Arrêté du 16 mars 2012 modifiant l'arrêté du 11 septembre 2003 modifié relatif au titre professionnel de façadier-peintre

Chemin :




Article
ELI: Non disponible



A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé : Titre professionnel : façadier-peintre.
Niveau : V.
Code NSF : 233 s - Bâtiment : finitions.


Résumé du référentiel d'emploi


Le façadier-peintre exécute les travaux de finition extérieure des ouvrages constituant les façades des bâtiments, le plus souvent en utilisant des échafaudages fixes ou roulants. La protection des façades est réalisée grâce aux matériaux suivants :
― peintures en film mince qui assure le traitement et la finition des différents supports ;
― revêtements d'imperméabilité liquides qui traitent l'ensemble des pathologies de fissuration ;
― systèmes d'isolation thermique par l'extérieur qui conjuguent esthétisme et performance énergétique des bâtiments.
Sous la responsabilité d'un chef d'équipe, le façadier-peintre intervient sur les façades des bâtiments neufs ou à rénover. Il est autonome dans la réalisation des différentes tâches pour lesquelles des productions quantitatives et qualitatives lui sont demandées.
En interne, son principal interlocuteur est le chef d'équipe avec lequel il communique régulièrement et auprès duquel il prend connaissance des consignes. En externe, il peut être interpellé par les occupants, propriétaires ou locataires, sur des questions liées à la réalisation des travaux. De ce fait, sa manière de communiquer peut avoir un impact qualitatif sur l'image de son entreprise.
L'emploi s'exerce debout sur des échafaudages montés par l'équipe de façadiers ou par une entreprise spécialisée. Il réalise ses activités quand les conditions climatiques sont propices, avec des amplitudes de huit à dix mois les années les plus favorables. Le reste du temps, il est amené à réaliser des travaux de peinture intérieure et de maintenance de matériel.
Il intervient en zone urbaine ou rurale, dans un rayonnement géographique qui est lié à la taille de l'entreprise mais aussi au patrimoine immobilier du commanditaire. Ceci implique de nombreux déplacements.
Des contraintes techniques d'applications peuvent l'amener à dépasser son horaire de travail journalier lors des travaux de finition sur les façades.
Au cours de ses activités, le façadier-peintre collabore au développement durable. Comme il utilise, applique ou pose des produits issus de l'industrie chimique, il doit se préserver de leurs nuisances en portant les équipements de protection individuelle adaptés. Il utilise des fontaines de nettoyage pour entretenir les brosseries et les rouleaux à peindre. Il protège aussi son environnement de travail en mettant en place les protections nécessaires. Il se sert d'une guillotine thermique pour débiter les panneaux de polystyrène ou d'une ponceuse-aspirateur pour les dépolir. Il trie les déchets et les stocke en vue de leurs acheminent vers des centres de traitement.


Capacités attestées et descriptif des composantes
de la certification
1. Réaliser des travaux extérieurs de peinture
sur des ouvrages de façade


Monter, démonter et utiliser des échafaudages, fixes et roulants.
Réaliser un ravalement de façade avec un système de peinture film mince.
Réaliser les travaux extérieurs de peinture sur des supports bois, thermoplastiques et métalliques.


2. Réaliser des travaux d'imperméabilisation
sur des façades à rénover


Monter, démonter et utiliser des échafaudages, fixes et roulants.
Mettre en œuvre des systèmes d'imperméabilisation de classes « I1 à I4 ».
Réaliser l'étanchéité de supports horizontaux de type balcon.


3. Réaliser des travaux d'isolation thermique extérieure
avec une finition en enduit mince


Monter, démonter et utiliser des échafaudages, fixes et roulants.
Réaliser une isolation thermique extérieure par collage de panneaux isolants en polystyrène avec une finition en enduit mince organique.
Réaliser une isolation thermique extérieure par calage/chevillage de panneaux isolants en polystyrène avec une finition en enduit mince minéral.
Entretenir et rénover d'anciens systèmes d'isolation thermique extérieure avec une finition en enduit mince.


Secteurs d'activités ou types d'emploi
accessibles par le détenteur du titre


Les entreprises de peinture et de ravalement des bâtiments (artisanales ou plus importantes).
Les entreprises spécialisées dans le traitement des façades.
Les sociétés œuvrant dans le traitement et la protection des ouvrages métalliques (pylônes, viaducs, tours...) sont aussi très intéressées par l'aptitude à conjuguer le travail en hauteur, la préparation des ouvrages et l'application des peintures de protection que possèdent les titrés.
Type d'emplois accessibles :
― façadier(ère)-peintre ;
― peintre-ravaleur.
Code ROME :
F1611 - Réalisation et restauration de façades.
Réglementation de l'activité :
Article R. 4323-69 du code du travail : obligation de formation adéquate pour le montage et le démontage des échafaudages ;
Recommandation R408 de la Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) du 10 juin 2004 relative à la prévention des risques liés au montage, à l'utilisation et au démontage des échafaudages de pied.
Autorité responsable de la certification :
Ministère du travail, de l'emploi et de la santé.
Liens avec d'autres certifications :
Néant.
Bases légales et réglementaires :
Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
Arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministre chargé de l'emploi ;
Arrêté du 8 décembre 2008 modifié relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Liens relatifs à cet article

Cite: