Avis de vacance d'un emploi de chef de service

Chemin :




Article
ELI: Non disponible


Est vacant un emploi de chef de service à l'administration centrale du ministère de l'action et des comptes publics.
Cet emploi est affecté à la direction générale des finances publiques. Le titulaire de l'emploi aura la charge du service comptable de l'Etat.
Le service comptable de l'Etat comprend la sous-direction de la comptabilité de l'Etat, la sous-direction des dépenses de l'Etat et des opérateurs ainsi que, directement rattachées au chef du service, une mission de mise en œuvre du projet CHORUS et une mission « responsabilité, doctrine et contrôle interne comptables » conjointement rattachée au service des collectivités locales.
La sous-direction de la comptabilité de l'Etat comprend :
Le bureau production et valorisation des comptes, qui produit l'ensemble des restitutions périodiques (hebdomadaires et mensuelles) et les restitutions annuelles relatives aux comptes de l'Etat, notamment le projet de loi de règlement et le compte général de l'Etat. Il valorise l'information comptable et financière. Il assure la comptabilisation des écritures pour le compte du comptable centralisateur des comptes de l'Etat.
Le bureau réglementation comptable définit les instructions et les procédures comptables relatives aux opérations de l'Etat. Il assure la maîtrise d'ouvrage des applications comptables. Il élabore le dossier annuel de clôture justifiant les comptes dans le cadre de la certification des comptes. Il suit les recommandations et les observations des audits internes et externes dans le cadre de la certification des comptes.
Le bureau comptes nationaux effectue des synthèses économiques pour la comptabilité nationale et produit des indicateurs de finances publiques. Il élabore et diffuse des synthèses sur le champ des administrations publiques et des tableaux synthétiques de passage entre les agrégats de finances publiques et les agrégats de comptabilité nationale.
Le bureau contrôle de la qualité des comptes suit les indicateurs de qualité comptable, contrôle la cohérence des comptes de l'Etat et élabore le dossier de révision récapitulant les contrôles menés au plan national dans le cadre de la certification des comptes de l'Etat. Il vérifie et met en état d'examen les comptes des comptables de l'Etat et les comptes financiers des établissements publics nationaux, en vue de leur production à la Cour des comptes.
La sous-direction des dépenses et recettes de l'Etat et des opérateurs comprend :
Le bureau dépenses de l'Etat, rémunérations et recettes non fiscales, qui participe à la réglementation des procédures de recette, de dépense de l'Etat en métropole et à l'étranger et assure l'animation des services déconcentrés et des services de contrôle budgétaire et comptable ministériels. Il participe à l'élaboration des circuits financiers et comptables publics des fonds européens. Il pilote et anime les services liaison-rémunérations (SLR). Il concourt à la maîtrise d'ouvrage des systèmes d'information des dépenses de personnel des agents de l'Etat. Il est chargé de la définition et de la mise en œuvre de l'organisation comptable de l'Etat. Il est chargé de la réglementation des recettes non fiscales de l'Etat.
Le bureau opérateurs de l'Etat définit les règles financières et comptables applicables aux établissements publics nationaux et entités soumises aux règles de la comptabilité publique. Il assure l'animation, l'information et le soutien des agents comptables de ces établissements. Il met en œuvre au profit de ces établissements l'offre de service de la direction générale des finances publiques, notamment en matière de modernisation des procédures de gestion. Il contribue à l'amélioration de la qualité comptable des entités valorisées dans les comptes de l'Etat. Il assure la maîtrise d'ouvrage de l'infocentre des établissements publics nationaux et des groupements d'intérêt public nationaux soumis aux règles de la comptabilité publique.
La mission de mise en œuvre du projet CHORUS est chargée d'assurer la conduite et la coordination des travaux liés à la mise en œuvre de CHORUS dans le réseau de la direction générale pour les domaines qui concernent le service comptable de l'Etat et, en tant que de besoin, pour les autres services de la direction générale.
La mission « responsabilité, doctrine et contrôle interne comptables » est chargée de la responsabilité personnelle et pécuniaire des comptables publics. Elle est chargée de la doctrine comptable, en liaison avec les instances nationales et internationales compétentes, et de la conception et de l'animation des dispositifs de contrôle interne comptable. Elle élabore les indicateurs de qualité des comptes de l'Etat et des établissements publics nationaux. Elle exploite les recommandations issues de l'audit comptable interne et externe.
Le titulaire de cet emploi devra correspondre au profil suivant :


- connaissances financières, budgétaires et comptables ;
- aptitudes au management et capacités d'animation ;
- qualités relationnelles ;
- large disponibilité ;
- esprit de synthèse et de décision.


Conformément aux dispositions du décret n° 2012-32 du 9 janvier 2012 relatif aux emplois de chef de service et de sous-directeur des administrations de l'Etat, les candidatures accompagnées d'un curriculum vitae et d'un état des services doivent être transmises, par la voie hiérarchique, au secrétariat général des ministères économiques et financiers, service des ressources humaines, sous-direction de la gestion des ressources humaines de l'administration centrale, bureau SRH-2A, immeuble Atrium, 5, place des Vins-de-France, 75573 Paris Cedex 12, dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française.
Conformément au décret n° 2016-664 du 24 mai 2016, les candidats pourront être auditionnés par un comité chargé d'émettre un avis sur l'aptitude de chaque candidat entendu à occuper l'emploi à pourvoir.
Le candidat retenu devra renseigner et renvoyer un formulaire de déclaration d'intérêts conformément à l'article 25 ter de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires et au décret n° 2016-1967 du 28 décembre 2016 relatif à l'obligation de transmission d'une déclaration d'intérêts.


Liens relatifs à cet article