Arrêté du 12 septembre 1988 fixant les modalités des concours de l'agrégation - Article Annexe II

Chemin :




Annexe II

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section philosophie

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Composition de philosophie : explication de texte (durée : six heures trente minutes ; coefficient 3).

Le candidat a le choix entre deux textes qui se rapportent à une même notion du programme de philosophie en vigueur dans les classes terminales. La notion qui constitue le programme de cette épreuve est fixée chaque année.

2° Composition de philosophie : dissertation (durée : sept heures ; coefficient 3).

Le sujet de la dissertation se rapporte à l'une des notions du programme de philosophie en vigueur dans les classes terminales. La notion qui constitue le programme de cette épreuve est fixée chaque année, elle est obligatoirement différente de celle retenue pour le programme de la première composition de philosophie.

Le programme des épreuves écrites fait l'objet d'une publication au Bulletin officiel de l'éducation nationale.

B. - Epreuves d'admission

1° Leçon de philosophie sur un sujet relatif au programme de philosophie en vigueur dans les classes terminales (durée de la préparation : cinq heures ; durée de l'épreuve : quarante minutes ; coefficient 3).

Pour la préparation de la leçon, les ouvrages et documents demandés par les candidats seront, dans la mesure du possible, mis à leur disposition. Sont exclues de la consultation les encyclopédies et anthologies thématiques.

2° Explication d'un texte français ou en français ou traduit en français tiré d'un auteur figurant au programme de philosophie en vigueur dans les classes terminales. L'explication est suivie d'un entretien avec le jury, qui doit en particulier permettre au candidat, en dégageant le sens et la portée du texte, de montrer en quoi et comment il pourrait contribuer à l'étude de notions inscrites au programme des classes terminales (durée de la préparation : deux heures trente minutes ; durée de l'épreuve : cinquante minutes [explication : trente minutes ; entretien : vingt minutes] ; coefficient 3).

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section lettres modernes

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Composition à partir d'un ou plusieurs textes d'auteurs de langue française du programme des lycées. Le candidat expose les modalités d'exploitation dans une classe de lycée déterminée par le jury d'un, de plusieurs ou de la totalité des textes.

Durée de l'épreuve : sept heures.

Coefficient 8.

2° Composition française portant sur un programme publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale d'œuvres d'auteurs de langue française et postérieures à 1500.

Durée de l'épreuve : sept heures.

Coefficient 12.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Leçon portant sur un programme publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale d'œuvres d'auteurs de langue française. La leçon est suivie d'un entretien qui permet au candidat de tirer parti de son expérience professionnelle.

Durée de la préparation : six heures.

Durée de l'épreuve : cinquante minutes.

Coefficient 6.

2° Explication d'un texte postérieur à 1500 d'un auteur de langue française et figurant au programme publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale. Cette explication est suivie d'une interrogation de grammaire portant sur le texte et d'un entretien avec le jury.

Durée de la préparation : trois heures.

Durée de l'épreuve : cinquante minutes.

Coefficient 8.

3° Commentaire d'un texte français ou traduit appartenant aux littératures anciennes ou modernes et extrait du programme de littérature générale et comparée, publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale. Ce commentaire est suivi d'un entretien avec le jury.

Durée de la préparation : deux heures.

Durée de l'épreuve : trente minutes.

Coefficient 6.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section histoire - géographie

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Dissertation d'histoire.

Durée : sept heures.

Coefficient 1.

2° Dissertation de géographie.

Durée : sept heures.

Coefficient 1.

3° Commentaire, analyse scientifique, utilisation pédagogique de documents historiques ou géographiques fournis au candidat dans la discipline choisie par celui-ci au moment de son inscription.

Durée : cinq heures.

Coefficient 1.

Les épreuves écrites portent sur un programme publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Epreuve portant sur la didactique de l'histoire ou de la géographie et consistant dans la préparation et la présentation d'une séquence d'enseignement d'une ou plusieurs heures, sur un thème et pour un niveau donnés, dans le cadre des programmes de lycée.

Durée de la préparation : cinq heures.

Durée de l'épreuve : une heure (quarante minutes d'exposé suivies de vingt minutes d'entretien avec le jury).

Coefficient 2.

2° Epreuve portant sur la didactique de la discipline qui n'aura pas fait l'objet de la première épreuve d'admission et consistant dans la préparation et la présentation d'une séquence d'enseignement d'une ou plusieurs heures, sur un thème et pour un niveau donnés, dans le cadre des programmes de collège.

Durée de la préparation : cinq heures.

Durée de l'épreuve : une heure (quarante minutes d'exposé suivies de vingt minutes d'entretien avec le jury).

Coefficient 2.

Dans les deux épreuves, le candidat situe le thème donné dans une progression d'ensemble, précise ses objectifs, détermine le contenu scientifique et en fait l'inventaire, expose sa problématique, choisit ses documents (y compris ceux dont il aimerait disposer), prévoit leurs techniques de présentation et leur exploitation, conçoit des travaux pour les élèves et des exercices d'évaluation (il pourra, le cas échéant, se référer aux épreuves du brevet des collèges ou du baccalauréat).

Pour les épreuves orales, les candidats disposeront pour leur préparation d'ouvrages de références et de documents.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Sections langues vivantes étrangères

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Composition en langue étrangère portant sur le programme de civilisation ou de littérature du concours (durée : sept heures ; coefficient 1).

2° Traduction : thème et version assortis de l'explication en français de choix de traduction portant sur des segments préalablement identifiés par le jury dans l'un ou l'autre des textes ou dans les deux textes (durée : cinq heures ; coefficient 1).

B. - Epreuves orales d'admission

1° Exposé de la préparation d'un cours suivi d'un entretien (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum ; coefficient 2).

L'épreuve prend appui sur un dossier composé d'un ou de plusieurs documents en langue étrangère (tels que textes, documents audiovisuels, iconographiques ou sonores) fourni au candidat.

2° Explication en langue étrangère d'un texte extrait du programme, assortie d'un court thème oral improvisé et pouvant comporter l'explication de faits de langue. L'explication est suivie d'un entretien en langue étrangère avec le jury (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve :

une heure maximum exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum ; coefficient 2). Une partie de cet entretien peut être consacrée à l'écoute d'un court document authentique en langue vivante étrangère, d'une durée de trois minutes maximum, dont le candidat doit rendre compte en langue étrangère et qui donne lieu à une discussion en langue étrangère avec le jury.

Les choix des jurys doivent être effectués de telle sorte que tous les candidats inscrits dans une même langue vivante au titre d'une même session subissent les épreuves dans les mêmes conditions.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGREGATION

Section mathématiques

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Composition de mathématiques générales (durée : six heures ; coefficient 1).

2° Composition d'analyse et de probabilités (durée : six heures ; coefficient 1).

B. - Epreuves orales d'admission

Les candidats ont le choix entre quatre options :

Option A : probabilités et statistiques ;

Option B : calcul scientifique ;

Option C : algèbre et calcul formel ;

Option D : informatique.

Le choix de l'option s'effectue lors de l'inscription. Les candidats proposés par le jury pour l'admission ne font pas l'objet de classements distincts selon l'option choisie.

Option A : probabilités et statistiques

Option B : calcul scientifique

Option C : algèbre et calcul formel

1° Epreuve d'algèbre et géométrie (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum ; coefficient 1).

L'épreuve est commune aux options A, B et C.

2° Epreuve d'analyse et probabilités (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum ; coefficient 1).

L'épreuve est commune aux options A, B et C.

Pour chacune de ces épreuves :

- deux sujets au choix sont proposés par le jury au candidat ;

- pour la préparation, le candidat dispose de documents fournis par le jury et peut utiliser ses propres ouvrages s'ils sont autorisés ;

- à l'issue de la préparation, le candidat présente au jury un plan d'étude détaillé du sujet qu'il a choisi. Ce plan est présenté quinze minutes au maximum. Il est suivi du développement d'une question qui lui est liée. L'épreuve se termine par un entretien avec le jury au cours duquel celui-ci peut éventuellement proposer un ou plusieurs exercices.

3° Epreuve de modélisation (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l'épreuve : une heure et quinze minutes maximum ; coefficient 1).

L'épreuve porte sur un programme commun aux options A, B et C et sur un programme spécifique à l'option choisie.

Deux textes de modélisation mathématique sont proposés au candidat suivant l'option choisie.

Pour la préparation, le candidat dispose de documents fournis par le jury et peut utiliser ses propres ouvrages s'ils sont autorisés. Il dispose également d'un ordinateur muni des logiciels indiqués au programme de l'option.

Le candidat présente un exposé construit à partir du texte choisi. Il peut en faire la synthèse, détailler la signification et le schéma de preuve de résultats choisis dans le texte, en montrer l'exploitation dans une séquence pédagogique. Cette séquence pédagogique peut faire l'usage d'une illustration à l'aide des logiciels indiqués au programme.

Le jury intervient à son gré au cours de l'épreuve et conduit le dialogue avec le candidat.

Option D : informatique

1° Epreuve de mathématiques (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum ; coefficient 1).

2° Epreuve d'informatique fondamentale (durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum ; coefficient 1).

Pour chacune de ces deux épreuves :

- deux sujets au choix sont proposés par le jury au candidat ;

- pour la préparation, le candidat dispose de documents fournis par le jury et peut utiliser ses propres ouvrages s'ils sont autorisés ;

- à l'issue de la préparation, le candidat présente au jury un plan détaillé du sujet qu'il a choisi. Ce plan est présenté pendant quinze minutes au maximum. Il est suivi du développement d'une question qui lui est liée. L'épreuve se termine par un entretien avec le jury au cours duquel celui-ci peut éventuellement proposer un ou plusieurs exercices.

3° Epreuve d'analyse de système informatique (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l'épreuve : une heure et quinze minutes maximum ; coefficient 1).

Deux textes décrivant une classe de systèmes informatiques sont proposés au candidat.

Pour la préparation, le candidat dispose de documents fournis par le jury et peut utiliser ses propres ouvrages s'ils sont autorisés. Il dispose également d'un ordinateur muni des logiciels indiqués au programme.

Le candidat présente un exposé construit à partir du texte choisi. Il peut en faire la synthèse, expliciter les relations entre les systèmes et les modèles informatiques présentés, justifier leur pertinence et leur efficacité. Cette présentation peut faire l'usage de l'ordinateur.

Le jury intervient à son gré au cours de l'épreuve et conduit le dialogue avec le candidat.

Le programme des épreuves d'admissibilité et d'admission du concours externe de l'agrégation de mathématiques fait l'objet d'une publication au Bulletin officiel de l'éducation nationale. »

Les dispositions telles que modifiées par l'arrêté du 23 juin 2003 prennent effet à compter de la session de l'année 2005 à l'exception de celles relatives à l'agrégation externe de Mathématiques qui prennent effet à compter de la session de l'année 2006.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section sciences physiques

Les candidats ont le choix lors de leur inscription entre deux options :

Physique et chimie ;

Physique et physique appliquée.

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Composition sur la physique et le traitement automatisé de l'information.

Le programme de l'épreuve est défini par référence aux programmes de physique des classes de lycée, classes postbaccalauréat incluses. Il fait l'objet d'une publication au Bulletin officiel de l'éducation nationale.

(Durée : cinq heures ; coefficient 1).

2° Composition avec exercices d'application sur les programmes de l'enseignement du second degré et sur un programme complémentaire publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale.

Durée : cinq heures.

Coefficient 1.

Cette épreuve porte, selon l'option du candidat, sur la chimie ou sur la physique appliquée.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Exposé de leçon comportant des exercices et éventuellement un accompagnement expérimental. Le niveau indiqué est celui d'une classe de lycée, classes post-baccalauréat comprises. L'exposé est suivi d'un entretien.

Durée de la préparation : quatre heures.

Durée de l'épreuve : une heure vingt minutes.

Coefficient 1.

2° Montage et traitement automatisé de l'information. Cette épreuve est composée d'expériences, pouvant mettre en œuvre l'ordinateur, illustrant l'enseignement donné à tous les niveaux dans les lycées d'enseignement général et technique. Le candidat doit choisir l'un des deux montages qui lui sont proposés. La présentation des expériences est suivie d'un entretien.

Durée de la préparation : quatre heures.

Durée de l'épreuve : une heure vingt minutes.

Coefficient 1.

Une des épreuves orales porte sur la physique, l'autre selon l'option choisie par le candidat à l'écrit, sur la chimie ou sur la physique appliquée.

Chacune des épreuves définies ci-dessus a lieu après quatre heures de préparation surveillée dans un laboratoire.

La durée de chaque épreuve est d'une heure et vingt minutes. Dans chaque option, des livres, y compris les manuels du second cycle et des documents d'intérêt général, imprimés ou dactylographiés, agréés par le jury, et ne comportant aucune annotation manuscrite, sont mis à la disposition des candidats pour les épreuves définitives, et laissés à la disposition de l'ensemble des candidats pendant toute la durée des épreuves. Ils sont rassemblés au centre d'examen avant le début de ces épreuves et ils peuvent être examinés par les candidats après le tirage au sort de la série.

En outre, un préparateur présent pendant toute la durée des épreuves orales est à la disposition des candidats pour leur apporter l'aide qu'il donne habituellement aux professeurs lors de la préparation de leurs classes.

Le programme sur lequel portent les épreuves écrites et orales est publié chaque année au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section science de la vie - science de la terre et de l'univers

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Composition à partir d'un dossier fourni au candidat. Le candidat propose, pour des niveaux et des objectifs désignés, une progression, expose en détail un point particulier en l'illustrant d'exemples, élabore des exercices d'application et prévoit une évaluation.

Durée : cinq heures.

Coefficient 1.

2° Epreuve scientifique à partir d'une question de synthèse dans une discipline n'ayant pas fait l'objet de la première composition et portant sur le programme des collèges, des lycées et celui des classes préparatoires.

Durée : cinq heures.

Coefficient 1.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Un exposé de leçon comportant des exercices et destinée à une classe de collège ou de lycée. L'exposé est suivi d'un entretien.

Durée de la préparation : trois heures.

Durée de l'épreuve : une heure vingt minutes (présentation : soixante minutes ; entretien : vingt minutes).

Coefficient 1, 5.

2° Epreuve professionnelle au niveau lycée comportant la présentation de travaux pratiques et de techniques de classes ; elle porte sur une discipline différente de celle de la première épreuve. La présentation est suivie d'un entretien.

Durée de la préparation : trois heures.

Durée de l'épreuve : une heure vingt minutes (présentation : soixante minutes ; entretien : vingt minutes).

Coefficient : 1, 5.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section musique

A. - Epreuves d'admissibilité

1° Epreuve en deux parties :

Commentaire de trois fragments d'œuvres enregistrées d'une durée n'excédant pas quatre minutes chacun.

Seul le dernier des trois fragments peut être identifié par le sujet distribué au début de l'épreuve. Dans ce cas, le candidat dispose de brèves indications sur son auteur et sur les principales caractéristiques du langage musical utilisé.

Il est procédé pour chaque fragment à trois écoutes successives séparées par un intervalle de trois minutes. Au terme de la troisième écoute de chacun des deux premiers fragments, le candidat dispose de vingt minutes pour rédiger son commentaire. Au terme de la dernière écoute du dernier fragment, cette durée de vingt minutes est augmentée dans la limite de l'horaire global imparti à l'épreuve, permettant ainsi au candidat d'affiner son commentaire.

Le candidat peut donner à son commentaire l'orientation de son choix pour chaque fragment non identifié. En revanche, lorsque le dernier des trois fragments est identifié, le candidat doit développer son commentaire en proposant une démarche pédagogique visant la connaissance par des élèves de collège et lycée de l'extrait entendu.

Le candidat est autorisé à prendre des notes pendant l'audition (durée : deux heures) ;

Dissertation. Cette partie de l'épreuve permet d'apprécier les capacités du candidat à solliciter ses connaissances sur la musique en rapport avec l'histoire des autres arts, des idées et des civilisations (durée : quatre heures).

Un programme est publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale. Il porte sur une notion ou composante du langage musical étudiée à travers des périodes historiques et des modes d'expression musicale différents.

Chaque partie de l'épreuve entre pour moitié dans la notation (durée totale de l'épreuve : six heures ; coefficient 1).

2° Harmonisation à quatre parties pour une formation donnée (ensemble vocal mixte ou quatuor à cordes) d'une mélodie n'excédant pas seize mesures, tonalement analysable (durée de l'épreuve : six heures ; coefficient 1).

B. - Epreuves d'admission

1° Leçon devant le jury. Cette épreuve comporte un exposé de synthèse fondé sur l'analyse et la mise en relation de trois documents identifiés, de diverses natures, dont une partition, un enregistrement audio ou vidéo ; le troisième document pouvant être, notamment, un texte littéraire, un écrit sur la musique, un document iconographique ou multimédia.

Le candidat expose et développe une problématique de son choix en s'appuyant sur les trois documents proposés. L'exposé est suivi d'un entretien avec le jury.

Pendant la préparation et durant l'épreuve, le candidat dispose d'un clavier et du matériel nécessaire à l'exploitation des documents proposés (durée de la préparation : six heures ; durée de l'épreuve : cinquante minutes [exposé : trente minutes ; entretien : vingt minutes] ; coefficient 2).

2° Direction de chœur :

Un texte polyphonique est proposé au candidat. Après une préparation, celui-ci dispose de vingt minutes pour le faire chanter intégralement ou en partie à un ensemble vocal.

Le candidat dispose d'un clavier pendant la préparation et pendant la durée de l'épreuve (durée de la préparation : trente minutes ; durée de l'épreuve : vingt minutes ; coefficient 2).

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section arts

Les candidats de la section arts de l'agrégation interne ont le choix entre deux options :

Option A : arts plastiques ;

Option B : arts appliqués.

Le choix de l'option est exprimé lors de l'inscription. Les candidats proposés par les jurys pour l'admissibilité et l'admission font l'objet de classements distincts selon leur option.

Les épreuves de la section arts sont fixées ainsi qu'il suit :

Option A : arts plastiques

A. - Epreuves d'admissibilité

1° Epreuve de pédagogie des arts plastiques : épreuve écrite accompagnée de schémas et de croquis explicatifs. A partir d'une proposition pouvant comporter des documents, le candidat conduit une étude de cas et conçoit une séquence pédagogique destinée à des élèves du second cycle. Il en prévoit le dispositif et le développement ainsi qu'une évaluation et les prolongements éventuels (durée : six heures ; coefficient 1).

2° Epreuve de culture artistique : épreuve écrite accompagnée de schémas et de croquis explicatifs. A partir d'un dossier de documents visuels, le candidat répond à plusieurs questions portant sur des créateurs, des créations, des manifestations, des problématiques ou des techniques spécifiquement liées aux arts plastiques ainsi que sur des connaissances d'ordre historique et culturel (durée : cinq heures ; coefficient 1).

Cette épreuve s'inscrit dans le cadre d'un programme limitatif publié tous les trois ans.

B. - Epreuves d'admission

1° Epreuve de pratique et création plastiques : réalisation bi ou tridimensionnelle à partir d'une programmation précise fixée par le jury.

Cette épreuve a pour but de tester l'aptitude du candidat à fournir une réponse pertinente et personnelle à une question posée, à faire la démonstration de ses capacités d'invention et de création, à témoigner de ses savoir-faire en matière d'expression et de communication artistiques.

Déroulement de l'épreuve :

a) Réalisation : huit heures ;

b) Présentation de son travail par le candidat et discussion avec le jury : trente minutes.

Coefficient 2.

2° Epreuve professionnelle orale : leçon à l'intention d'élèves du second cycle prenant en compte le volet artistique et culturel d'un projet d'établissement ainsi que le partenariat avec les institutions et professionnels des domaines artistiques et culturels.

Cette leçon, suivie d'un entretien avec le jury, peut faire appel à la présentation d'une expérience pédagogique vécue par le candidat (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l'épreuve : une heure et quinze minutes maximum

[leçon : trente minutes maximum ; entretien : quarante-cinq minutes maximum] ; coefficient 2).

Option B : arts appliqués

A. - Epreuves d'admissibilité

1° Epreuve de pédagogie des arts appliqués : épreuve écrite accompagnée de schémas et croquis explicatifs. A partir d'une proposition pouvant comporter des documents, le candidat conçoit une séquence pédagogique destinée à des élèves des classes de baccalauréat ou postbaccalauréat. Il en prévoit le dispositif et le développement ainsi qu'une évaluation et les prolongements éventuels (durée : six heures ; coefficient 1).

2° Epreuve de culture artistique : épreuve écrite accompagnée de schémas et de croquis explicatifs. A partir d'un dossier de documents textuels et visuels proposés par le jury, le candidat répond à plusieurs questions portant sur des créateurs, des créations, des manifestations, des problématiques ou des techniques liés aux arts appliqués ainsi que sur des connaissances d'ordre historique et culturel (durée : cinq heures ; coefficient 1).

B. - Epreuves d'admission

1° Epreuve pratique de recherche en arts appliqués : à partir d'une situation, d'un problème et de consignes précises, le candidat est invité à engager une démarche de recherche et à proposer des hypothèses de projet relevant de l'un des domaines des arts appliqués. Il formalise sa démarche et justifie ses hypothèses à l'aide des modes et moyens graphiques et plastiques nécessaires à leur bonne compréhension.

Déroulement de l'épreuve :

a) Démarche de recherche : huit heures ;

b) Présentation et justification de son travail par le candidat et discussion avec le jury : trente minutes.

Coefficient 2.

2° Epreuve professionnelle orale : conçue à l'intention d'élèves et d'étudiants des classes terminales et postbaccalauréat, cette épreuve, qui peut faire appel à une expérience pédagogique vécue par le candidat, comporte une leçon suivie d'un entretien. Elle inclut une réflexion sur les relations avec le monde professionnel et le partenariat, avec les institutions et acteurs des domaines artistiques, culturels et industriels.

Une enveloppe tirée au sort par le candidat contient deux sujets proposés à partir de documents textuels ou visuels.

Le candidat choisit l'un des deux sujets (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l'épreuve : une heure et quinze minutes maximum [leçon : trente minutes maximum ; entretien : quarante-cinq minutes maximum] ; coefficient 2).

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section sciences économiques et sociales

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Une composition de sciences économiques et sociales.

Durée : six heures.

Coefficient 6.

Le programme sur lequel porte cette épreuve est publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale.

2° Une composition élaborée à partir d'un dossier fourni au candidat et portant sur les programmes de sciences économiques et sociales (option en classe de Seconde, enseignement de sciences économiques et sociales en classes de Première ES et de Terminale ES, durée : six heures ; coefficient 4).

Il est demandé au candidat de construire, à partir de ce dossier, et pour une classe de niveau déterminé, le plan et le contenu d'une séance de travail de deux heures, intégrant obligatoirement des travaux à réaliser par les élèves (travaux dirigés de la classe de Terminale ES, activités spécifiques en option SES de la classe de Seconde et en classe de Première ES). Le candidat doit indiquer les documents retenus parmi ceux que comporte le dossier et en justifier le choix, en présentant les modes d'exploitation en classe de ces documents, en dégageant les résultats à attendre de cette exploitation sous la forme d'une synthèse à enregistrer par les élèves, en prévoyant les procédures d'évaluation des acquisitions escomptées, en signalant, enfin, les ouvrages ou articles qui pourraient être conseillés, d'une part, au professeur, d'autre part, éventuellement, aux élèves, pour l'approfondissement du sujet étudié.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Une leçon portant sur les programmes de sciences économiques et sociales (option en classe de Seconde, enseignement de sciences économiques et sociales en classes de Première ES et de Terminale ES), suivie d'un entretien avec le jury (durée de la préparation : six heures ; durée de la leçon : quarante-cinq minutes ; durée de l'entretien : quinze minutes ; coefficient 7).

2° Une épreuve de mathématiques et statistiques appliquées aux sciences économiques et sociales.

Durée de la préparation : deux heures.

Durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes.

Coefficient 3.

Le programme sur lequel porte l'épreuve est publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section mécanique

Section génie mécanique

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Première épreuve :

Durée maximale : huit heures.

Coefficient 1.

L'épreuve, qui prend appui sur un système industriel défini par une documentation technique, s'organise en deux parties :

La première permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour expliciter ou valider les solutions retenues ;

La seconde permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser le support proposé pour élaborer un exercice permettant l'évaluation des connaissances et méthodes acquises par les élèves.

Le candidat doit situer l'exercice dans un processus d'apprentissage et par rapport aux autres enseignements scientifiques ou techniques qui lui sont associés.

2° Deuxième épreuve :

Durée maximale : six heures.

Coefficient 1.

L'épreuve porte sur l'étude d'un problème d'automatisation.

Elle permet d'évaluer les capacités du candidat :

A mobiliser ses connaissances en automatique et en informatique industrielles pour analyser et résoudre un problème d'automatisation ;

A proposer, pour certains points clés mis en évidence lors de l'étude, la ressource méthodologique et les techniques pédagogiques nécessaires à l'enseignement à un niveau de formation déterminé.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Première épreuve :

Durée : une heure.

Coefficient 1.

L'épreuve consiste en la présentation et la soutenance par le candidat d'un dossier original relatif à un projet qu'il a conduit dans le cadre de la discipline dans laquelle il enseigne.

Le thème du projet est pris dans les programmes des enseignements technologiques de la spécialité donnés dans les classes Terminales de lycée ou dans les classes postbaccalauréat.

Le projet doit mettre en valeur :

D'une part, la dimension technologique du thème dans ses composantes scientifiques, techniques et aussi économiques, sociales et humaines ;

D'autre part, les aspects pédagogiques en relation avec le niveau d'enseignement retenu.

Le candidat dispose de trente minutes pour présenter :

Les raisons qui l'ont conduit au choix du thème ;

Les réalisations (documents, matériels, logiciels...) relatives aux aspects techniques et pédagogiques du projet ;

Les objectifs pédagogiques retenus, leur opérationnalisation, notamment les modes et critères d'évaluation retenus ;

Les documents d'enseignement établis.

Le jury, au cours de l'entretien de trente minutes qui suit l'exposé, peut :

Faire approfondir certains points du projet ;

Demander des précisions sur les solutions techniques adoptées ;

Faire expliciter certains aspects de la démarche pédagogique.

Le jury apprécie :

La valeur industrielle, technique et économique du thème retenu ;

La qualité du travail effectué ;

Les connaissances scientifiques et techniques du candidat ;

La maîtrise de la didactique de la discipline, des méthodes et moyens d'enseignement ;

La connaissance de l'environnement du système technique support du thème ;

Les qualités d'expression et de communication du candidat.

2° Deuxième épreuve :

Durée maximale : huit heures.

Coefficient 1.

Cette épreuve consiste à exploiter des documents techniques et pédagogiques relatifs à une séquence de " travaux pratiques " ou à une séquence à caractère expérimental, élément d'un processus d'apprentissage.

Elle permet d'évaluer les capacités du candidat à :

Proposer et justifier les principes, méthodes et modes opératoires à mettre en œuvre et à dégager les concepts auxquels ils se rattachent ;

Réaliser, pour tout ou partie, selon la durée impartie, l'activité prévue.

Le programme du concours est défini par référence aux programmes des BTS et DUT de la spécialité.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section génie civil

Les candidats choisissent, au moment de l'inscription, de concourir :

Soit dans l'option A : structures et ouvrages ;

Soit dans l'option B : équipements techniques et énergie.

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

Les sujets de ces épreuves peuvent comporter une partie commune à l'option A et à l'option B :

1° Première épreuve.

Durée maximale : huit heures ; coefficient 1.

L'épreuve, qui prend appui sur un système industriel défini par une documentation technique, s'organise en deux parties :

La première permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour expliciter ou valider les solutions retenues ;

La seconde permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser le support proposé pour élaborer un exercice permettant l'évaluation des connaissances et méthodes acquises par les élèves.

Le candidat doit situer l'exercice dans un processus d'apprentissage et par rapport aux autres enseignements scientifiques ou techniques qui lui sont associés.

2° Deuxième épreuve.

Durée maximale : six heures ; coefficient 1.

L'épreuve porte sur l'étude d'un système du domaine du génie civil.

Elle permet d'évaluer les capacités du candidat :

A mobiliser ses connaissances en mécanique et en méthodes de construction pour résoudre un problème concernant un ouvrage de génie civil ou un système d'équipement ;

A proposer, pour certains points clés de la résolution du problème, la ressource méthodologique nécessaire à un niveau de formation déterminé. Ce niveau est défini par référence à une classe et à une section (classes Terminales de baccalauréat, classes préparatoires, BTS, DUT).

B. - Epreuves orales d'admission

1° Première épreuve.

Durée : une heure ; coefficient 1.

L'épreuve consiste en la présentation et la soutenance par le candidat d'un dossier original relatif à un projet qu'il a conduit dans le cadre de l'option choisie. Le candidat doit déposer impérativement au secrétariat du jury le dossier qu'il doit présenter cinq jours francs au moins avant la date de l'épreuve.

Le thème du projet est pris dans les programmes des enseignements technologiques de la spécialité donnés dans les classes terminales de lycée ou dans les classes postbaccalauréat.

Le projet doit mettre en valeur :

D'une part, la dimension technologique du thème dans ses composantes scientifiques, techniques et aussi économiques, sociales et humaines ;

D'autre part, les aspects pédagogiques en relation avec le niveau d'enseignement retenu.

Le candidat dispose de trente minutes pour présenter :

Les raisons qui l'ont conduit au choix du thème ;

Les réalisations (documents, matériels, logiciels) relatives aux aspects techniques et pédagogiques du projet ;

Les objectifs pédagogiques retenus, leur opérationnalisation, notamment les modes et critères d'évaluation retenus ;

Les documents d'enseignement établis.

Le jury, au cours de l'entretien de trente minutes qui suit l'exposé, peut :

Faire approfondir certains points du projet ;

Demander des précisions sur les solutions techniques adoptées ;

Faire expliciter certains aspects de la démarche pédagogique.

Le jury apprécie :

La valeur industrielle, technique et économique du thème retenu ;

La qualité du travail effectué ;

Les connaissances scientifiques et techniques du candidat ;

La maîtrise de la didactique de la discipline, des méthodes et moyens d'enseignement ;

La connaissance de l'environnement du système technique support du thème ;

Les qualités d'expression et de communication du candidat.

2° Deuxième épreuve.

Durée maximale : huit heures : coefficient 1.

Cette épreuve consiste à exploiter des documents techniques et pédagogiques relatifs à une séquence de " travaux pratiques " ou à une séquence à caractère expérimental, élément d'un processus d'apprentissage.

Elle permet d'évaluer les capacités du candidat à :

Proposer et justifier les principes, méthodes et modes opératoires à mettre en œuvre et à dégager les concepts auxquels ils se rattachent ;

Réaliser, pour tout ou partie, selon la durée impartie, l'activité prévue.

Le programme du concours est défini par référence aux programmes des BTS et DUT de la spécialité.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section génie électrique

Les candidats choisissent au moment de l'inscription de concourir :

Soit dans l'option A : électronique et informatique industrielle ;

Soit dans l'option B : électrotechnique et électronique de puissance.

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

Les sujets de ces épreuves peuvent comporter une partie commune à l'option A et à l'option B.

1° Première épreuve.

Durée maximale : huit heures ; coefficient 1.

L'épreuve, qui prend appui sur un système industriel défini par une documentation technique, s'organise en deux parties :

La première permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour expliciter ou valider les solutions retenues ;

La seconde permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser le support proposé pour élaborer un exercice permettant l'évaluation des connaissances et méthodes acquises par les élèves.

Le candidat doit situer l'exercice dans un processus d'apprentissage et par rapport aux autres enseignements scientifiques ou techniques qui lui sont associés.

2° Deuxième épreuve.

Durée maximale : six heures ; coefficient 1.

L'épreuve porte sur l'étude d'un problème d'automatisation.

Elle permet d'évaluer les capacités du candidat :

A mobiliser ses connaissances en automatique pour analyser et résoudre un problème d'automatisation ;

A proposer pour certains points clés mis en évidence lors de l'étude, la ressource méthodologique et les techniques pédagogiques nécessaires à l'enseignement à un niveau de formation déterminé. Ce niveau est défini par référence à une classe et à une section (classes Terminales de baccalauréat, classes préparatoires, BTS,

DUT).

B. - Epreuves orales d'admission

1° Première épreuve.

Durée : une heure ; coefficient 1.

L'épreuve consiste en la présentation et la soutenance par le candidat d'un dossier original relatif à un projet qu'il a conduit dans le cadre de l'option choisie. Le candidat doit déposer impérativement au secrétariat du jury le dossier qu'il doit présenter cinq jours au moins avant la date de l'épreuve.

Le thème du projet est pris dans les programmes des enseignements technologiques de la spécialité donnés dans les classes terminales de lycée ou dans les classes postbaccalauréat.

Le projet doit mettre en valeur :

D'une part, la dimension technologique du thème dans ses composantes scientifiques, techniques et aussi économiques, sociales et humaines ;

D'autre part, les aspects pédagogiques en relation avec le niveau d'enseignement retenu.

Le candidat dispose de trente minutes pour présenter :

Les raisons qui l'ont conduit au choix du thème ;

Les réalisations (documents, matériels, logiciels) relatives aux aspects techniques et pédagogiques du projet ;

Les objectifs pédagogiques retenus, leur opérationnalisation, notamment les modes et critères d'évaluation retenus ;

Les documents d'enseignement établis.

Le jury, au cours de l'entretien de trente minutes qui suit l'exposé, peut :

Faire approfondir certains points du projet ;

Demander des précisions sur les solutions techniques adoptées ;

Faire expliciter certains aspects de la démarche pédagogique.

Le jury apprécie :

La valeur industrielle, technique et économique du thème retenu ;

La qualité du travail effectué ;

Les connaissances scientifiques et techniques du candidat ;

La maîtrise de la didactique de la discipline, des méthodes et moyens d'enseignement ;

La connaissance de l'environnement du système technique support du thème ;

Les qualités d'expression et de communication du candidat.

2° Deuxième épreuve.

Durée maximale : huit heures ; coefficient 1.

Cette épreuve consiste à exploiter des documents techniques et pédagogiques relatifs à une séquence de " travaux pratiques " ou à une séquence à caractère expérimental, élément d'un processus d'apprentissage.

Elle permet d'évaluer les capacités du candidat à :

Proposer et justifier les principes, méthodes et modes opératoires à mettre en œuvre et à dégager les concepts auxquels ils se rattachent ;

Réaliser, pour tout ou partie, selon la durée impartie, l'activité prévue.

Le programme du concours est défini par référence aux programmes des BTS et DUT de la spécialité.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section biochimie - génie biologique

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Première épreuve :

Durée maximale : six heures.

Coefficient 1.

L'épreuve, qui prend appui sur un dossier technique relatif à un problème biotechnologique, s'organise en deux parties :

La première permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour expliciter ou valider les solutions retenues ;

La seconde permet d'évaluer les capacités du candidat à utiliser le support proposé pour élaborer un exercice permettant l'évaluation des connaissances et méthodes acquises par les élèves à un niveau de formation déterminé (2).

Le candidat doit situer l'exercice dans un processus d'apprentissage et par rapport aux autres enseignements scientifiques ou techniques qui lui sont associés.

2° Deuxième épreuve :

Durée maximale : huit heures.

Coefficient 1.

Le sujet comportera une ou plusieurs questions liées ou indépendantes et pourra faire appel à l'utilisation de documents.

L'épreuve permettra d'apprécier le niveau et l'actualité des connaissances en biochimie générale et appliquée, biologie cellulaire et moléculaire, microbiologie générale et appliquée et biologie humaine.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Première épreuve :

Durée : une heure.

Coefficient 1.

L'épreuve consiste en la présentation et la soutenance par le candidat d'un dossier original relatif à un projet qu'il a conduit dans le cadre de la discipline dans laquelle il enseigne.

Le thème du projet est pris dans les programmes des enseignements technologiques de la spécialité donnés dans les classes Terminales de lycée ou dans les classes postbaccalauréat.

Le projet doit mettre en valeur :

D'une part la dimension technologique du thème dans ses composantes scientifiques, techniques et aussi économiques, sociales et humaines ;

D'autre part les aspects pédagogiques en relation avec le niveau d'enseignement retenu.

Le candidat dispose de trente minutes pour présenter :

Les raisons qui l'ont conduit au choix du thème ;

Les réalisations (documents, matériels, logiciels...) relatives aux aspects techniques et pédagogiques du projet ;

Les objectifs pédagogiques retenus, leur opérationnalisation, notamment les modes et critères d'évaluation retenus ;

Les documents d'enseignements établis.

Le jury, au cours de l'entretien de trente minutes qui suit l'exposé, peut :

Faire approfondir certains points du projet ;

Demander des précisions sur les solutions techniques adoptées ;

Faire expliciter certains aspects de la démarche pédagogique.

Le jury apprécie :

La valeur industrielle, technique et économique du thème retenu ;

La qualité du travail effectué ;

Les connaissances scientifiques et techniques du candidat ;

La maîtrise de la didactique de la discipline, des méthodes et moyens d'enseignement ;

La connaissance de l'environnement du système technique support du thème ;

Les qualités d'expression et de communication du candidat.

2° Deuxième épreuve :

Durée maximale : huit heures.

Coefficient 1.

Cette épreuve consiste à exploiter des documents techniques et pédagogiques relatifs à une séquence de " travaux pratiques " ou à une séquence à caractère expérimental, élément d'un processus d'apprentissage.

Elle permet d'évaluer les capacités du candidat à :

Proposer et justifier les principes, méthodes et modes opératoires à mettre en œuvre et à dégager les concepts auxquels ils se rattachent ;

Réaliser, pour tout ou partie, selon la durée impartie, l'activité prévue.

Le programme du concours est défini par référence aux programmes des BTS et DUT de la spécialité.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section économie et gestion

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Exploitation pédagogique d'un thème relatif à l'économie et à la gestion des entreprises et des organisations portant sur l'une des quatre options suivantes, selon le choix formulé par le candidat au moment de l'inscription :

Option A : économie et gestion administrative ;

Option B : économie et gestion comptable et financière ;

Option C : économie et gestion commerciale ;

Option D : économie, informatique et gestion.

Durée : six heures ; coefficient 1.

2° Composition portant, au choix du candidat exprimé lors de son inscription :

Sur l'économie générale ;

Ou sur les éléments généraux du droit et sur le droit de l'entreprise et des affaires.

Durée : six heures ; coefficient 1.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Epreuve sur un thème économique, juridique ou social comportant des aspects pédagogiques.

Durée de la préparation : cinq heures.

Durée de l'épreuve : une heure.

Coefficient 1.

L'épreuve comprend :

Un exposé sur un thème économique, juridique ou social (durée : quarante minutes maximum) ;

Un entretien permettant notamment d'apprécier la réflexion pédagogique du candidat (durée : vingt minutes maximum).

2° Epreuve sur les techniques de gestion comportant des aspects pédagogiques.

Cette épreuve porte sur les domaines suivants :

Action et communication administratives pour les candidats inscrits dans l'option A ;

Comptabilité et gestion pour les candidats inscrits dans l'option B ;

Action et communication commerciales pour les candidats inscrits dans l'option C ;

Informatique et gestion pour les candidats inscrits dans l'option D.

Durée de la préparation : quatre heures.

Durée de l'épreuve : une heure maximum (présentation : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum).

Coefficient 1.

L'épreuve comprend : la présentation d'une étude comportant l'utilisation de techniques de gestion et un entretien permettant d'apprécier la réflexion pédagogique du candidat et de prendre en compte sa pratique et son expérience.

Le programme du concours est défini par référence aux programmes des classes de lycée (second cycle et STS) de la spécialité.

ÉPREUVES DU CONCOURS INTERNE DE L'AGRÉGATION

Section éducation physique et sportive

A. - Epreuves écrites d'admissibilité

1° Dissertation ou commentaire d'un document écrit portant sur l'éducation physique et sportive comme discipline d'enseignement, sur ses références culturelles et sur les déterminants historiques, économiques et sociaux des activités physiques et sportives.

Durée : six heures.

Coefficient 2.

2° Composition portant sur les données scientifiques des activités physiques et sportives : aspects biologiques, psychologiques et sociologiques des pratiques corporelles - en relation avec les mises en œuvre didactiques.

Durée : six heures.

Coefficient 3.

B. - Epreuves orales d'admission

1° Première épreuve.

Exposé suivi d'un entretien.

Exposé : présentation d'une leçon ou d'une ou plusieurs séquences d'enseignement s'adressant à une classe du second degré. La leçon ou les séquences d'enseignement portent sur une activité physique et sportive inscrite dans un programme limitatif d'activités physiques et sportives. Ce programme est publié au Bulletin officiel de l'éducation nationale.

Le candidat disposera d'un dossier fourni par le jury comprenant un ensemble de données relatives à l'enseignement de l'éducation physique et sportive dans un établissement du second degré.

Entretien : le candidat, au cours de l'entretien, sera invité à justifier ses choix pédagogiques et didactiques et à manifester sa connaissance des textes relatifs à l'enseignement de l'éducation physique et sportive dans les établissements du second degré.

Durée de préparation : cinq heures.

Durée de l'exposé : quarante-cinq minutes.

Durée de l'entretien : quarante-cinq minutes.

Coefficient 4.

2° Seconde épreuve : prestation physique et entretien.

Réalisation par le candidat d'une prestation physique dans une activité physique et sportive choisie, au moment de l'inscription, parmi celles inscrites dans un programme défini chaque année et publié au Bulletin officiel de l'éducation nationale.

Cette prestation est suivie d'un entretien avec le jury. L'entretien porte sur les aspects techniques et didactiques de l'activité choisie par le candidat et peut être étendu à des activités permettant de répondre à des objectifs éducatifs d'un même type.

L'épreuve est appréciée pour moitié sur la prestation physique et pour moitié sur les qualités manifestées par le candidat lors de l'entretien (durée de l'entretien : quarante-cinq minutes ; coefficient 2).

NOTA :

Arrêté du 28 décembre 2009 art 16 : Les dispositions du présent arrêté prennent effet à compter de la session de l'année 2011 des concours . (25 janvier 2011)


Liens relatifs à cet article