d'USLD et d'EHPAD (LISP, EMSP, équipe spécialisée Alzheimer, labellisation de la consultation mémoire, équipe mobile de psychogériatrie, unité d'hébergement renforcée). Une équipe de prévention inter-EHPAD a également été créée.
      Le CHI de Wasquehal a signé son CPOM en 2019 et élaboré son projet d'établissement 2019-2023.
      Le CPOM médico-social concernant son activité d'EHPAD, répartie sur les deux sites du centre de gériatrie et de la Résidence du Golf, ont été négociés.
      Les principaux axes stratégiques sont :


      - poursuivre les travaux sur la restructuration du centre de gériatrie ;
      - ouvrir davantage l'établissement sur la ville ;
      - développer des activités alternatives à l'hospitalisation complète ou à l'hébergement ;
      - étoffer, le cas échéant, l'offre de consultations ;
      - développer la télémédecine ;
      - inscrire pleinement l'établissement dans la filière gériatrique ;
      - poursuivre les partenariats dans le cadre du GHT ;
      - veiller à la santé financière de l'établissement.


      Un examen des modalités de rénovation du site de la Résidence Les Provinces du Nord devra également être mené.


      III. - Profil recherché


      Expérience professionnelle appréciée :


      - aptitudes managériales ;
      - expérience dans la mise en place de coopérations entre établissements.


      Connaissances particulières requises/prévues :


      - solides connaissances techniques dans les divers domaines de la gestion hospitalière (ressources humaines, finances, qualité et logistique) ;
      - connaissance des politiques en faveur de la personne âgée.


      Compétences professionnelles requises/prévues :


      - capacités de concertation et de négociation avec l'ensemble des interlocuteurs du territoire ;
      - avoir une vision stratégique des évolutions du système sanitaire, social et médico-social et savoir positionner l'établissement dans des réseaux de santé publique ou médico-sociaux au sein des territoires ;
      - organiser la réponse aux besoins de la population et la mise en œuvre de la politique régionale sur les plans sanitaire et médico-social.
      - savoir adapter son établissement aux contraintes financières dans un objectif de maintien de la qualité des prestations et des conditions de vie au travail des agents ;
      - être rigoureux dans l'organisation et la gestion.


    • ANNEXE 2
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice de l'EHPAD de Lignières (Cher).


      I. - Description de l'établissement


      Située au Sud-Ouest du Cher, la commune de Lignières appartient au pays Berry-Saint-Amandois.
      4 EHPAD publics sur ce territoire (Le Châtelet, Lignières, Châteaumeillant et Saint Amand Montrond) et un privé (Saint Amand Montrond).
      La problématique d'emploi, de développement économique, de démographie médicale et paramédicale est fréquente sur ce territoire, cependant, l'atout touristique est en développement. Des complémentarités sont à mettre en œuvre entre les différents directeurs d'EHPAD, et entre les acteurs institutionnels impliqués dans la filière gériatrique avec le centre hospitalier de Saint Amand Montrond.
      Construite en 2010, cette structure de plain-pied est située dans un environnement résidentiel, calme et comprend 75 lits répartis de de la façon suivante : 61 chambres individuelles dont 2 lits d'hébergement temporaire, 14 chambres individuelles pour personnes désorientées dont 2 lits d'hébergement temporaire dans une unité fermée et sécurisée. Un Pôle d'activités et de soins adaptés (PASA).
      L'établissement présente un équilibre entre deux exigences :


      - être un lieu de vie conciliant intimité et convivialité pour les résidents,
      - être un lieu de vie adapté à la prise en compte de la dépendance et de sa prévention, tout en garantissant liberté et sécurité au résident.


      La conception de l'EHPAD a été pensée comme celle d'un village couvert avec ses quartiers (les unités de vie). Chaque quartier comporte des espaces privatifs (les chambres des résidents) et des espaces communautaires (les petits salons de proximité). Les espaces collectifs sont en position centrale du bâtiment, afin de réduire les déplacements des résidents.
      Toutes les chambres sont individuelles, avec douche et une porte fenêtre permet l'accès direct vers l'extérieur.


      II. - Description du poste


      Stratégie (positionnement au sein du territoire, projet d'établissement, politique financière…) :


      - le directeur définit et fait évoluer le projet d'établissement en lien avec l'ARS et en conformité avec le CPOM et les orientations du GCSMS du Cher ;
      - il conduit et évalue la mise en œuvre des orientations stratégiques définies dans le projet d'établissement et dans tous les projets qui le constituent ;
      - il définit la politique financière de l'Ets ainsi que la politique qualité, qu'il suit au quotidien ;
      - il définit l'organisation des services par activités ;
      - il anime les réunions des instances ;
      - il met en place les processus de décision, et le système d'aide et de suivi des décisions ;
      - il arbitre les choix opérationnels ;
      - il négocie avec les acteurs externes et internes.


      Gestion des ressources humaines :


      - le directeur dispose du pouvoir de nomination, organise l'évaluation et dispose du pouvoir disciplinaire sur les personnels de l'établissement ;
      - il rend des arbitrages. Il veille au maintien d'un climat social apaisé dans le cadre du dialogue avec les partenaires sociaux.


      Gestion administrative :


      - le directeur définit l'organigramme de la structure et la répartition des fonctions ainsi que des délégations de gestion ;
      - il veille au bon fonctionnement de toutes les instances ;
      - il élabore le budget de l'établissement et en assure le suivi jusqu'à la clôture de l'exercice ainsi que celui de sa trésorerie et de son bilan ;
      - il suit les tableaux de bord et les indicateurs clés (taux d'occupation, indicateurs financiers et RH, etc.) ;
      - il prononce les admissions des résidents hébergés ;
      - il s'assure du respect des droits des résidents.


      Gestion logistique :


      - le directeur est le garant du bon fonctionnement des flux logistiques.


      III. - Profil recherché


      Expérience professionnelle appréciée :


      - expérience souhaitée dans le domaine de la gériatrie (chef d'établissement ou directeur adjoint).


      Parcours professionnel : expérience souhaitée en secteur gériatrique démontrant une capacité de travail en autonomie ainsi qu'une bonne connaissance des outils du secteur.
      Expérience souhaitée dans les domaines suivants avec une bonne connaissance :


      - de la gestion financière et des ressources humaines ;
      - de la coopération inter-établissements ;
      - du domaine sanitaire et médico-social ;
      - de la démarche qualité.


      Qualité professionnelle requises :


      - avoir une aptitude à l'écoute, à la concertation, à la négociation ;
      - savoir convaincre et faire adhérer ;
      - avoir le sens de l'autorité ;
      - être rigoureux ;
      - aimer le travail en équipe.


      Connaissances particulières requises/prévues : (en lien avec les spécificités du poste) :


      - connaissances des politiques sanitaires et sociales et des différentes formes de prise en charge ;
      - connaissance des mécanismes financiers ;
      - connaissance des populations et de leurs attentes ;
      - techniques de conduite de changement, de gestions de projets.


      Compétences professionnelles requises/prévues : (en lien avec les spécificités du poste) :


      - savoir appliquer et faire appliquer le cadre législatif et réglementaire et les grandes priorités sanitaires, médico-sociales nationales et territoriales ;
      - avoir une vision stratégique des évolutions du système sanitaire et médico-social et savoir positionner l'établissement dans les réseaux de santé et médico-sociaux ;
      - savoir expliquer la stratégie, la faire partager, en définir les implications et les déclinaisons ;
      - savoir gérer la complexité dans les relations internes et externes ;
      - savoir adapter l'établissement aux contraintes financières dans un objectif de maintien de la qualité et des conditions de travail des personnels ;
      - savoir être attentif et prendre en compte les attentes des usagers.


    • ANNEXE 3
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice de l'EHPAD des Abrets-en-Dauphiné (Isère).


      I. - Description de l'établissement


      Les établissements sont situés sur le territoire des Vals du Dauphiné. La commune des Abrets en Dauphiné est le regroupement, depuis novembre 2015, de 3 communes (Les Abrets, Fitilieu et La Bâtie Divisin), et compte une population globale de 6587 habitants.
      L'EHPAD et le FAM se situent à proximité des établissements publics de santé suivants : le centre hospitalier Pierre Oudot de Bourgoin-Jallieu, le centre hospitalier du Pont-de-Beauvoisin, le centre hospitalier de La Tour-du-Pin et le centre hospitalier de Morestel regroupés dans le Groupement Hospitalier de Territoire « Nord-Dauphiné ».
      A 22 kilomètres au sud, le centre hospitalier général de Voiron en cours de reconstruction, est désormais rattaché au CHU de Grenoble.
      L'établissement de secteur psychiatrique de référence est l'établissement de santé mentale des portes de l'Isère (EMPSI) à Bourgoin-Jallieu.
      Les Abrets en Dauphiné se situent à 45 km de Grenoble et 65 km de Lyon.
      EHPAD Résidence Bayard : 76 lits (dont 14 lits UPHA et 14 lits Alzheimer), 4 lits d'hébergement temporaire et 6 places d'accueil de jour.
      FAM Jean Jannin : 63 lits de place d'hébergement permanent (FAM), 4 places d'accueil de jour et 1 place d'hébergement temporaire pour des urgences sollicitées par le département.


      II. - Description du poste


      Le chef d'établissement est le garant de la stratégie de l'EHPAD et du FAM, de leur positionnement au sein du territoire, notamment au travers de l'élaboration et la mise œuvre d'un projet d'établissement.
      Il organise la conduite générale de l'établissement dans l'ensemble de ses dimensions : gestion éducative, gestion des ressources humaines, gestion administrative, gestion logistique…
      Il organise l'inscription du FAM dans la politique départementale « PH » (Via Trajectoire, RAPT…).


      III. - Profil recherché


      Le candidat devra notamment disposer de compétences en matière de pilotage et gestion de projets de coopération et projets architecturaux.
      Il dispose d'une parfaite connaissance des acteurs institutionnels et locaux du secteur sanitaire et médico-social.
      Il maîtrise la législation et la réglementation relative aux établissements pour personnes âgées et personnes handicapées, y compris en matière de sécurité (prévention des chutes, incendies…) et sécurité sanitaire (épidémie, canicule…), les règles budgétaires et comptables, ainsi que la législation du travail.
      Il maîtrise le management d'équipes pluridisciplinaires ainsi que la conduite du dialogue social et dispose des qualités relationnelles indispensables à la gestion des établissements : sens du contact, écoute, discrétion, intérêt et empathie pour les publics âgés et handicapés…
      Il dispose d'aptitudes à la négociation avec l'ensemble des partenaires. Il doit maîtriser le travail en équipe sur deux sites.


    • ANNEXE 4
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice de l'EHPAD « Les Résidence Bocage d'Anjou » à Bécon-les-Granits (Loir-et-Cher).


      I. - Description de l'établissement


      EHPAD multi sites implanté sur un territoire rural dynamique au nord-ouest d'Angers totalisant 187 lits et places réparti comme suit :


      - 59 lits sur Bécon-les-Granits dont 1 hébergement temporaire + 1 accueil de jour de 6 places ;
      - 51 lits sur Vern d'Anjou d'hébergement permanent ;
      - 71 lits sur le Lion d'Angers d'hébergement permanent dont 3 hébergements temporaires ;
      - 36 places pour l'accueil des personnes désorientées.


      L'EHPAD s'inscrit dans une logique de partenariat avec les autres acteurs du territoire :


      - projet de la CPTS ;
      - CIAS de la communauté de communes des Vallées du Haut Anjou ;
      - Contrat local de santé ;
      - CLIC/MAIA.


      II. - Description du poste


      Conduire la politique générale de l'établissement dans le cadre des politiques sociales et médico-sociales définies au plan national et territorial. Mettre en œuvre une politique stratégique et opérationnelle de gestion des moyens humains et financiers de l'établissement pour répondre aux besoins des personnes accueillies.
      Le directeur met en œuvre les décisions prises par le conseil d'administration de l'EHPAD et travaille sous l'autorité du directeur de l'agence régionale de santé :


      - définition et mise en œuvre du projet d'établissement ;
      - organisation des services dus aux résidents ;
      - développement et animation des partenariats ;
      - définition et mise en œuvre d'une politique qualité ;
      - management opérationnel de l'établissement ;
      - animation et pilotage d'équipes pluridisciplinaires et multi-sites ;
      - gestion RH (formation, GPEC, recrutement évaluation.) ;
      - gestion administrative et budgétaire ;
      - promotion de l'établissement.


      III. - Profil recherché


      Particularité du poste :


      - travail réparti sur les 3 sites de l'EHPAD d'où des déplacements fréquents ;
      - grande disponibilité requise ;
      - horaires irréguliers avec amplitude variable selon les nécessités de service ;
      - astreintes régulières 1 semaine sur 2 et 1 week-end sur 6 ;
      - connaitre le secteur du médico-social ;
      - maitrise du statut de la fonction publique hospitalière ;
      - maitrise de la M22 ;
      - compétences en management ;
      - avoir impérativement une première expérience réussie de gestion d'un établissement médico-social ;
      - rigueur et organisation.


    • ANNEXE 5
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice du foyer départemental de l'enfance à Pont-du-Casse (Lot-et-Garonne).


      I. - Description de l'établissement


      Le foyer départemental de l'enfance « Balade » est un service du département, non doté de la personnalité morale, appartenant aux catégories d'établissements sociaux et médico-sociaux énumérés par l'article 312-1 du code de l'action sociale et des familles, aux 1° et 4°. Il est une des composantes de la direction Enfance famille, au sein de la direction générale du développement social.
      Le foyer de l'enfance « Balade » est habilité à recevoir des bénéficiaires de l'aide sociale à l'Enfance, sur le fondement d'une décision prise par le président du conseildépartemental ou d'une décision judiciaire confiant un enfant/jeune au département.
      Il constitue le principal lieu d'accueil d'urgence de mineurs accueillis/confiés au titre de l'aide sociale à l'enfance. Son action entre dans le champ des dispositions de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance, de la loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l'enfant, et dans le respect des prérogatives de l'autorité parentale.
      Le foyer propose ainsi au service de l'aide sociale à l'enfance, service gardien de l'enfant, les conditions de l'accueil/du placement propices à une prise en charge individualisée de l'enfant, adaptée à ses besoins et respectueuse des droits de ses parents.
      Conformément aux dispositions de l'article L. 315-8 du code de l'action sociale et des familles, le foyer de l'enfance « Balade » est doté d'une commission de surveillance nommée par le président du conseil départemental et d'un directeur nommé, après avis du président du conseil départemental, par le préfet, représentant l'autorité compétente de l'Etat.


      II. - Description du poste


      Le directeur/la directrice représente le Foyer et garantit le projet d'accueil de l'enfant au sein de la structure.
      Il/elle s'assure des conditions de prise en charge des enfants accueillis, dans le respect des dispositions prévues par la loi du 2 janvier 2002 et tenant compte des recommandations de l'ANESMS.
      Il/elle organise la gestion administrative et financière de la structure, en lien avec les directions/services concernés, dans le respect des circuits, délégations et procédures internes à la collectivité départementale.
      Il/elle encadre et anime de façon directe une équipe d'agents administratifs, les équipes des fonctions supports (restauration - maintenance et entretien des locaux).
      Il/elle est le supérieur hiérarchique de 2 chefs de service éducatifs et d'une IDE dont il contrôle et coordonne les actions à l'appui du cadre des fiches de postes et délégations internes qu'il lui appartient d'élaborer et de faire vivre.
      Il/elle est chargé(e) du dialogue social interne à la structure, en lien avec les instances représentatives et en articulation avec la direction des ressources humaines de la collectivité départementale.
      Il/elle organise la continuité de fonctionnement de l'établissement et les conditions d'une prise en charge adaptée et sécurisée des enfants sans interruption, de jour comme de nuit.
      Membre de l'équipe d'encadrement de la direction Enfance famille, il/elle met en œuvre les orientations relayées par la direction et veille au respect des prérogatives et responsabilités du service gardien.
      Le directeur/la directrice du Foyer de l'enfance exerce ses missions :


      - sous l'autorité hiérarchique du directeur Enfance famille (N+1) et du directeur général adjoint du développement social et de son adjoint, chargé des finances (N+2) ;
      - sous la coordination fonctionnelle du responsable du pôle Prévention/Protection ASE de la direction Enfance famille, représentant le service gardien des enfants accueillis au sein de l'établissement.


      III. - Profil recherché


      Expérience professionnelle appréciée : (Projets de coopération, projets architecturaux, conduite du dialogue social…) Cadre expérimenté titulaire de la fonction publique hospitalière, corps : directeurs d'établissement sanitaire et médico-social, filière administrative, catégorie A.
      Conditions particulières d'exercice de la mission :


      - permis B ou A en cours de validité et véhicule personnel ;
      - résidence administrative sur le territoire ;
      - strict respect du secret professionnel et de l'obligation de réserve ;
      - obligations/déontologie applicables aux fonctionnaires et agents publics ;
      - astreintes.


      Connaissances particulières requises/prévues : (en lien avec les spécificités du poste)
      Savoir :


      - gestion des établissements sociaux et médico-sociaux ;
      - connaissances du cadre législatif hospitalier (statut fonction publique hospitalière) ;
      - cadre légal et réglementaire applicable au domaine de la protection de l'enfance ;
      - connaissances relatives à la politique éducative et pédagogique en protection de l'enfance, au public accueilli et aux dynamiques familiales ;
      - connaissances financières en comptabilité publique et gestion financière ;
      - connaissances relatives à la gestion de projet, à l'évaluation et à l'amélioration continue de la qualité ;
      - connaissances relatives aux dynamiques institutionnelles et à la gestion des organisations, au management ;
      - maîtrise de l'outil informatique.


      Compétences professionnelles requises/prévues : (en lien avec les spécificités du poste).
      Qualifications souhaitées : formation D3S/EHESP, CAFDES, master 2 Management des organisations sanitaires et sociales.
      Savoir-faire :


      - savoir animer et mobiliser ;
      - savoir organiser et coordonner ;
      - savoir déléguer ;
      - savoir écouter, dialoguer et gérer les conflits ;
      - capacité à développer et animer un projet, impulser une dynamique de projet.


      Savoir-être :


      - rigueur et organisation ;
      - qualités relationnelles et d'écoute ;
      - sens du service public ;
      - disponibilité ;
      - réactivité ;
      - capacités de distanciation ;
      - discrétion.


    • ANNEXE 6
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice de la Maison d'accueil spécialisée d'Andelot (Haute-Marne).


      I. - Description de l'établissement


      Situation géographique :
      Etablissement situé à 20km de Chaumont, au cœur d'un village d'environ 800 habitants, d'accès facile grâce à la présence d'une route départementale.
      Le village est un élément facilitant pour l'établissement : présence d'une pharmacie, de 3 médecins généralistes, d'un magasin de matériel médical et ergonomique.
      Type de population accueillie :
      Accueil de 89 résidents présentant des handicaps divers (IMOC, handicaps physiques, maladies neurodégénératives).
      Seuls trois résidents sont porteurs de TSA.
      Services autorisés et nombre de lits/places


      - Accueil permanent : 72 places
      - Accueil temporaire : 2 places
      - Accueil de jour : 7 places par jour


      La MAS d'Andelot a connu jusqu'en 2018 une longue période d'intérim.
      L'arrivée d'une directrice de 2018 à 2020 a permis de mettre en œuvre de profonds changements organisationnels et des modifications des pratiques des agents pour promouvoir une réelle démarche de bientraitance.
      Etablissement bien identifié dans son environnement immédiat, il a entamé depuis 2 ans une ouverture sur l'extérieur qu'il convient de poursuivre.
      Le projet d'établissement a été réalisé en 2020 pour l'axe 2020-2024, dans le cadre d'une démarche participative mêlant tous les métiers et grades de l'établissement.


      II. - Description du poste


      Missions générales, permanentes et spécifiques dans les domaines suivants :
      Stratégie :
      En lien avec l'autorité de tarification, définition des objectifs stratégiques de l'établissement et des projets de coopération sur le territoire (réponse seule ou groupée aux appels d'offre/AMI, définition de stratégies de réponse territoriales en coopération avec les partenaires).
      Conception de projets visant à rénover l'offre de l'établissement pour inscrire un établissement reconnu sur son territoire comme acteur innovant dans le champ du handicap.
      Impulse les actions à mener dans le cadre du Projet d'établissement
      Conduite de la modernisation des pratiques et accompagnements pour inscrire l'établissement dans la stratégie « Zéro sans solution ».
      Coordination externe et interne.
      Développement de la stratégie de communication et d'inscription sur le territoire : faire connaître un établissement historique du département, améliorer la représentativité de l'établissement au sein des instances du département.
      Développer les axes de coopération sur le département avec les partenaires du secteur associatif.
      Participation aux réseaux médico-sociaux régionaux (Gepso, FHF, etc.).
      Conduite générale de l'établissement
      En lien avec l'équipe de direction, le directeur définit :


      - la politique RH (recrutement, formalisation des orientations prévisionnelles, politique sociale à destination des professionnels) ;
      - la politique financière avec l'appui technique de l'attaché d'administration ;
      - la politique qualité (protocoles, efficacité de la réponse apportée aux besoins des usagers) ; La politique de communication à destination des familles.


      III. - Profil recherché


      Expérience professionnelle appréciée : (Projets de coopération, projets architecturaux, conduite du dialogue social…)
      Appétence pour la conduite du changement et la conduite de projets.
      Poste convenant à un directeur « novice » qui pourra, de par la polyvalence des missions proposées et le contexte financier favorable, acquérir une formation de terrain efficace.
      Poste convenant à un directeur chevronné qui aura l'opportunité, au vu des ressources solides de l'établissement et du contexte local favorable, de porter des projets ambitieux.
      Le directeur devra faire preuve de compétences en management d'équipes et en accompagnement du changement.
      Connaissances particulières requises/prévues :


      - statut de la fonction publique ;
      - achat public ;
      - finances et comptabilité publiques ;
      - droit administratif.


    • ANNEXE 7
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice de l'EHPAD de Saint-Benin-d'Azy (Nièvre).


      I. - Description de l'établissement


      EHPAD de 81 places d'hébergement permanent et 5 places d'accueil de jour (3 installées).
      Un projet architectural par construction neuve s'est achevé en janvier 2015.
      Le dernier projet d'établissement s'est terminé en 2019.
      Une convention tripartite pluriannuelle (CTP) est en cours de validité et couvre la période du 1er septembre 2016 au 31 août 2021.
      Taux d'occupation en 2019 : 100 % en hébergement permanent, 36 % en accueil de jour.
      Derniers GMP/PMP : 652/176 validés en mai et mars 2020.
      L'EHPAD atteindra son plafond de référence en terme de dotation globale de soins en 2021 avec une convergence tarifaire positive de 22 188 € restant à verser sur cet exercice.
      Pour le forfait global de soins, l'établissement a opté pour le tarif partiel sans PUI.


      II. - Description du poste


      Stratégie (positionnement au sein du territoire, projet d'établissement, politique Stratégie (positionnement au sein du territoire, projet d'établissement, politique financière…) :
      Développement des mutualisations.
      Aptitude au dialogue social avec le Conseil d'administration, l'ARS et le CD et les acteurs du territoire.
      Vigilance sur la gouvernance interne et sur le suivi financier.
      Principaux projets à conduire :


      - suivre les actions de la CTP en cours de validité (date d'échéance le 31/08/2021) et initier les travaux préparatoires au CPOM ;
      - développer la démarche prévention en EHPAD ;
      - développer la démarche qualité de vie en EHPAD ;
      - développer la culture de la déclaration des EIG.


      III. - Profil recherché


      Connaissances du secteur médico-social et plus particulièrement des personnes âgées.
      Le poste nécessite d'excellentes qualités en management et en gestion.
      Aptitude à l'innovation et à la conduite de projets.
      Capacité à créer des partenariats avec les acteurs du territoire pour répondre aux besoins de celui-ci.
      Aptitude à la négociation.
      Conduite du dialogue social.


    • ANNEXE 8
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice des EHPAD de Steenbecque et Haverskerque (Nord).


      I. - Description de l'établissement


      Les deux EHPAD sont de petite capacité (prise en charge conviviale, presque familiale). Haverskerque se démarque par le profil des personnes accueillies : « gérontopsychiatrique » en raison de la proximité avec l'Etablissement public de santé mentale de Bailleul. Leur taux d'activité est satisfaisant en dépit d'une forte concurrence sur le secteur de la Flandre Intérieure.
      Cette attractivité est à nuancer en raison de l'absence de diversité de l'offre d'accueil. La Flandre Intérieure s'est engagée dans une nouvelle phase d'humanisation de son parc d'hébergement ; reconstruction de plusieurs EHPAD voisins. Or, les deux résidences s'avèrent peu adaptées aux enjeux de prise en charge actuels. Une réflexion devra être poursuivie en vue, éventuellement, d'une reconstruction commune. Un rapprochement avec une troisième structure n'est pas exclu (conclusions du cabinet d'audit).
      Les coupes AGGIR PATHOS des deux résidences sont les suivantes :


      - Haverskerque : GMP = 751 (validé le 09/12/2015) et PMP = 154 (validé le 16/12/2015) ;
      - Steenbecque : GMP = 664 (validé le 09/12/2015) et PMP = 144 (validé le 06/01/2016).


      Ils sont en légère convergence positive au titre de la section soin.
      Sur le plan budgétaire, les deux résidences sont fragiles. Steenbecque a présenté un résultat déficitaire d'environ 82 000 € à l'ERRD 2019. L'EHPAD de Haverskerque est quant à lui en déficit n-1 d'environ 13 000 €.
      Une vigilance sera à avoir sur leur équilibre budgétaire, tenant compte des résultats des coupes prévues au 1er semestre 2021 ; le recours à un plan de retour à l'équilibre devra être envisagé.
      L'un des enjeux majeurs tient à la gestion du climat social. Les mouvements syndicaux sont très actifs et les relations avec les directions successives se sont parfois révélées conflictuelles (absentéisme et turn over importants).


      II. - Description du poste


      Stratégie :


      - démarche d'accompagnement global des bénéficiaires, au profit d'une meilleure intégration sociale et médico-sociale ;
      - initiation des nouveaux projets d'établissements ;
      - mise en place de politiques efficientes de développement continu de la qualité ;
      - promotion et respect des droits des usagers.


      Organisation :


      - développement des pratiques de management adaptées à la conduite du changement ;
      - veille à la bonne organisation des services médico-sociaux, techniques et administratifs de l'établissement ;
      - gestion des ressources humaines, financières, économiques et logistiques de l'établissement ;
      - développement des politiques de communication ainsi qu'un système d'information utiles à la dynamique générale de l'établissement.


      Coordination externe et interne :


      - poursuite de la mutualisation entre les EHPAD d'Haverskerque et de Steenbecque ;
      - coopération avec le centre hospitalier d'Hazebrouck (HAD), l'équipe mobile de soins palliatifs de la maison médicale Jean XXIII, les CLIC de Merville et d'Hazebrouck, le CLAN et le centre de la mémoire de Bailleul ;
      - conventionnement avec le SSR du centre hospitalier d'Armentières dans le cadre de la filière gériatrique locale ;
      - conventionnement avec les pharmacies d'officine pour la délivrance des médicaments en PDA dans le cadre de la sécurisation du circuit du médicament.


      Conduite générale de l'établissement :


      - immeubles sont de construction assez récente en pleine propriété (crédit immobilier en cours sur Steenbecque).


      Principaux projets à conduire :


      - réflexion et mise en œuvre du rapprochement des établissements entre eux et/ou avec d'autre(s) établissements médico-sociaux ou sanitaires ;
      - CPOM ;
      - rénovation des projets d'établissement ;
      - transformation des chambres doubles en chambres individuelles sur Haverskerque ;
      - poursuite de la démarche de prévention des risques psychosociaux (ARACT) ;
      - poursuite de la réorganisation du travail : IDE/AS/ASHQ.


      III. - Profil recherché


      Expérience professionnelle appréciée : (Projets de coopération, projets architecturaux, conduite du dialogue social…) :


      - capacité à penser et mener un projet de reconstruction ;
      - conduite du dialogue social ;
      - capacité à mener des projets de coopération et à fédérer ;
      - implication dans des dynamiques territoriales et notamment les coopérations formalisées ;
      - aptitudes à la gestion de crise.


      Connaissances particulières requises/prévues : (en lien avec les spécificités du poste) :


      - pilotage de projet (reconstruction, marchés publics, CPOM, PASA, UVA,…) ;
      - travail en réseau et maîtrise des logiques partenariales avec les acteurs sociaux, médico-sociaux et sanitaires ;
      - bonne connaissance de la réglementation et des orientations stratégiques liées au territoire ;
      - diplomatie et qualités relationnelles ;
      - capacité de management des restructurations et accompagnement au changement des personnels.


      Compétences professionnelles requises/prévues : (en lien avec les spécificités du poste) :


      - bonnes qualités managériales ;
      - bonnes connaissances budgétaires et financières des ESMS ;
      - bon sens de la communication ;
      - savoir-faire et savoir-être dans les relations avec les différents partenaires : Agence régionale de santé, Conseil départemental, élus, instances de l'établissement, résidents, familles, établissements, professionnels de santé... ;
      - attachement aux valeurs du service public ;
      - rigueur ;
      - exigence ;
      - intégrité ;
      - honnêteté ;
      - humilité ;
      - respect ;
      - sens de l'équité, de l'écoute et réactivité.


    • ANNEXE 9
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou directrice de l'EHPAD de Saint-Amant-Tallende (Puy-de-Dôme).


      I. - Description de l'établissement


      L'EHPAD Le Montel à Saint-Amant-Tallende est un établissement autonome d'une capacité de 92 places.
      Cet établissement promeut une fluidification du parcours des personnes âgées par une prise en charge de qualité des résidents et la mobilisation de nombreux leviers de coopérations.
      Il répond notamment aux besoins relatifs à l'accompagnement des personnes souffrant de maladies neurodégénératives avec la mise en place d'un pôle d'activité et de soins adaptés (PASA) de 12 places et une organisation visant à éviter toute rupture de continuité des soins.
      L'EHPAD dispose d'un positionnement stratégique au sein du territoire et accueille dans ce cadre des résidents relevant du grand bassin clermontois et de zones plus éloignées dans le département du Puy-de-Dôme.
      Un travail de restructuration du bâtiment est également à l'étude au cours des 5 prochaines années en vue d'apporter une réponse adaptée aux besoins des personnes âgées sur le territoire.
      L'EHPAD dispose par ailleurs d'un SSIAD d'une capacité de 67 places. Il dessert dans ce cadre 52 communes et est organisé autour de 3 antennes à savoir les communes de Saint-Amant-Tallende, Vic-le-Comte et Champeix.
      Il dispose également d'une ESA d'une capacité de 10 places.
      La gestion de ces différentes structures devra être portée par le directeur par un pilotage institutionnel fort.


      II. - Description du poste


      Le chef d'établissement est le garant du respect des droits des résidents. Il est à ce titre en charge de l'accueil de ces derniers et du pilotage de la coordination des différentes équipes au service des personnes âgées.
      Il est également le garant du positionnement de l'EHPAD au sein du territoire notamment au travers de l'actualisation et la mise en œuvre du projet d'établissement. Il coordonne à ce titre les coopérations tant internes qu'externes.
      Les principaux projets à conduire et à finaliser au sein de l'EHPAD Le Montel sont :


      - la poursuite de l'application du projet d'établissement au sein de la structure ;
      - la négociation et la finalisation d'un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens avec les autorités de tarification avant le 31 décembre 2021 ;
      - la définition et la mise en œuvre d'un projet de restructuration de l'EHPAD dans les 5 années à venir ;
      - un suivi de la situation financière et comptable de l'établissement dans la perspective d'assurer la soutenabilité financière des investissements de l'EHPAD.


      III. - Profil recherché


      Le candidat devra disposer d'aptitudes en matière de dialogue social et des qualités relationnelles indispensables à la gouvernance de l'établissement. Il devra dans ce cadre être en mesure de mener à bien concertation et coordination au sein de l'équipe de direction et de fédérer les équipes autour du projet d'établissement de l'EHPAD.
      Il devra également maîtriser le travail en réseau et le développement de coopérations avec les acteurs du territoire et avoir dans ce cadre une parfaite connaissance du secteur médico-social.
      Le candidat devra par ailleurs disposer de compétences en matière de pilotage et de conduite de projet de réorganisation.


    • ANNEXE 10
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou directrice de l'EHPAD de Sauxillanges (Puy-de-Dôme).


      I. - Description de l'établissement


      L'EHPAD Charles Andraud à Sauxillanges est un établissement autonome d'une capacité de 72 places dont 4 places d'hébergement temporaire.
      Cet établissement promeut une fluidification du parcours des personnes âgées par une prise en charge de qualité des résidents et la mobilisation de nombreux leviers de coopérations.
      Il répond notamment aux besoins relatifs à l'accompagnement des personnes souffrant de maladies neurodégénératives avec la mise en place d'une unité protégée de 12 places, la participation en 2021 à la création d'un pôle d'activité et de soins adaptés (PASA) et une organisation du personnel visant à éviter toute rupture de continuité des soins.
      L'EHPAD dispose par ailleurs d'un positionnement stratégique au sein du territoire. Il se situe à proximité du Centre hospitalier d'Issoire avec lequel il travaille en partenariat et dispose d'une compétence partagée avec l'EHPAD La Providence à Issoire dans le cadre du PASA.
      Un travail de restructuration du bâtiment devra être envisagé à l'avenir afin d'apporter une réponse adaptée aux besoins des personnes âgées sur le territoire.
      La gestion de cet axe fort ainsi que l'ensemble des enjeux précités devront être portés par le directeur par un pilotage institutionnel fort.


      II. - Description du poste


      Le chef d'établissement est le garant du respect des droits des résidents. Il est à ce titre en charge de l'organisation de l'accueil de ces derniers et du pilotage de la coordination des différentes équipes au service des personnes âgées.
      Il est également le garant du positionnement de l'EHPAD au sein du territoire notamment au travers de l'actualisation et de la mise en œuvre du projet d'établissement. Il coordonne à ce titre les coopérations tant internes qu'externes.
      Les principaux projets à conduire et à finaliser au sein de l'EHPAD Charles Andraud sont :


      - la poursuite de l'application du projet d'établissement au sein de la structure ;
      - la poursuite de la mise en œuvre de projets de coopération et la conduite du dialogue social ;
      - la négociation et la finalisation d'un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens avec les autorités de tarification avant le 31 décembre 2022 ;
      - un suivi de la situation financière et comptable de l'établissement dans la perspective d'assurer la soutenabilité financière des investissements de l'EHPAD.


      III. - Profil recherché


      Le candidat devra disposer d'aptitudes en matière de dialogue social et des qualités relationnelles indispensables à la gouvernance de l'établissement. Il devra dans ce cadre être en mesure de mener à bien concertation et coordination au sein de l'équipe de direction et de fédérer les équipes autour du projet d'établissement de l'EHPAD.
      Il devra également maîtriser le travail en réseau et le développement de coopérations avec les acteurs du territoire et avoir dans ce cadre une parfaite connaissance du secteur médico-social.
      Le candidat devra par ailleurs disposer de compétences en matière de pilotage et de conduite de projet de réorganisation.


    • ANNEXE 11
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou directrice de l'EHPAD de Millas (Pyrénées-Orientales).


      I. - Description de l'établissement


      Inauguré en 1990, l'établissement se situe à Millas, commune d'environ 4 000 habitants située à 15 km à l'ouest de Perpignan, dans un territoire rural où la part de la population de plus de 75 ans est élevée.
      L'établissement dispose d'une offre d'accueil diversifiée (81 places en hébergement permanent, 1 place en hébergement temporaire, 6 places d'accueil de jour, et 40 places de SSIAD pour personnes âgées). Une expérimentation SPASAD est en cours entre le SSIAD et un SAAD du territoire. L'EHPAD est sous tarif global sans PUI.
      L'établissement collabore activement avec plusieurs EHPAD publics du département dans le cadre du GCSMS « Groupement des Ehpad publics du Roussillon » ayant notamment pour objet la mutualisation des achats, la formation ou la démarche qualité.
      Le projet d'établissement est en cours d'actualisation ainsi que plusieurs outils de la loi 2002-2. Le CPOM a été négocié en 2019 et est en cours de signature.
      Des travaux de mises aux normes et rénovation des locaux sont à l'étude. L'établissement est locataire du CCAS de la commune.


      II. - Description du poste


      Assurer le pilotage de l'établissement.
      Définir la politique financière.
      Définir et adapter l'organisation de l'établissement et des services en fonction des évolutions internes et externes.
      Présider, animer et coordonner les différentes instances.
      Arbitrer les choix opérationnels et négocier avec les acteurs internes et externes de l'établissement.
      Coordonner avec les partenaires du territoire les actions communes en coopération.
      Veiller à la cohérence et à la coordination des activités de l'EHPAD.
      Valoriser le domaine des ressources humaines en mettant en place des dispositifs de formation innovants et diversifiés en maitrisant l'absentéisme.


    • ANNEXE 12
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou directrice de la maison d'accueil spécialisée de Niort et établissement public départemental de Coulon-Mauléon (Deux-Sèvres).


      I. - Description de l'établissement


      MAS du Fief Joly.
      La maison d'accueil spécialisée du Fief Joly accueille 62 personnes. L'établissement est engagé dans les démarches de certification HANDEO « Autisme » et « polyhandicap ». Il conduit une politique de ressources humaines visant à donner du sens aux pratiques, pour appeler l'adhésion de l'ensemble des professionnels et engendrer un changement progressif des méthodes d'accompagnement.
      L'établissement est engagé dans un partenariat avec les autres MAS du département, concrétisé par la constitution d'un GCSMS avec l'ADAPEI 79 visant à faciliter, améliorer et développer l'activité de ses membres au bénéfice des personnes accueillies. Les actions suivantes sont notamment conduites dans ce cadre :


      - construire et gérer en commun une MAS de 40 places comprenant 16 places de la MAS du Fief Joly et 24 places de l'ADAPEI ;
      - coordonner l'action des MAS du département pour adapter l'offre aux besoins des personnes (guichet unique d'admission, développement et spécialisation des compétences…) ;
      - offrir une réponse aux situations les plus complexes (équipe mobile handicap rare, unité résidentielle pour adultes avec TSA/TND très sévères).


      L'établissement est également engagé dans une démarche partenariale avec le CH de Niort pour améliorer l'accès aux soins des personnes handicapées.
      Des projets architecturaux sont à conduire :


      - projet de réhabilitation et restructuration in situ ;
      - reconstruction et gestion en commun avec l'ADAPEI 79 d'une MAS de 40 places.


      EPD Foyer de Vie/FAM de COULON/MAULEON :
      L'établissement a une capacité de 45 places : 25 à COULON, dont 5 places de foyer d'accueil médicalisé et 20 places de foyer de vie (dont 5 places d'accueil renforcé), et 20 places de foyer de vie à MAULEON.
      Les sites sont distants de 80km ce qui a conduit à un projet de scission, qui doit être mené à bien : le site de MAULEON sera à terme rattaché au CH Nord 79 (horizon 2022), celui de COULON doit être fusionné avec la MAS du Fief Joly.
      Des projets architecturaux sont à conduire :


      - projet de reconstruction du futur foyer de vie de MAULEON en lien avec le Centre hospitalier Nord Deux-Sèvres ;
      - projet de restructuration et réhabilitation du Foyer de COULON.


      II. - Description du poste


      Définition des orientations stratégiques dans une vision de long terme, en lien avec le président du conseil d'administration et les autorités de tarification.
      Conduite de la politique globale de l'établissement (administration, finances, ressources humaines, équipements techniques, éducatif…).
      Mise en œuvre du projet d'établissement, négociation et suivi des CPOM.
      Management éthique d'équipes et de projets : susciter et développer la motivation et l'esprit de coopération des acteurs.
      Administration du GCSMS (tournante).
      Poursuite des partenariats engagés avec les structures du territoire.
      Poursuite de la démarche engagée en vue des certifications CAP HANDEO.
      Poursuite des projets immobiliers : plan de financement et projets architecturaux.


      III. - Profil recherché


      Capacité de synthèse et de prise de position.
      Aptitude au dialogue, à l'intelligence et au savoir-faire relationnels, alliant souplesse et droiture, esprit de collaboration.
      Volonté de s'engager pour améliorer la qualité de vie des personnes vulnérables.


    • ANNEXE 13
      FICHE DE POSTE


      Emploi de directeur ou de directrice du Pôle adolescents du Val-de-Marne à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne).


      I. - Description de l'établissement


      Le Pôle Adolescents situé sur les sites de Villiers-sur-Marne, Nogent-sur-Marne et Saint-Maur, accueille, héberge et prend en charge des enfants entre 13 et 18 ans dans le cadre de l'accueil d'urgence. Il s'agit de foyers de l'enfance.
      Il assure cette mission 24 h/24, 365 jours par an.
      Nombre de places : 54.
      Nombre de professionnels : 97 postes budgétaires de la fonction publique hospitalière.
      Nombre d'encadrants membres de l'équipe de direction : 7.
      Le dispositif se compose de 3 sites d'hébergement et d'un accueil de jour mutualisé.
      Il permet d'accueillir en urgence et de manière inconditionnelle des adolescents confiés par une mesure en assistance éducative.
      La période d'accueil vise à restaurer chaque jeune accueilli au regard des traumatismes subis, à évaluer sa situation et son projet en lien avec les espaces départementaux des solidarités et à l'orienter en lien avec l'ensemble du dispositif associatif.
      Il s'agit également d'assurer la coordination avec les intervenants dans le secteur de la santé, notamment la pédopsychiatrie (UMADO) et la PMI (protocole d'intervention).


      II. - Description du poste
      Mission du poste


      Le directeur du pôle, sous l'autorité du directeur adjoint accueil, est garant de la qualité de la prise en charge éducative, du respect par l'institution, des lois et des règlements, de la sécurité des personnes et des biens. Il veille à maintenir la continuité des parcours des jeunes et est chargé du management, de la gestion des ressources humaines, de la gestion administrative et financière dans le cadre de la mise en œuvre la politique de protection de l'enfance du Conseil départemental.
      Il est porteur de projets :


      - internes : inscription dans les projets REAJI, protocole santé… ;
      - externes : avec les directions des bâtiments, des espaces verts, des systèmes d'information, des ressources humaines titre IV, du département.


      Il est membre de l'équipe de direction et participe aux réunions de direction, ainsi qu'aux réunions stratégiques portant sur la définition des besoins et l'élaboration des projets sur le dispositif d'accueil de la protection de l'enfance dans le Val-de-Marne.
      De sa place de directeur de pôle, il mène des projets au sein de son établissement, et transversaux à la DPEJ ou avec d'autres directions du conseil départemental.


      Domaines d'activités


      Garantie de l'action d'éducation à travers la conduite des mesures exercées.
      Garantie des conditions matérielles de la satisfaction des besoins des jeunes pris en charge.
      Animation, conduite, évaluation et rendu compte de l'action du service.
      Communication interne et externe.
      Conception du projet d'établissement.
      Développement des compétences individuelles et collectives.
      Contribution à la bonne organisation du service sur le plan administratif, financier, des ressources humaines, mise en œuvre des règles d'hygiène et de sécurité.


      III. - Profil recherché


      Connaissances attendues :


      - l'institution et ses orientations ;
      - les théories des sciences de l'éducation ;
      - les droits et les obligations des usagers ;
      - le principe des démarches qualité ;
      - les techniques et méthodes d'évaluation.


      Animation, conduite, évaluation de l'action du service :


      - les problématiques liées à l'éthique et à la déontologie, les règles relatives au secret et à la discrétion professionnelle ;
      - le cadre juridique ;
      - les relations emploi/compétences/qualifications ;
      - les principaux mécanismes de la formation initiale et continue ;
      - les principaux mécanismes budgétaires, les bases de comptabilité et de gestion budgétaires ;
      - les principaux mécanismes en gestion des ressources humaines ;
      - connaissance des politiques publiques dans le domaine social, médico-social et/ou sanitaire ;
      - technique rédactionnelle ;
      - méthode d'analyse de tableaux de bord et de suivi ;
      - conduite de projet.


      Savoir-faire :


      - évaluer les risques, d'anticiper et gérer les situations de violence, de conflits et de crise institutionnelle ;
      - inscrire son établissement dans une démarche qualité ;
      - contribuer à la veille institutionnelle ;
      - optimiser les moyens matériels disponibles ;
      - savoir déléguer ;
      - traduire des objectifs généraux en objectifs opérationnels ;
      - utiliser les techniques d'animation et de conduite des réunions ;
      - assumer sa position hiérarchique ;
      - savoir faire preuve de réactivité, de distanciation, de discrétion et d'anticipation ;
      - savoir aider les professionnels à prendre de la distance ;
      - être en capacité de construire et rédiger des analyses et des propositions ;
      - savoir superviser les écrits professionnels ;
      - être capable d'élaborer et de mettre en œuvre les indicateurs, les outils et les procédures d'évaluation ;
      - savoir utiliser les mécanismes de la négociation, conduire une conciliation ;
      - savoir identifier les circuits de décision ;
      - savoir animer et s'inscrire dans un réseau ;
      - savoir appréhender les techniques d'évaluation des compétences.


      Expérience :


      - encadrement d'un établissement ou service sanitaire, social ou médico-social.


    • ANNEXE II



      Vous pouvez consulter l'intégralité du texte avec ses images à partir de l'extrait du Journal officiel électronique authentifié accessible en bas de page

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 387,7 Ko
Retourner en haut de la page