Avis de vacance d'un emploi de directeur départemental interministériel adjoint (DDT de l'Oise)

Version initiale

  • L'emploi de directeur(trice) départemental(e) adjoint(e) de la DDT de l'Oise sera très prochainement vacant. Cet emploi, à pourvoir dans les conditions prévues par le décret n° 2009-360 du 31 mars 2009 modifié (art. 13 à 15 notamment), est classé dans le groupe IV en application des dispositions de l'arrêté du 29 décembre 2009 modifié fixant la liste et le classement par groupe des emplois de direction des directions départementales interministérielles.


    Intérêt du poste


    Aux côtés du directeur, qu'il seconde et supplée, le directeur adjoint exerce ses compétences sur l'ensemble du périmètre d'intervention de la direction. Il contribue, sous la responsabilité du préfet, à la mise en œuvre des politiques publiques en matière de développement et d'aménagement durable du territoire. L'intérêt du poste réside dans l'intégration des différentes politiques sur le territoire, la variété des dossiers traités, les partenariats à nouer avec les collectivités locales, les services et les opérateurs de l'Etat, les responsables professionnels et les nombreux acteurs du développement des territoires, et le management d'une structure de 220 agents.
    Le département de l'Oise est peuplé de 819 000 habitants. Il comprend 688 communes, groupées en 21 EPCI à fiscalité propre, dont plusieurs agglomérations entre 80 et 100 000 habitants (Beauvais, Creil-sud-Oise, Compiègne).
    La moitié sud du département, à 40 km de Paris, proche de Roissy, connaît un développement important, tandis que la moitié nord conserve des caractéristiques rurales. La réalité sociale de la population est en fait plus complexe, avec des attentes diversifiées et des enjeux de cohésion sociale. L'Anru accompagne 9 projets de renouvellement urbain (dont 5 quartiers d'intérêt national). Bien dotée en pôles d'activités industrielles lourdes ou de pointe, technologiques et d'enseignement, infrastructures (A1, A16, aéroport de Beauvais-Tillé, projet de canal Seine-Nord Europe, future liaison ferroviaire Roissy-Picardie), terre d'agriculture productive, l'Oise doit aussi gérer des sites en reconversion, des risques technologiques ou d'inondation ou des enjeux de compensations écologique et agricole.
    L'Oise est enfin une terre d'Histoire : berceau de la France, signature de l'Armistice en 1918 … Son patrimoine est riche avec de nombreux châteaux (Chantilly, Compiègne, Pierrefonds,…), trois cathédrales (Beauvais, Senlis, Noyon) et un patrimoine naturel marqué par des massifs boisés importants, un PNR en voie d'extension, un projet de site Ramsar…


    Missions


    Le directeur départemental adjoint met en œuvre, en collaboration étroite avec le directeur, l'ensemble des politiques portées par la DDT, relatives :


    - à la prévention des risques naturels ;
    - au logement, à l'habitat et à la construction, à l'accessibilité du bâti, au renouvellement urbain ;
    - à l'aménagement et à l'urbanisme ;
    - à la protection et à la gestion durable des eaux, des espaces naturels, forestiers, ruraux et de leurs ressources ainsi qu'à l'amélioration de la qualité de l'environnement et aux mesures de police qui en découlent ;
    - à l'agriculture et à la forêt, ainsi qu'à la promotion de leurs fonctions économique, sociale et environnementale ;
    - à la protection et à la gestion de la faune et de la flore sauvage, ainsi qu'à la chasse et à la pêche ;
    - à l'éducation et à la sécurité routière, en lien avec les services de la préfecture.


    Plus largement, la DDT concourt aux politiques de l'environnement, à la connaissance des territoires en développant les outils de connaissance et d'analyse, à l'établissement des stratégies et des politiques territoriales. Elle contribue à la promotion du développement durable et de la transition écologique. Elle accompagne les collectivités, les grands opérateurs (VNF, société du canal…) et les autres acteurs des territoires, pour faciliter la bonne réalisation de leurs projets dans le respect des politiques publiques territoriales.
    Outre sa contribution générale à la direction des services de la DDT, le directeur adjoint peut être désigné référent ou chef de projet pour certains sujets, interministériels le cas échéant. Directeur du réseau territorial de la DDT, il assure la coordination de ses deux délégations territoriales. Il veille au développement et à l'équilibre des territoires, tant urbains que ruraux, et y participe par le biais des politiques agricoles, d'urbanisme, de logement, de construction et de transports.
    Il est responsable sécurité-défense pour la DDT et concourt à la prévention des crises.


    Environnement


    Le poste est situé à Beauvais, siège de la DDT qui a en outre des délégations territoriales à Compiègne et à Senlis.
    Sous l'autorité du préfet et au sein de l'état-major départemental de l'Etat, la DDT travaille avec les services de la préfecture, les sous-préfets, les autres directions départementales interministérielles (DDCS, DDPP), le service territorial de l'architecture et du patrimoine de la DRAC, l'unité départementale de la DREAL, la direction territoriale de l'ARS, la DRIEE, l'AFB, l'ONCFS et l'ONF, les Agences de l'eau Seine-Normandie et Artois-Picardie … Elle entretient à l'échelon régional des liens étroits avec la DRAAF et la DREAL.


    Compétences


    Expérience d'encadrement.
    Expérience professionnelle dans la mise en oeuvre de politiques publiques interministérielles portées par la DDT.
    Connaissances des organisations publiques, notamment de l'administration territoriale de l'Etat.
    Loyauté, réactivité, facultés d'analyse et de synthèse, capacité à être force de proposition.
    Aptitude à la communication, au dialogue social et au dialogue avec les élus.
    Animation d'équipes pluridisciplinaires et interministérielles, travail en réseau et par projet.
    Capacité à piloter, mobiliser, écouter et nouer des partenariats.


    Modalités de candidature


    Conformément aux dispositions de l'article 12 du décret n° 2009-360 du 31 mars 2009 relatif aux emplois de direction de l'administration territoriale de l'Etat, les candidatures doivent être transmises, dans un délai de trente jours à compter de la publication du présent avis au Journal officiel, au préfet de département : préfet@oise.gouv.fr avec copie à luc.paraire@pm.gouv.fr et jean.guinard@oise.gouv.fr.
    Le dossier de candidature devra impérativement comprendre une lettre de motivation, un curriculum vitae détaillé, un état de services et le dernier arrêté de situation administrative dans le corps ou l'emploi d'origine. Une fiche financière sera tenue à disposition de la DSAF qui pourra la demander pendant l'instruction des dossiers.


    Personnes à contacter


    Tous les renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès de :
    M. Didier MARTIN, conseiller maître à la Cour des comptes, préfet de l'Oise, didier.martin@oise.gouv.fr, téléphone : 03-44-06-11-10.
    M. Blaise GOURTAY, secrétaire général de la préfecture, blaise.gourtay@oise.gouv.fr, téléphone : 03-44-06-12-01.
    M. Jean GUINARD, directeur départemental des Territoires de l'Oise, jean.guinard@oise.gouv.fr, téléphone : 03-44-06-50-20.
    M. Luc PARAIRE, délégué à la mobilité et aux carrières, DSAF/DMC, luc.paraire@pm.gouv.fr, téléphone : 01-42-75-83-55.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 202,9 Ko
Retourner en haut de la page