Code pénal
ChronoLégi
Version en vigueur au 13 juin 2003
Naviguer dans le sommaire du code
    • Le fait, sans nécessité, publiquement ou non, de donner volontairement la mort à un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe.

      La récidive de la contravention prévue au présent article est réprimée conformément à l'article 132-11.

      Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie.

Retourner en haut de la page