Avis de vacance d'emplois de directeurs et directrices des soins de la fonction publique hospitalière

Version initiale

  • Emplois de directeurs ou directrices des soins proposés aux directeurs ou directrices des soins en vue d'être pourvus par voie de mutation ou détachement en application des articles 22 et 23 du décret n° 2002-550 du 19 avril 2002 modifié portant statut particulier du corps de directeurs des soins de la fonction publique hospitalière :
    Centre hospitalier Buëch-Durance à Laragne-Monteglin (Hautes-Alpes), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centre hospitalier des Vals d'Ardèche à Privas (Ardèche), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques, chargé de la qualité, des risques, de l'évaluation et de la relation avec les usagers » ;
    Centre hospitalier de Carcassonne, établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Rieux-Minervois et de Trèbes (Aude), un emploi de « directeur ou directrice des instituts de formation en soins infirmiers et d'aide-soignant » ;
    Centres hospitaliers d'Aurillac, de Mauriac, de Saint-Flour, de Chaudes-Aigues et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Chaudes-Aigues (Cantal), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formation » ;
    Centre hospitalier « Camille Claudel » à La Couronne (Charente), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centre hospitalier de Haute-Corrèze à Ussel et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes d'Eygurande (Corrèze), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    Centre hospitalier départemental de Castelluccio à Ajaccio (Corse-du-Sud), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centres hospitaliers de Dijon et d'Auxonne (Côte-d'Or), un emploi de « directeur adjoint ou directrice adjointe de l'institut de formation des professionnels de santé du centre hospitalier de Dijon » ;
    Centres hospitaliers de Guéret, de Bourganeuf et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Royère-de-Vassivière (Creuse), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques et directeur ou directrice de la qualité » ;
    Centres hospitaliers d'Eure-Seine à Evreux et de Bernay (Eure), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    Nouvel hôpital de Navarre à Evreux (Eure), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centre hospitalier « Simone Veil » à Blois (Loir-et-Cher), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    Centre hospitalier public du Cotentin à Cherbourg-Octeville (Manche), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centres hospitaliers du Nord-Mayenne à Mayenne et de Villaines-la-Juhel (Mayenne), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques au centre hospitalier du Nord-Mayenne à Mayenne » ;
    Centres hospitaliers Bretagne-Atlantique à Vannes, « Alphonse Guérin » à Ploërmel, de Josselin, « Yves Lanco-Le Palais » à Belle-Ile et de Malestroit (Morbihan), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    Centre hospitalier d'Armentières (Nord), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centre hospitalier de Beauvais et hôpital de Crèvecœur-le-Grand (Oise), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques au centre hospitalier de Beauvais » ;
    Centre hospitalier de Calais (Pas-de-Calais), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    Centre hospitalier d'Arras et centre hospitalier du Ternois à Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers et d'aide-soignant » ;
    Etablissement public de santé mentale de Lys-Artois à Saint-Venant (Pas-de-Calais), un emploi de « directeur ou directrice des soins » ;
    Centre hospitalier de Béthune à Beuvry (Pas-de-Calais), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Assistance publique-hôpitaux de Paris (Paris), deux emplois de :
    1. « directeur ou directrice des soins du site Emile Roux aux hôpitaux universitaires Henri Mondor » ;
    2. « coordonnateur ou coordonnatrice d'instituts paramédicaux : institut de formation en soins infirmiers “Charles Foix” et institut de formation d'aides-soignants “Antoine Béclère” au centre de formation et développement des compétences de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris » ;
    Centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formation en soins infirmiers » ;
    Centre hospitalier intercommunal de Fréjus-Saint-Raphaël, centre hospitalier de Saint-Tropez et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Grimaud (Var), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centres hospitaliers d'Orange, de Bollène et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Piolenc (Vaucluse), un emploi de « coordonnateur ou coordonnatrice des soins et directeur ou directrice de l'institut de formation des aides-soignants du centre hospitalier d'Orange » ;
    Centre hospitalier intercommunal « Emile Durkheim » à Epinal et centre hospitalier de Remiremont (Vosges), deux emplois de :
    1. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formation, chargé des instituts de formation du centre hospitalier intercommunal “Emile Durkheim” à Epinal et du centre hospitalier de l'Ouest Vosgien à Neufchateau avec mise à disposition » ;
    2. « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centre hospitalier universitaire de Limoges, centres hospitaliers de Saint-Yrieix-la-Perche, de Saint-Junien et établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de Rochechouart (Haute-Vienne), deux emplois de :
    1. « coordonnateur ou coordonnatrice des écoles et des instituts de formation du centre hospitalier universitaire de Limoges » ;
    2. « directeur ou directrice des soins du centre hospitalier de Saint-Junien et de pôle hospitalo-universitaire au centre hospitalier universitaire de Limoges » ;
    Etablissement public de santé « Barhélemy Durand » à Etampes (Essonne), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des soins » ;
    Centre d'accueil et de soins hospitaliers de Nanterre (Hauts-de-Seine) et centre hospitalier spécialisé Roger Prévot à Moisselles (Val-d'Oise), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des activités de soins infirmiers, de rééducation et médico-techniques » ;
    Centres hospitaliers intercommunaux d'Aulnay-sous-Bois, de Montreuil-sous-Bois et groupement hospitalier intercommunal du Raincy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis), un emploi de « directeur ou directrice de l'institut de formations du centre hospitalier intercommunal “Robert Ballanger” à Aulnay-sous-Bois » ;
    Centres hospitaliers intercommunaux de Villeneuve-Saint-Georges et de Créteil (Val-de-Marne), un emploi de « coordonnateur général ou coordonnatrice générale des soins au centre hospitalier intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges, adjoint ou adjointe au coordonnateur général des soins » ;
    Centre hospitalier « Andrée Rosemon » à Cayenne (Guyane), un emploi d'« adjoint ou adjointe au coordonnateur général des soins et coordonnateur général ou coordonnatrice générale des instituts de formation ».
    Peuvent faire acte de candidature :


    - les directeurs ou directrices des soins régis par les dispositions du décret n° 2002-550 du 19 avril 2002 modifié ;
    - les fonctionnaires de catégorie A appartenant à un corps ou un cadre d'emplois d'un niveau comparable au sens des dispositions de la loi n° 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique, et justifiant des diplômes et titres exigés pour être recrutés dans le corps de directeur des soins. Le dossier se compose de :
    - une photocopie de la carte d'identité ou du livret de famille ;
    - la copie de la décision prononçant la nomination dans le corps ou cadre d'emplois actuel, ainsi que l'arrêté fixant l'échelonnement indiciaire de ce corps ;
    - la copie de la dernière décision indiciaire.


    Les candidats doivent adresser pour chaque emploi, et dans un délai de trois semaines à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel (le cachet de la poste faisant foi), un dossier de candidature qui se compose des éléments suivants :


    - une lettre de motivation ;
    - les trois dernières fiches d'évaluation.


    Les dossiers de candidature (1 dossier par établissement demandé) sont à transmettre sous couvert de la voie hiérarchique au directeur de l'établissement concerné. Aucune candidature ne pourra être prise en compte sans l'avis du chef d'établissement d'origine. Un exemplaire de la candidature doit être adressé conjointement au CNG à l'adresse suivante : Centre national de gestion, bureau de gestion des directeurs d'hôpital et des directeurs des soins, Immeuble le Ponant, 21B, rue Leblanc, 75015 Paris.
    De même, toute demande de communication de fiche de poste devra être effectuée par l'intéressé auprès de l'établissement de santé concerné.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 183,5 Ko
Retourner en haut de la page