Arrêté du 11 avril 2016 modifiant l'arrêté du 31 juillet 2003 modifié relatif au titre professionnel d'agent(e) de restauration

NOR : ETSD1608900A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2016/4/11/ETSD1608900A/jo/texte
JORF n°0102 du 30 avril 2016
Texte n° 15
ChronoLégi
Version initiale
Naviguer dans le sommaire


La ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social,
Vu les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Vu l'arrêté du 31 juillet 2003 modifié relatif au titre professionnel d'agent(e) de restauration ;
Vu l'arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel emploi, activités et compétences du titre professionnel d'agent(e) de restauration ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel d'agent(e) de restauration ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative du tourisme, loisirs, hôtellerie et restauration du 24 mars 2016,
Arrête :


  • L'article 1er de l'arrêté du 31 juillet 2003 modifié susvisé est remplacé par :


    « Art. 1.-Le titre professionnel d'agent (e) de restauration est enregistré au répertoire national des certifications professionnelles pour une durée de cinq ans à compter du 8 septembre 2016, au niveau V de la nomenclature des niveaux de formation et dans le domaine d'activité 334 t (code NSF). »


  • A l'article 2 de l'arrêté du 31 juillet 2003 modifié susvisé, les mots : « www.emploi.gouv.fr » sont remplacés par les mots : « www.travail-emploi.gouv.fr ».


  • L'article 3 de l'arrêté du 31 juillet 2003 modifié susvisé est remplacé par les dispositions suivantes :


    « Art. 3.-Le titre professionnel d'agent (e) de restauration est composé des quatre unités constitutives suivantes :
    1. Préparer en assemblage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type “ snacking ”.
    2. Réaliser des grillades et remettre en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA).
    3. Accueillir les clients et distribuer les plats en restauration self-service.
    4. Réaliser le nettoyage de la batterie de cuisine et le lavage en machine de la vaisselle.
    Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 9 mars 2006 susvisé. »


  • Les titulaires des certificats de compétences professionnelles du titre professionnel d'agent(e) de restauration obtenus antérieurement à la date d'entrée en vigueur du présent arrêté sont réputés avoir obtenu les nouveaux certificats de compétences professionnelles selon le tableau figurant ci-dessous :


    TITRE PROFESSIONNEL
    Agent(e) de restauration (arrêté du 31 juillet 2003 modifié le 8 juin 2011)

    TITRE PROFESSIONNEL
    Agent(e) de restauration (présent arrêté)

    Préparer en assemblage des hors-d'œuvre et des desserts

    Préparer en assemblage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type « snacking »

    Réaliser des grillades et des sautés minute devant le client et remettre en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA)

    Réaliser des grillades et remettre en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA)

    Accueillir les clients, approvisionner et distribuer les plats en restauration self-service

    Accueillir les clients et distribuer les plats en restauration self-service

    Réaliser le lavage de la batterie de cuisine et le lavage en machine de la vaisselle

    Réaliser le nettoyage de la batterie de cuisine et le lavage en machine de la vaisselle


  • L'annexe à l'arrêté du 31 juillet 2003 modifié susvisé est remplacée par l'annexe au présent arrêté modificatif. Elle comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


  • La déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle est chargée de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.


    • ANNEXE
      INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES


      Intitulé : agent (e) de restauration.
      Niveau : V.
      Code NSF : 334 t.


      Résumé du référentiel d'emploi


      Afin de contribuer à la qualité du service et à l'accueil du client au sein de l'entreprise, l'agent (e) de restauration effectue la réception des matières premières et réalise les premiers traitements des produits alimentaires.
      Il (elle) assemble et accommode diverses gammes de produits. Il (elle) dresse, en les valorisant, des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type « snacking ». L'agent (e) de restauration assure l'agencement de la salle à manger, l'approvisionnement des différents comptoirs et le service des plats chauds.
      Dans le respect des consignes de l'entreprise et en appliquant les règles d'hygiène et de sécurité alimentaires conformément aux principes de la démarche HACCP, il (elle) prépare des mets simples froids et chauds (hors-d'œuvre, entrées chaudes, desserts, préparations de type « snacking ») et réalise des cuissons en se conformant à des normes de réalisation (quantité, composition, présentation).
      L'agent (e) de restauration assure la distribution des productions culinaires aux différents linéaires et comptoirs froids et chauds du self-service. Il (elle) remet en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA) et effectue des cuissons au gril et à la friteuse.
      Il (elle) enregistre le contenu des plateaux et des préparations de type « snacking » et procède à l'encaissement. Il (elle) effectue le lavage de la batterie de cuisine et de la vaisselle et le nettoyage des différents postes.
      L'agent (e) de restauration travaille en équipe sous la responsabilité d'un chef de production ou d'un chef de cuisine. Il (elle) est également en contact direct avec la clientèle lors du service.
      Cet emploi s'exerce aussi bien en restauration commerciale que sociale : en cafétéria, en restaurant d'entreprise, en collectivité, en restauration rapide, en restaurant à thème, dans des chaînes hôtelières, en petite restauration traditionnelle et en brasserie.
      Le niveau sonore de l'environnement de travail peut être élevé. L'agent (e) de restauration est confronté (e) à des températures basses ou élevées. Il (elle) peut être soumis (e) à des périodes d'activité soutenue et de saisonnalité. L'amplitude horaire peut être importante.
      La nature, la fréquence et la durée des tâches de l'agent (e) de restauration sont déterminées à l'avance par la hiérarchie et peuvent varier d'un établissement à l'autre. Un (e) agent (e) de restauration peut occuper successivement plusieurs postes dans une même journée ou être affecté (e) aux mêmes tâches.
      L'emploi implique la station debout prolongée, de fréquentes allées et venues ainsi que la manutention de charges. Il peut s'exercer en horaires décalés, fractionnés, les week-ends et jours fériés, en soirée et parfois de nuit.
      L'agent (e) de restauration respecte les consignes de santé et de sécurité au travail ainsi que les préconisations en matière de responsabilité sociétale en entreprise (RSE). Il (elle) porte une tenue professionnelle représentative de la profession ou de l'établissement et conforme aux règles d'hygiène et de sécurité.


      Capacités attestées et descriptif des composantes de la certification
      1. Préparer en assemblage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type « snacking »


      Préparer les matières premières alimentaires destinées à la transformation et à l'assemblage.
      Réaliser l'assemblage et le dressage des hors-d'œuvre, des desserts et des préparations de type « snacking ».


      2. Réaliser des grillades et remettre en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA)


      Effectuer la remise en température des préparations culinaires élaborées à l'avance (PCEA).
      Assurer une production culinaire au poste grillade.


      3. Accueillir les clients et distribuer les plats en restauration self-service


      Effectuer la mise en place de la salle à manger du self-service.
      Réaliser la mise en place de la distribution et assurer le service aux postes froids et chauds.
      Enregistrer le contenu des plateaux et des préparations de type « snacking » et effectuer l'encaissement.


      4. Réaliser le nettoyage de la batterie de cuisine et le lavage en machine de la vaisselle


      Assurer le nettoyage de la batterie de cuisine.
      Assurer la conduite du lavage en machine de la vaisselle.


      Compétences transversales de l'emploi


      Travailler en équipe afin d'optimiser les prestations de service et satisfaire les clients.
      Appliquer les consignes du plan de maîtrise sanitaire (PMS).


      Secteurs d'activités et types d'emplois accessibles par le détenteur du titre


      Les différents secteurs d'activités concernés sont principalement :


      -restauration collective sociale : d'entreprise, scolaire, hospitalière, cuisine centrale ;
      -restauration commerciale : de chaînes hôtelières et de restauration, cafétérias, à thèmes, rapide, petite restauration traditionnelle, brasserie, résidence hôtelière.


      Les types d'emplois accessibles sont les suivants :


      -agent (e) de restauration ;
      -employé (e) de restauration collective ;
      -employé (e) de cafétéria ;
      -employé (e) polyvalent (e) de restaurant ;
      -équipier (e) polyvalent (e) de restauration rapide ;
      -préparateur (trice)-vendeur (se) en point chaud.


      Code ROME :
      G 1603-Personnel polyvalent en restauration.
      Réglementation de l'activité :
      Néant.
      Autorité responsable de la certification :
      Ministère chargé de l'emploi.
      Bases légales et réglementaires :
      Code de l'éducation, les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
      Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
      Arrêté du 8 décembre 2008 relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Fait le 11 avril 2016.


Pour la ministre et par délégation :
Le sous-directeur des politiques de formation et du contrôle de la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle,
C. Puydebois

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 233,5 Ko
Retourner en haut de la page