Arrêté du 25 septembre 2013 relatif aux instituts et écoles internes et aux regroupements de composantes des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel relevant du ministre chargé de l'enseignement supérieur - Article 6

Chemin :




Article 6
  • Modifié par BO n°12 du 24 mars 2016, art. 1

Les écoles de formation d'ingénieurs, dont la liste figure au présent article, constituent, au sein des universités, des écoles internes au sens de l'article L. 713-1, organisées dans les conditions définies à l'article L. 713-9. Elles sont créées dans les universités et instituts nationaux polytechniques suivants :

I. Universités :

1o Angers :

a) Institut des sciences et techniques de l'ingénieur d'Angers.

2o Brest :

a) École supérieure d'ingénieurs en agroalimentaire de Bretagne atlantique.

3o Bretagne Sud :

a) École nationale supérieure d'ingénieurs de Bretagne sud.

4o Caen :

a) École d'ingénieurs de l'université de Caen (ESIX Normandie).

5o Dijon :

a) École supérieure d'ingénieurs de recherche en matériaux (ESIREM).

6o La Réunion :

a) École supérieure d'ingénieurs Réunion Océan Indien.

7o Le Mans :

a) École nationale supérieure d'ingénieurs du Mans (ENSIM).

8o Limoges :

a) École nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges.

9o Littoral :

a) École d'ingénieurs du Littoral Côte d'Opale.

10o Mulhouse :

a) École nationale supérieure d'ingénieurs sud Alsace ;

b) École nationale supérieure de chimie de Mulhouse.

11o Paris-VII

a) École d'ingénieur Denis-Diderot (EIDD).

11-1° Paris-XII :

a) École supérieure d'ingénieurs de Paris Est (Esipe) Créteil.

12o Pau :

a) École nationale supérieure en génie des technologies industrielles ;

b) Institut supérieur aquitain du bâtiment et des travaux public (ISA-BTP).

13o Poitiers :

a) École nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers.

14o Reims :

a) École nationale supérieure d'ingénieurs de Reims (ESIReims).

15o Rennes-I :

a) École nationale supérieure des sciences appliquées et de technologie de Lannion ;

b) École supérieure d'ingénieurs de Rennes (ESIR).

15-1o Rouen :

a) École supérieure d'ingénieurs en innovation technologique (ESITech).

16o Strasbourg :

a) École européenne de chimie, polymères et matériaux de Strasbourg ;

b) École supérieure de biotechnologie de Strasbourg ;

c) Télécom physique Strasbourg.

17o Valenciennes et Hainaut-Cambrésis :

a) École nationale supérieure d'ingénieurs en informatique, automatique, mécanique, énergétique et électronique (ENSIAME).

II. Instituts nationaux polytechniques :

1o Institut national polytechnique de Toulouse :

a) École nationale supérieure agronomique de Toulouse ;

b) École nationale supérieure d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications ;

c) École nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques (ENSIACET).


Liens relatifs à cet article