Code général des impôts, annexe 4
ChronoLégi
Version en vigueur au 30 juin 2020
Naviguer dans le sommaire du code
  • Article 54-0 BV

    Modifié par Arrêté 2000-09-22 art. 12 JORF 5 octobre 2000

    Les entrepositaires agréés ayant la qualité de récoltant sont admis :

    a) D'une part, à détenir en droits acquittés les capsules destinées à être apposées sur les bouteilles ou récipients de vin, commandées collectivement par l'intermédiaire des personnes habilitées visées à l'article 54-0 BW ;

    b) D'autre part, à acquitter le droit de consommation ainsi que, le cas échéant, la cotisation sur les boissons alcooliques prévue à l'article L. 245-7 du code de la sécurité sociale et toute autre taxe exigible, à la première mise en circulation des bouteilles et récipients de produits intermédiaires et d'alcools munis de capsules représentatives de droits. Ils doivent, dans cette hypothèse, fournir une caution garantissant le paiement des droits correspondant aux capsules sorties des chais.

  • La répartition des capsules collectives représentatives des droits destinées aux récoltants ne peut être réalisée que par les personnes habilitées après agrément du directeur régional des douanes et droits indirects territorialement compétent. Ne peuvent être habilités que les syndicats viticoles ou les groupements professionnels.

    Les personnes habilitées à détenir des capsules représentatives de droits sont comptables des droits représentés par les marques fiscales détenues. Elles fournissent un cautionnement garantissant le paiement des droits correspondant aux capsules détenues ainsi qu'aux droits sur les capsules expédiées aux récoltants sous le couvert du document mentionné au I de l'article 302 M du code général des impôts.

    Une personne habilitée peut être autorisée par le directeur régional des douanes et droits indirects à percevoir le droit de circulation lors de la répartition des capsules à ses seuls adhérents. Ces droits sont reversés mensuellement à la recette des douanes et droits indirects dont dépend la personne habilitée.

    Ces personnes doivent tenir une comptabilité matières dans laquelle sont repris :

    a) En entrée, avec les références au document mentionné au I de l'article 302 M du code général des impôts, le nombre de capsules reçues, par catégorie (volume net exprimé en centilitres, couleur, pour les vins, vin tranquille ou vin mousseux, et, le cas échéant, titre alcoométrique volumique...) ;

    b) En sortie, par destinataire et par catégorie, le nombre de capsules expédiées ou livrées, avec les références, selon le cas, au document mentionné au I ou au II de l'article 302 M du code général des impôts.

    Cette comptabilité matières ainsi que les capsules détenues sont tenues à la disposition des agents des douanes et droits indirects à fin de contrôle.

    La personne habilitée effectue mensuellement la balance des entrées et sorties de la comptabilité matières et transmet ce document au service des douanes et droits indirects dont elle dépend au plus tard le cinquième jour du mois suivant.

  • Article 54-0 BX

    Modifié par Arrêté 2000-09-22 art. 12 JORF 5 octobre 2000

    Les capsules visées à l'article 54-0 BW doivent répondre aux caractéristiques fixées par les articles 54-0 B à 54-0 E à l'exception du numéro d'agrément de la personne responsable de l'embouteillage, qui est remplacé par celui attribué à la personne habilitée.

    Les bouteilles et récipients portant ces capsules doivent être revêtus par le récoltant d'étiquettes mentionnant obligatoirement ses nom et adresse.

    • Article 54-0 BY (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2000-09-22 art. 13 JORF 5 octobre 2000

    • Article 54-0 BZ (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2000-09-22 art. 13 JORF 5 octobre 2000

    • Article 54-0 CA (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2000-09-22 art. 13 JORF 5 octobre 2000

    • Article 54-0 CB (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2000-09-22 art. 13 JORF 5 octobre 2000

    • Article 54-0 CC (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2000-09-22 art. 13 JORF 5 octobre 2000

    • Article 54-0 CD (abrogé)

      Abrogé par Arrêté 2000-09-22 art. 13 JORF 5 octobre 2000

Retourner en haut de la page