Avis de vacance d'emplois de directeurs et directrices des soins de la fonction publique hospitalière

Version initiale


  • Emplois de directeurs ou directrices des soins proposés aux directeurs ou directrices des soins en vue d'être pourvus par voie de mutation ou détachement en application des articles 22 et 23 du décret n° 2002-550 du 19 avril 2002 modifié portant statut particulier du corps de directeurs des soins de la fonction publique hospitalière :


    - Centres hospitaliers de Bourg-en-Bresse, de Pont-de-Vaux, de Hauteville, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Cerdon, de Coligny et de Montrevel (Ain), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formations du groupement hospitalier de territoire “Bresse Haut Bugey” et chargé de la direction de l'institut de formation en soins infirmiers du centre psychothérapique de l'Ain » ;
    - Centre hospitalier de Montluçon (Allier), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, et directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers et de l'institut de formation d'aides-soignants » ;
    - Centre hospitalier intercommunal des Alpes du Sud à Gap, centres hospitaliers de Briançon, des Embruns, d'Aiguilles-en-Queyras et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Guillestre (Hautes-Alpes), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale du centre de formation des professionnels de santé » ;
    - Hôpitaux de Grand Cognac (Charente), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centres hospitaliers de Jonzac et de Boscamnant (Charente-Maritime), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Dijon, centres hospitaliers d'Auxonne, d'Is-sur-Tille et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Mirebeau-sur-Bèze (Côte-d'Or), un emploi de « directeur ou directrice des soins, chargé de la qualité du parcours de soins des patients, référente ou référent de la psychiatrie » ;
    - Centre hospitalier du Penthièvre et du Poudouvre à Lamballe (Côtes d'Armor), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centres hospitaliers de Gueret, de Bourganeuf et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Royère de Vassivière (Creuse), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, et chargé de la qualité » ;
    - Centres hospitaliers d'Eure-Seine à Évreux et de Bernay (Eure-et-Loir), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques au centre hospitalier de Bernay, et chargé de missions transversales au sein du centre hospitalier d'Eure-Seine » ;
    - Centres hospitaliers d'Auch, de Vic-Fezensac et de Mirande (Gers), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, et chargé de la qualité, de la gestion des risques et de la relation avec les usagers » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Rennes et centres hospitaliers de Montfort-sur-Meu et de Saint-Méen (Ille-et-Vilaine), un emploi d'« adjoint ou adjointe à la coordonnatrice générale des instituts de formation » ;
    - Centre hospitalier de Châteauroux-Le Blanc, centre hospitalier de la Châtre, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes d'Argenton-sur-Creuse et de Saint-Gaultier (Indre), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formation en soins infirmiers et aides-soignants » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Tours et centres hospitaliers de Luynes et de Chinon (Indre-et-Loire), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, et chargé de la qualité et de la gestion des risques et des usagers au centre hospitalier du chinonais » ;
    - Centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes, centres hospitaliers de La Mure, de Saint-Geoire-en-Valdaine, de Saint-Laurent-du-Pont et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes d'Entre-deux-Guiers et de Voreppe (Isère), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des instituts, directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers du centre hospitalier universitaire de Grenoble » ;
    - Centre hospitalier Vendôme-Montoire, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Savigny-sur-Bray et de Ville-aux-Clerc (Loir-et-Cher), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, et chargé de la qualité et gestion des risques » ;
    - Centres hospitaliers « Le Corbusier »à Firminy et « Claudinon » au Chambon-Feugerolles (Loire), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier du Forez à Montbrison et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Champdieu, de Bussière et de Panissière (Loire), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier de l'Agglomération Montargoise à Amilly (Loiret), un emploi de « directeur ou directrice des instituts de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants » ;
    - Centre hospitalier intercommunal de Marmande-Tonneins (Lot-et-Garonne), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier de Cholet (Maine-et-Loire), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, et chargé de la qualité et de l'organisation » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Reims, centres hospitaliers « Auban-Moët » à Épernay, de Montmirail et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes « Jean-Collery » à Ay-Champagne et « Augé-Colin » à Avize (Marne), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des soins du centre hospitalier universitaire de Reims au sein du pôle ressources humaines, organisation des soins, formation, relations sociales, et directeur ou directrice des soins des centres hospitaliers d'Épernay, de Montmirail et des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes d'Ay-Champagne et d'Avize » ;
    - Centres hospitaliers du Nord-Mayenne et de Villaines-la-Juhel (Mayenne), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants » ;
    - Centres hospitaliers de Verdun-Saint-Mihiel, de Bar-le-Duc, de Fains-Veel, de Vitry-le-François, de Joinville, de Wassy, de Montier-en-Der, de Saint-Dizier, de la Haute-Marne et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Thieblemont (Meuse), deux emplois de :


    1. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques aux centres hospitaliers de Bar-Le-Duc et de Fains-Véel » ;
    2. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques au centre hospitalier de la Haute-Marne » ;


    - Etablissements publics de santé mentale des Flandres à Bailleul, de Lille-Métropole à Armentières et de l'Agglomération Lilloise à Saint-André-lez-Lille (Nord), un emploi de « directeur ou directrice des soins à l'établissement public de santé mentale de l'agglomération lilloise » ;
    - Groupe hospitalier public du Sud de l'Oise à Creil-Senlis et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Nanteuil-Le-Haudouin (Oise), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier d'Arras et du Ternois (Pas-de-Calais), un emploi de « directeur ou directrice des soins au centre hospitalier d'Arras » ;
    - Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand et centre hospitalier d'Issoire (Puy-de-Dôme), un emploi de « directeur ou directrice des soins et de la qualité au centre hospitalier d'Issoire » ;
    - Centres hospitaliers de la Côte basque à Bayonne, de Saint-Palais, et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Sare et d'Hasparren (Pyrénées-Atlantiques), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers du centre hospitalier de la Côte Basque » ;
    - Centre hospitalier « Sainte Catherine »à Saverne (Bas-Rhin), centre hospitalier « Saint Nicolas » à Sarrebourg, centre de réadaptation spécialisé d'Abreschviller-Niderviller (Moselle) et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Sarre-Union (Bas-Rhin) (Bas-Rhin / Moselle), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Groupe hospitalier de la région de Mulhouse et sud-Alsace (Haut-Rhin), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur de l'institut de formation aux métiers de la santé » ;
    - Hospices civils de Lyon (Rhône), deux emplois de :


    1. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques du site Clemenceau, et chargé de la coordination des instituts de formation en soins infirmiers, d'aides-soignants, et de l'école d'infirmiers de bloc opératoire sur le site de Clemenceau » ;
    2. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques du groupement hospitalier Nord » ;


    - Centre hospitalier de Mâcon (Saône et Loire), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formation » ;
    - Centres hospitaliers du Mans, de Saint-Calais, du Lude, de Château du Loir et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Bessé-sur-Braye (Sarthe), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des écoles paramédicales du centre hospitalier du Mans » ;
    - Pôle Santé Sarthe et Loir à La Flèche (Sarthe), un emploi de « directeur ou directrice des soins, et chargé de la qualité et de la gestion des risques » ;
    - Centres hospitaliers Métropole Savoie à Chambéry, d'Albertville-Moutiers, de Saint-Pierre d'Albigny (Savoie), « Docteur Récamier » à Belley et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Champagne-en-Valromey et de Lhuis (Ain) (Savoie), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers et de l'institut de formation d'aides-soignants de Savoie » ;
    - Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, trois emplois de :


    1. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques à l'hôpital “San Salvadour” à Hyères » ;
    2. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques à l'hospitalisation à domicile » ;
    3. « directeur ou directrice des soins à l'hôpital Paul Brousse - groupe hospitalo-universitaire AP-HP. Université Paris » ;


    - Groupe hospitalier Universitaire Paris Psychiatrie & neurosciences (Paris), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des soins » ;
    - Centre hospitalier intercommunal du Pays des Hautes Falaises à Fécamp (Seine-Maritime), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers et d'aides-soignants » ;
    - Centres hospitaliers de Dieppe, d'Eu, de Saint-Valéry-en-Caux et établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Luneray, de Saint-Crespin, du Tréport et d'Envermeu (Seine-Maritime), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centre hospitalier universitaire Rouen-Normandie (Seine-Maritime), un emploi de « directeur ou directrice d'instituts de formation paramédicale » ;
    - Centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-les-Rouen et centre hospitalier du Bois Petit à Sotteville-les-Rouen (Seine-Maritime), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Etablissement public de santé mentale de la Somme à Amiens (Somme), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Centres hospitaliers « Émile Durkeim » à Épinal et de Remiremont (Vosges), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques pour le centre hospitalier de Remiremont » ;
    - Centres hospitaliers d'Auxerre, d'Avallon, de Tonnerre (Yonne) et de Clamecy (Nièvre), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    - Etablissement public de santé « Ville Évrard » à Neuilly sur Marne (Seine-Saint-Denis), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    - Hôpitaux de Saint-Maurice et centre hospitalier « Les Murets » à La Queue-en-Brie (Val de Marne), deux emplois de :


    1. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques de territoire » ;
    2. « directeur ou directrice de l'école nationale de kinésithérapie et de rééducation aux hôpitaux de Saint-Maurice » ;


    - Groupe hospitalier « Paul Guiraud » à Villejuif et centre hospitalier « Fondation Vallée » à Gentilly (Val de Marne), un emploi d'« adjoint ou adjointe à la coordinatrice générale des soins » ;
    - Centre hospitalier de Pontoise, groupe hospitalier intercommunal du Vexin et groupe hospitalier les Portes de l'Oise (Val-d'Oise), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    - Centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), un emploi de « directeur ou directrice des instituts paramédicaux » ;
    - Centre hospitalier universitaire de La Réunion à Saint-Paul et groupe hospitalier Est Réunion à Saint-Benoît (La Réunion), un emploi de « directeur ou directrice des instituts de formation ».


    Peuvent faire acte de candidature :
    1. les directeurs ou directrices des soins régis par les dispositions du décret n° 2002-550 du 19 avril 2002 modifié ;
    2. les fonctionnaires de catégorie A appartenant à un corps ou un cadre d'emplois d'un niveau comparable au sens des dispositions de la loi n° 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique, et justifiant des diplômes et titres exigés pour être recrutés dans le corps de directeur des soins. Le dossier se compose de :


    - la photocopie de la carte d'identité ou du livret de famille ;
    - la copie de la décision prononçant la nomination dans le corps ou cadre d'emplois actuel ;
    - l'arrêté fixant l'échelonnement indiciaire de ce corps ;
    - la copie de la dernière décision indiciaire.


    Toute demande de communication de fiche de poste devra être effectuée par l'intéressé auprès de l'établissement de santé concerné.
    Les candidats doivent adresser leur candidature dans un délai de trois semaines à compter de la date de publication du présent avis au Centre national de gestion à l'adresse électronique suivante : cng-mobilite.dirsoins@sante.gouv.fr.
    Un accusé de réception vous sera adressé à la réception de votre dossier.
    Les candidatures, si elles sont multiples, seront regroupées sur une seule lettre revêtue du visa du supérieur hiérarchique, et accompagnée d'un curriculum vitae. Aucune candidature ne pourra être prise en compte sans l'avis du chef d'établissement d'origine.
    Les candidats à ces emplois doivent également adresser directement leur dossier de candidature aux chefs des établissements de santé où ils sont candidats, composé de leur curriculum vitae, de leur lettre de motivation et de leurs trois dernières fiches d'évaluation.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 191,8 Ko
Retourner en haut de la page