Avis relatif à un appel à candidatures en vue de pourvoir des chaires vacantes au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Version initiale

  • Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel doté d'un statut de " grand établissement ". Le décret de 1988 relatif au CNAM, modifié en novembre 2009, affirme, en son article premier, l'existence d'un CNAM en réseau, dont le siège est à Paris. Ses formations professionnelles déployées dans l'ensemble des régions métropolitaines y compris la région francilienne, dans les outre-mer et dans des centres à l'étranger, ses activités de recherche au sein d'équipes reconnues par l'HCERES dans le cadre de programmes de recherche technologique et partenariale ou sous la forme de prestations d'essais et de conseil, sa mission de diffusion de la culture scientifique et technique, constituent sa particularité.


    La diversité et la richesse des équipes du CNAM dotent l'établissement d'un spectre large de compétences, couvrant pratiquement tous les champs professionnels, des sciences de l'ingénieur aux domaines de l'économie, de la gestion et des sciences sociales.


    Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers sont chargés des missions suivantes, aux niveaux national et international :


    - l'enseignement, sous forme de cours ou de travaux dirigés ou pratiques, délivré au Conservatoire national des arts et métiers et dans les centres associés définis au titre V du décret du 22 avril 1988 modifié relatif au Conservatoire national des arts et métiers. Cette mission comprend également la préparation des enseignements, le contrôle des connaissances et la participation aux jurys d'examen et de concours ;


    - l'élaboration, le développement et l'animation de projets et d'outils pédagogiques, d'offres de formation professionnelle et de services dans le cadre des missions du service public de l'enseignement supérieur, notamment au sein du réseau du conservatoire ;


    - l'appui au déploiement des formations du conservatoire dans l'ensemble de son réseau ;


    - la recherche scientifique ou l'innovation ainsi que la valorisation de leurs résultats, en relation avec des organismes publics ou privés, français et étrangers ;


    - la contribution à la diffusion de la culture et de l'information scientifique et technique ;


    - le développement de liens et de collaborations avec le monde socio-économique et d'autres établissements de formation, ainsi que le développement d'activités de conseil, d'ingénierie et d'expertise ;


    - la contribution à la vie collective du conservatoire et la participation aux conseils et instances prévus par ses statuts.


    Profil de poste - Professeur du CNAM


    Chaire " Actuariat et Science du Risque "


    (PRCM 0121)


    Equipe pédagogique : Economie Finance Assurance Banque (EFAB) _EPN 9.


    Nom du responsable direct : Alexis COLLOMB.


    Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) est un établissement public d'enseignement supérieur à caractère scientifique, culturel et professionnel doté d'un statut de grand établissement public. Le décret de 1988 relatif au CNAM, modifié en novembre 2009 précise en son article premier, l'existence d'un CNAM en réseau dont le siège est à Paris.


    Ses formations professionnelles déployées dans l'ensemble des régions métropolitaines, y compris en région francilienne, dans les territoires d'outre-mer et dans les centres à l'étranger, ses activités de recherche au sein d'équipes reconnues par l'HCERES dans le cadre de programmes de recherche technologique et partenariale ou sous la forme de prestations d'essais et de conseil, ainsi que sa mission de diffusion de la culture scientifique et technique, constituent sa particularité.


    La diversité et la richesse des équipes du CNAM dotent l'établissement d'un large spectre de compétences, couvrant pratiquement tous les champs professionnels, des sciences de l'ingénieur aux domaines de l'économie, de la gestion et des sciences sociales.


    Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers sont chargés des missions suivantes, aux niveaux national et international :


    - l'enseignement, sous forme de cours ou de travaux dirigés ou pratiques, délivré au Conservatoire national des arts et métiers et dans les centres associés définis au titre V du décret du 22 avril 1988 modifié relatif au Conservatoire national des arts et métiers. Cette mission comprend également la préparation des enseignements, le contrôle des connaissances, la supervision des mémoires, et la participation aux jurys d'examen et de concours ;


    - l'élaboration, le développement et l'animation de projets et d'outils pédagogiques, d'offres de formation professionnelle et de services dans le cadre des missions du service public de l'enseignement supérieur, notamment au sein du réseau du conservatoire ;


    - l'appui au déploiement des formations du conservatoire dans l'ensemble de son réseau ;


    - la recherche scientifique ou l'innovation, ainsi que la valorisation de leurs résultats, en relation avec des organismes publics ou privés, français et étrangers ;


    - la contribution à la diffusion de la culture et de l'information scientifique et technique ;


    - le développement de liens et de collaborations avec le monde socio-économique et d'autres établissements de formation, ainsi que le développement d'activités de conseil, d'ingénierie et d'expertise ;


    - la contribution à la vie collective du conservatoire et la participation aux conseils et instances prévus par ses statuts.


    Profil de poste


    Contexte et enjeux :


    Nos sociétés modernes font face dans de nombreux secteurs clés tels que l'environnement ou la santé à de multiples nouveaux risques qu'il est absolument nécessaire d'appréhender et d'analyser. Avec la transformation numérique, les données massives (big data) et ouvertes (open data) favorisent l'émergence de nouveaux modèles d'intelligence artificielle afin de prendre en compte et d'évaluer les risques liés à ces nouveaux phénomènes, et ce dans la plupart des domaines de l'actuariat tels que l'assurance, la finance, l'environnement et la santé. Comment bien évaluer l'impact du changement climatique et ses risques ? Quels modèles d'analyse faut-il utiliser pour mieux cerner la survenance et les conséquences d'une crise sanitaire ? Comment évaluer la durabilité et l'impact de long terme (sur l'espérance de vie, sur la disponibilité des ressources, etc.) de nos nouveaux modes de vie ? L'actuariat et la science du risque sont indispensables pour faire face à ces défis et pour essayer de prévoir, d'assurer, et de maîtriser, sur le court comme sur le long terme, leurs aléas et les risques qu'ils représentent.


    Périmètre et missions :


    Dans ce contexte et dans le cadre de la mission principale du Conservatoire national des arts et métiers, la chaire " Actuariat et science du risque " a vocation à coordonner et à développer les offres de formation tout au long de la vie et en apprentissage dans le domaine de l'analyse des risques et de l'actuariat.


    L'émergence de nouveaux risques dits " de transition " génèrent de nouveaux besoins de formation et de recherche pour la chaire. Celle-ci devra intégrer les nouveaux enjeux liés à ces risques émergents dans les différents domaines des sciences humaines et sociales ainsi que dans les sciences de l'ingénieur. En s'intéressant aux risques précités (liés aux nouvelles technologies, au climat, à la santé, etc.), la chaire devra développer et promouvoir ses formations et ses diplômes en prenant particulièrement en compte l'évolution des métiers de l'actuariat, en supervisant et en mettant en valeur les mémoires de ses étudiants, et en s'assurant du déploiement cohérent de ces activités sur l'ensemble du réseau du CNAM.


    Profil recherché :


    Le professeur devra inscrire la formation de la chaire " Actuariat et science du risque " dans le cadre international des actuaires, et des modèles d'identification et d'évaluation des risques qu'il recommande. Il· devra veiller au rayonnement international du Conservatoire dans ce domaine.


    Tout·candidat·devra bénéficier d'une forte notoriété et d'une reconnaissance officielle émanant des organisations professionnelles ou académiques concernées.


    Le professeur· apportera la preuve d'une expérience de haut niveau et d'un fort rayonnement professionnel dans le domaine de l'actuariat et de l'évaluation des risques, en particulier de l'actuariat de la finance et de l'assurance. Il devra également montrer sa bonne connaissance des métiers de l'actuariat et de ceux liés à l'évaluation et à la modélisation des risques, et présenter sa vision des perspectives d'évolution de ces métiers.


    Le professeur pourra mettre en valeur les actions concrètes qui auront souligné son ouverture à la fois aux mondes universitaire et professionnel. Il devra présenter une solide expérience des méthodes et pratiques des métiers de l'actuariat et de la science du risque. Il devra faire preuve de transdisciplinarité afin de s'adapter aux évolutions théoriques et pratiques les plus récentes.


    A ce titre, le professeur présentera des compétences pour traiter des données massives et ouvertes avec les outils de l'intelligence et de l'apprentissage artificiels appliqués aux domaines de l'assurance, de la finance, de la santé, de l'environnement ou tout autre domaine présentant des risques technologiques émergents.


    Enseignement :


    Le professeur recruté assurera la coordination des formations de la chaire d'Actuariat actuellement déployées dans le réseau national et international du Conservatoire. Il·devra assurer à ce titre :


    - le pilotage du master en actuariat et de ses évolutions, notamment par l'élaboration, le développement et l'animation de projets et d'outils pédagogiques ;


    - l'encadrement, le suivi des mémoires et l'organisation des jurys (de la validation des sujets à l'octroi des diplômes) ;


    - une collaboration étroite avec l'Institut des actuaires et l'Ecole nationale d'assurances (ENASS).


    Le professeur devra également être force de proposition pour les missions suivantes :


    - l'innovation pédagogique, notamment par la création de nouveaux outils de simulation ;


    - le déploiement de nouvelles formations dans l'ensemble du réseau, en particulier en appui aux centres régionaux du Conservatoire.


    Recherche scientifique ou innovation :


    Le professeur sera chargé de missions de recherche scientifique et d'innovation, et de valorisation de leurs résultats sur toutes les thématiques en lien avec la chaire, en particulier sur celles liées à la modélisation mathématique du risque.


    A ce titre, le·professeur·pourra effectuer sa recherche dans tout organisme de recherche public, et en particulier dans l'un des laboratoires du CNAM : ESD R3C, CEDRIC, LIRSA, MESuRS, M2N.


    Le professeur devra également gérer des collaborations scientifiques existantes avec le monde professionnel de l'actuariat et de l'évaluation des risques, et impulser la mise en place de nouvelles collaborations interdisciplinaires. Le professeur devra aussi ouvrir des perspectives de recherche scientifique et d'innovation sur la modélisation des risques émergents et futurs, et sur l'évaluation financière des risques systémiques dans les domaines cyber, climat, energie, transports, environnement, santé, etc.


    Contribution à la diffusion de la culture et de l'information scientifique et technique :


    Le professeur recruté contribuera au rayonnement de l'établissement à travers la participation et l'organisation d'évènements scientifiques et techniques, ou destinés à la diffusion de la culture scientifique et technique, sur les thématiques liées à la chaire d'" Actuariat et Science du Risque ".


    Candidature et délai


    Le dossier de candidature est à télécharger sur le site du CNAM (rubrique Présentation - le CNAM recrute) à l'adresse suivante : https://presentation.cnam.fr/le-cnam-recrute/.


    Votre candidature doit se résumer à 8 pages, comprenant CV, titres, publications, expérience dans le domaine, et projets pour la chaire. Elle doit être adressée par voie postale, dans un délai d'un mois à compter de la publication du présent avis au Journal officiel de la République française (le cachet de la poste faisant foi) à : CNAM, administratrice générale, (recrutement PRCM actuariat et sciences du risque ), 292, rue Saint-Martin, case courrier 4DGS03, 75141 Paris Cedex 03.


    Contacts


    - par rapport au profil :


    - Mme Ghislaine Erny, secrétaire pédagogique de la chaire d'Actuariat : ghislaine.erny@lecnam.net ;


    - M. Alexis Chapelier, secrétaire général de l'équipe pédagogique nationale (EPN), Economie Finance Actuariat Assurance Banque (EFAAB) : alexis.chapelier@lecnam.net ;


    - administratif (sur le dossier de candidature) : Marie-Line TIROLIEN, cheffe de service des personnels enseignants :


    - marie-line.tirolien@lecnam.net ;


    - et : prcmrecrutement@cnam.fr.


    Profil de poste - Professeur du CNAM


    Chaire " Systèmes de télécommunications "


    (PRCM 0122)


    Equipe pédagogique : Electronique Electrotechnique Automatismes Mesures (EPN 03).


    Nom du responsable direct : Catherine Algani (professeur des universités).


    Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel doté d'un statut de " grand établissement ". Le décret de 1988 relatif au CNAM, modifié en novembre 2009, affirme en son article premier l'existence d'un CNAM en réseau, dont le siège est à Paris. En effet, ses formations professionnelles déployées dans l'ensemble des régions métropolitaines y compris la région francilienne, dans les outre-mer et dans des centres à l'étranger, ses activités de recherche au sein d'équipes reconnues par l'HCERES dans le cadre de programmes de recherche technologique et partenariale ou sous la forme de prestations d'essais et de conseil, sa mission de diffusion de la culture scientifique et technique, constituent sa particularité.


    La diversité et la richesse des équipes du CNAM dotent l'établissement d'un spectre large de compétences, couvrant pratiquement tous les champs professionnels, des sciences de l'ingénieur aux domaines de l'économie, de la gestion et des sciences sociales.


    Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers sont chargés des missions suivantes, aux niveaux national et international :


    - l'enseignement, sous forme de cours ou de travaux dirigés ou pratiques, délivré au Conservatoire national des arts et métiers et dans les centres associés définis au titre V du décret du 22 avril 1988 modifié relatif au Conservatoire national des arts et métiers. Cette mission comprend également la préparation des enseignements, le contrôle des connaissances et la participation aux jurys d'examen et de concours ;


    - l'élaboration, le développement et l'animation de projets et d'outils pédagogiques, d'offres de formation professionnelle et de services dans le cadre des missions du service public de l'enseignement supérieur, notamment au sein du réseau du conservatoire ;


    - l'appui au déploiement des formations du conservatoire dans l'ensemble de son réseau ;


    - la recherche scientifique ou l'innovation ainsi que la valorisation de leurs résultats, en relation avec des organismes publics ou privés, français et étrangers ;


    - la contribution à la diffusion de la culture et de l'information scientifique et technique ;


    - le développement de liens et de collaborations avec le monde socio-économique et d'autres établissements de formation, ainsi que le développement d'activités de conseil, d'ingénierie et d'expertise ;


    - la contribution à la vie collective du conservatoire et la participation aux conseils et instances prévus par ses statuts.


    Objectifs pédagogiques et de recherche


    La chaire " Systèmes de Télécommunications " concerne principalement les couches dites " physique " et " d'accès " des réseaux de communications, principalement sans fil et par fibre optique, pour les applications aussi bien civiles que militaires.


    Le candidat participera aux enseignements de télécommunications, de traitement du signal et d'électronique, aussi bien en présentiel qu'à distance, au CNAM Paris et dans les centres en régions, pour les formations suivantes :


    - diplôme d'ingénieur télécommunications et réseaux, en hors temps de travail (HTT) ou cours du soir ;


    - diplôme d'ingénieur en systèmes électroniques, en HTT ;


    - diplôme d'ingénieur en systèmes électroniques, télécommunications et informatique, en alternance, en formation initiale de jour (FI) ;


    - diplôme d'ingénieur en systèmes électronique et signalisation ferroviaire, en alternance, en FI ;


    - master national systèmes de communications mobiles, en HTT ;


    - master international télécommunications and Networks, en FI et en anglais ;


    - mastère spécialisé techniques de radiocommunications, en HTT.


    Le candidat sera également amené à piloter certaines de ces formations et à en proposer de nouvelles, déployées à Paris et en régions, de niveau Bac + 3 à Bac + 5, correspondant aux besoins du monde professionnel en Télécommunications, concernant par exemple l'internet des objets et l'intelligence artificielle.


    En ce qui concerne la recherche, le candidat rejoindra l'équipe LAETITIA du laboratoire CEDRIC (EA 4629), composée d'enseignants chercheurs des sections 61 et 63 du CNU. Fondé en 1988, le CEDRIC regroupe l'ensemble des activités de recherche en informatique, mathématiques appliquées, électronique et automatique menées au CNAM. Les recherches du laboratoire couvrent un large domaine et sont développées autour de huit équipes :


    - traitement du signal, architectures électroniques et automatique (LAETITIA) ;


    - réseaux et objets connectés (ROC) ;


    - systèmes sûrs (SS) ;


    - interactivité pour lire et jouer (ILJ) ;


    - ingénierie des systèmes d'information et de décision (ISID) ;


    - données complexes, apprentissages et représentation (Vertigo) ;


    - méthodes statistiques de data mining et apprentissage (MSDMA) ;


    - optimisation combinatoire (OC).


    L'équipe Laetitia contribue aux trois thématiques de recherche suivantes : le traitement du signal pour les télécommunications, la sûreté de fonctionnement des systèmes dynamiques et l'implémentation temps-réel. Le candidat participera aux activités de recherche dans le domaine du traitement du signal, de l'apprentissage machine et de la couche physique des systèmes de télécommunications de nouvelle génération, aussi bien civils que militaires, dont les systèmes radio-mobiles post 5G et 6G.


    Parmi les thématiques porteuses on peut citer les nouvelles formes d'onde, qu'elles soient secrètes ou non, à haute efficacité spectrale et énergétique, les réseaux mobiles sans cellule, les réseaux IOT pour l'industrie du futur en particulier, les surfaces réfléchissantes intelligentes, les techniques massive MIMO, les techniques relatives à la sécurité de la couche physique des réseaux sans fil, les récepteurs/émetteurs avancés, le traitement des interférences, les techniques de localisation etc.


    Le candidat contribuera en particulier au montage de projets collaboratifs, à l'encadrement de jeunes chercheurs et au renforcement des liens avec le monde professionnel dont les constructeurs de systèmes et les opérateurs.


    Objectifs de professionnalisation


    Le candidat contribuera également à proposer des formations sur mesure pour certaines entreprises (constructeurs, opérateurs) souhaitant faire évoluer ou promouvoir une partie de leur personnel et le former aux évolutions des métiers.


    Le candidat mènera une réflexion sur l'opportunité de créer de nouvelles formations professionnalisantes telles que, par exemple, une formation de niveau Bac + 1 et une licence professionnelle en télécommunications pour former les techniciens de l'IOT et/ou des spécialistes de la maintenance des systèmes de télécommunications (fixes ou mobiles) etc.


    Autres responsabilités


    Le candidat a également vocation à contribuer à la vie collective du CNAM et à s'investir dans les instances de l'établissement.


    Candidature et délai


    Le dossier de candidature est à télécharger sur le site du CNAM (rubrique Présentation - le CNAM recrute) à l'adresse suivante : https://presentation.cnam.fr/le-cnam-recrute/.


    Les candidatures devront être adressées par voie postale, dans un délai d'un mois à compter de la publication du présent avis au Journal officiel de la République française (le cachet de la poste faisant foi), à : CNAM, administratrice générale, (recrutement PRCM systèmes de télécommunications), 292, rue Saint-Martin, 75141 Paris Cedex 03.


    Contacts


    - par rapport au profil : Catherine Algani, directeur de l'équipe pédagogique nationale : catherine.algani@lecnam.net ;


    - administratif (sur le dossier de candidature) : Marie-Line TIROLIEN, cheffe de service des personnels enseignants :


    - marie-line.tirolien@lecnam.net ;


    - et : prcmrecrutement@cnam.fr.


    Profil de poste - Professeur du CNAM


    Chaire " Calcul scientifiques "


    (PRCM 0145)


    Equipe pédagogique : Mathématiques et statistiques - (EPN 6).


    Nom du responsable direct : HORSIN (PR).


    Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel doté d'un statut de " grand établissement ". Le décret de 1988 relatif au CNAM, modifié en novembre 2009, affirme en son article premier l'existence d'un CNAM en réseau, dont le siège est à Paris. En effet, ses formations professionnelles déployées dans l'ensemble des régions métropolitaines y compris la région francilienne, dans les outre-mer et dans des centres à l'étranger, ses activités de recherche au sein d'équipes reconnues par l'HCERES dans le cadre de programmes de recherche technologique et partenariale ou sous la forme de prestations d'essais et de conseil, sa mission de diffusion de la culture scientifique et technique, constituent sa particularité.


    La diversité et la richesse des équipes du CNAM dotent l'établissement d'un spectre large de compétences, couvrant pratiquement tous les champs professionnels, des sciences de l'ingénieur aux domaines de l'économie, de la gestion et des sciences sociales.


    Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers sont chargés des missions suivantes, aux niveaux national et international :


    - l'enseignement, sous forme de cours ou de travaux dirigés ou pratiques, délivré au Conservatoire national des arts et métiers et dans les centres associés définis au titre V du décret du 22 avril 1988 modifié relatif au Conservatoire national des arts et métiers. Cette mission comprend également la préparation des enseignements, le contrôle des connaissances et la participation aux jurys d'examen et de concours ;


    - l'élaboration, le développement et l'animation de projets et d'outils pédagogiques, d'offres de formation professionnelle et de services dans le cadre des missions du service public de l'enseignement supérieur, notamment au sein du réseau du conservatoire ;


    - l'appui au déploiement des formations du conservatoire dans l'ensemble de son réseau ;


    - la recherche scientifique ou l'innovation ainsi que la valorisation de leurs résultats, en relation avec des organismes publics ou privés, français et étrangers ;


    - la contribution à la diffusion de la culture et de l'information scientifique et technique ;


    - le développement de liens et de collaborations avec le monde socio-économique et d'autres établissements de formation, ainsi que le développement d'activités de conseil, d'ingénierie et d'expertise ;


    - la contribution à la vie collective du conservatoire et la participation aux conseils et instances prévus par ses statuts.


    Objectifs pédagogiques et de recherche


    Enseignement :


    La formation ingénieur informatique option calcul scientifique qui existait doit être renouvelée aussi bien sur le plan de " méthodologie " que sur le plan de " technologie " du calcul. La première pierre de cette refonte a été la création d'une certification de spécialistes tremplin en intelligence artificielle et calcul scientifique.


    Effectivement, les algorithmes modernes de calcul scientifique qui utilisent une parallélisation massive sont en évolution permanente avec la capacité à réaliser de plus en plus efficacement de la réduction de modèles, par des méthodes incluant maintenant les spectral submanifolds, le deep-learning/machine learning, l'optimisation sur les graphes, réseaux de neurones, algorithmes génétiques et différentiation automatique.


    Par ailleurs, l'industrie voit apparaître de plus en plus d'outils de virtualisation des expériences (soufflerie numérique par exemple) nécessitant une vision extrêmement précise de la modélisation en fonction de l'analyse de ceux-ci et du changement de paradigme obtenu par la discrétisation puis la limite calculatoire de cette discrétisation.


    Contrairement à une idée préconçue ces deux aspects ne sauraient être considérées comme réservées à un public de très haut niveau. Il faudra en effet, pour accompagner la mutation générée par la numérisation à tout prix, s'intéresser à la mutation des pratiques professionnelles des assistants ingénieurs, ingénieurs, concepteurs de programmes et assistants concepteurs. L'intervention et la maintenance de ces outils ne pourra en effet pas être de la seule responsabilité de super-spécialistes, mais bien de personnes qualifiées à un niveau intermédiaire de type Bac + 0 à Bac + 3.


    Un intérêt particulier doit être porté à la proposition de créations de master en partenariat ou d'interaction avec des formations existantes.


    La personne recrutée devra porter la recréation de cette formation d'ingénieur et la création d'un Master en calcul scientifique et HPC avec une visée applicative transversale à la physique et à la mécanique ainsi qu'à l'apprentissage machine. Elle participera aussi aux enseignements traditionnels du CNAM (cours du soir, formation en apprentissage, cours à distance).


    Le CNAM souhaite recruter une personnalité de niveau mondial en calcul scientifique qui devra organiser les formations en calcul scientifique en y intégrant les approches innovantes et en les couplant aux techniques précises et robustes de simulation numérique et de parallélisme massif et ce, du niveau Bac + 0 à Bac + 7 dans la philosophie du CNAM de l'employabilité directe correspondant aux nouveaux besoins de l'industrie.


    Recherche :


    Le laboratoire M2N mène une activité reconnue en modélisation et simulation numérique pour des problèmes variés issus principalement de la mécanique et de la physique, en particulier la mécanique des fluides. Cette activité a donné lieu à de nombreuses collaborations académiques nationales et internationales (University of California Santa Barbara, Université de Catagne, Université de Pise, Université de Dniepro, TU Berlin, Imperial College etc.) ainsi qu'à des partenariats industriels (Stellantis, Plastic Omnium, Ingéliance, INRAE, CUS, EDF, Total, ONERA, Michelin). Afin de conforter le rayonnement international et de mener à bien des collaborations industrielles ainsi que des recherches de pointe en calcul scientifique pour les problèmes physiques dont la mécanique des fluides numérique le laboratoire M2N recrute un profil d'excellence.


    Ce recrutement permettra au laboratoire de répondre aux engagements qu'il a pris en matière de développement du calcul haute performance et de la simulation numérique. A titre d'information, en support de ces travaux, le laboratoire M2N a considérablement augmenté ses moyens de calcul avec l'acquisition de plusieurs serveurs performants. Dans ce contexte, le profil recherché devra correspondre à une personne de rayonnement international sachant combiner une recherche de pointe en calcul scientifique, une valorisation applicative et une capacité à dialoguer avec les expérimentateurs/expérimentatrices.


    La personne recrutée devra être experte en calcul scientifique moderne (conception, mise en œuvre et applications de méthodes numériques expertes, HPC, parallélisme CPU/GPU, … ), avec une appétence pour l'apprentissage machine, la réduction de modèles (spectral submanifolds, DMD, etc.), la quantification des incertitudes, l'optimisation et le contrôle numérique. Il est attendu qu'elle ait un rôle fédérateur -tant au sein du CNAM qu'avec d'autres établissements de pointe - et d'impulser des projets collaboratifs nationaux/internationaux (comme des ANR ou des projets ERC).


    Objectifs de professionnalisation :


    La personne recrutée devra s'intéresser à la mutation des pratiques professionnelles des assistants ingénieurs, ingénieurs, concepteurs de programmes et assistants concepteurs liée au développement des outils de virtualisation dans lesquels le calcul scientifique est omniprésent et proposer des formations en lien avec les besoins exprimés par les entreprises. Elle devra donc aussi travailler en étroite collaboration avec les autres équipes pédagogiques nationales pour contribuer à créer des formations professionnalisantes transverses.


    Autres responsabilités :


    La personne recrutée sera amenée à diriger des structures d'enseignement (EPN…) et de recherche (laboratoire…) ; à participer à la vie de l'établissement (instances,…) ; interagir avec le réseau du CNAM ; participer à la diffusion de la culture scientifique et technique notamment en lien avec le musée du CNAM.


    Candidature et délai


    Le dossier de candidature est à télécharger sur le site du CNAM (rubrique présentation - le CNAM recrute) à l'adresse suivante : https://presentation.cnam.fr/le-cnam-recrute/.


    Les candidatures devront être adressées par voie postale, dans un délai d'un mois à compter de la publication du présent avis au Journal officiel de la République française (le cachet de la poste faisant foi), à : CNAM, administratrice générale (recrutement PRCM calcul scientifiques), 292, rue Saint-Martin, 75141 Paris Cedex 03.


    Contacts


    - par rapport au profil : Horsin Thierry, directeur de l'équipe pédagogique nationale 6 : thierry.horsin@lecnam.net ;


    - administratif (sur le dossier de candidature) : Marie-Line TIROLIEN, cheffe de service des personnels enseignants :


    - marie-line.tirolien@lecnam.net ;


    - et : prcmrecrutement@cnam.fr.


    Profil de poste - Professeur du CNAM


    Chaire " Industries aéronautiques et spatiales durables "


    (PRCM 0167)


    Equipe pédagogique : Ingénierie mécanique et matériaux (EPN 4).


    Nom du responsable direct : Xavier AMANDOLESE (MCF HC).


    Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) est un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel doté d'un statut de " grand établissement ". Le décret de 1988 relatif au CNAM, modifié en novembre 2009, affirme en son article premier l'existence d'un CNAM en réseau, dont le siège est à Paris. En effet, ses formations professionnelles déployées dans l'ensemble des régions métropolitaines y compris la région francilienne, dans les outre-mer et dans des centres à l'étranger, ses activités de recherche au sein d'équipes reconnues par l'HCERES dans le cadre de programmes de recherche technologique et partenariale ou sous la forme de prestations d'essais et de conseil, sa mission de diffusion de la culture scientifique et technique, constituent sa particularité.


    La diversité et la richesse des équipes du CNAM dotent l'établissement d'un spectre large de compétences, couvrant pratiquement tous les champs professionnels, des sciences de l'ingénieur aux domaines de l'économie, de la gestion et des sciences sociales.


    Les professeurs du Conservatoire national des arts et métiers sont chargés des missions suivantes, aux niveaux national et international :


    - l'enseignement, sous forme de cours ou de travaux dirigés ou pratiques, délivré au Conservatoire national des arts et métiers et dans les centres associés définis au titre V du décret du 22 avril 1988 modifié relatif au Conservatoire national des arts et métier. Cette mission comprend également la préparation des enseignements, le contrôle des connaissances et la participation aux jurys d'examen et de concours ;


    - l'élaboration, le développement et l'animation de projets et d'outils pédagogiques, d'offres de formation professionnelle et de services dans le cadre des missions du service public de l'enseignement supérieur, notamment au sein du réseau du conservatoire ;


    - l'appui au déploiement des formations du conservatoire dans l'ensemble de son réseau ;


    - la recherche scientifique ou l'innovation ainsi que la valorisation de leurs résultats, en relation avec des organismes publics ou privés, français et étrangers ;


    - la contribution à la diffusion de la culture et de l'information scientifique et technique ;


    - le développement de liens et de collaborations avec le monde socio-économique et d'autres établissements de formation, ainsi que le développement d'activités de conseil, d'ingénierie et d'expertise ;


    - la contribution à la vie collective du conservatoire et la participation aux conseils et instances prévus par ses statuts.


    Contexte et enjeux


    L'industrie aéronautique et spatiale est un secteur majeur de l'industrie française et européenne. Acteur de la croissance nationale, c'est également une industrie dite de souveraineté dont les enjeux associés sont très importants en matière d'emplois qualifiés, de développements technologiques et de recherche. Si le transport aérien a été impacté par la récente pandémie, l'industrie aéronautique reste en croissance, crée des emplois et se transforme pour faire face aux enjeux technologiques, environnementaux, sociétaux et économiques du secteur. Développer un système aérien propre innovant et concurrentiel, concevoir et produire des aéronefs décarbonés (avions de transport, drones autonomes, etc.), sont désormais au coeur des préoccupations du secteur, comme souligné par le président de la République, lors de la présentation du plan d'investissement d'avenir, " France 2030 ". Plus modeste en taille, l'industrie spatiale a fait la démonstration de son importance stratégique (lanceurs, satellites, télécommunications, etc.). Un nouveau monde du spatial est néanmoins en train de se développer. Que la France y tienne toute sa place est également un objectif affiché du plan d'investissement d'avenir, " France 2030 ".


    Périmètre et missions


    Dans ce contexte et conformément à la mission principale du Conservatoire national des arts et métiers, la chaire " Industries aéronautiques et spatiales durables " a vocation à coordonner et à développer des offres de formations tout au long de la vie et en apprentissage dans le domaine de l'aéronautique et du spatial, intégrant les enjeux liés à la décarbonation dans ces deux domaines. Elle vise également à encadrer l'évolution des diplômes pour faire face aux évolutions des métiers associés, en assurant la cohérence des enseignements et leur déploiement sur l'ensemble du réseau CNAM.


    En adossant des activités de recherche aux formations déployées, en contribuant à la diffusion de la culture scientifique et technique, et en développant des liens et des collaborations avec le monde socio-économique et d'autres établissements de formation, le professeur recruté participera au rayonnement du CNAM au niveau national et international.


    Basée à Paris, au sein de l'équipe pédagogique nationale " Ingénierie mécanique et matériaux ", la chaire " Industries aéronautiques et spatiales durables " se veut également transverse à plusieurs équipes pédagogiques nationales et à plusieurs laboratoires du CNAM. Dans cet objectif, l'interdisciplinarité est indispensable afin de renforcer et développer une offre de formation couvrant l'ensemble des secteurs de l'aéronautique et du spatial (la mécanique des structures, la mécanique des fluides, les matériaux, les systèmes avioniques embarqués, les systèmes de propulsion, les systèmes pour la gestion et la distribution de l'énergie électrique, les systèmes de communication et de repérage, l'informatique de bord, la cybersécurité, etc.).


    Profil recherché


    Le candidat possède un haut niveau d'expertise acquise à travers une activité professionnelle en recherche et développement dans l'industrie ou un organisme de recherche de l'aéronautique et/ou du spatial. Il devra démontrer des capacités à animer une équipe et à porter des projets ambitieux et innovants de formation et de recherche.


    Le professeur recruté aura un profil pluridisciplinaire ainsi qu'une expertise et des compétences systèmes dans les domaines des aéronefs et/ou astronefs. Il devra posséder une vision stratégique afin d'adapter au mieux les formations des différentes spécialités aux besoins industriels et fédérer les coopérations entre les différentes équipes du CNAM sur ces enjeux. Sa connaissance approfondie de l'industrie aéronautique et spatiale française et européenne, des pôles de compétitivité présents sur le territoire national, ainsi que des grands centres de recherche du secteur serait précieuse, tout comme une ouverture à l'international.


    Enseignement


    Le professeur recruté a vocation à coordonner et à développer des offres de formations tout au long de la vie et en apprentissage dans le domaine de l'aéronautique et du spatial, intégrant les enjeux liés à la décarbonation. Il contribuera à l'animation de la formation d'ingénieur " aéronautique et espace " en apprentissage. Il participera à l'évolution des offres de formation, au développement d'un diplôme d'ingénieur hors temps de travail (HTT) en aéronautique et spatial, à la création d'une formation diplômante d'" ingénieur-pilote " en partenariat, ainsi qu'au déploiement de formations certifiantes en lien avec les métiers de l'espace. Le développement de formations spécifiques de techniciens supérieurs dont le recrutement est difficile actuellement pour les PME, est également un point central du projet pédagogique à développer.


    Le professeur recruté. renforcera l'offre de formation continue pour les entreprises en relation avec l'ensemble des acteurs industriels de la filière aéronautique et spatial. Il assurera la cohérence des formations et leur déploiement sur l'ensemble du réseau CNAM tout en renforçant les relations entre le CNAM établissement public et les centres CNAM en région (notamment Occitanie/Toulouse, Nouvelle-Aquitaine/Bordeaux, PACA/Marignane). Il travaillera à la mise en place et à l'animation de collaborations universitaires et industrielles, dans l'objectif de créer des formations en partenariat, mais également pour le développement des mobilités individuelles à l'international des apprenants.


    Enfin, il contribuera au déploiement de formations à distance intégrant des outils pédagogiques innovants (jumeaux numériques, TP virtuels interactifs et immersifs, etc.)


    Recherche


    En fonction de son profil, le professeur recruté pourra être rattaché à l'un des laboratoires de recherche suivants : le centre d'études et de recherche en informatique et communications (CEDRIC), le laboratoire de dynamique des fluides (DynFluid), le laboratoire du froid et des systèmes énergétiques et thermiques (LAFSET), le laboratoire de mécanique des structures et des systèmes couplés (LMSSC), le laboratoire de modélisation mathématique et numérique (M2N), le laboratoire des procédés en ingénierie mécanique et matériaux (PIMM), le laboratoire " systèmes et applications des technologies de l'information et de l'énergie " (SATIE).


    Diffusion de la culture et de l'information scientifique et technique


    Le professeur recruté contribuera au rayonnement de l'établissement à travers la participation et l'organisation d'évènements scientifiques et techniques, ainsi que de journées d'acculturation sur la thématique de l'aéronautique et de l'espace, en lien notamment avec le musée des arts et métiers.


    Candidature et délai


    Le dossier de candidature est à télécharger sur le site du CNAM (rubrique présentation - le CNAM recrute) à l'adresse suivante : https://presentation.cnam.fr/le-cnam-recrute/.


    Les candidatures devront être adressées par voie postale, dans un délai d'un mois à compter de la publication du présent avis au Journal officiel de la République française (le cachet de la poste faisant foi), à : CNAM, administratrice générale, (recrutement PRCM industries aéronautiques et spatiales durables), 292, rue Saint-Martin, 75141 Paris Cedex 03.


    Contacts


    - par rapport au profil : Xavier AMANDOLESE, directeur de l'EPN4 " Ingénierie mécanique et matériaux ", xavier.amandolese@lecnam.net ;


    - administratif (sur le dossier de candidature) : Marie-Line TIROLIEN, cheffe de service des personnels enseignants :


    - marie-line.tirolien@lecnam.net ;


    - et : prcmrecrutement@cnam.fr.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 267,7 Ko
Retourner en haut de la page