Convention collective nationale de la restauration rapide du 18 mars 1988 - Textes Salaires - Avenant n° 65 du 28 avril 2023 relatif à la prime annuelle conventionnelle

Etendu par arrêté du 17 juillet 2023 JORF 2 août 2023

IDCC

  • 1501

Signataires

  • Fait à :
    Fait à Paris, le 28 avril 2023. (Suivent les signatures.)
  • Organisations d'employeurs :
    SNARR,
  • Organisations syndicales des salariés :
    FGTA FO ; FS CFDT,

Numéro du BO

  • 2023-23
 

Liste des conventions auxquelles ce texte est rattaché

    • Article

      En vigueur étendu

      Dans le cadre des négociations annuelles, les partenaires sociaux ont engagé des négociations afin d'améliorer les conditions de travail des salariés du secteur de la restauration rapide.

      Dans ce contexte, les organisations patronales et syndicales de salariés signataires du présent avenant ont souhaité améliorer la prime annuelle conventionnelle (PAC).

  • Article 1er

    En vigueur étendu

    Champ d'application

    Les dispositions du présent avenant sont applicables à l'ensemble des entreprises dont l'activité principale relève du champ d'application géographique et professionnel de la convention collective nationale de la restauration rapide du 18 mars 1988 (étendue par arrêté du 24 novembre 1988, Journal officiel 13 décembre 1988 ; élargi au secteur de la restauration livrée par arrêté du 7 décembre 1993, Journal officiel du 16 décembre 1993) modifié en dernier lieu par l'avenant n° 29 du 22 juin 2001, ayant élargi le champ à la restauration livrée (étendu par arrêté du 9 octobre 2001, Journal officiel du 18 octobre 2001).

    Les partenaires sociaux signataires du présent avenant, soulignant l'importance du respect de l'amélioration des conditions de travail dans l'ensemble de la branche, rappellent que le présent avenant est applicable à l'ensemble des employeurs, sièges et établissements, quel que soit leur effectif, y compris les entreprises et établissements de moins de 50 salariés.

    Dès lors, compte tenu de la thématique du présent accord, qui a vocation à s'appliquer à toutes les entreprises quelle que soit leur taille, les partenaires sociaux conviennent, conformément à l'article L. 2261-23-1 du code du travail, qu'il n'y a pas lieu de prévoir des dispositions spécifiques aux entreprises de moins de 50 salariés.

  • Article 2

    En vigueur étendu

    Revalorisation de la prime annuelle conventionnelle (PAC) et création d'un niveau supplémentaire

    Les parties signataires ont souhaité paritairement d'une part, la création d'un « palier supplémentaire » à 15 ans d'ancienneté et d'autre part, revaloriser les montants bruts de la prime annuelle conventionnelle, prévue à l'article 44.1 de la convention collective nationale pour un salarié à temps plein comme suit :

    Ancienneté continue dans l'entrepriseMontant brut
    De 1 an à moins de 3 ans215 €
    De 3 ans à moins de 5 ans275 €
    De 5 ans à moins de 10 ans355 €
    De 10 ans à moins de 15 ans465 €
    À partir de 15 ans d'ancienneté515 €

    Pour les salariés à temps partiel, le montant sera calculé au prorata de leur temps de travail contractuel.

    Les parties signataires s'engagent à poursuivre les négociations sur les montants à l'occasion des négociations annuelles obligatoires de 2024.

    Les autres alinéas demeurent inchangés.

  • Article 3

    En vigueur étendu

    Dispositions finales

    Le présent avenant, conclu pour une durée indéterminée, entre en vigueur à compter du premier jour du mois de la signature si l'accord est signé avant le 15 du mois et au plus tard le premier jour du mois qui suit la signature si l'accord est signé après le 15 du mois pour les entreprises adhérentes des syndicats patronaux signataires.

    Les parties signataires conviennent de demander au ministère du travail l'extension du présent avenant afin de le rendre applicable à toutes les entreprises et établissements entrant dans le champ d'application de la convention collective nationale de la restauration rapide du 18 mars 1988, tel que modifié par l'avenant n° 29 et défini à l'article 1er du présent avenant.

    Le présent avenant fera l'objet des mesures de publicité et de dépôt en vigueur.

    Le présent avenant faisant partie intégrante de la convention collective nationale de la restauration rapide du 18 mars 1988, il peut être dénoncé ou modifié à condition d'observer les règles définies aux articles 2 et 4 de ladite convention collective et dans le respect des dispositions de l'article L. 2261-9 du code du travail.

Retourner en haut de la page