Arrêté du 11 décembre 2018 relatif au titre professionnel de négociateur technico-commercial

NOR : MTRD1833178A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2018/12/11/MTRD1833178A/jo/texte
JORF n°0292 du 18 décembre 2018
Texte n° 15
ChronoLégi
Version initiale
Naviguer dans le sommaire


La ministre du travail,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 13 mai 2004 modifié relatif au titre professionnel de négociateur technico-commercial ;
Vu l'arrêté du 23 décembre 2013 modifiant l'arrêté du 13 mai 2004 modifié relatif au titre professionnel de négociateur technico-commercial ;
Vu l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences du titre professionnel de négociateur technico-commercial ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel de négociateur technico-commercial ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative du commerce et de la distribution en date du 6 novembre 2018,
Arrête :


  • Le titre professionnel de négociateur technico-commercial est révisé. La version du titre professionnel de négociateur technico-commercial issue du présent arrêté est créée pour cinq ans à compter du 10 juin 2019.
    Elle est enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles pour cette durée, au niveau III et dans le domaine d'activité 312t (code NSF).


  • Le référentiel d'emploi, d'activités et de compétences et le référentiel de certification relatifs au titre professionnel de négociateur technico-commercial sont disponibles sur le site www.travail-emploi.gouv.fr.


  • Le titre professionnel de négociateur technico-commercial est composé des deux blocs de compétences suivants :
    1. Elaborer une stratégie commerciale omnicanale pour un secteur géographique défini.
    2. Prospecter et négocier une proposition commerciale.
    Ils sont sanctionnés par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 22 décembre 2015 modifié susvisé.


  • Les titulaires des certificats de compétences professionnelles prévus par l'arrêté du 23 décembre 2013 susvisé sont réputés avoir obtenu les nouveaux certificats de compétences professionnelles selon le tableau de correspondance figurant ci-dessous :


    TITRE PROFESSIONNEL
    négociateur technico-commercial
    (arrêté du 23 décembre 2013 modifiant l'arrêté du 13 mai 2004
    relatif au titre professionnel de négociateur technico-commercial)

    TITRE PROFESSIONNEL
    négociateur technico-commercial
    (présent arrêté)

    Gérer et optimiser l'activité commerciale sur un secteur géographique déterminé.

    Elaborer une stratégie commerciale omnicanale pour un secteur géographique défini.

    Prospecter, présenter et négocier une solution technique.

    Prospecter et négocier une proposition commerciale.


  • Préalablement à la session d'examen du titre ou du certificat de compétences professionnelles « Elaborer une stratégie commerciale omnicanale pour un secteur géographique défini », le candidat élabore trois documents à présenter et commenter lors de l'examen. Ces documents, dont la trame est décrite dans le référentiel de certification, présentent la mise en œuvre par le candidat des trois compétences suivantes :


    - assurer une veille commerciale pour analyser l'état du marché ;
    - organiser un plan d'action commerciales ;
    - mettre en œuvre des actions de fidélisation.


    Le candidat se présentant aux épreuves dans le cadre d'un parcours de validation des acquis de l'expérience réalise ces documents à partir de son activité professionnelle.
    Le candidat qui se présente aux épreuves après un parcours de formation réalise les documents à partir d'une période en entreprise réalisée durant la formation. Cette période en entreprise, d'une durée de 350 heures minimum est obligatoire pour se présenter aux épreuves du titre. Elle est incluse dans le temps de travail en entreprise pour le candidat en contrat d'alternance. Le candidat présente une preuve de cette période en entreprise auprès du responsable de la session d'examen qui la conserve dans le dossier de la session.


  • L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel de négociateur technico-commercial au répertoire national des certifications professionnelles.


  • La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié ainsi que ses annexes au Journal officiel de la République française.


    • ANNEXE
      INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


      Intitulé :
      Négociateur technico-commercial (ancien intitulé : Négociateur (trice) Technico-Commercial (e) )
      Niveau : III
      Code NSF : 312t
      Résumé du référentiel d'emploi :
      Le négociateur technico-commercial exploite les potentialités de vente sur un secteur géographique défini dans le respect de la politique commerciale de l'entreprise. Il élabore une stratégie commerciale omnicanale, organise et met en œuvre un plan d'actions commerciales et en évalue les résultats. Il prospecte à distance et physiquement des entreprises afin de développer son portefeuille client, d'atteindre les objectifs fixés et de développer le chiffre d'affaires de l'entreprise. Il conçoit et négocie des solutions techniques de produits ou de prestations de service.
      Le négociateur technico-commercial assure une veille commerciale. Il recherche les informations sur l'évolution du marché, de l'offre, de la concurrence, des modalités d'achat (appels d'offres), des comportements d'achat et des avis clients. Il contacte les prospects/clients par téléphone, par des campagnes de publipostage ou de courriels, par les réseaux sociaux professionnels et lors de rencontres physiques, afin d'obtenir des rendez-vous.
      Le négociateur technico-commercial recueille des informations relatives aux besoins et attentes des prospects/clients, qualifie le contact et met à jour le fichier prospects/clients à l'aide d'outils numériques et de logiciels dédiés à la gestion de la relation client.
      Sur les réseaux sociaux, le négociateur technico-commercial crée un profil adapté à la fonction commerciale afin de mettre en valeur l'image de l'entreprise et contribuer à sa notoriété. Il veille constamment à son e-réputation et à celle de l'entreprise.
      Le négociateur technico-commercial mène des entretiens en face à face avec des prospects/clients. Il apporte un conseil technique adapté à leurs projets. Le négociateur technico-commercial construit une argumentation individualisée, traite les objections, négocie, conclut la vente, fixe les étapes ultérieures et prend congé. Le négociateur technico-commercial met en œuvre des actions de fidélisation et construit une relation basée sur des échanges avec des clients, des partenaires et des prescripteurs. Il anime des communautés via les réseaux sociaux et professionnels, par l'envoi de courriel, par téléphone et lors de rencontres.
      Le négociateur technico-commercial exerce ses activités dans le respect des procédures, de l'éthique et de la responsabilité sociétale de l'entreprise, sous la responsabilité d'un supérieur hiérarchique auquel il rend compte régulièrement. Il analyse ses résultats et propose si nécessaire des mesures correctives pour atteindre ses objectifs.
      Tout en restant dans le cadre fixé par l'entreprise, le négociateur technico-commercial dispose d'une large autonomie d'organisation de son activité.
      Le négociateur technico-commercial est en relation avec son supérieur hiérarchique, les membres de l'équipe commerciale et les services techniques. Dans les grandes entreprises, il est également en contact avec le service marketing pour partager les informations client. Il est en relation commerciale avec les prospects/clients, décideurs d'entreprises, réseaux de partenaires et prescripteurs.
      L'emploi nécessite des déplacements fréquents. Le négociateur technico-commercial se déplace généralement seul dans son secteur de vente. Il s'adapte aux contraintes et horaires des prospects/clients. Il utilise couramment les outils digitaux pour communiquer.
      Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification :
      1. Elaborer une stratégie commerciale omnicanale pour un secteur géographique défini
      Assurer une veille commerciale pour analyser l'état du marché.
      Organiser un plan d'actions commerciales.
      Mettre en œuvre des actions de fidélisation.
      Réaliser le bilan de l'activité commerciale et rendre compte.
      2. Prospecter et négocier une proposition commerciale
      Prospecter à distance et physiquement un secteur géographique.
      Concevoir une solution technique et commerciale appropriée aux besoins détectés.
      Négocier une solution technique et commerciale.
      Compétences transversales de l'emploi :
      Maîtriser les outils et usages numériques.
      Mobiliser un comportement orienté client et une posture de service
      Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre :
      Les différents secteurs d'activités concernés sont :
      Tous les secteurs d'activité qui nécessitent des technico-commerciaux pour leur développement.
      Les types d'emplois accessibles sont les suivants :


      - technico-commercial ;
      - chargé d'affaires.


      Codes ROME :
      D1402 Relation commerciale grands comptes et entreprises
      D1407 Relation technico-commerciale
      Réglementation de l'activité :
      Sans objet
      Autorité responsable de la certification :
      Ministère chargé de l'emploi.
      Bases légales et réglementaires :
      Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
      Arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
      Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d'examen pour l'obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 11 décembre 2018.


Pour la ministre et par délégation :
Le chef de la mission des politiques de certification professionnelle,
M. Charbit

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 213,2 Ko
Retourner en haut de la page