Avis de vacance d'emplois de choriste au chœur de l'armée française

Version initiale


  • Sont vacants ou susceptibles de l'être deux emplois de choriste, un ténor 1 et un ténor 2, au chœur de l'armée française à la garde républicaine à Paris (75). Ces postes ne nécessitent pas obligatoirement de diplôme, toutefois, ils demandent des connaissances techniques et une expérience artistique suffisantes correspondant au niveau d'un choriste professionnel.


    Statut-Environnement


    Les candidats seront recrutés en qualité de sous-officiers commissionnés rattachés au corps des sous-officiers de gendarmerie. Contractuels dans la limite de 17 ans de service, ils se verront proposer un contrat initial de 5 ans au grade de musicien de 4e classe, en principe, 1er échelon.
    Le dispositif juridique relatif aux militaires commissionnés est le suivant :
    ― l'article L. 4132-10 du code de la défense ;
    ― le décret n° 2008-952 du 12 septembre 2008 portant statut particulier du corps des sous-officiers de gendarmerie ;
    ― le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 relatif aux militaires commissionnés ;
    ― l'arrêté du 21 janvier 2011 fixant la liste des emplois d'officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l'article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale.
    Les fonctions de choriste au chœur de l'armée française exercées au sein de la gendarmerie nationale par des sous-officiers sous-tendent les qualités inhérentes au statut militaire : neutralité et droit de réserve, disponibilité, adaptabilité, loyalisme et sens élevé du service.


    Dossier de candidature


    Les candidats adressent une lettre de motivation, un curriculum vitae et une copie des diplômes détenus, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis, au commandant de l'orchestre de la garde républicaine et du chœur de l'armée française, quartier des Célestins, 18, boulevard Henri-IV, 75181 Paris Cedex 04.

Extrait du Journal officiel électronique authentifié PDF - 120,1 Ko
Retourner en haut de la page