Avis de vacance d'un emploi de directeur départemental interministériel (DDPP de la Côte-d'Or)

Version initiale

  • L'emploi de directeur départemental de la DDPP de la Côte-d'Or sera vacant à compter du 1er septembre 2018. Cet emploi, à pourvoir dans les conditions prévues par le décret n° 2009-360 du 31 mars 2009 modifié (articles 13 à 15 notamment), est classé dans le groupe III en application des dispositions de l'arrêté du 29 décembre 2009 modifié fixant la liste et le classement par groupe des emplois de direction des directions départementales interministérielles.

    Intérêt du poste

    Le directeur exerce ses compétences sur l'ensemble du périmètre d'intervention de la direction. Il contribue à la définition des stratégies et au pilotage de la structure. Il est chargé par le préfet de missions particulières et travaille en étroite collaboration avec les quatre services qui composent la direction. La direction est composée de 56 agents relevant de 2 départements ministériels avec 14 agents rattachés au ministère de l'économie et des finances (programme 134 de la DGCCRF) et 42 agents, dont 16 affectés en abattoir, rattachés au ministère de l'agriculture, et de l'alimentation (programme 206 de la DGAL).
    L'intérêt du poste réside dans l'activité économique diversifiée du département qui permet d'appréhender tous les domaines entrant dans le champ des compétences des DDPP : prévention et gestion des risques de santé et protection animales, des installations classées pour la protection de l'environnement, contrôle de l'hygiène et de la sécurité des aliments, contrôle de la sécurité des produits non alimentaires et des prestations de service, protection économique des consommateurs, veille concurrentielle dans la commande publique, lutte contre les fraudes.

    Missions

    Le directeur met en œuvre les missions suivantes :

    - la mise en œuvre des politiques publiques liées à la protection des populations ;
    - le pilotage de la direction ;
    - la définition des orientations stratégiques et des priorités, en lien avec le préfet et les directions régionales ;
    - la coordination et la supervision des services techniques opérationnels dans tous les domaines de la direction ; il peut être amené à gérer directement des projets transversaux et des dossiers particuliers dont il rend compte au préfet ;
    - l'évaluation des résultats et de la performance ;
    - la préparation du dialogue de gestion, la supervision du suivi budgétaire et de la gestion des ressources humaines ;
    - la consolidation de la direction en développant les outils propres à assurer son bon fonctionnement dans le cadre de procédures de management par la qualité ;
    - la conduite du dialogue social ;
    - le travail en réseau avec les services de l'Etat dans le département (préfecture, sous préfectures de Beaune et Montbard, tribunal de grande instance, autres directions départementales interministérielles, direction départementale de la sécurité publique et groupement de gendarmerie…) et les directions régionales (DIRECCTE, DRAAF, DREAL, DRDDI…) ;
    - le maintien des liens avec les partenaires institutionnels (chambres consulaires, organisations professionnelles, associations de consommateurs…) ;
    - la représentation et la communication de la direction.

    Il assure des astreintes de direction.

    Environnement

    La Côte-d'Or, département chef lieu de la région Bourgogne-Franche-Comté, compte 530 000 habitants dont la grande majorité est concentrée dans la Métropole de Dijon ainsi qu'à Beaune et ses alentours. C'est le quatrième département français par la superficie. Il se caractérise par une forte activité agricole dont les trois secteurs prépondérants sont la viticulture, la production céréalière et l'élevage allaitant. Le département compte trois abattoirs, à Beaune, à Venarey les Laumes et à Châtillon sur Seine. Le tissu industriel, en régression, représente 13 % des actifs. Le secteur tertiaire emploie quant à lui les trois quarts de la population active.
    Compte tenu de l'importance de l'élevage et des industries agroalimentaires dans la région, les domaines de la santé animale et de la sécurité des aliments sont stratégiques dans le département. La conduite du plan de lutte contre la tuberculose bovine nécessite d'assurer une coordination étroite avec la DRAAF, la DDT, l'ONCFS, le groupement de défense sanitaire de la Côte-d'Or, la profession vétérinaire, la fédération des chasseurs de la Côte-d'Or ; le laboratoire départemental et des instituts de recherche.
    La diversité des autres secteurs d'activité requiert une vigilance continue en matière de sécurité alimentaire, de sécurité des produits de grande consommation et des prestations de service et de protection économique du consommateur.
    La DDPP entretient des liens étroits et fréquents avec les services de l'Etat en région (DRAAF, DIRECCTE, DREAL, DRDDI, ARS), avec les services de l'Etat dans le département (Préfecture, sous-préfectures de Beaune et de Montbard, DDT, DDCS, Gendarmerie, Police, Tribunal de Grande Instance…) ainsi qu'avec les collectivités locales et les acteurs économiques (chambres consulaires, organisations professionnelles et associations de consommateurs).
    La DDPP est implantée dans les locaux de la cité administrative Porte Neuve à Dijon. Certains équipements et fonctions support sont mutualisés avec la DDT, implantée sur le même site.

    Compétences

    Capacités d'encadrement et d'animation d'équipes pluridisciplinaires et interministérielles.
    Capacité d'organisation et rigueur administrative.
    Capacités d'analyse et de synthèse.
    Réactivité et capacité à gérer des crises ou des événements exceptionnels.
    Capacités de communication, d'écoute et esprit d'ouverture.
    Qualités relationnelles et goût pour le travail en réseau.
    Forte capacité de travail, grande disponibilité et facilités d'adaptation.
    Expérience professionnelle dans la mise en œuvre d'au moins une des politiques portées par une DDPP fortement souhaitée.

    Modalités de candidature

    Conformément aux dispositions de l'article 12 du décret n° 2009-360 du 31 mars 2009 relatif aux emplois de direction de l'administration territoriale de l'Etat, les candidatures doivent être transmises, dans un délai de trente jours à compter de la publication du présent avis au Journal officiel, au préfet du département :

    - par voie postale : M. le préfet de la Côte-d'Or, 53, rue de la préfecture, 21041 Dijon Cedex ;
    - par courrier électronique à l'adresse : secretaire-general@cote-dor.gouv.fr.

    Une copie de la candidature doit être adressée à Mme Hélène de COUSTIN, déléguée à la mobilité et aux carrières (DSAF/DMC) à l'adresse électronique : helene.decoustin@pm.gouv.fr.
    Le dossier de candidature devra impérativement comprendre :

    - une lettre de motivation ;
    - un curriculum vitae détaillé ;
    - un état de services dans le corps d'origine ;
    - le dernier arrêté de situation administrative dans le corps ou l'emploi d'origine.

    Les candidats devront tenir à la disposition de la DSAF une fiche financière ainsi que la déclaration d'intérêts prévue par la circulaire du 27 juillet 2017, selon le modèle disponible sur Légifrance via le lien internet : http://circulaire.legifrance.gouv.fr/pdf/2017/07/cir_42462.pdf.

    Personnes à contacter

    Tous les renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès de :

    - M. Bernard SCHMELTZ, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d'Or, tél. : 03-80-44-64-01, mél : prefet@cote-dor.gouv.fr ;
    - M. Christophe MAROT, secrétaire général de la préfecture de la Côte-d'Or, tél. : 03-80-44-64-77, mél : secretaire-general@cote-dor.gouv.fr ;
    - M. Eric DUMOULIN, directeur départemental de la protection des populations, tél. : 03-80-29-42-62, mél : eric.dumoulin@cote-dor.gouv.fr ;
    - Mme Hélène de COUSTIN, déléguée à la mobilité et aux carrières (DSAF/DMC), tél. : 01-42-75-83-55, mél : helene.decoustin@pm.gouv.fr.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 202,7 Ko
Retourner en haut de la page