Avis de vacance d'emplois de directeurs et directrices des soins de la fonction publique hospitalière

Version initiale


  • Emplois de directeurs ou directrices des soins proposés aux directeurs ou directrices des soins en vue d'être pourvus par voie de mutation ou détachement en application des articles 22 et 23 du décret n° 2002-550 du 19 avril 2002 modifié portant statut particulier du corps de directeurs des soins de la fonction publique hospitalière :


    - Centre hospitalier de Digne-les-Bains, centre hospitalier intercommunal de Manosque, établissements publics de santé de Castellane, de Seyne-les-Alpes et de Riez et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Thoard, de Valensole et de Puimoisson (Alpes-de-Haute-Provence), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques au centre hospitalier intercommunal de Manosque » ;
    - Centres hospitaliers de Narbonne et de Port La Nouvelle (Aude), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants du centre hospitalier de Narbonne et, par voie de mise à disposition, de l'institut d'aides-soignants du centre hospitalier de Lézignan-Corbières » ;
    - Centres hospitaliers de Lisieux, de Pont-l'Evêque, de Vimoutiers et établissement public médico-social d'Orbec-en-Auge (Calvados), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Groupe hospitalier La Rochelle-Ré-Aunis, centres hospitaliers de Rochefort, de Marennes et de Saint-Pierre-d'Oléron et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Surgères (Charente-Maritime), un emploi d'« adjoint ou adjointe à la coordonnatrice générale des soins, et chargé de l'organisation et des activités de soins sur le site des hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis, dans les secteurs de la gériatrie, de la psychiatrie, et du médico-social handicap » ;
    - Centres hospitaliers de Périgueux, de Lanmary, de Sarlat et de Domme (Dordogne), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Nîmes, centre hospitalier du Vigan, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Sauve, Saint-Gilles, Saint-Hippolyte-du-Fort, Beauvoisin et de Lasalle (Gard), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation d'aides-soignants, de l'institut de formation des auxiliaires de puériculture et de l'institut des formations paramédicales » ;
    - Centre hospitalier intercommunal du Bassin de Thau à Sète (Hérault), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Saint-Étienne, centre hospitalier de Roanne, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Coutouvre, de Montagny et des Pays de Belmont (Loire), un emploi de « directeur ou directrice des instituts de formations sanitaires (instituts de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants) du centre hospitalier de Roanne, et du centre hospitalier du Forez à Montbrison par voie de mise à disposition » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Nantes, centres hospitaliers de Clisson et de Maubreuil à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), un emploi de « directeur ou directrice des soins de la plateforme 4 au centre hospitalier universitaire de Nantes » ;
    - Centre hospitalier universitaire d'Angers (Maine-et-Loire), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    - Centres hospitaliers Nord-Mayenne à Mayenne et de Villaines-la-Juhe (Mayenne), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier de Roubaix (Nord), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    - Centre hospitalier de Tourcoing (Nord), un emploi d'« adjoint ou adjointe à la coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centres hospitaliers de l'Arrondissement de Montreuil-sur-Mer et d'Hesdin (Pas-de-Calais), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, et chargé de la qualité et gestion des risques » ;
    - Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes d'Aigueperse et d'Effiat (Puy-de-Dôme), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier d'Oloron Sainte Marie (Pyrénées-Atlantiques), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier de Lannemezan (Hautes-Pyrénées), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier « Sainte Catherine » à Saverne (Bas-Rhin), centre hospitalier « Saint Nicolas » à Sarrebourg, centre de réadaptation spécialisé d'Abreschviller-Niderviller (Moselle) et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Sarre-Union (Bas-Rhin) (Collectivité européenne d'Alsace - Bas-Rhin - Moselle), un emploi de« coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Strasbourg (Collectivité européenne d'Alsace - Bas-Rhin), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formation des hôpitaux universitaires de Strasbourg » ;
    - Centre hospitalier de Givors et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes « Les Allobroges » à Chaponnay (Rhône), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques au centre hospitalier de Givors » ;
    - Assistance publique-hôpitaux de Paris, un emploi de « directeur ou directrice des soins à l'hôpital Antoine Béclère - groupe hospitalo-universitaire APHP. Université Paris Saclay » ;
    - Centre hospitalier intercommunal du Pays des Hautes Falaises à Fécamp (Seine-Maritime), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants » ;
    - Centre hospitalier universitaire Amiens-Picardie (Somme), un emploi de « directeur ou directrice d'institut de formation des spécialités infirmières : anesthésistes (IADE), de bloc opératoire (IBODE) et puéricultrices » ;
    - Centre hospitalier universitaire Amiens-Picardie, centre hospitalier de Doullens et centre hospitalier intercommunal Montdidier-Roye (Somme), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    - Centres hospitaliers de Saint-Dié-des-Vosges, de Gérardmer, de Fraize et centre hospitalier intercommunal des cinq vallées à Moyenmoutier (Vosges), un emploi de « directeur ou directrice du pôle de formation paramédicale de la Déodatie » ;
    - Centre hospitalier Rives de Seine à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    - Centres hospitaliers intercommunaux de Créteil et de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), un emploi de « directeur ou directrice des soins au centre hospitalier intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges, et directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants » ;
    - Centre hospitalier intercommunal « Simone Veil » à Eaubonne Montmorency (Val-d'Oise), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques ».


    Peuvent faire acte de candidature :


    1. Les directeurs ou directrices des soins régis par les dispositions du décret n° 2002-550 du 19 avril 2002 modifié ;
    2. Les fonctionnaires de catégorie A appartenant à un corps ou un cadre d'emplois d'un niveau comparable au sens des dispositions de la loi n° 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique, et justifiant des diplômes et titres exigés pour être recrutés dans le corps de directeur des soins. Le dossier se compose de :


    - la photocopie de la carte d'identité ou du livret de famille ;
    - la copie de la décision prononçant la nomination dans le corps ou cadre d'emplois actuel ;
    - l'arrêté fixant l'échelonnement indiciaire de ce corps ;
    - la copie de la dernière décision indiciaire.


    Toute demande de communication de fiche de poste devra être effectuée par l'intéressé auprès de l'établissement de santé concerné.
    Les candidats doivent adresser leur candidature dans un délai de trois semaines à compter de la date de publication du présent avis au Centre national de gestion à l'adresse électronique suivante : cng-mobilite.dirsoins@sante.gouv.fr.
    Un accusé de réception vous sera adressé à la réception de votre dossier.
    Les candidatures, si elles sont multiples, seront regroupées sur une seule lettre revêtue du visa du supérieur hiérarchique, et accompagnée d'un curriculum vitae. Aucune candidature ne pourra être prise en compte sans l'avis du chef d'établissement d'origine.
    Les candidats à ces emplois doivent également adresser directement leur dossier de candidature aux chefs des établissements de santé où ils sont candidats, composé de leur curriculum vitae, de leur lettre de motivation et de leurs trois dernières fiches d'évaluation.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 182,3 Ko
Retourner en haut de la page