Avis de vacance d'un emploi de chef de service

Version initiale

  • Un emploi de chef de service est susceptible d'être vacant au ministère des armées à l'été 2019. Il s'agit de l'emploi de chef du service historique de la défense.
    Le service historique de la défense est un service à compétence nationale, rattaché au directeur des patrimoines, de la mémoire et des archives.
    Implanté sur l'ensemble du territoire national, le service est constitué d'un échelon de direction et de trois centres :


    - le centre historique des archives, implanté à Vincennes et disposant de plusieurs antennes extérieures ;
    - le centre des archives du personnel militaire de Pau ;
    - le centre des archives de l'armement et du personnel civil de Châtellerault.


    Agissant tant au profit de la ministre, des états-majors et des directions que du public, il assure la collecte, le traitement, la conservation, la communication et la valorisation des archives intermédiaires et définitives du ministère des armées ou des documents qui lui sont remis, à titre onéreux ou gratuit. Il assure le contrôle scientifique, et technique des archives courantes du ministère, la gestion de bibliothèques (dont les collections sont estimées à 800 000 ouvrages, en grande partie patrimoniaux) et de la symbolique militaire. Il contribue aux travaux relatifs à l'histoire de la Défense. Il conserve et communique les dossiers individuels des personnels militaires et civils qui lui ont été versés par les services gestionnaires.
    Le chef du service historique de la défense coordonne l'ensemble des activités et la mise en œuvre au sein du service des différentes politiques publiques ou ministérielles : ressources humaines, immobilier, systèmes d'information... Il propose au directeur des patrimoines, de la mémoire et des archives les mesures d'organisation correspondantes (référentiel en organisation, schémas directeurs…). Il définit et met en œuvre un projet scientifique, culturel et éducatif en lien avec les armées et directions de services. Il élabore et veille à l'exécution du budget et alloue les moyens nécessaires à l'accomplissement de ses missions. Il rend compte des performances du service en conseil en gestion.
    Il est assisté d'un adjoint et d'un secrétaire général.
    Les principales compétences requises pour cet emploi sont les suivantes :


    - aptitude au management d'équipes, au travail en réseau, aux activités de coordination ;
    - grandes qualités relationnelles ;
    - forte expérience dans l'exercice d'emplois fonctionnels, nécessitant de solides connaissances en matière juridique, financière et ressources humaines ;
    - aptitude à mobiliser son personnel dans le cadre de la transformation du service afin de l'adapter aux nouveaux enjeux et défis de la fonction « archives » ;
    - bonne connaissance de l'organisation du ministère des armées et de son environnement culturel et historique ;
    - capacités d'analyse, de direction de projet et d'évaluation des résultats ;
    - forte capacité d'investissement dans le travail.


    Tous renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès de M. le contrôleur général des armées Sylvain Mattiucci, directeur des patrimoines, de la mémoire et des archives (téléphone : 09-88-68-65-04).
    Conformément aux dispositions du décret n° 2012-32 du 9 janvier 2012 modifié relatif aux emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l'Etat, les lettres de candidatures, accompagnées d'un curriculum vitae détaillé et d'un feuillet des services, doivent être transmises par la voie hiérarchique, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française, au ministère des armées, direction des ressources humaines du ministère de la défense, service des ressources humaines civiles, sous-direction de la gestion du personnel civil, 60, boulevard du Général-Martial-Valin, CS 21623, 75509 Paris Cedex 15.
    Par ailleurs et conformément au décret n° 2012-32 du 9 janvier 2012, les candidates et candidats pourront être auditionnés par un comité chargé d'émettre un avis sur leur aptitude à occuper l'emploi à pourvoir. L'emploi de chef de service est soumis à la transmission d'une déclaration d'intérêts préalablement à la nomination, prévue à l'article 25 ter de la loi 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 174,9 Ko
Retourner en haut de la page