Décret n° 2021-16 du 9 janvier 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

NOR : SSAZ2100771D
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2021/1/9/SSAZ2100771D/jo/texte
Alias : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2021/1/9/2021-16/jo/texte
JORF n°0009 du 10 janvier 2021
Texte n° 10
ChronoLégi
Version initiale


Le Premier ministre,
Sur le rapport du ministre des solidarités et de la santé,
Vu la directive (UE) 2015/1535 du Parlement européen et du Conseil du 9 septembre 2015 prévoyant une procédure d'information dans le domaine des réglementations techniques et des règles relatives aux services de la société de l'information, et notamment la notification n° 2021/012/F ;
Vu le code de la santé publique, notamment ses articles L. 3131-15 et L. 3131-16 ;
Vu le décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 modifié prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire ;
Vu le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire ;
Vu la recommandation vaccinale de la Haute Autorité de santé relative au vaccin « Moderna Covid-19 mRNA » en date du 7 janvier 2021 ;
Considérant que le vaccin Moderna Covid-19 mRNA a obtenu une autorisation de mise sur le marché conditionnelle le 6 janvier 2021 et a reçu un avis favorable de la Haute Autorité de santé pour être utilisé chez les personnes de 18 ans et plus, y compris les plus âgées ; qu'il y a lieu de l'inclure parmi les vaccins susceptibles d'être utilisés dans le cadre de la campagne de vaccination contre la covid-19,
Décrète :


  • Le décret du 16 octobre 2020 susvisé est ainsi modifié :
    1° Au VIII bis de l'article 55-1, la référence au I de l'article L. 5126 du code de la santé publique est remplacée par une référence au I de l'article L. 5126-1 de ce même code ;
    2° Après l'article 57, il est inséré un article 57-1 ainsi rédigé :


    « Art. 57-1.-Par dérogation aux dispositions des articles 6 et 10 du présent décret, sont interdits jusqu'au 31 janvier 2021 inclus, sauf s'ils sont fondés sur un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, les déplacements de personnes à destination de Mayotte en provenance de l'étranger. En fonction des circonstances locales, le représentant de l'Etat est habilité à compléter la liste des motifs de nature à justifier les déplacements mentionnés au présent alinéa.
    « Par dérogation aux dispositions du V de l'article 6 et du II de l'article 11 du présent décret et jusqu'à la même date, les personnes de onze ans ou plus se déplaçant depuis Mayotte vers tout autre point du territoire national présentent, à l'entreprise de transport, avant leur embarquement, le résultat d'un test ou d'un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant le voyage ne concluant pas à une contamination par le covid-19. Les seuls tests antigéniques pouvant être valablement présentés pour l'application du présent alinéa sont ceux permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2. » ;


    3° L'annexe 6 est complétée par l'alinéa suivant :


    «-le vaccin Moderna Covid-19 mRNA ; ».


  • Le décret du 29 octobre 2020 susvisé est ainsi modifié :
    1° Au 4° de l'article 34, après les mots : « services administratifs », sont insérés les mots : « et aux activités de soutien pédagogique » ;
    2° Au VIII bis de l'article 53-1, la référence au I de l'article L. 5126 du code de la santé publique est remplacée par une référence au I de l'article L. 5126-1 de ce même code ;
    3° L'annexe 4 est complétée par l'alinéa suivant :


    «-le vaccin Moderna Covid-19 mRNA ; ».


  • Les dispositions du présent décret sont applicables aux collectivités de l'article 74 de la Constitution et à la Nouvelle-Calédonie dans les mêmes conditions que les dispositions du décret du 16 octobre 2020 et du décret du 29 octobre 2020 susvisés qu'elles modifient.


  • Le ministre de l'intérieur, le ministre des outre-mer et le ministre des solidarités et de la santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 9 janvier 2021.


Jean Castex
Par le Premier ministre :


Le ministre des solidarités et de la santé,
Olivier Véran


Le ministre de l'intérieur,
Gérald Darmanin


Le ministre des outre-mer,
Sébastien Lecornu

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 185,4 Ko
Retourner en haut de la page