Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile
Version en vigueur au 24 juillet 2011
Naviguer dans le sommaire du code

En cas de violation des formes prescrites par la loi à peine de nullité ou d'inobservation des formalités substantielles, toute juridiction, y compris la Cour de cassation, qui est saisie d'une demande d'annulation ou qui relève d'office une telle irrégularité ne peut prononcer la mainlevée de la mesure de placement en rétention que lorsque celle-ci a eu pour effet de porter atteinte aux droits de l'étranger.

Retourner en haut de la page