Convention collective nationale des commerces et services de l'audiovisuel, de l'électronique et de l'équipement ménager du 26 novembre 1992. Etendue par arrêté du 9 mars 1993 JORF 19 mars 1993. - Textes Attachés - Accord du 17 septembre 2015 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie

Etendu par arrêté du 3 juin 2016 JORF 11 juin 2016

IDCC

  • 1686

Signataires

  • Fait à :
    Fait à Paris, le 17 septembre 2015.
  • Organisations d'employeurs :
    FEDELEC ; FENACEREM.
  • Organisations syndicales des salariés :
    CSFV CFTC ; CFDT ; CGT.

Numéro du BO

  • 2016-10
 
  • (non en vigueur)

    Abrogé


    La formation professionnelle est un outil essentiel en matière de développement des compétences. Face à l'évolution des modes de consommation et à l'exigence grandissante des clients tant au niveau de l'accueil, du conseil ou du service qu'au niveau du prix, les parties signataires du présent accord souhaitent dynamiser la politique de formation afin que les entreprises des commerces et services de l'audiovisuel, de l'électronique et de l'équipement ménager s'appuient sur des dispositifs de formation garantissant l'employabilité, et répondant aux enjeux de développement des compétences, de sécurisation des parcours et de la promotion professionnelle des salariés de la branche.
    A cette fin, à travers le présent accord, les partenaires sociaux entendent :


    – permettre à chaque salarié d'être acteur de son parcours et favoriser son évolution professionnelle afin notamment de progresser d'au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle ;


    – contribuer à la professionnalisation des salariés à travers la construction de parcours de formation permettant leur adaptation à l'évolution des métiers et à la technicité des produits ;


    – poursuivre le développement de l'emploi des jeunes et des demandeurs d'emploi, notamment en favorisant l'accueil des jeunes dans les entreprises de la branche et en mettant en place des certificats de qualification professionnelle ;


    – renforcer la compétitivité et la capacité de développement des entreprises par des actions de formation adaptées à leurs besoins.


    La formation professionnelle doit notamment concourir à l'objectif, pour chaque salarié de la branche, d'acquérir et d'actualiser des connaissances et des compétences favorisant son employabilité.


    Elle comporte une formation initiale, comprenant notamment l'apprentissage, et des formations ultérieures, qui constituent la formation professionnelle continue, destinées aux adultes et aux jeunes déjà engagés dans la vie active ou qui s'y engagent.
    En outre, toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle ou liée à l'exercice de responsabilités syndicales.


    Reprenant cet objectif, les parties signataires du présent accord affirment leur volonté :
    – d'intégrer les jeunes, notamment en leur proposant un parcours de formation initiale, de nature professionnelle, s'ils n'ont pas pu en bénéficier auparavant ;

    – d'améliorer l'insertion des salariés dans les entreprises, leur qualification et leur fidélisation ;

    – de dynamiser la formation et l'évolution professionnelle, des salariés ;

    – de favoriser l'égalité d'évolution professionnelles des femmes et des hommes ;

    – de maintenir le niveau des compétences des seniors ;

    – d'accompagner les salariés dans la validation de leur expérience s'ils le demandent ;

    – et de favoriser l'acquisition des compétences permettant la sécurisation du parcours professionnel, en développant l'employabilité des salariés.

    Les parties signataires souhaitent également améliorer les conditions permettant aux entreprises de la branche d'être :

    – plus compétitives pour surmonter les évolutions permanentes de l'environnement économique et technologique ;

    – et plus anticipatives pour assurer une meilleure gestion prévisionnelle des emplois et compétences de leurs salariés.


Retourner en haut de la page