Avis de vacance d'un emploi de directeur de projet (administration centrale)

Version initiale

  • Un emploi de directeur de projet (groupe II) est vacant à l'administration centrale du ministère des solidarités et de la santé.


    Date prévisible de recrutement


    Septembre 2020.


    Localisation géographique


    L'emploi est localisé sur le site du ministère des solidarités et de la santé, 14, avenue Duquesne, 75007 Paris.


    Fonctions


    Le directeur de projet, placé sous l'autorité directe du directeur général de la santé, aura en charge le pilotage du projet transformation des agences sanitaires concernées (ABM, ANSM, EFS, INCa et la HAS) depuis la proposition de la feuille de route jusqu'à sa mise en œuvre.
    Le directeur de projet s'appuiera sur les outils d'accompagnement et de transformation publique disponibles ainsi que des opportunités offertes par le numérique, pour :


    - assurer le pilotage du projet « Campus 93 » ;
    - veiller à ce que les mesures retenues soient au service de l'objectif prioritaire du projet : le renforcement de l'expertise sanitaire publique ;
    - proposer les modalités de gouvernance du projet, intégrant les agences sanitaires nationales et la HAS, les DAC associées ainsi que les acteurs locaux ;
    - préparer un modèle économique du campus ainsi qu'un montage juridique et financier du projet à l'horizon 2025 avec comme objectif cible un campus physique et des regroupements institutionnels, dans le département de la Seine Saint-Denis où sont déjà implantées les agences concernées, à l'exception de l'INCa ;
    - définir la feuille de route du projet Campus, à partir notamment des travaux préparatoires menés dans le cadre du projet du Campus Val de Grâce proposé par le ministère des solidarités et de la santé ;
    - promouvoir et développer dès 2020, un programme d'actions partagées afin de développer toutes les mutualisations et synergies possibles ;
    - contribuer à la communication sur le projet, notamment en accompagnant en tant que de besoin les directions générales des agences.


    Le projet devra faire émerger aussi bien des améliorations des collaborations existantes entre les agences concernées que des avancées concernant l'exercice de leurs missions et une plus grande mutualisation de leurs fonctions support. Il devra prévoir à terme un regroupement de l'ensemble des agences concernées sur un site commun.


    Profil recherché


    Les compétences et qualités attendues pour cet emploi sont :


    - grande capacité d'initiative et d'innovation ;
    - expérience confirmée dans la conduite de projet et la transformation de l'action publique ;
    - très bonnes connaissances des politiques sanitaires et des agences de santé ; de l'organisation, du fonctionnement et de l'environnement institutionnel et partenarial des champs couverts par le projet ; des montages de projet organisationnels et immobiliers.


    Le titulaire devra avoir occupé des postes d'encadrement supérieur en administration sanitaire : administration centrale et / ou en agence de santé.
    Une expérience minimale de 6 années d'activités professionnelles diversifiées en tant que cadre supérieur est également exigée.


    Conditions d'accès à l'emploi


    Cet emploi est à pourvoir dans les conditions prévues par le décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 relatif aux emplois de direction de l'Etat (articles 3 à 16 et 27 à 33 notamment).
    Cet emploi est classé dans le groupe II en application de l'arrêté du 29 juin 2016 pris pour l'application à certains emplois de responsabilités supérieures des dispositions du décret n° 2014- 513 du 20 mai 2014 portant création du RIFSEEP.
    La durée d'occupation est de trois ans, renouvelable une fois. La période probatoire est fixée à six mois.
    La rémunération dépend de l'expérience du titulaire de l'emploi et pour les personnes fonctionnaires de son classement dans la grille indiciaire des fonctionnaires. Elle comprend une part fixe brute comprise entre 88 750 euros et 111 500 euros.
    Elle peut être augmentée par un complément annuel variable.
    L'autorité de recrutement est la secrétaire générale des ministères sociaux.
    L'emploi à pourvoir relève de l'autorité du directeur général de la santé.


    Dossier de candidature


    Envoi des candidatures : les candidatures doivent être transmises, dans un délai de 30 jours à compter de la date de publication de l'avis de vacance de poste au Journal officiel, au secrétariat général des ministères sociaux, par courriel uniquement et impérativement à l'adresse DRH-ESD@sg.social.gouv.fr, copie à la direction générale de la santé à l'adresse fonctionnelle DGS-DR1-RH@sante.gouv.fr.
    Le dossier de candidature devra impérativement comprendre :


    - un curriculum vitae ;
    - une lettre de motivation.


    Pour les fonctionnaires, les candidatures seront accompagnées :


    - d'un état de service établi par le service RH du corps d'origine ;
    - du dernier arrêté de situation administrative dans le corps d'origine et dans l'emploi occupé ;
    - des trois derniers bulletins de salaire.


    Pour les agents n'ayant pas la qualité de fonctionnaire, les candidatures seront accompagnées :


    - du dernier contrat de travail ;
    - des trois derniers bulletins de salaire ;
    - d'une copie de la carte d'identité ;
    - de documents attestant de l'occupation effective des emplois mentionnés dans le curriculum vitae.


    Recevabilité et examen des candidatures : la secrétaire générale des ministères sociaux, autorité de recrutement, fera procéder à la vérification de la recevabilité des candidatures en fonction des conditions générales d'accès à la fonction publique prévues aux articles 5 et 5 bis de la loi du 13 juillet 1983 et des critères définis par la présente offre d'emploi.
    La présélection des candidats à auditionner sera confiée à une instance collégiale d'au moins trois personnes.
    Audition des candidats : les candidates et candidats présélectionnés seront auditionnés par le directeur général de la santé ou son adjoint.
    Nomination par l'autorité de recrutement : les candidates et candidats non retenus en seront informés à l'issue de la procédure.


    Déontologie


    Le candidat ou la candidate pourra être amenée, sur sollicitation expresse de l'administration, à déposer une déclaration d'intérêts conformément aux dispositions de l'arrêté du 31 octobre 2017 relatif à l'obligation de transmission d'une déclaration d'intérêt prévue à l'article 25 ter de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983.
    Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions exercées sera effectué préalablement à la nomination par l'autorité hiérarchique qui pourra, le cas échéant, saisir pour avis le référent déontologue du ministère ou la Haute Autorité de transparence de la vie publique, en application de l'article 25 octies de la loi du 13 juillet 1983.


    Formation


    Les personnes n'ayant pas la qualité de fonctionnaire suivront un module relatif aux obligations des agents en matière de déontologie, à l'organisation et au fonctionnement des services publics ainsi qu'à la gestion des ressources humaines dans la fonction publique.


    Personnes à contacter pour tout renseignement sur l'emploi à pourvoir


    M. Jérôme Salomon, directeur général de la santé (jerome.salomon@sante.gouv.fr) et M. Maurice-Pierre Planel, directeur général adjoint de la santé (maurice-pierre.planel@santé.gouv.fr).


    Références


    Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.
    Décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 relatif aux emplois de direction de l'Etat.
    Article 12 du décret n° 2008-836 du 22 août 2008 fixant l'échelonnement indiciaire des corps et des emplois communs aux administrations de l'Etat et de ses établissements publics ou afférent à plusieurs corps de fonctionnaires de l'Etat et de ses établissements publics.
    Arrêté du 29 juin 2016 pris pour l'application à certains emplois de responsabilités supérieures des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d'un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel dans la fonction publique de l'Etat.
    Arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement sur les emplois de direction des ministères chargés des affaires sociales.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 185,4 Ko
Retourner en haut de la page