Arrêté du 22 juillet 2003 relatif au titre professionnel d'animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication


JORF n°176 du 1 août 2003 page 13134
texte n° 11




Arrêté du 22 juillet 2003 relatif au titre professionnel d'animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication

NOR: SOCF0311063A
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2003/7/22/SOCF0311063A/jo/texte


Le ministre des affaires sociales, du travail et de la solidarité,
Vu le décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience pour la délivrance d'une certification professionnelle ;
Vu le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles ;
Vu le décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l'emploi ;
Vu l'arrêté du 25 novembre 2002 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Vu le référentiel d'emploi, d'activités, compétences du titre professionnel d'animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication ;
Vu le référentiel de certification du titre professionnel d'animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication ;
Vu l'avis de la commission professionnelle consultative gestion et traitement de l'information du 13 mars 2003,
Arrête :


Le titre professionnel d'animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication est créé.
Il est délivré dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.
Il est classé au niveau IV de la nomenclature des niveaux de formation, telle que définie à l'article 2 du décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 susvisé et dans le domaine d'activité 320 t (code NSF).
Il sera réexaminé par la commission professionnelle consultative compétente dans un délai de trois années.


Le référentiel d'emploi, d'activités, compétences et le référentiel de certification du titre professionnel d'animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication sont disponibles dans tout centre AFPA ou centre agréé.


Le titre professionnel d'animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication est composé de deux unités constitutives dont la liste suit :
1. Animer un espace multimédia ;
2. Assurer la gestion opérationnelle d'un espace multimédia (maintenir un espace multimédia).
Elles peuvent être sanctionnées par des certificats de compétences professionnelles (CCP) dans les conditions prévues par l'arrêté du 25 novembre 2002 susvisé.


L'annexe au présent arrêté comporte les informations requises pour l'inscription du titre professionnel au répertoire national des certifications professionnelles.


Le délégué adjoint à l'emploi et à la formation professionnelle est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Annexe


A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé :
Titre professionnel : animateur(trice) en technologies de l'information et de la communication.
Niveau : IV.
Code NSF : 320 t.


Résumé du référentiel d'emploi


L'animateur en technologies de l'information et de la communication a pour mission de permettre au public le plus large (âges, niveaux et besoins divers) d'utiliser les technologies de l'information et de la communication (TIC) en lui facilitant l'accès, au moyen des TIC, à des services marchands ou non marchands en organisant, par exemple, des sessions d'initiation à l'utilisation des ressources de différents portails du secteur privé et public.
L'animateur TIC accompagne le public en facilitant l'appropriation du vocabulaire, l'accès aux différents outils, ainsi que les nouvelles pratiques permettant l'usage de ces technologies sans appréhension et de façon autonome.
Il organise et maintient un espace multimédia.
Il travaille le plus souvent seul, mais il peut être amené à faire appel à d'autres collègues par l'intermédiaire d'un réseau professionnel.
Son travail s'effectue en partenariat avec la ville, les différents organismes ou associations souvent dépendants de la commune (associations de quartier, cyberespace...) et les fournisseurs d'accès au réseau internet (providers).


Capacités attestées et descriptif
des composantes de la certification
1. Animer un espace multimédia


Accueillir le public dans un espace multimédia.
Analyser les demandes et les besoins des utilisateurs, les assister et leur offrir un soutien pédagogique.
Mettre en place et animer des sessions d'initiation, des ateliers thématiques.
Organiser l'espace, les flux, les plannings et les horaires.
Proposer des projets et identifier des événements.
Identifier des événements potentiels et négocier avec des partenaires.
Faire respecter les règles juridiques en vigueur et les règles de sécurité.


2. Assurer la gestion opérationnelle d'un espace multimédia
(maintenir un espace multimédia)


Installer et mettre en service le matériel multimédia et les différentes applications.
Gérer le parc informatique.
Réceptionner et tester le fonctionnement du matériel.
Organiser son travail seul ou avec une équipe.
Assurer la veille technique et technologique.


Secteurs d'activités ou types d'emploi accessibles
par le détenteur du titre


Il exerce dans des centres socioculturels, cyberespaces, centres de ressources, palais des congrès, expositions, écoles et centres commerciaux.
Code ROME :
23132 - Animateur spécial d'activités culturelles et techniques.
Réglementation de l'activité :
Néant.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Loi n° 2002-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale ;
Décret n° 2002-1029 du 2 août 2002 ;
Arrêté du 25 novembre 2002.


Fait à Paris, le 22 juillet 2003.


Pour le ministre et par délégation :

Par empêchement de la déléguée générale

à l'emploi et à la formation professionnelle :

Le directeur, délégué adjoint,

S. Clement