Convention collective nationale des gardiens, concierges et employés d'immeubles (réécrite par l'avenant n° 74 du 27 avril 2009 portant modification de la convention) - Textes Attachés - Annexe à l'avenant n° 2 du 28 février 1985 - Règlement intérieur de la commission départementale paritaire de la Loire-Atlantique

 
Naviguer dans le sommaire
      • Article 1er

        En vigueur étendu

        Créé par Avenant départemental 2 1985-02-28 étendu par arrêté du 4 novembre 1985 JORF 17 novembre 1985

        La commission a un double objet :

        a) Négocier toutes modifications ou adjonctions apportées à la convention collective nationale devant faire l'objet d'avenants départementaux ;

        b) Veiller à la bonne application de la convention collective nationale, résoudre les problèmes généraux relatifs à son interprétation, étudier les cas particuliers de désaccord entre employeur et employé soumis à son examen afin de proposer une solution équitable.

      • Article 2

        En vigueur étendu

        Créé par Avenant départemental 2 1985-02-28 étendu par arrêté du 4 novembre 1985 JORF 17 novembre 1985

        a) Dans le cas visé à l'article 1era ci-avant :

        Les convocations sont adressées par le directeur du travail et les séances présidées par un directeur ou un inspecteur du travail.

        Dans le cadre départemental, la convocation est obligatoire si elle est demandée par une organisation représentative.

        Les accords intervenus donnent lieu à la rédaction d'un avenant soumis à la signature des organisations représentatives.

        b) Dans le cas visé à l'article 1erb ci-avant :

        Les réunions peuvent se tenir hors la présence d'un représentant de la direction du travail. Les réunions se feront sur convocation de la partie la plus diligente.

        La condition obligatoire requise pour la validité de telles réunions est qu'y soient convoquées toutes les organisations représentatives.

        En l'absence d'un représentant de la direction du travail, la présidence reviendra alternativement à chacune des parties, l'autre ayant automatiquement le secrétariat de la séance.

        La commission prendra ses décisions, en cas de vote, à la majorité des voix des délégués officiels présents ou représentés, tous collèges confondus et la voix du président n'étant pas prépondérante.

        Les décisions prises feront l'objet d'un procès-verbal signé obligatoirement par les président et secrétaire de séance.

      • Article 3 (non en vigueur)

        Remplacé

        Créé par Avenant départemental 2 1985-02-28 étendu par arrêté du 4 novembre 1985 JORF 17 novembre 1985


        La commission, étant paritaire, sera composée d'un nombre égal de représentants d'employeurs et de représentants d'employés.

        Chaque organisation représentative désignera ses délégués officiels, nommés pour un an, ces mandats étant renouvelables.

        Pour respecter la parité, le nombre de sièges pouvant être attribués est ainsi fixé :

        - chambre syndicale de la propriété immobilière : 6 sièges ;

        - C.G.T. : 3 sièges ;

        - C.F.D.T. : 3 sièges.

        Cette représentation devra être modifiée :

        - si une ou plusieurs organisations représentatives actuellement absentes de la commission y prenaient leur place ;

        - ou si une seule organisation ouvrière était représentée en séance.
      • Article 3

        En vigueur étendu

        Créé par Avenant départemental n° 2 1985-02-28 étendu par arrêté du 4 novembre 1985 JORF 17 novembre 1985

        La commission départementale paritaire comprend les représentants des organisations syndicales suivantes :

        - organisation patronale : chambre syndicale de la propriété immobilière ;

        - organisations ouvrières : CGT, CGT-FO, CFTC, CFDT, SNIGIC.

      • Article 4

        En vigueur étendu

        Créé par Avenant départemental 2 1985-02-28 étendu par arrêté du 4 novembre 1985 JORF 17 novembre 1985

        La commission ne pourra être saisie d'un sujet à examiner que par une organisation représentative.

        Dans un but d'efficacité, afin d'éviter le report de décisions d'une séance à l'autre pour complément d'information, il est admis et accepté par les partenaires sociaux que tous les documents utiles pour délibérer sur l'ordre du jour seront communiqués préalablement par la partie concernée aux autres parties, dans un délai raisonnable pour en permettre l'examen. Très particulièrement, toute organisation représentative désirant apporter une modification au texte de la convention collective nationale formulera sa proposition sous forme de projet d'avenant.

      • Article 5

        En vigueur étendu

        Créé par Avenant départemental 2 1985-02-28 étendu par arrêté du 4 novembre 1985 JORF 17 novembre 1985

        À la demande d'une organisation représentative, le présent règlement intérieur peut être modifié par la commission à la majorité prévue à l'article 2 b ci-avant.

Retourner en haut de la page