Arrêté du 20 janvier 2012 portant création du titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) en production industrielle

Chemin :




Article
ELI: Non disponible



A N N E X E


INFORMATIONS REQUISES POUR L'INSCRIPTION DU TITRE PROFESSIONNEL AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES
Intitulé : titre professionnel : technicien(ne) supérieur(e) en production industrielle.
Niveau : III.
Code NSF : 200 p.


Résumé du référentiel d'emploi


Sous la responsabilité directe du responsable de production ou du dirigeant de l'entreprise selon la taille, le (la) technicien(ne) supérieur(e) en production industrielle a la responsabilité d'une ou de plusieurs équipes de production. Il (elle) prend en compte tout ou partie d'un atelier de fabrication au plan des produits fabriqués, des lignes ou des machines de production et du personnel en place.
Au quotidien, il (elle) est garant(e) du respect du programme de fabrication dans son secteur tant du point de vue quantitatif, qualitatif et respect des délais, que sous l'angle de l'application des règles d'hygiène, de sécurité et d'environnement de l'entreprise et des principes du développement durable.
A moyen terme, il (elle) a en charge l'amélioration des résultats de production par la sensibilisation à l'amélioration de la performance industrielle de son personnel et par la mise en place de groupes de travail suite à une problématique particulière.
A long terme, il (elle) coordonne l'évolution de son atelier de fabrication tant sur le plan des matériels et des technologies mises en œuvre que sur le plan du personnel.


Capacités attestées et descriptif
des composantes de la certification
1. Mettre en œuvre au quotidien le programme
de fabrication dans un atelier industriel


Effectuer le suivi de la production en fonction des objectifs fixés et des méthodes utilisées dans l'entreprise.
Traiter au quotidien les problématiques du personnel de l'atelier (absences, congés, repos, remplacements, roulements d'équipes...)
Suivre et ajuster les indicateurs généraux du tableau de bord de l'atelier.
Suivre et ajuster les consommations des ressources de l'atelier.
Assurer le reporting de l'activité de l'atelier auprès de son responsable hiérarchique.
Coordonner les interventions dans l'atelier des services connexes.
Communiquer auprès des équipes de production.
Accompagner l'intégration du personnel de l'atelier.


2. Contribuer à l'amélioration des objectifs industriels
de l'entreprise


Analyser les objectifs de production de l'atelier (productivité, qualité, sécurité...).
Mettre en œuvre une démarche d'amélioration continue de l'organisation industrielle (lean manufacturing, kaizen, 5S, développement durable...) dans l'atelier.


3. Coordonner à long terme l'évolution
de son secteur de production


Suivre les évolutions technologiques et organisationnelles dans l'atelier.
Suivre les ressources humaines de l'atelier (formation, évolution professionnelle...).
Proposer des améliorations dans le cadre d'un projet industriel.
Secteurs d'activités et types d'emploi accessibles par le détenteur du titre mécanique, plasturgie, sidérurgie, métallurgie, électronique, textile, aéronautique, agroalimentaire, automobile, pharmacie, équipements électriques, meuble dans les types d'emploi de contremaître, chef d'atelier, agent de maîtrise, responsable d'unité de production, responsable d'atelier.
Code ROME :
H 2501 - Encadrement de production de matériel électrique et électronique.
H 2503 - Pilotage d'unité élémentaire de production mécanique.
Réglementation de l'activité :
Sans objet.
Autorité responsable de la certification :
Ministère chargé de l'emploi.
Bases légales et réglementaires :
Articles L. 335-5 et suivants et R. 338-1 et suivants du code de l'éducation ;
Arrêté du 9 mars 2006 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.


Liens relatifs à cet article

Cite: