Convention collective nationale des professions de la photographie du 13 février 2013 - Textes Salaires - Avenant du 2 avril 2014 relatif aux salaires

Etendu par arrêté du 21 juillet 2015 JORF 28 juillet 2015

IDCC

  • 3168

Signataires

  • Fait à :
    Fait à Paris, le 2 avril 2014.
  • Organisations d'employeurs :
    CFP.
  • Organisations syndicales des salariés :
    FNECS CFE-CGC ; CSFV CFTC ; FS CFDT ; UNSA spectacle.

Numéro du BO

  • 2014-22
 
Naviguer dans le sommaire
  • Article

    En vigueur étendu

    Le présent avenant a pour objet de fixer la rémunération mensuelle brute au-dessous de laquelle aucun salarié employé sur la base de la durée légale ne pourra être rémunéré dans les entreprises relevant de la convention collective nationale des professions de la photographie.

  • Article 1er

    En vigueur étendu

    Salaires minima mensuels

    Les salaires minima conventionnels issus de la nouvelle grille de classification du 2 avril 2014 sont les suivants :

    (En euros.)

    CatégorieCoefficientSalaire minimum
    Employés






    1501 452
    1551 460
    1651 470
    1751 488
    1851 513
    1951 602
    2051 639
    2101 725
    Maîtrise



    2201 803
    2301 886
    2502 055
    2702 153
    2752 257
    Cadres



    3202 674
    3502 834
    3703 040
    4103 391
    4503 705

    NB. – La base est la durée légale du travail, soit 151,67 heures.

  • Article 2

    En vigueur étendu

    Entrée en vigueur


    Les dispositions du présent avenant entreront en vigueur, pour l'ensemble des entreprises adhérentes aux organisations ou groupements signataires, le premier jour du mois civil suivant la date de signature du présent avenant.
    Les dispositions du présent avenant entreront en vigueur, pour l'ensemble des entreprises de la branche non adhérentes aux organisations ou groupements signataires, le premier jour du mois civil suivant la publication de l'arrêté d'extension du présent avenant au Journal officiel.
    Le présent avenant entrera en vigueur à l'issue du délai prévu par l'article L. 2232-2 du code du travail pour l'exercice par les organisations syndicales représentatives des salariés du droit d'opposition.

Retourner en haut de la page