Arrêté du 15 mai 2020 portant adaptation des épreuves de certaines sections du concours externe et du concours externe spécial de recrutement de professeurs agrégés de l'enseignement du second degré ouverts au titre de l'année 2020 en raison de la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19

NOR : MENH2011235A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/5/15/MENH2011235A/jo/texte
JORF n°0123 du 20 mai 2020
Texte n° 22
Version initiale


Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse et le ministre de l'action et des comptes publics,
Vu le code de l'éducation ;
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 modifiée d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19, notamment le I du 2° du I de son article 11 ;
Vu l'ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 relative à l'organisation des examens et concours pendant la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19, notamment son article 5 ;
Vu le décret n° 72-580 du 4 juillet 1972 modifié relatif au statut particulier des professeurs agrégés de l'enseignement du second degré ;
Vu le décret n° 2020-437 du 16 avril 2020 pris pour l'application des articles 5 et 6 de l'ordonnance n° 2020-351 du 27 mars 2020 relative à l'organisation des examens et concours pendant la crise sanitaire née de l'épidémie de covid-19 ;
Vu l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours de l'agrégation ;
Vu l'arrêté du 18 juillet 2019 autorisant au titre de l'année 2020 l'ouverture du concours externe, du concours externe spécial et du concours interne de recrutement de professeurs agrégés de l'enseignement du second degré,
Arrêtent :


  • Les dispositions de l'arrêté du 28 décembre 2009 susvisé sont adaptées dans les conditions prévues par le présent arrêté pour le déroulement de certaines sections du concours externe et du concours externe spécial de recrutement de professeurs agrégés de l'enseignement du second degré ouvert par arrêté du 18 juillet 2019 susvisé.


  • Pour l'application des dispositions de l'article 8 et de l'annexe I du même arrêté 28 décembre 2009, les sections du concours externe, ouverts au titre de l'année 2020 par arrêté du 18 juillet 2019 susvisé, ci-après énumérées, comportent uniquement les épreuves d'admission suivantes :


    I. - Section arts : option arts plastiques


    1° Epreuve écrite d'esthétique et sciences de l'art.
    L'épreuve prend appui sur un document textuel assorti d'un sujet. Le texte est emprunté à une bibliographie proposée tous les trois ans et comprenant, notamment, des ouvrages d'esthétique, des écrits d'artistes, des textes critiques. Cette bibliographie est publiée sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale.
    Durée : six heures ; coefficient 1,5.
    2° Epreuve écrite d'histoire de l'art.
    Un programme détermine tous les trois ans les questions sur lesquelles porte cette épreuve. L'une d'elles concerne la période du XXe siècle à nos jours, l'autre, une période antérieure. Le programme limitatif est publié sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale.
    Durée : six heures ; coefficient 1,5.
    3° Epreuve de pratique plastique accompagnée d'une note d'intention.
    Cette épreuve a pour but de tester l'engagement artistique du candidat, son aptitude à fournir une réponse pertinente et personnelle à une question posée, à faire la démonstration de ses capacités d'invention et de création, à témoigner de son savoir-faire en matière d'expression avec des moyens plastiques bidimensionnels.
    L'épreuve prend appui sur un sujet à consignes précises et un dossier documentaire comprenant une sélection de documents iconiques et/ou textuels. Le candidat répond aux consignes du sujet. Il réalise une production plastique bidimensionnelle (picturale, graphique, pouvant inclure le collage, associer diverses techniques, des moyens traditionnels et numériques), impérativement de format grand aigle.
    La production est accompagnée d'une note d'intention soumise à notation, de vingt à trente lignes, écrites au verso. La note d'intention a pour objet de faire justifier au candidat les choix et modalités de sa pratique plastique en réponse au sujet.
    15 points sont attribués à la production plastique et 5 points à la note d'intention.
    Durée : huit heures ; coefficient 3.


    II. - Section arts : option arts appliqués


    1° Epreuve écrite d'esthétique : analyse et commentaire d'un document textuel. Cette épreuve prend appui sur un document textuel assorti d'un sujet. Ce texte est emprunté à une bibliographie proposée tous les trois ans et comprenant, notamment, des ouvrages d'esthétique, des textes critiques, des écrits d'artistes, d'architectes, d'ingénieurs, de techniciens (durée : quatre heures ; coefficient 1).
    2° Epreuve écrite d'histoire de l'art et des techniques : un programme détermine tous les trois ans les questions sur lesquelles porte cette épreuve. L'une d'elles concerne les XXe et XXIe siècles, l'autre, une période antérieure (durée : quatre heures ; coefficient 1).
    3° Epreuve pratique d'investigation et de recherche appliquée. A partir d'une documentation visuelle et d'un sujet à consignes précises, le candidat est invité à faire la démonstration :
    De sa maîtrise à engager une démarche d'investigation à partir de l'analyse et de l'exploitation d'une documentation visuelle imposée ;
    De sa capacité à s'approprier des données pour positionner une problématique ;
    De sa capacité à communiquer parti pris et démarche à l'aide des moyens graphiques, plastiques et des modes appropriés nécessaires (durée : douze heures ; coefficient 3).


    III. - Section éducation physique et sportive


    1° Activités physiques sportives et artistiques et civilisations :
    Dissertation ou commentaire d'un écrit portant sur la mise en pratique et le développement des activités physiques sportives et artistiques : déterminants historiques, anthropologiques, économiques, sociaux et culturels (durée : six heures ; coefficient 3).
    2° Education physique et sportive et développement de la personne :
    Dissertation portant sur les aspects biologique, psychologiques et sociologiques des conduites développées en éducation physique et sportive (durée : sept heures ; coefficient 4).
    Le sujet de chacune des épreuves écrites portent sur un programme défini chaque année et publié sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale


    IV. - Section géographie


    1° Composition : géographie thématique (durée : sept heures ; coefficient 1) :
    Il s'agit d'une épreuve intégrant des concepts et des savoirs appartenant aux différentes branches de la géographie. Les thèmes au programme sont choisis dans un champ très ouvert incluant l'épistémologie et l'histoire de la géographie.
    Le cas échéant, des documents peuvent être fournis.
    La réalisation de carte(s) et/ou de croquis est un élément important d'appréciation.
    2° Composition : géographie des territoires (durée : sept heures ; coefficient 1).
    Dans cette épreuve, l'accent est mis sur la différenciation spatiale et le jeu des différentes échelles de l'analyse, dans le cadre de la question ou des questions figurant au programme.
    Le cas échéant, des documents peuvent être fournis.
    La réalisation de carte(s) et/ou de croquis est un élément important d'appréciation.
    3° Epreuve sur dossier : concepts et méthodes de la géographie (durée : sept heures ; coefficient 1).
    Cette épreuve est constituée par un travail sur documents, hors programme.
    Elle comporte les trois options ci-après correspondant aux trois principales filières de formation suivies par les étudiants en géographie :


    - espaces, territoires, sociétés ;
    - milieux et environnement ;
    - aménagement.


    Les candidats choisissent leur option au moment de l'épreuve, après avoir pris connaissance des sujets. L'épreuve consiste en plusieurs exercices tels que : contrôle de connaissances de base ; analyses, études critiques, interprétation de documents divers ; rédaction de brèves synthèses (une à deux pages) ; production d'une carte ou d'un croquis à partir de documents.
    4° Composition d'histoire dans le cadre d'un programme (durée : sept heures ; coefficient 1).


    V. - Section histoire


    1° Une dissertation (durée : sept heures ; coefficient 1).
    2° Une dissertation (durée : sept heures ; coefficient 1).
    3° Une explication de textes (un ou plusieurs textes portant sur le même problème historique sont soumis à la réflexion des candidats) (durée : sept heures ; coefficient 1).
    Ces épreuves portent, par tirage au sort effectué par le jury et dont le résultat n'est pas porté à la connaissance des candidats, sur trois périodes distinctes parmi les quatre suivantes : histoire ancienne, histoire du Moyen Age, histoire moderne et histoire contemporaine.
    4° Une composition sur un sujet de géographie (durée : sept heures ; coefficient 1).


    VI. - Section mathématiques


    1° Composition de mathématiques générales (durée : six heures ; coefficient 4).
    2° Composition d'analyse et de probabilités (durée : six heures ; coefficient 4).


    VII. - Section musique


    1° Dissertation.
    L'épreuve permet d'apprécier les capacités du candidat à solliciter ses connaissances sur la musique en rapport avec l'histoire des arts, des idées et des sociétés.
    Un programme de trois questions est publié sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale. L'une d'entre elles porte sur la musique et les arts à travers des périodes historiques et des modes d'expression musicale différents. Les deux autres sont centrées chacune sur une période historique, un courant esthétique, une forme, un genre ou un auteur.
    Durée : six heures ; coefficient 1.
    2° Ecriture pour une formation donnée à partir d'une ligne mélodique d'environ trente mesures.
    Le style classique (Mozart, Haydn, Beethoven) est l'unique référence stylistique pour cette épreuve.
    La formation imposée par le sujet fait appel à un piano et à un ou deux instruments mélodiques. La ligne mélodique donnée par le sujet peut circuler entre les deux ou trois instruments.
    Durée : six heures ; coefficient 1.
    3° Epreuve technique : notation d'éléments musicaux à partir de corpus musicaux enregistrés.
    Pour chaque extrait, le sujet précise les éléments à noter, qu'ils soient de nature mélodique, rythmique, harmonique ou qu'ils relèvent d'autres paramètres remarquables. Le diapason mécanique est autorisé. L'épreuve prend fin à l'expiration d'un délai de dix minutes suivant la dernière audition du dernier fragment.
    Durée totale de l'épreuve : une heure et quarante-cinq minutes maximum ; coefficient 1


    VIII. - Section philosophie


    1° Composition de philosophie sans programme (durée : sept heures ; coefficient 2).
    2° Composition de philosophie se rapportant à une notion ou à un couple ou groupe de notions selon un programme établi pour l'année (durée : sept heures ; coefficient 2).
    3° Epreuve d'histoire de la philosophie : commentaire d'un texte extrait de l'œuvre d'un auteur (antique ou médiéval, moderne, contemporain) figurant dans un programme établi pour l'année et comportant deux auteurs, appartenant chacun à une période différente (durée : six heures ; coefficient 2).
    Le jury prononce l'admission aux concours au terme de ces épreuves.


  • Pour l'application des dispositions de l'article 8 et de l'annexe I du même arrêté du 28 décembre 2009, la section lettres modernes du concours externe comporte les épreuves d'admissibilité suivantes :
    1° Composition française sur un sujet se rapportant à un programme d'œuvres d'auteurs de langue française (durée : sept heures ; coefficient 12).
    2° Etude grammaticale d'un texte français antérieur à 1500, extrait d'une œuvre inscrite au programme (durée : durée : trois heures ; coefficient 4).
    3° Composition française sur un sujet se rapportant à l'une des deux questions de littérature générale et comparée au programme. Le corpus d'œuvres lié à l'une des deux questions peut comporter une œuvre cinématographique (durée : sept heures ; coefficient 10).
    4° Version latine ou version grecque, au choix du candidat formulé lors de l'inscription au concours (durée : quatre heures ; coefficient 5).
    5° Version, au choix du candidat, dans l'une des langues vivantes étrangères suivantes : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, hébreu, italien, polonais, portugais, roumain, russe, tchèque (durée : quatre heures ; coefficient 5).
    Les épreuves orales d'admission sont celles prévues à l'annexe I du même arrêté du 28 décembre 2009 susmentionné pour la section lettres modernes.


  • Pour l'application des dispositions de l'article 8 et de l'annexe I du même arrêté du 28 décembre 2009, l'option physique de la section physique-chimie du concours externe comporte les épreuves d'admissibilité prévues à ladite annexe I et les épreuves d'admission suivantes :
    1° Leçon de physique sans possibilité de réaliser des expériences (coefficient 4).
    2° Leçon de chimie sans possibilité de réaliser des expériences (coefficient 2).
    Chacune des épreuves d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée. Durée de chaque épreuve : une heure.


  • Pour l'application des dispositions de l'article 8 et de l'annexe I du même arrêté du 28 décembre 2009, l'option chimie de la section physique-chimie du concours externe comporte les épreuves d'admissibilité prévues à ladite annexe I et les épreuves d'admission suivantes :
    1° Leçon de chimie sans possibilité de réaliser des expériences (coefficient 4).
    2° Leçon de physique sans possibilité de réaliser des expériences (coefficient 2).
    Chacune des épreuves d'admission a lieu après quatre heures de préparation surveillée. Durée de chaque épreuve : une heure.


  • Pour l'application des dispositions de l'article 8 et de l'annexe I bis du même arrêté du 28 décembre 2009, la section mathématiques du concours externe spécial comporte uniquement l'épreuve d'admission suivante :
    Composition de mathématiques (durée : six heures).
    Le jury prononce l'admission de ce concours au terme de cette épreuve.


  • Pour l'application des dispositions de l'article 8 et de l'annexe I bis du même arrêté du 28 décembre 2009, les options physique et chimie de la section physique-chimie du concours externe spécial comportent les épreuves d'admissibilité prévues à ladite annexe 1 bis et l'épreuve d'admission suivante :
    Mise en perspective didactique d'un dossier de recherche.
    Durée de la préparation : une heure. Durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum ; coefficient : 6).
    Le candidat transmet au jury, par voie électronique (format PDF) au moins dix jours avant le début des épreuves d'admission, un dossier scientifique présentant son parcours, ses travaux de recherche et, le cas échéant, ses activités d'enseignement et de valorisation de la recherche. Le dossier ne doit pas excéder douze pages, annexes comprises.
    Lors de la première partie de l'épreuve, le candidat présente au jury la nature, les enjeux et les résultats de son travail de recherche et en propose une mise en perspective didactique. Il répond également à une question qui lui sera communiquée par le jury au début de l'heure de préparation. Cet exposé est suivi d'un entretien avec le jury prenant appui sur le dossier et l'exposé du candidat.
    L'épreuve doit permettre au jury d'apprécier l'aptitude du candidat à :


    - rendre ses travaux accessibles à un public de non-spécialistes ;
    - dégager ce qui dans les acquis de sa formation à et par la recherche, qu'il s'agisse de savoirs ou de savoir-faire, peut être mobilisé dans le cadre des enseignements qu'il serait appelé à dispenser dans la discipline du concours ;
    - appréhender de façon pertinente les missions confiées à un professeur agrégé.


    Durant l'épreuve orale (préparation, exposé, entretien avec le jury), les candidats peuvent consulter et exploiter l'ensemble des ressources accessibles sur le réseau internet.


  • Le directeur général des ressources humaines est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 15 mai 2020.


Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse,
Pour le ministre et par délégation :
La chef de service, adjointe au directeur général des ressources humaines,
F. Dubo


Le ministre de l'action et des comptes publics,
Pour le ministre et par délégation :
La sous-directrice des compétences et des parcours professionnels,
C. Lombard

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 206 Ko
Retourner en haut de la page