Avis de vacance d'un emploi de directeur régional adjoint des affaires culturelles (Hauts-de-France)

Version initiale

  • Emploi


    L'emploi de directeur régional adjoint des affaires culturelles de la région Hauts-de-France est susceptible d'être vacant.
    Localisation géographique : Hôtel Scrive, 3, rue Lombard, 59800 Lille.


    Description de la structure


    La direction régionale des affaires culturelles est un service déconcentré relevant du ministère de la culture. Elle est placée sous l'autorité du préfet de région et, pour les missions relevant de leurs compétences, des préfets de département. Elle est dotée de 181 emplois, affectés sur plusieurs sites.
    La direction régionale des affaires culturelles est chargée de conduire la politique culturelle de l'Etat dans la région et les départements qui la composent, notamment dans les domaines de la connaissance, de la protection, de la conservation et de la valorisation du patrimoine, de la promotion de l'architecture, du soutien à la création et à la diffusion artistiques dans toutes leurs composantes, du développement du livre et de la lecture, de l'éducation artistique et culturelle et de la transmission des savoirs, de la promotion de la diversité culturelle et de l'élargissement des publics, du développement de l'économie de la culture et des industries culturelles, de la promotion de la langue française et des langues de France.
    Elle participe à l'aménagement du territoire, aux politiques du développement durable et de la cohésion sociale ainsi qu'à l'évaluation des politiques publiques. Elle contribue à la recherche scientifique dans les matières relevant de ses compétences. Elle concourt à la diffusion des données publiques relatives à la culture dans la région et les départements qui la composent. Elle veille à l'application de la réglementation et met en œuvre le contrôle scientifique et technique dans les domaines susmentionnés en liaison avec les autres services compétents du ministère chargé de la culture. Elle assure la conduite des actions de l'Etat, développe la coopération avec les collectivités territoriales à qui elle peut apporter, en tant que de besoin, son appui technique.
    La direction régionale des affaires culturelles veille à la cohérence de l'action menée dans son ressort par les services à compétence nationale du ministère chargé de la culture et les établissements publics relevant de ce ministère.


    Profil recherché


    Le directeur régional adjoint assiste le directeur régional dans l'exercice de ses missions. Il est placé sous l'autorité directe du directeur régional qu'il seconde dans l'ensemble de ses attributions.
    Il remplace le directeur régional dans ses missions et responsabilités en cas d'empêchement de celui-ci. Au-delà de sa délégation générale, il peut se voir confier la responsabilité de la conduite ou de la coordination de certains projets structurants pour la direction régionale.
    Il participe à la définition de la stratégie de la DRAC au regard des objectifs prioritaires fixés par le ministre de la culture. A ce titre, il a la charge, en collaboration avec le secrétariat général du ministère de la culture, de la coordination transversale des enjeux stratégiques liés notamment au budget, aux ressources humaines ainsi qu'à l'informatique et au numérique. Il est l'interlocuteur privilégié du secrétaire général pour les affaires régionales.
    Il participe au pilotage de la mise en œuvre des politiques culturelles de l'Etat sur l'ensemble du territoire dans une approche transversale. Il assure en particulier la coordination avec l'équipe de direction. Il participe à la conduite et à l'accompagnement de la transformation des services de la direction régionale dans le cadre d'éventuelles évolutions. Il contribue à la concertation et à la négociation avec les partenaires culturels, les collectivités territoriales et les autres services de l'Etat en région.
    Il exerce les fonctions de référents sûreté sécurité. Il est l'interlocuteur privilégié des acteurs culturels du réseau du ministère de la culture pour ce sujet. Il est pour ce faire l'interlocuteur privilégié du service du haut fonctionnaire à la défense et à la sécurité du ministère.
    Doté d'une bonne connaissance et expérience du pilotage et de l'évaluation des politiques culturelles, le titulaire du poste doit faire preuve d'une aptitude marquée au management, au dialogue, à la négociation et à la communication afin de travailler dans les meilleures conditions avec les autres services de l'Etat, les collectivités territoriales et les différents acteurs culturels. Il doit en outre disposer d'une forte capacité de dialogue social, de coordination et de conduite des équipes.


    Conditions d'emploi


    La durée d'occupation de cet emploi est de quatre ans, renouvelable dans la limite d'une durée totale d'occupation de six ans.
    Le détachement, le congé de mobilité ou le contrat comporte une période probatoire d'une durée de six mois.
    Cet emploi est classé en groupe II. La rémunération brute annuelle comprend une part fixe comprise entre 76 046 € et 117 720 €. Elle peut être complétée par un complément indemnitaire annuel.


    Procédure de recrutement


    L'autorité de recrutement et l'autorité d'emploi sont le secrétaire général du ministère de la culture.
    Les candidatures, composées d'une lettre de motivation et d'un curriculum vitae, doivent être transmises dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel :


    - par la voie hiérarchique s'agissant des fonctionnaires, des militaires, des magistrats de l'ordre judiciaire et des administrateurs des assemblées ;


    - uniquement par courriel à :


    M. Luc Allaire, secrétaire général du ministère de la culture, luc.allaire@culture.gouv.fr ;
    M. Hilaire Multon, directeur régional des affaires culturelles de Hauts-de-France, hilaire.multon@culture.gouv.fr ;
    M. Philippe Belin, haut fonctionnaire à l'encadrement supérieur au secrétariat général du ministère de la culture, philippe.belin@culture.gouv.fr ;
    M. Stéphane Martinet, chef du département de l'action territoriale au secrétariat général du ministère de la culture, stephane.martinet@culture.gouv.fr.
    Une présélection sera réalisée sur dossier. L'audition des candidats présélectionnés est confiée à une instance collégiale qui comprend au moins les membres suivants :


    - un représentant de l'autorité dont relève l'emploi à pourvoir ;
    - le haut fonctionnaire à l'encadrement supérieur ou un représentant du chef du service des ressources humaines ;
    - une personne qualifiée dans le domaine des ressources humaines ne relevant pas de l'autorité hiérarchique de l'autorité dont relève l'emploi à pourvoir ;
    - une personne occupant ou ayant occupé des fonctions d'un niveau de responsabilités au moins équivalent à l'emploi à pourvoir.


    Les candidats non retenus en seront informés à l'issue de la procédure.


    Formation


    La personne recrutée n'ayant pas la qualité de fonctionnaire bénéficiera d'une formation la préparant à ses nouvelles fonctions, notamment en matière de déontologie ainsi que d'organisation et de fonctionnement des services publics.


    Déontologie


    Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années qui précèdent, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions exercées sera effectué préalablement à la nomination par l'autorité hiérarchique qui pourra, le cas échéant, saisir pour avis le référent déontologue du ministère de la culture ou la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, en application de l'article 25 octies de la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires


    Personnes à contacter


    Tous renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès de :
    M. Hilaire Multon, directeur régional des affaires culturelles de Hauts-de-France (hilaire.multon@culture.gouv.fr, 03-28-36-61-58) ;
    M. Philippe Belin, haut-fonctionnaire à l'encadrement supérieur (philippe.belin@culture.gouv.fr, 01-40-15-86-34) ;
    M. Stéphane Martinet, chef du département de l'action territoriale (stephane.martinet@culture.gouv.fr, 01-40-15-78-30).


    Références


    Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.
    Décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 relatif aux emplois de direction de l'Etat.
    Décret n° 2008-836 du 22 août 2008 fixant l'échelonnement indiciaire des corps et des emplois communs aux administrations de l'Etat et de ses établissements publics ou afférent à plusieurs corps de fonctionnaires de l'Etat et de ses établissements publics (article 14-1).
    Arrêté du 10 janvier 2017 pris pour l'application aux emplois de direction de l'administration territoriale de l'Etat des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d'un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction publique de l'Etat.
    Arrêté du 17 décembre 2015 fixant le classement des emplois de directeur régional des affaires culturelles et de directeur régional adjoint des affaires culturelles.
    Arrêté du 27 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère de la culture.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 186 Ko
Retourner en haut de la page