Arrêté du 22 août 2017 modifiant l'arrêté du 21 juin 2004 fixant la nature et le programme des épreuves des concours ouverts par spécialité pour le recrutement d'inspecteurs des douanes et droits indirects

NOR : CPAD1718529A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/8/22/CPAD1718529A/jo/texte
JORF n°0200 du 27 août 2017
Texte n° 19
ChronoLégi
Version initiale
Naviguer dans le sommaire


Le ministre de l'action et des comptes publics,
Vu la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, ensemble la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique de l'Etat ;
Vu le décret n° 71-342 du 29 avril 1971 modifié relatif à la situation des fonctionnaires affectés au traitement automatisé de l'information ;
Vu le décret n° 2007-400 du 22 mars 2007 modifié fixant le statut particulier des personnels de catégorie A des services déconcentrés de la direction générale des douanes et droits indirects ;
Vu l'arrêté du 10 juin 1982 modifié relatif aux programmes et nature des épreuves des concours et examens portant sur le traitement de l'information ;
Vu l'arrêté du 3 mars 1997 modifié fixant les conditions d'organisation des concours et examens professionnels de recrutement dans les services déconcentrés de la direction générale des douanes et droits indirects ;
Vu l'arrêté du 23 juin 2003 fixant la liste des spécialités au titre desquelles peuvent être ouverts les concours d'agent de constatation, de contrôleur et d'inspecteur de la direction générale des douanes et droits indirects ;
Vu l'arrêté du 21 juin 2004 modifié fixant la nature et le programme des épreuves des concours ouverts par spécialité pour le recrutement d'inspecteurs des douanes et droits indirects,
Arrête :


  • L'arrêté du 21 juin 2004 susvisé est ainsi modifié :
    1° A l'article 1er, les mots « prévus à l'article 8 du décret du 2 août 1995 susvisé » sont remplacés par les mots « prévus au B de l'article 9 du décret n° 2007-400 du 22 mars 2007 ».
    2° Aux articles 2, 3, 4, 5, 6 et 7, les mots « prévu au II de l'article 8 du décret du 2 août 1995 susvisé » sont remplacés par les mots « prévu au B de l'article 9 du décret n° 2007-400 du 22 mars 2007 ».
    3° Après l'article 7, les mots du titre IV « programmeur système d'exploitation » sont remplacés par les mots « programmeur de système d'exploitation ».
    4° L'article 8 est remplacé par les dispositions suivantes :


    « Art. 8. - Le concours externe pour le recrutement d'inspecteurs des douanes et droits indirects prévu au B de l'article 9 du décret du 22 mars 2007 comporte au titre de la spécialité “traitement automatisé de l'information - programmeur de système d'exploitation” prévue à l'article 5 de l'arrêté du 23 juin 2003 susvisé les épreuves d'admissibilité et les épreuves d'admission suivantes :


    I. - Epreuves d'admissibilité


    Epreuve n° 1 (durée : trois heures ; coefficient 3) : rédaction d'une note de synthèse sur un sujet d'ordre général à partir d'un dossier afin d'apprécier les capacités rédactionnelles et de synthèse du candidat.
    Epreuve n° 2 (durée : deux heures ; coefficient 2) : composition sur un sujet relatif aux principes généraux du logiciel.
    Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
    Epreuve n° 3 (durée : quatre heures ; coefficient 4) : épreuve permettant d'apprécier la connaissance d'un système d'exploitation, à choisir parmi la liste fixée par arrêté du ministre intéressé en application de l'article 7 de l'arrêté du 10 juin 1982 susvisé et publiée six mois au moins avant la date de début des épreuves.
    Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.


    II. - Epreuves d'admission


    Epreuve n° 1 (durée : trente minutes ; coefficient 5) : entretien avec le jury destiné à apprécier les motivations du candidat et son aptitude à exercer des fonctions d'inspecteur, à partir notamment d'un curriculum vitae transmis par le candidat.
    L'entretien débute par une présentation par le candidat, durant cinq minutes, de son parcours. Il se poursuit par un échange avec le jury notamment sur sa connaissance de l'environnement du ministère et de la direction générale des douanes et droits indirects.
    En vue de l'entretien, le jury utilise une grille d'évaluation dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère intéressé.
    Epreuve n° 2 (préparation : quinze minutes ; exposé et questions : trente minutes ; coefficient 3) : interrogation portant sur l'informatique.
    L'épreuve se compose de deux parties :


    - exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort par le candidat, pendant une durée de cinq minutes ;
    - échange avec le jury à partir de l'exposé et questionnement en rapport avec le sujet et/ou éventuellement le programme pendant vingt-cinq minutes.


    Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
    Epreuve n° 3 (durée : deux heures ; coefficient 1) : traduction et réponse à des questions portant sur un texte en anglais issu d'une revue ou d'une documentation informatique.
    Cette épreuve ne comporte pas de note éliminatoire.
    Le programme des épreuves d'admissibilité n° 2 et n° 3 ainsi que celui de l'épreuve d'admission n° 2 sont précisés en annexe. ».


    5° L'article 9 est remplacé par les dispositions suivantes :


    « Art. 9. - Le concours interne pour le recrutement d'inspecteurs des douanes et droits indirects prévu au B de l'article 9 du décret n° 2007-400 du 22 mars 2007 comporte au titre de la spécialité “traitement automatisé de l'information - programmeur de système d'exploitation” prévue à l'article 5 de l'arrêté du 23 juin 2003 susvisé les épreuves d'admissibilité et les épreuves d'admission suivantes :


    I. - Epreuves d'admissibilité


    Epreuve n° 1 (durée : trois heures ; coefficient 3) : rédaction d'une note de synthèse et/ou d'une note de proposition à partir d'un dossier à caractère administratif.
    Cette épreuve est destinée à vérifier les qualités rédactionnelles, d'analyse et de synthèse du candidat, ainsi que son aptitude à dégager des conclusions et/ou formuler des propositions.
    Epreuve n° 2 (durée : deux heures ; coefficient 2) : composition sur un sujet relatif aux principes généraux du logiciel.
    Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
    Epreuve n° 3 (durée : quatre heures ; coefficient 4) : épreuve permettant d'apprécier la connaissance d'un système d'exploitation, à choisir parmi la liste fixée par arrêté du ministre intéressé en application de l'article 7 de l'arrêté du 10 juin 1982 susvisé et publiée six mois au moins avant la date de début des épreuves.
    Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.


    II. - Epreuves d'admission


    Epreuve n° 1 (durée : trente minutes ; coefficient 5) : épreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle.
    Cette épreuve consiste en un entretien avec le jury visant à apprécier les aptitudes et la motivation du candidat et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Pour conduire cet entretien, qui a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d'une durée de dix minutes au plus, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle.
    Au cours de cet entretien, le candidat est également interrogé sur des questions relatives à des connaissances administratives générales.
    Le candidat établit un dossier de reconnaissance des acquis de son expérience professionnelle, qu'il remet au service organisateur à la date fixée dans l'arrêté d'ouverture du concours. Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle n'est pas noté.
    Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle ainsi que le guide d'aide au remplissage sont disponibles sur le site internet de la direction générale des douanes et droits indirects. Le dossier est transmis au jury par le service gestionnaire du concours après l'établissement de la liste d'admissibilité.
    En vue de l'épreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle, le jury utilise une grille d'évaluation dont le contenu est chaque année mis en ligne sur le site internet du ministère intéressé.
    Epreuve n° 2 (préparation : quinze minutes ; exposé et questions : trente minutes ; coefficient 3) : interrogation portant sur l'informatique.
    L'épreuve comprend deux parties :


    - exposé sur un sujet parmi deux tirés au sort par le candidat, pendant une durée de cinq minutes ;
    - échange avec le jury à partir de l'exposé et questionnement en rapport avec le sujet et/ou éventuellement le programme pendant vingt-cinq minutes.


    Toute note inférieure à 10 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.
    Epreuve n° 3 (durée : deux heures ; coefficient 1) : traduction et réponse à des questions portant sur un texte en anglais issu d'une revue ou d'une documentation informatique.
    Cette épreuve ne comporte pas de note éliminatoire.
    Le programme des épreuves d'admissibilité n° 2 et n° 3 ainsi que celui de l'épreuve d'admission n° 2 sont précisés en annexe. ».


  • L'annexe à l'arrêté du 21 juin 2004 susvisé en ce qui concerne les concours externe et interne pour le recrutement d'inspecteurs des douanes et droits indirects au titre de la spécialité « traitement automatisé de l'information - programmeur système d'exploitation » est remplacée par l'annexe du présent arrêté.


  • Les dispositions du présent arrêté sont applicables à compter du 1er septembre 2017.


  • Le directeur général des douanes et droits indirects est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


    • ANNEXE
      PROGRAMME DES ÉPREUVES D'ADMISSIBILITÉ NO 2 ET NO 3 ET DE L'ÉPREUVE D'ADMISSION NO 2 DES CONCOURS EXTERNE ET INTERNE POUR LE RECRUTEMENT D'INSPECTEURS DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS AU TITRE DE LA SPÉCIALITÉ « TRAITEMENT AUTOMATISÉ DE L'INFORMATION-PROGRAMMEUR DE SYSTÈME D'EXPLOITATION »


      I.-CONNAISSANCES DE BASE


      1. Représentation de l'information
      Notion de bit, caractère, mot.
      Les systèmes de numération.
      Les opérations élémentaires.
      Représentation alphanumérique.
      Codage de l'information (tables de codes).
      2. Quantité d'information
      3. Saisie et contrôle de l'information
      4. Transmission de l'information
      5. Traitement de l'information
      Connaissance d'un langage évolué (Java, SQL …).
      Langage d'assemblage, macro-assembleur.
      Langage machine.
      6. Organisation des travaux de programmation
      Méthodes de programmation (structurée, objet …).
      Algorithmes, modes de représentation.
      Compilation.
      Essais et mise au point.
      Maintenance des programmes.
      Bibliothèque de programmes.
      Reprises.
      7. L'environnement de la programmation
      Langage de commande.
      Enchaînement des phases et des travaux.
      Identification, compatibilité.
      Réservation des ressources.
      Appels des processeurs logiciels.
      Manipulation de programme.
      Aides à l'exploitation et à la mise au point.
      8. Systèmes interactifs, éditeurs
      9. Les systèmes
      Monoprogrammation. Multiprogrammation. Système temps réel.
      Temps partagé.
      Transmission de données.
      10. Chargement initial d'un système
      11. Les structures de données et leur utilisation
      Base de données, fichiers :


      -persistance des données, droits, partage ;
      -fiabilité, sauvegarde.


      Tables. Piles, files.
      Représentation des arbres, graphes.


      II.-LOGICIEL


      1. Processus et ressources
      Activation et blocage d'un processus.
      Partage des ressources.
      2. Gestion des entrées-sorties
      3. Etablissement de liaisons mémoire-canal-unité de liaison périphérique
      4. Informations de contrôle, programme canal
      5. Instructions spéciales d'entrée-sortie
      6. Réalisation d'une instruction d'entrée-sortie
      Simultanéités, contexte d'exécutions, interruption, méthodes assistées.
      7. Transferts périphériques à périphériques
      8. Mise en place de la multiprogrammation, fonctions assurées
      Commutation des processus et simultanéité inter-usagers.
      Synchronisation et simultanéité inter-usagers :


      -allocation du processus central ;
      -gérant de tâches, gérant de travaux, gérant d'interruptions ;
      -description des différents modules et différentes tables.


      9. Gestion de la ressource mémoire
      Comportement dynamique de programmes.
      Technique de recouvrement.
      Allocation de la mémoire :


      -allocation statique fixe, partitions ;
      -allocation statique variable ;
      -allocation dynamique (déplacement, tassement) ;
      -mémoire paginée ou topographique.


      10. Mémoire virtuelle
      Stratégies d'allocation et algorithmes.
      Phénomène d'écroulement (« perte de performance »).
      Mémoires associatives, défauts de page.
      11. Utilisation d'antémémoire
      12. Système de transmission de données
      Mode de communication : synchrone, asynchrone, vitesse de transmission, type de ligne.
      Système de communication : typologie (internet, intranet, interopérabilité …), protocoles …
      Message, bloc, procédure de transmission.
      Commutation par paquets.
      Matériels liés aux transmissions.
      Interfaces avec le système de communication.
      13. Installation et personnalisation de système
      Configuration. Critères de choix.
      14. Métrologie
      Mesure des performances : temps de réponse, débits de traitements.


      III.-TECHNOLOGIE


      1. Supports de l'information : caractéristiques et performances
      Circuits logiques.
      Mémoires, registres (différents types, principes de fonctionnement).
      Les supports magnétiques.
      2. Les organes de traitement
      Organisation générale de machine, carte machine.
      Organes de calcul.
      Organes de liaison : les bus.
      Organes de commande (câblée, microprogrammée).
      Les mécanismes d'adressage.
      3. Les unités périphériques d'entrée ou de sortie (caractéristiques détaillées)
      4. Les unités d'échange et de commande (canaux, unités de contrôle ou de liaison)
      5. Mécanisme de traitement des interruptions
      6. Eléments constitutifs d'un réseau de transmission de données
      7. Types de machines
      Ordinateurs de grande puissance.
      Mini-ordinateurs.
      Micro-ordinateurs.
      Smartphones, tablettes.


      IV.-CENTRE DE TRAITEMENT DE L'INFORMATION


      1. Organisation du travail
      2. Les fonctions de programmeur système d'exploitation
      3. La sécurité physique des matériels, du réseau, des données (plan de secours, plan de continuité …)


      V.-LE DROIT DE L'INFORMATIQUE


Fait le 22 août 2017.


Pour le ministre et par délégation :
Par empêchement du directeur général des douanes et droits indirects :
Le chef de service, adjoint au directeur général,
J.-M. Thillier
Le chef de service du pilotage des politiques de ressources humaines,
N. de Saussure

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 225,6 Ko
Retourner en haut de la page