Avis de vacance d'un emploi de chargé de mission (secrétariats généraux pour les affaires régionales)

Version initiale

  • Un emploi de chargé de mission « asile et intégration, hébergement et accès au logement », est susceptible d'être à pourvoir, à compter du 1er mars 2021, au secrétariat général pour les affaires régionales et européennes (SGARE) de la préfecture de la région Grand Est, localisé à Strasbourg.


    Intérêt du poste


    Sous l'autorité du secrétaire général pour les affaires régionales et européennes (SGARE) de la préfecture de région et au sein d'une équipe pluridisciplinaire et interministérielle constituant le pôle « politiques publiques » du SGARE, le titulaire du poste anime et coordonne, en lien étroit avec les services régionaux de l'Etat qui en ont la charge, la mise en œuvre sur le territoire régional des politiques publiques relevant de son champ d'intervention. Il veille pour le compte de la préfète de région et en lien avec les administrations centrales, à la déclinaison sur le territoire régional des politiques publiques de manière cohérente et coordonnée. Il peut également être conduit à piloter en propre certains dossiers transversaux d'intérêt régional et interministériel.
    Le contexte migratoire impose un renforcement du rôle de coordination dévolu à la préfète de région. Cela suppose, dans le respect des compétences propres des préfets de département, un suivi régulier des flux constatés, une adaptation permanente des pratiques d'accueil des candidats à l'installation sur le territoire, la mise en place de dispositifs innovants et coordonnés au sein de la région et une coordination appuyée des initiatives et de l'action des acteurs concernés.
    La fluidité des parcours doit ainsi être garantie, dans le cadre notamment du schéma régional d'accueil des demandeurs d'asile et des réfugiés (disposition issue de la loi du 25 juillet 2015 de réforme de l'asile, précisée par l'information interministérielle du 4 décembre 2017).
    Les politiques d'intégration font également partie des attributions du chargé ou de la chargée de mission « Immigration, asile, intégration, hébergement ».
    Le caractère stratégique et opérationnel du poste participe à l'action de l'Etat dans la région. Sa dimension transversale impose une liaison permanente avec l'ensemble des services concernés par les champs d'intervention concernés. Les perspectives offertes sont la valorisation dans l'ensemble de la sphère publique, notamment sur des postes à plus haut degré décisionnel, des connaissances et méthodes de travail développées en ingénierie publique.


    Missions


    Sous l'autorité du SGARE et du SGARE adjoint en charge des politiques publiques, et au sein de la mission « cohésion sociale, insertion, économie », le titulaire ou la titulaire du poste a la charge de :


    - conduire la rédaction du futur schéma régional d'accueil des demandeurs d'asile et d'intégration des réfugiés (SRADAIR) et suivre son application ;
    - coordonner au niveau régional les politiques d'accueil et d'hébergement des demandeurs d'asile et d'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale et des étrangers primo-arrivants admis au séjour ;
    - participer au pilotage régional des dispositifs de transfert des demandeurs d'asile ayant déposé une première demande dans un autre pays de l'Union Européenne (règlement Dublin) et d'éloignement des étrangers en situation irrégulière ;
    - contribuer au suivi et à la connaissance des flux et des conditions d'accueil et d'orientation et effectuer le suivi qualitatif et quantitatif des dispositifs d'hébergement pour en assurer la coordination régionale ;
    - participer à la mise en œuvre des priorités régionales en matière d'intégration et d'accès à la nationalité française : apprentissage de la langue française, appropriation des valeurs de la République, accompagnement des étrangers en situation régulière vers un accès effectif à l'emploi et aux droits ;
    - suivre les politiques publiques de l'hébergement et de l'accès au logement : humanisation de l'hébergement d'urgence, plan logement d'abord, évolution des parcours résidentiels, aides à la pierre et prêts locatifs, aides personnalisées au logement, organisation des bailleurs sociaux et de l'attribution des logements.


    Les activités principales sont :


    - pilotage et animation interministérielle de la déclinaison opérationnelle de l'actuel schéma régional d'accueil des demandeurs d'asile et des réfugiés (SRADAR) et du futur SRADAIR en lien avec les directions régionales concernées, pilotage des révisions et de l'évaluation de ce schéma ;
    - coordination régionale de la politique de l'immigration, de l'asile et de l'hébergement en s'inscrivant dans un réseau d'acteurs, et contribution à l'élaboration des stratégies régionales d'orientation des demandeurs d'asile, des publics issus de la demande d'asile et des étrangers admis au séjour afin de faciliter la fluidité des dispositifs d'hébergement ;
    - consolidation de la connaissance des flux, des conditions d'accueil et d'orientation, et des capacités d'hébergement dédiés aux demandeurs d'asile (CADA, HUDA, PRAHDA), aux réfugiés (CPH, accès au logement) et aux déboutés du droit d'asile (DPAR) ;
    - participation à la valorisation des actions contribuant à l'intégration des réfugiés pilotée par les préfectures et les DDI ;
    - coordination régionale et participation à la mise en œuvre des actions d'accompagnement, d'intégration et d'insertion professionnelle des réfugiés et étrangers admis au séjour (ex. : programme HOPE) ;
    - participation à la préparation des dialogues de gestion des BOP 303 (immigration et asile), 177 (hébergement, parcours vers le logement des personnes vulnérables) et 104 (intégration et accès à la nationalité française), mise en place d'outils de gestion et d'évaluation partagés.


    Sur l'ensemble de ces domaines d'intervention, le titulaire ou la titulaire du poste devra disposer d'une capacité avérée au pilotage, à l'animation et à la coordination d'acteurs multiples, services régionaux de l'Etat, administrations centrales, opérateurs de l'Etat, acteurs privés et collectivités territoriales (conseil régional Grand Est).
    Il ou elle peut également se voir confier spécifiquement le pilotage d'un projet territorialisé (fonction de pilotage d'une équipe-projet) en lien ou non avec les champs relevant de sa mission.
    Le titulaire ou la titulaire du poste veillera à conduire ses missions en étroite coopération avec le (la) chargé(e) de mission « politiques sociales », avec lequel ou laquelle il partagera les dossiers relatifs aux Programmes locaux de l'Habitat, les plans locaux d'action pour le logement et l'hébergement des personnes défavorisées, ainsi que la participation ponctuelle au CRHH et la participation aux visioconférences « plan hivernal » et « logement d'abord ».
    Il ou elle devra également veiller à coordonner son action avec celles conduites par les chargé(e)s de mission du SGARE et les directions régionales de l'Etat pour inscrire son action, à chaque fois que cela sera possible, dans une dynamique interministérielle.


    Environnement professionnel


    Le SGARE de la préfecture du Grand Est est constitué d'environ 80 agents. Les 12 chargés de mission bénéficient d'un secrétariat mutualisé. Un « chargé de suivi », cadre A, spécifiquement dédié à la mission « cohésion sociale, insertion, économie », apporte un appui aux chargés de mission.
    Liaisons hiérarchiques :
    Le secrétaire général pour les affaires régionales et européennes (SGARE) et le SGARE adjoint en charge des politiques publiques.
    Liaisons fonctionnelles :


    - les préfectures de département et les DDI ;
    - le ministère de l'intérieur (DGEF), le ministère de la cohésion des territoires, le ministère de la santé et des solidarités ;
    - les directions régionales de l'Etat associées aux politiques publiques d'accueil, d'hébergement et d'intégration ;
    - l'OFII ;
    - l'Agence régionale de la santé Grand Est ;
    - l'ensemble des chargés de mission et des équipes du SGARE Grand Est ;
    - Pôle emploi ;
    - la DZPAF Est et la préfecture de zone de défense Est.


    Compétences et qualités attendues


    Le titulaire ou la titulaire du poste devra disposer d'une capacité d'engagement importante et d'aptitudes démontrées par des expériences antérieures réussies. Il est en particulier attendu :


    - une bonne connaissance du réseau des acteurs de l'immigration, de l'asile, de l'insertion, de l'intégration et de l'hébergement ;
    - une forte capacité à travailler en équipe, à construire et animer des réseaux, à concerter et négocier, développer des synergies entre les différents acteurs publics ;
    - de grandes qualités de conduite de projets dans un cadre pluridisciplinaire ;
    - une certaine hauteur de vue nécessaire à une approche interministérielle et transversale des politiques publiques associée à une capacité d'innovation ;
    - un esprit d'initiative avéré et une réelle autonomie, complétés par un solide sens de l'organisation et tempérés par une capacité à s'inscrire dans une structure hiérarchique ;
    - une forte réactivité associée à une disponibilité réelle (déplacements en région et à Paris) ;
    - de bonnes capacités rédactionnelles, d'analyse, de synthèse et de restitution.
    - un très grand sens de la concertation et de la négociation ;
    - rigueur et précision dans l'approche des dossiers.


    Conditions à remplir


    Conformément aux dispositions de l'article 6 du décret n° 2009-587 du 25 mai 2009 relatif aux missions des secrétaires généraux pour les affaires régionales, peuvent être nommés chargés de mission les fonctionnaires de catégorie A ou assimilés, les magistrats, les officiers ainsi que des agents contractuels d'un niveau équivalent.


    Modalités de candidature


    Conformément aux dispositions de l'article 5 du décret du 25 mai 2009 précité, les candidatures, accompagnées d'un curriculum vitae et d'une lettre de motivation, doivent être transmises, dans un délai de trente jours à compter de la publication du présent avis au Journal officiel, à la préfète de la région Grand Est, préfecture de la région Grand Est, secrétariat général pour les affaires régionales et européennes, 5, place de la République, 67073 Strasbourg Cedex.
    Les candidats devront également tenir à disposition du BPRI une fiche financière établie par leur service gestionnaire, et le dernier arrêté de situation administrative.


    Personnes à contacter pour tous renseignements complémentaires


    M. Blaise GOURTAY, secrétaire général pour les affaires régionales et européennes, tél. : 03-88-21-60-00, blaise.gourtay@grand-est.gouv.fr.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 188,1 Ko
Retourner en haut de la page