Avis de vacance d'un emploi d'expert de haut niveau

Version initiale

  • Un emploi d'expert de haut niveau, classé en groupe 3, est susceptible d'être vacant à l'administration centrale du ministère de la culture. Cet emploi est affecté à la délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle qui a été créée au 1er janvier 2021.
    Date prévisible de vacance de l'emploi : 15 janvier 2021.
    Localisation du poste : 182, rue Saint-Honoré, 75001 Paris.


    Description de la structure et des fonctions


    La délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle, (DG2TDC) est, aux côtés du secrétariat général, l'une des quatre directions et délégation générales qui composent l'administration centrale du ministère de la culture.
    La DG2TDC est chargée de coordonner et évaluer la politique de l'Etat visant à garantir la participation et l'égal accès de tous les habitants à la vie culturelle. A ce titre :


    - elle élabore et coordonne la politique du ministère visant à garantir la participation de tous les habitants sur l'ensemble du territoire à la vie culturelle ;
    - elle assure la cohérence de l'action territoriale du ministère et coordonne les initiatives visant à développer l'aménagement culturel du territoire, en partenariat avec les collectivités territoriales ;
    - elle élabore et coordonne la stratégie ministérielle en matière d'enseignement supérieur et de recherche. A ce titre, elle contribue au pilotage des enjeux transversaux identifiés dans les politiques de l'enseignement supérieur. Elle anime, en lien avec les directions sectorielles, la politique de recherche dans le champ de compétence du ministère. Elle conduit la politique du ministère en matière de diffusion de la culture scientifique et technique.


    Elle compte environ 55 agents et comprend une sous-direction de la participation à la vie culturelle, une sous-direction des formations et de la recherche, un département des territoires et un département des affaires générales.
    Rattaché au délégué général, le titulaire de l'emploi assurera les fonctions de délégué ministériel aux jeux Olympiques. Il lui appartiendra de mettre en œuvre la feuille de route ministérielle établie en lien avec la délégation interministérielle aux jeux Olympiques et paralympiques.
    A côté de cette mission de délégué ministériel, le titulaire du poste définira, en lien avec la sous-direction de la participation à la vie culturelle, la stratégie du ministère pour développer les relations et partenariats entre les acteurs des politiques sportive et culturelle.
    Il sera, en outre, en charge de la mise en œuvre, dans le champ de compétence de la délégation générale de la feuille de route ministérielle pour le développement durable et celle pour l'égalité entre les femmes et les hommes, la diversité et la prévention et la lutte contre les discriminations.
    Il pourra se voir confier le pilotage de projets stratégiques transversaux dans le cadre de la définition de la feuille de route de la délégation.


    Profil recherché


    Administrateur civil confirmé ou équivalent.
    Le candidat ou la candidate doit avoir une parfaite connaissance des politiques culturelles et une expérience confirmée dans le pilotage des politiques publiques impliquant la coordination de nombreux acteurs ainsi dans suivis de projets interministériels. Une bonne connaissance du secteur sportif est souhaitée.
    Compétences principales mises en œuvre (cotées sur 4 niveaux : initié - pratique - maîtrise - expert) :
    Compétences techniques :


    - ce poste nécessite une très bonne connaissance des politiques interministérielles et du dialogue interministériel.


    Savoir-faire :


    - encadrer des équipes et optimiser les moyens humains nécessaires à l'activité : expert ;
    - piloter des projets : expert ;
    - communiquer : expert ;
    - anticiper, prioriser et organiser : expert ;
    - analyser, synthétiser et rédiger avec aisance : expert.


    Savoir-être (compétences comportementales) :


    - capacité de dialogue, d'écoute et de négociation auprès d'interlocuteurs multiples ;
    - adaptabilité, sens du contact,
    - disponibilité et réactivité ;
    - autonomie et esprit d'initiative ;
    - qualités d'analyse et rigueur ;
    - discrétion et responsabilité ;
    - curiosité et ouverture d'esprit.


    Environnement professionnel


    - liaisons hiérarchiques : sous l'autorité du délégué général à la transmission, aux territoires et aux pratiques culturelles ;
    - liaisons fonctionnelles : directrice du cabinet, chef de cabinet, conseillers de la ministre de la culture, directions sectorielles du ministère (direction générale des patrimoines et de l'architecture, direction générale de la création artistique).


    Conditions d'emploi


    La durée d'occupation est de trois ans, renouvelable une fois. La période probatoire est fixée à six mois.
    La rémunération comprend une part fixe comprise entre 60 000 € et 110 000 € bruts par an (hors nouvelle bonification indiciaire et indemnité de résidence). Elle peut être complétée par un complément indemnitaire annuel.


    Procédure de recrutement


    L'autorité de recrutement est le secrétaire général du ministère de la culture.
    L'autorité dont relève l'emploi à pourvoir sera le délégué à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle.
    Envoi des candidatures :
    Les candidatures doivent être transmises, par la voie hiérarchique, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française, au secrétaire général du ministère de la culture (service des ressources humaines), au préfigurateur de la délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle, 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris Cedex 1, et par courriel au haut fonctionnaire à l'encadrement supérieur : philippe.belin@culture.gouv.fr.
    Examen des candidatures :
    L'examen des candidatures est confié à l'instance collégiale prévue à l'article 6 du décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 relatif aux emplois de directions de l'Etat et qui comprend au moins les membres suivants : l'autorité dont relève l'emploi à pourvoir ou son représentant, le haut fonctionnaire à l'encadrement supérieur ou un représentant du chef du service des ressources humaines, une personne occupant ou ayant occupé des fonctions d'un niveau de responsabilités au moins équivalent à l'emploi à pourvoir.
    L'autorité dont relève l'emploi à pourvoir, en lien avec l'autorité de recrutement, procède à l'audition des candidats présélectionnés.
    Les candidats non retenus en sont informés à l'issue de la procédure.


    Formation


    Les personnes n'ayant pas la qualité de fonctionnaire suivront un module relatif aux obligations des agents en matière de déontologie, à l'organisation et au fonctionnement des services publics ainsi qu'à la gestion des ressources humaines dans la fonction publique.


    Déontologie


    Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années qui précédent, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions exercées sera effectué préalablement à la nomination par l'autorité hiérarchique qui pourra, le cas échéant, saisir pour avis, préalablement à sa décision, le référent déontologue du ministère ou la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, en application de l'article 25 octies de la loi du 13 juillet 1983.


    Personnes à contacter


    Les renseignements concernant ce poste peuvent être obtenus auprès de M. Noël Corbin, préfigurateur de la délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle (mél : noel.corbin@culture.gouv.fr ; tél. : 01-40-15-78-79).


    Références


    Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.
    Décret n° 2008-836 du 22 août 2008 fixant l'échelonnement indiciaire des corps et des emplois communs aux administrations de l'Etat et de ses établissements publics ou afférent à plusieurs corps de fonctionnaires de l'Etat et de ses établissements publics (article 13).
    Décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 relatif aux emplois de directions de l'Etat.
    Arrêté du 29 juin 2016 pris pour l'application à certains emplois de responsabilités supérieures des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d'un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction publique de l'Etat.
    Arrêté du 27 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère de la culture.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 185,7 Ko
Retourner en haut de la page